La Singularity University californienne, laboratoire d'innovations et antichambre du transhumanisme

 |  | 572 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Fondée en 2008 par Peter Diamandis et Ray Kurzweil, la Singularity University est un lieu d'enseignement, d'échanges et de recherche tourné vers l'avenir, avec une orientation philanthropique et transhumaniste. Elle a inspiré la création de thecamp, son pendant européen, qui doit ouvrir ses portes à l'automne.

La Singularity University (« université de la singularité ») incarne à bien des égards la quintessence de la Silicon Valley. Fondée en 2008 dans le but de mettre la technologie et l'innovation au service du plus grand nombre, cette université atypique est à la fois un lieu de transmission du savoir, un think tank, un incubateur de startups et une communauté de chercheurs. Installée dans le parc de recherche de la Nasa, dans la Silicon Valley, elle brasse la plupart des grandes thématiques du courant transhumaniste, dont l'intelligence artificielle, la robotique et les biotechnologies. Google, Microsoft et Autodesk comptent parmi ses principaux soutiens financiers. Elle a bénéficié peu après son lancement d'un don de la Thiel Foundation. En 2015, certains de ses dirigeants ont participé à un séminaire sur l'île du milliardaire et philanthrope Richard Branson, fondateur de Virgin.

« Notre communauté internationale s'étend sur plus de 110 pays et rassemble entrepreneurs, entreprises, organisations caritatives, gouvernements, investisseurs et institutions académiques. Notre ambition est d'apporter des changements positifs dans la santé, l'environnement, la sécurité, l'éducation, l'énergie, la nourriture... », résume Brett Schilke, director of impact à la Singularity University.

Des ambitions de taille.

Une référence à l'Antiquité

L'organisation sait néanmoins joindre le geste à la parole, comme en témoignent plusieurs entreprises écloses au sein de son écosystème. C'est le cas de Matternet, qui produit des drones opérant dans les zones pauvres en infrastructures de transport. Parmi les applications possibles, la livraison de ressources médicales dans les campagnes des pays défavorisés. L'entreprise a reçu un investissement de plusieurs millions de dollars de Mercedes-Benz. Citons également Made in Space, qui fabrique des imprimantes 3D utilisables dans un environnement à très faible gravité. L'une d'entre elles figure actuellement à bord de la Station spatiale internationale. Ou encore Getaround, entreprise de location de véhicules de particulier à particulier, qui a levé près de 60 millions de dollars.

La Singularity University doit sa création à Peter Diamandis, fondateur de la XPrize Foundation, et Ray Kurzweil, pape du courant transhumaniste. Ce dernier a contribué à populariser la notion de « singularité ». Empruntée à l'auteur de science-fiction américain Vernor Vinge, elle postule l'avènement imminent de machines superintelligentes, voire la fusion des humains avec ces dernières. Quant au terme « université », il peut être trompeur, la Singularity University ayant peu de choses en commun avec une université traditionnelle.

« Il n'y a pas de cursus à temps plein et nous ne décernons pas de diplômes. Je conçois personnellement la Singularity University comme une université au sens qui prévalait dans la Grèce antique : un lieu où les individus sont amenés à se poser des questions qui importent, relever des défis et faire avancer l'humanité », explique Brett Schilke.

Une référence à l'Antiquité que ne renierait sans doute pas Frédéric Chevalier, fondateur de thecamp, lieu d'échanges et de recherche transdisciplinaire aux ambitions aussi larges que son grand frère californien (lire interview de Frédéric Chevalier).

« thecamp sera un lieu où les décideurs pourront créer et mettre en oeuvre des concepts bénéficiant à la société. Il s'agira d'une plateforme attractive où des organisations installées dans la Silicon Valley, comme Amplifier ou la Singularity University, participeront aux débats et trouveront de l'inspiration », résume Barbie Lucio d'Amplifier Strategies, une entreprise de conseils pour projets sociaux et philanthropiques qui collabore à thecamp.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2019 à 23:23 :
Être connecté à tous en permanence... L'humain 3.0, c'est vraiment formidable !
a écrit le 05/05/2017 à 12:07 :
Ou comment transformer la science en une espèce de religion. Inquiétant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :