Intelligence artificielle : des spécialistes demandent l’interdiction des armes autonomes

 |   |  623  mots
Selon le Financial Times, les robots tueurs, popularisés par des films comme Terminator, permettraient de limiter les pertes sur le terrain. Les scientifiques prônent un usage différent de l'intelligence artificielle, pour aider les civils dans un conflit par exemple.
Selon le Financial Times, les "robots tueurs", popularisés par des films comme Terminator, permettraient de limiter les pertes sur le terrain. Les scientifiques prônent un usage différent de l'intelligence artificielle, pour aider les civils dans un conflit par exemple. (Crédits : REUTERS/Herwig Prammer)
Des chercheurs et spécialistes de l’intelligence artificielle militent pour bannir les armes autonomes, comme les "robots tueurs", qui pourraient être créés d’ici quelques années. Les scientifiques, qui craignent une potentielle course à l’armement, souhaitent un développement "pacifiste" plutôt orienté vers le progrès.

Dans une lettre ouverte dévoilée lundi 27 juillet, lors de la conférence internationale sur l'intelligence artificielle, l'IJCAI, qui se tient à Buenos Aires en Argentine jusqu'au 31 juillet, quelque 1.000 scientifiques et experts demandent une interdiction des "robots tueurs", armes autonomes qui "visent et tirent sur des cibles sans intervention humaine".

La lettre est diffusée par le Future of Life institute, un organisme créé en 2014 par des volontaires, dont Jaan Tallinn, co-fondatrice de Skype et le professeur britannique Stephen Hawking. Quelques grands noms comme le co-fondateur d'Apple Steve Wozniak, le patron de Tesla et Space X Elon Musk, l'astrophysicien britannique Stephen Hawking ou encore le spécialiste du cerveau Daniel Dennett y ont apposé leur signature.

L'intelligence artificielle peut être bénéfique à l'humanité

Tout comme leurs confrères biologistes, chimistes et physiciens, ces scientifiques n'aspirent pas à développer des technologies destructives. Au contraire, ils condamnent une utilisation qui nuit à l'humanité. C'est pourquoi ils comptent bien, lors de cette conférence, mettre en avant le progrès que l'intelligence artificielle, déjà utilisée dans la finance ou la santé, peut apporter à la société, selon le blog d'analyse du Wall Street Journal WSJ Blogs.

Les auteurs de la lettre ouverte militent ainsi pour que la technologie serve sur les champs de bataille, mais pour venir en assistance aux civils et non pour les menacer. Car selon eux, le danger est proche et nous ne serions qu'à quelques années d'avoir la capacité de développer des armes se servant de l'intelligence artificielle:

"Les armes autonomes ont été décrites comme la troisième révolution dans l'armement après la poudre à canon et le nucléaire"

Un parallèle d'ailleurs déjà exprimé par le Professeur Stuart Russel sur le site d'actualité sur la sécurité informatique Naked Security, il y a quelques jours.

Vers une course à l'armement?

Aussi ces scientifiques redoutent-ils une course à l'armement, si une puissance majeure militaire venait à s'équiper d'armes autonomes, comme pendant la Guerre froide. D'autant que leur fabrication s'avère de plus en plus accessible financièrement parlant, assurent-ils:

"Contrairement à l'arme nucléaire, les matériaux bruts sont peu coûteux et faciles à obtenir."

Développer cette technologie serait donc aisée pour les grandes puissances mais aussi pour des terroristes ou des "seigneurs de guerre". Ils expliquent :

"Les armes autonomes sont idéales dans des tâches comme l'assassinat, la déstabilisation d'une nation, la maîtrise d'une population ou l'élimination ethnique"

D'où la nécessité, face à de telles menaces potentielles, de bannir ces "robots tueurs", capables de sélectionner et combattre des cibles sans intervention humaine.

Si les initiatives se multiplient - dès 2013, l'organisation "Campaign to stop killer Robots" militait pour les interdire -, le sujet n'est pas sans inquiéter l'ONU, qui a organisé la première conférence sur ce thème en avril dernier. Le Royaume-Uni s'est alors opposé à toute interdiction, car le pays y voit un fort potentiel militaire.

De forts intérêts pour l'armée

Il faut dire que ces armes autonomes présentent de grands intérêts pour l'armée. En effet, elles ne mettent pas en danger les troupes, limitent les pertes sur le terrain et coûtent moins cher que les systèmes d'armement avancés qui protègent et appuient les soldats, comme les avions de combat.

Pas étonnant que de nombreux systèmes autonomes soient en cours de développement dans l'armement aérien américain. Le Financial Times rappelle à cet égard que le Pentagone soutient très fortement la recherche en robotique.

Quant aux militaires occidentaux, ils ont peur de perdre dans cette course à l'armement, s'ils ne s'équipent pas d'armes autonomes, notamment face à des puissances comme la Chine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2015 à 18:01 :
L'intelligence, qu'elle soit artificielle ou non, le progrès, peut effectivement être utile quand il est bien utilisé. Einstein a été génial, sauf que son génie a servi pour la bombe thermonucléaire. Ça c'est moins génial. Mais ça a servi aussi à plein d'autres applications qui nous apportent un confort au quotidien aussi. Si l'intelligence artificielle est utilisée (et encadrée par l'homme) pour le bien de l'humanité, pourquoi pas ? Dommage qu'elle serve aussi à des Terminator, des engins de mort. Dans tous les cas,il faudra toujours quelqu'un pour la paramétrer, voir appuyer sur un bouton. Il faudrait donc, à minima, pouvoir encadrer ces technologies. Mais on n'éliminera jamais aucun risque, l'homme étant parfois irrationnel.
a écrit le 30/07/2015 à 6:30 :
Et la méchanceté.
a écrit le 29/07/2015 à 23:54 :
Il n'existe pas de robots actuellement, seulement des automates pilotés par des humains ...
a écrit le 29/07/2015 à 19:42 :
donc ...pas de robos tueurs ...et ? que fait on des drones ???
a écrit le 29/07/2015 à 7:59 :
Quand on pense que l'intelligence artificielle peut être piraté, on doute de l'intelligence humaine a se poser la question!
a écrit le 28/07/2015 à 19:09 :
je propose de faire un robot pour les taches ménagères .... " y' a quoi à manger ce soir ?, y' a les repassage à faire ensuite ! "
a écrit le 28/07/2015 à 19:06 :
Notes, ce serait dommage de ne pas lancer la mode. Déjà, vu les cowboys lobotomisés qui tirent habituellement dans le tas, ça nous changerait pas trop les titres des médias...
Réponse de le 29/07/2015 à 9:30 :
Les lobotomisés... Mais les barbus!
a écrit le 28/07/2015 à 17:23 :
Qu'ils sont mignons, si ce n'est pas nous, c'est eux qui le feront !

Samsung et sa mitrailleuse autonome, sa branche techwin, un rêve pour la recherche du terminator...

Skynet est en marche et rien ne pourra l'arrêter ! (Ironie... ou pas).

C'est une lutte contre l'inéluctable, chacun œuvre pour être les premiers, les autres, écoutant ces discours bêtement en subiront les conséquences.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :