Deux jours après son lancement, une start-up se vend 134 millions d'euros

Lancée officiellement mardi, Contrail Systems, spécialiste du SDN, s'est fait racheter par Juniper Networks dès le jeudi suivant. Une opération rondement et rapidement menée.
Juniper, la société qui a racheté la toute jeune start-up Contrail Systems. Capture d'écran du site juniper.net
Juniper, la société qui a racheté la toute jeune start-up Contrail Systems. Capture d'écran du site juniper.net

Quelle start-up peut gagner des millions en deux jours ? Réponse : la société Contrail Systems, spécialiste du SDN (Software Defined Networking, ou virtualisation de réseaux), qui développe une nouvelle technologie permettant de gérer des réseaux virtuels plus facilement et à moindre coût. Lancée officiellement mardi dernier, cette start-up a été rachetée jeudi par la société Juniper pour la modique somme de quelque 176 millions de dollars (soit 134 millions d'euros). Pas mal pour deux jours passés sur le marché.

43,8 millions d'euros en espèces

Ankur Singla, le jeune fondateur de la start-up, les employés et les investisseurs se partageront donc 57,5 millions de dollars (soit 43,8 millions d'euros) en espèces. Le reste -6 millions- sera payé en actions Juniper, d'une valeur unitaire de 19,3 dollars (14,7 euros).

Des prémices en juillet dernier

Ce rachat, si rapide fut-il, n'a pour autant pas été improvisé. Juniper gardait en effet un ?il sur Contrail Systems depuis ses premiers tours de table, en juillet dernier. Cette jeune start-up l'intéressait tout particulièrement. Et pour cause, Contrail planchait sur un produit spécialement conçu pour contrôler les équipements réseau Cisco ainsi que ceux de Juniper. Deux sociétés dans lesquelles ses fondateurs travaillaient auparavant. 

Concurrencer Cisco

Or, Juniper Networks est l'un des principaux concurrents de Cisco. Cette acquisition lui donne ainsi la possibilité de récupérer quelques clients de Cisco. Juniper a donc préféré sauter sur l'occasion sans attendre la sortie du premier produit, prévue pour 2013.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 15/12/2012 à 14:55
Signaler
Le rachat de la start up n'est qu'anecdotique. C'est une technologie qui a été l'objet de l'acquisition. Du concret,applicable ..

à écrit le 15/12/2012 à 9:37
Signaler
Les start-up sont de simple machine spéculative que ne travaille qu'avec l'argent et du virtuel, d'un coté pour se créer sans autre but que de se revendre, tout cela en attirant le plus de pigeon possible et .... sa marche!

à écrit le 14/12/2012 à 17:28
Signaler
Ça n'arriveras jamais en France Tout simplement parce qu'aucune boite et aucun investisseurs ne prendra les risques que prend Juniper en rachetant cette Start-up ds sa couveuse

à écrit le 14/12/2012 à 15:50
Signaler
Le genre de chose qui ne se produirais jamais en France... Deja, le fait d'avoir une boite fonctionnelle en 3 jours est impossible ici a cause de la charge administrative.... De deux, qui s'embetterais a créé autant de richesse en si peu de temps pou...

le 14/12/2012 à 16:47
Signaler
C'est vrai que 60% de 57 millions c'est peanuts. Même pas de quoi s'acheter une île, triste. Il y en a qui n'ont vraiment plus le sens des valeurs, ça devient limite dangereux !

le 19/12/2012 à 14:12
Signaler
totalement d'accord Chich

le 23/12/2012 à 20:15
Signaler
D'accord avec M92, meme si la société n'a pas été ouverte en 2 jours ... Voir l'état prendre plus du double de son propre travail, c'est juste halucinant ... Meme si il reste encore 60% comme le dis Chich, taxé de 60% le fruit d'un travail, c'est jus...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.