Une lampe qui fonctionne grâce à la gravité pour éclairer l'Afrique

 |   |  259  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Deux inventeurs britanniques ont mis au point GravityLight, une lampe qui fonctionne grâce à la gravité sans raccordement à une quelconque source d'énergie. L'objectif, en équiper les villages d'Afrique et d'Inde par l'intermédiaire d'ONG.

Une lampe qui fonctionne sans batterie et sans carburant. C'est le défi que s'étaient lancés Martin Riddiford et Jim Reeves, deux inventeurs britanniques basés à Londres. Le projet, un passe-temps pour les deux hommes, aura pris quatre ans pour accoucher de la GravityLight. Une lampe qui utilise la gravité pour se fournir en énergie et ce à moins de 10 dollars pièce.

Un objectif humanitaire

Une somme à priori pour les petits budgets des pays en voie de développement, leur cible principale. Mais l'objectif des deux inventeurs n'est pas de vendre l'objet encore au stade de prototype directement. Ils prévoient de l'optimiser encore et de le produire en grande quantité afin de réduire son coût à 5 dollars pièce grâce aux économies d'échelle. Ils ambitionnent ensuite de se rapprocher d'ONG pour qu'elles les distribuent dans les villages isolés du globe, principalement en Afrique et en Inde.

Et ensuite?

Premier signe, l'opération de levée de fonds via un  "crowdfunding" leur a rapporté près de 200.000 dollars. C'est plus de trois fois et demi ce qui était espéré à 27 jours de la fin de l'opération. Selon Jim Reeves et Martin Riddiford, le procédé pourrait aussi être adapté pour être raccordé à une radio ou tout autre petit objet du quotidien. Nul doute que les campeurs des pays occidentaux pourraient eux aussi être intéressés. A quand une utilisation commerciale pour financer directement leur distribution dans les villages?

>> VIDEO : GravityLight, une lampe qui fonctionne grâce à la gravité (ENG) 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2013 à 5:24 :
Au moins avec une lampe à gravité, quand on quitte une pièce la lumière s'arrête toute seule au bout d'un moment, pas de perte comme avec une lampe oubliée allumée et branchée à un réseau électrique et puis 1/4 heure à 1/2 heure, c'est bien suffisant. C'est effectivement grâce à la technologie des Leds( la Led dite "blanche" issue de l'invention de la Led bleue je crois par un japonais) que ce genre de chose est possible sinon le niveau d'éclairage serait ridiculement trop faible pour avoir un intérêt. Le développement des leds est sans doute la plus grande avancée dans la réduction de la consommation d'énergie lumineuse, et par derrière, en général, électrique.
a écrit le 05/01/2013 à 14:07 :
congrat to the brit
a écrit le 21/12/2012 à 19:33 :
très ingénieux
a écrit le 20/12/2012 à 16:45 :
un plus pour les églises où tu peux allumer la salle et faire sonner les cloches en même temps ! Le contrepoids est alors remplacé par le sacristain . De plus la hauteur de clocher peut faire espérer un temps d'utilisation plus long entre deux remontées de poids par le sacristain
a écrit le 20/12/2012 à 15:56 :
Ce serait plus intelligent que des ONG arrivent à faire financer et installer des panneaux solaires qui pourraient alimenter des pompes pour avoir de l'eau , des ordinateurs pour s'instuire et des lampes aussi ;
a écrit le 20/12/2012 à 13:40 :
c'est le principe de l'horloge, vieux comme le monde? pas très pratique pour éclairer jusqu'à présent, il aurait fallu remonter un poids énorme, mais le fort rendement lumineux des LEDs demande moins d'énergie.
kérosène = biomasse ? biomasse fossile, ne pas confondre avec ce qu'on appelle biomasse, sinon le grand public finira par ne plus rien y comprendre et se désintéressera du problème..
Réponse de le 20/12/2012 à 13:55 :
Ouais.. Ma grand mère elle avait une "Gravity Watch"... Une horloge franc comtoise quoi...
a écrit le 20/12/2012 à 13:36 :
Bonne idée pour éclairer une pièce même s'il faut remonter les poids tous les 1/4 d'heure..
Pas de problème de batterie comme les lampes "à manivelle".
a écrit le 20/12/2012 à 13:10 :
Absolument g?nial, simple comme bonjour et personne n'y avait pensé alors que comme le dit erf735 on utilise cette ressource depuis des siècles.
Ce que comprennent mal les commentateur et que cela permet de transformer une énergie disponible mais inutilisée en électricité avec une techno super simple, durable, très économique.
Les panneaux solaires c'est cher, bas? sur une ressources limit?e, cela nécessite des batteries (la Lumière est nécessaire quand il n'y a pas de soleil) basées elles aussi sur une ressource limitée (lithium).
a écrit le 20/12/2012 à 13:03 :
Rien qu'à voir la taille du dispositif comparé à l'illumination perçue, on comprend que ce projet est absurde, exactement le même genre d'absurdité que les panneaux solaires (rapport énergie produite / espace utilisé). Le problème des pauvres n'est pas l'absence d'accès à l'électricité mais l'absence d'accès aux droits naturels (vie, liberté, propriété privée) à cause de l'anarchie légale artificiellement entretenue contre eux.
a écrit le 20/12/2012 à 13:00 :
Mouais...Il existe déjà des lampes LED à dynamo qui fonctionnent très bien. C'est un peu le même principe.
a écrit le 20/12/2012 à 12:30 :
Encore un attrape-nigaud!
Le moteur à gravité était utilisé, entre autres, par les horloges à poids et les moulins à eau de nos ancêtres. De nos jours les barrages électriques convertissent l'énergie potentielle de l'eau grâce à la gravité.
Pour revenir à cette sublime invention : l'énergie "de gravité" est en fait fournie par l'être humain qui soulève le poids. Rien n'est gratuit, hormis la bêtise humaine.
a écrit le 20/12/2012 à 12:24 :
Un peu de rigueur, svp... La source d'énergie de cette lampe n'est pas la gravité, mais la force musculaire de l'utilisateur qui va soulever le poids pour le mettre en hauteur, et ainsi le charger en énergie potentielle (toutes les 1/2 heure, selon la video).
La gravité est utilisée pour convertir l'énegie potentielle en énergie mécanique, puis électrique afin d'alimenter une LED, j'imagine.
Il n'y a pas vraiment d'innovation, les pendules de nos grands-mères utilisaient le même principe.
Cela dit, le but est louable, bravo messieurs. Quid du four solaire pour arrêter de cramer les forêts primaires ?
a écrit le 20/12/2012 à 12:04 :
biomasse = gravité ?
Réponse de le 20/12/2012 à 12:21 :
bien d'accord, on parle de quoi dans cette article?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :