Le spécialiste de la réservation La Fourchette racheté par le géant américain Trip Advisor

 |   |  251  mots
Début 2014, le site de La Fourchette a dépassé les 700.000 réservations par mois. (Photo : fill via Pixabay)
Début 2014, le site de La Fourchette a dépassé les 700.000 réservations par mois. (Photo : fill via Pixabay) (Crédits : Creative Commons)
Présent dans quatre pays européens, le groupe La Fourchette espère "profiter de la force de frappe mondiale de Trip Advisor" pour accélérer son extension. Il compte à ce jour plus de 12.000 restaurants partenaires.

Le site internet américain de conseils aux voyageurs Trip Advisor a annoncé mercredi avoir déposé une "offre exclusive" pour racheter le site La Fourchette, plateforme de réservation de restaurant en Europe. Cette offre de rachat "a été signée par les actionnaires de La Fourchette" selon le communiqué de Trip Advisor et interviendra dès l'obtention des autorisations règlementaires.

250 millions de chiffres d'affaires

La plateforme est détenue majoritairement depuis 2009 par Otium Capital. Selon cette holding d'investissement, le site a directement généré de l'ordre de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires pour ses partenaires restaurateurs et emploie 190 personnes principalement à Paris et Barcelone. Début 2014, il a dépassé les 700.000 réservations par mois.

Basée à Paris et créée en 2007, La Fourchette est présente en Espagne avec la marque "eltenedor" et "thefork" en Angleterre. Elle est également présente en Suisse. Au total, La Fourchette compte plus de 12.000 restaurants partenaires en Europe.

Pas de déménagement des locaux

Le PDG de La Fourchette Bertrand Jelensperger a fait valoir que ce rachat permettrait à sa société "de profiter de la force de frappe mondiale de Trip Advisor pour faire venir encore plus de clients chez nos restaurants partenaires et nous permettre de nous développer rapidement dans de nouveaux marchés".

Une fois dans le giron du groupe américain, La Fourchette et ses employés continueront de travailler dans les bureaux européens de la société, avec des sièges à Paris et Barcelone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2014 à 11:07 :
il ne manquerait plus que Booking et Google s'associent au deal et sera la cartellisation absolue du secteur Hotellerie et Restauration.... Monsieur Montebourg, vous qui avez monté le ton dans l'affaire Yahoo/Dailymotion, là il s'agit d'un secteur clé à la France, reveillez-vous!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :