Facebook en Bourse : le patron de Morgan Stanley se dit "très fier" du travail de sa banque

 |   |  399  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Malgré l'introduction décevante de Facebook, le PDG de Morgan Stanley a défendu mardi lors d'une réunion interne le travail de la banque d'investissement dans l'opération, selon une source présente lors de cette mise au point. Il a souligné des difficultés techniques sur le Nasdaq qui auraient causé "une confusion et un désarroi sans précédent" sur la plateforme boursière.

Le PDG de Morgan Stanley, James Gorman, a défendu mardi lors d'une réunion interne le travail de la banque d'investissement sur l'introduction en Bourse décevante de Facebook, a rapporté mercredi à l'AFP une source ayant assisté à cette réunion.

La banque a "respecté les règles à 100%"

James Gorman a dit pendant cette réunion hebdomadaire que, contrairement aux critiques qui se sont élevées depuis, la banque avait "respecté les règles à 100%" concernant l'opération et que les "spéculations sur des activités infamantes" peu avant l'introduction boursière étaient fausses, d'après cette source ayant requis l'anonymat. La semaine dernière, des informations de presse affirmaient que les trois principales banques ayant piloté l'introduction boursière, Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan, avaient abaissé leurs prévisions de résultats pour Facebook quelques jours avant l'entrée en Bourse en ne prévenant que certains gros actionnaires.

Des "difficultés techniques" à l'origine des déboires du titre

Le PDG a toutefois reconnu que la performance de l'action était "décevante". Elle a fondu de 26% et a clôturé à 28,19 dollars mercredi en moins de deux semaines de cotation. Il a également souligné que les difficultés techniques rencontrées par la plateforme électronique Nasdaq, où est coté Facebook, avaient causé "une confusion et un désarroi sans précédent, ayant entraîné un début très difficile" pour le titre, selon les propos rapportés par cette source. Il a toutefois affirmé être "très fier de l'équipe (de Morgan Stanley) et de la façon dont elle a géré" l'opération, et a appelé à évaluer la valeur du titre non pas maintenant, mais d'ici un an.

La directrice d'exploitation de Facebook satisfaite

Selon la même source, James Gorman a également dit que Sheryl Sandberg, la directrice d'exploitation de Facebook et l'une des plus proches collaboratrices du PDG Mark Zuckerberg, l'avait "appelé vendredi soir et lui avait dit que Facebook était très satisfait de la manière dont Morgan Stanley s'était conduit et que ses équipes avaient été très professionnelles". "Vous ne contrôlez pas le Nasdaq, vous ne contrôlez pas la Grèce et l'environnement", lui aurait dit Sheryl Sandberg, ajoutant que "Facebook est une superbe entreprise et le sera encore d'ici quelques mois", a conclu James Gorman, selon les propos rapportés par cette source.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2012 à 12:14 :
Jamais responsables, jamais coupables,toujours arrogants et donneurs de leçons,banquiers:un jobs de rêve comme on dirait chez Apple!
a écrit le 31/05/2012 à 17:58 :
En Bourse l'on gagne aussi bien à la hausse qu'à la baisse... il suffit d'être bien informé. Ce patron a donc toutes les raisons d'être fier. Facebook se révêle comme d'autres avant elles un objet financier non identifié. La société pour subsister devra foncer dans la téléphonie, pas uniquement les appareils mais bien les réseaux. Ce sera d'ailleurs la nécessité incontournable de tous les acteurs du "IT" de par le monde.
a écrit le 31/05/2012 à 12:18 :
Il peut etre fier...comme d hab il a vole l argent des investisseurs et des epargnants...comme le critere bancaire de reussite... qui fera le plus de pognon...Good job
a écrit le 31/05/2012 à 12:11 :
Et il peut être fier ! En effet, réussir à fourguer au bénéfices de quelques uns comme Zuckerberg et ses collaborateurs, des tas de titres survalorisés à des gogos qui croyaient faire la culbute en 2 jours. C'est très fort. Oui, il peut être fier le bankster !!! Mais comme ils ont de très bons juristes (voir le prospectus Nasdaq) ils sont inattaquables et gagneront tous les procès qui leurs seront intentés. Oui, le patron d'une banque qui manie avec si grand art la rouerie peut être très très fier du travail accompli !!!!!
a écrit le 31/05/2012 à 11:44 :
Aaah Facebook...

Tombe encore un peu plus que je puisse me débarrasser de mes warrants PUT, les différentes bulles n'ont pas servis de leçon, heureusement nous avons des produits pour ce genre d'attrape pigeons.
a écrit le 31/05/2012 à 10:40 :
Fixation certaine car France télécom chut Orange pour la prison est bien passée de 120 à 9 ? soit - 92%. parait-il qu'il faut être patient. En attendant ça vous mettrait le FB à - de 4$?patience donc.
a écrit le 31/05/2012 à 9:55 :
C"est le plus pur langage de bois US, étant entendu que sans la domination de la Finance US, il n'y a plus de domination US, la Finance US est là pour permettre aux firmes US de créer de la monnaie de singe (les actions ou les bonds high yield ou des stocks options) avec laquelle ces gens là achètent les managers, rachètent les vraies petites du high tech mondial ou les idées de leur créateurs qui ne sont pour l'essentiel pas américain. Voilà le système qui permet à des gens de s'enrichir de façon éhontée sans cause ou d permettre à leurs banques de se défausser des risques les plus pourris qu'elles ont elles même crées pour le plus grand profit. Peu importe les conséquences au plan mondial, les amerlocs s'en foutent comme d l'an 14.
a écrit le 31/05/2012 à 9:54 :
Il faut quand même être très C.. pour croire encore au marché actions avec une telle conjoncture, et valider la plus fantaisiste des évaluations d'une société du web...
Ceci dit vous avez tous raison c'est choquant autant de satisfaction après un tel flop!
a écrit le 31/05/2012 à 9:30 :
Tres fiers...d'avoir plumé les investisseurs en poussant la speculation sur le domaine du buzz. Les privilegies authorisés a prendre des actions doivent l'avoir mauvaise la !
a écrit le 31/05/2012 à 9:25 :
Il s'en est mis plein les poches.
L'action a perdu depuis 25%, mais ce sont les autres qui paient. L'essentiel c'est de toucher une belle prime à la fin de l'année, on travaille pour cela, non?
Ceci reflèt bien la mentalité dans les banques d'aujourd'hui, je ne comprend pas pourquoi l'Etat et les contribuables doivent sauver ces gens de la faillite.
Réponse de le 31/05/2012 à 9:48 :
S'il font faillite... nous aussi ! Tout notre argent se trouve chez eux.
Réponse de le 31/05/2012 à 12:09 :
Magali> Les gens on plus de passif que d'actifs dans les banques. Le bilan global serait certainement positif finallement.
Réponse de le 31/05/2012 à 15:58 :
Mais enfin Magali, si on vous prend tous les 3 ans 20% de ce que vous gagnez pour renflouer les banques, de quel argent parlez vous? Vous avez déjà été spolié deux fois: une par ce qu'on leur a donné en votre nom, et une seconde par la dévaluation de vos actifs et de vos revenus par création de d'argent fictif . Il vous le serez à nouveau si on ne permet pas aux banques comme à toute entreprise de faire faillite.
Réponse de le 31/05/2012 à 18:28 :
Mais taisez vous malheureux, on risque de vous traiter de socialistes! D'ailleurs, JF Copé va venir nous expliquer que le pb de l'entrée en bourse de Facebook c'est la faute à ... Hollande
a écrit le 31/05/2012 à 7:40 :
Une note interne ou une note interne bidon destinée à faire un peu de com de limitation de dégats grâce aux relais bienveillants de la presse? Moi je peux vous réveler une note interne me disant que tout ça c'est des ...
a écrit le 31/05/2012 à 7:36 :
Il peut être fier. Il a réussi en une seule journée a battre le record de valorisation et d?effondrement d'une action qu'il met en bourse.... et encore plus fier d'avoir plumé tous ces gogos qui n'avaient pas pu jouer dans la bulle des années 90, et qui découvrent en une seule journée le grand frisson des IPO géantes :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :