Sodexo va investir 50 millions d'euros dans les startups

 |   |  254  mots
(Crédits : DR)
Le leader mondial des services aux entreprises Sodexo a annoncé jeudi lancer un fonds d'investissement stratégique de 50 millions d'euros, destiné à "accompagner les startups innovantes".

Sodexo Ventures investira dans les startups présentant un potentiel de croissance élevé et qui répondent aux problématiques actuelles et futures de Sodexo. Cette stratégie d'investissement permettra à Sodexo de suivre de près les évolutions qui touchent ses secteurs d'activités et ses marchés afin de les anticiper et d'y répondre.

Ce fonds "associera l'agilité et la créativité des startups à la capacité d'investissement, aux compétences et à l'expertise du groupe dans des secteurs aussi divers que la restauration, la santé, la data, la mobilité et les bâtiments intelligents", écrit Sodexo dans un communiqué.

Premier investissement dans Wynd

Le premier investissement de ce fonds se fera "aux côtés d'Orange digital ventures, rejoignant d'autres actionnaires tels qu'Alven Capital, dans Wynd, startup française spécialisée dans les solutions digitales de gestion des commandes (Click and Collect, commande et livraison au bureau,...) pour les restaurants et les commerçants".

Sodexo affiche une importante volonté de renforcer l'expérience consommateur et répondre ainsi à l'évolution des besoins et des comportements de ses 75 millions de consommateurs quotidiens partout dans le monde.

Les solutions personnalisées de Wynd "permettront de réserver une table, de passer une commande, de payer, d'utiliser les titres de service et les points de fidélité, tout en bénéficiant du réseau des commerçants affiliés de Sodexo avantages et récompenses (Chèque cadeau, Carte Pass Cadeau, Chèque et Carte Pass Restaurant, Pass Cesu)", cite comme exemple le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2016 à 9:54 :
Très bien et s'ils pouvaient arrêter de fabriquer à terme de la nourriture industrielle dégueulasse ce ne serait pas du luxe.

Nos enfants en ont marre de ne pas manger à la cantine parce que c'est insipide voir souvent carrément mauvais, ces partenariats entre services publics et multinationales de l'agro-industrie sont scandaleux et ne profitent qu'à ceux qui ne font que toujours profiter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :