Le Li-Fi, l’avenir du Wi-Fi ?

 |   |  1074  mots
Le Carrefour d'Eurallile s'est doté d'un nouveau système de géolocalisation par LED. C'est la caméra frontale du smartphone sert de récepteur aux informations transmises par Li-Fi
Le Carrefour d'Eurallile s'est doté d'un nouveau système de géolocalisation par LED. C'est la caméra frontale du smartphone sert de récepteur aux informations transmises par Li-Fi (Crédits : DR)
Utiliser les faisceaux lumineux des éclairages LED pour transmettre des données, sans passer par les réseaux Internet : c’est la promesse du Li-Fi (light fidelity). Carrefour vient de s’y convertir, à Lille, pour envoyer des promotions sur le smartphone de ses clients. Mais la plupart des applications de cette technologie révolutionnaire restent encore à inventer.

Et si l'on n'avait plus besoin d'Internet pour transmettre des données numériques? Dans un futur proche, il suffira peut-être de placer son téléphone, sa tablette ou son ordinateur portable près d'une lampe éclairée par une LED pour surfer sur la toile. Une performance rendue possible par la technologie Li-Fi ou "light fidelity", qui connaît ses premières applications concrètes en France.

Si l'acronyme Li-Fi fait penser au Wi-Fi, ce n'est pas un hasard. Car les deux systèmes remplissent la même fonction: transmettre des données sans fil. La différence, majeure, est d'ordre technique. Alors que le Wi-Fi fonctionne grâce aux ondes du spectre électromagnétique issues d'un réseau Internet, le Li-Fi utilise uniquement la lumière émise par des LED, les fameuses ampoules à basse consommation qui s'imposent doucement dans les foyers. Frédéric Granotier, le PDG de Lucibel, l'un des spécialistes français des solutions d'éclairage LED et pionnier du Li-Fi, explique:

"Les LED fonctionnent avec des diodes électroluminescentes qui s'allument et s'éteignent plusieurs millions de fois par seconde, créant une fréquence invisible à l'œil nu. En installant un routeur sur le système d'éclairage LED, on peut utiliser cette fréquence pour envoyer des informations ciblées à la personne qui passe sous le faisceau lumineux. C'est comme du morse, mais en infiniment plus rapide."

Le Li-Fi, sorte de lumière intelligente et connectée, permet donc à un utilisateur doté d'un smartphone ou d'une tablette de recevoir tous types de données, qu'elles soient sous forme de textes, de photos, d'audio ou de vidéo, à une vitesse qui n'a rien à envier au haut débit. Et le tout sans avoir besoin de capter Internet, ni subir les ondes électromagnétiques dont les effets sur la santé inquiètent l'OMS. Seules contraintes: pour capter les informations transmises par la lumière, il faut télécharger un module d'extension (plug-in) sur sa tablette ou son smartphone. Et bien sûr, se trouver sous un faisceau lumineux.

Carrefour expérimente à Lille un système conçu par Philips

Bien évidemment, la perspective de proposer une alternative au Wi-Fi fait saliver de nombreuses entreprises. Car les potentialités d'exploitation de cette technologie révolutionnaire sont foisonnantes, notamment dans le commerce. Carrefour l'a bien compris.

Au nom de "l'amélioration de l'expérience client" (ou plutôt, pour le pousser à acheter davantage), le géant de la grande distribution vient d'inaugurer, à Lille, le premier système de géolocalisation par LED, conçu par Philips. Le groupe a installé 2,5 km de rails de lumières LED, qui couvrent les 7.800 mètres carrés du magasin, avec la technologie Li-Fi.

Particularité du système: contrairement au Li-Fi classique, Philips a développé une nouvelle technique, baptisée VLC (Visible Light Communication), qui n'oblige pas le client à télécharger un module d'extension, mais seulement une application. C'est la caméra frontale du smartphone qui sert de récepteur. Si le client a préparé sa liste de courses chez lui en consultant le catalogue, l'appli "PromoCoù" lui indique le chemin des produits qu'il a choisis. Sinon, il lui suffit de s'arrêter à n'importe quel endroit du magasin et l'appli lui indique alors les promotions qui se trouvent autour de lui.

"L'idée est d'attirer l'attention du consommateur sur des articles en promotion qu'il achète moins fréquemment", explique Céline Martin, la directrice des modèles commerciaux et de l'innovation pour les hypermarchés Carrefour. Le système sera testé pendant un an avant d'être étendu -ou pas- à d'autres magasins. Carrefour va ainsi récolter de précieuses données sur les habitudes des utilisateurs et leur parcours en magasin...

Le musée Grand Curtius de Liège et l'hôpital de Perpignan se convertissent

Cette expérience de marketing ciblé pourrait intéresser beaucoup d'autres marques, y compris hors du secteur de la grande distribution.

"Je suis convaincu qu'après avoir révolutionné l'éclairage en le rendant plus économique et moins consommateur d'énergie, la LED va révolutionner le commerce grâce à l'interactivité rendue possible sur un point de vente précis", s'enflamme Frédéric Granotier.

Si les entreprises du secteur privé, à l'exception de Carrefour, se montrent toujours un peu frileuses, certaines initiatives notables ont déjà vu le jour dans le secteur public. La compagnie Oledcomm, pionnier du Li-Fi en France, a équipé le musée Grand Curtius de Liège pour remplacer les audioguides. Lorsque le visiteur passe devant une œuvre, une fiche d'informations apparaît sur son smartphone.

L'entreprise a également convaincu l'Hôpital de Perpignan. Dans le courant de l'année, l'établissement de santé catalan va installer le Li-Fi dans le service Maternité. Il permettra aux médecins et au personnel médical de consulter les dossiers des patients sans utiliser le Wi-Fi et donc sans risquer de mettre en danger la santé des nouveaux nés.

Promotion publicitaire, sécurité des avions, domotique...

Les acteurs français du Li-Fi, peu nombreux à l'heure actuelle, voient dans la "révolution LED et Li-Fi" un formidable levier de croissance. Cette nouvelle technologie pourrait par exemple intéresser les concessionnaires automobiles, qui "accrocheraient" plus facilement les clients qui s'arrêtent devant un modèle. Dans les magasins de matériel de sport ou d'habillement, associer certains articles haut-de-gamme à des vidéos promotionnelles alléchantes pourrait déclencher un acte d'achat.

On peut aussi imaginer un système d'éclairage LED avec Li-Fi dans les halls de gare ou dans les terminaux d'aéroports, où il est parfois difficile d'obtenir une excellente qualité de Wi-Fi. Dans les avions, le Li-Fi pourrait permettre de surfer librement sur le Net en plein vol. Dans les bâtiments, des réseaux de smartlighting (luminaires communicants) renforceraient les systèmes de domotique déjà présents. Et ainsi de suite...

Technologie disruptive, le Li-Fi semble avoir tout l'avenir devant lui. Un paradoxe quand on sait que sa première démonstration remonte à... 1880.

A l'époque, Alexander Graham Bell, le père du téléphone, créait le photophone, un instrument capable de transmettre sur plusieurs centaines de mètres le son de sa voix en utilisant la lumière du soleil. Prophète, l'ingénieur déclarait:

"Notre imagination peut-elle nous dire ce que sera le futur de cette invention?"

On commence à peine à l'entrevoir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2015 à 16:54 :
Apparemment on pourrait aussi remplacer les vieux switch ethernet par des boules à facette.
a écrit le 23/05/2015 à 16:50 :
"ni subir les ondes électromagnétiques"
La lumière EST une onde électromagnétique émise dans le spectre visible.
a écrit le 22/05/2015 à 21:56 :
Des tablettes LIFI en classe en élémentaire, voilà qui mettrait au placard les angoisses sanitaires au sujet des ondes Wifi et permettrait la mise en place d'un nouveau BII débarrassé du PC.
Réponse de le 23/05/2015 à 1:07 :
Vous devriez faire quelques recherches sur le développement des facultés cognitives des enfants exposés aux écrans. Ainsi que sur les écoles "full paper" de la Silicon Valley.
a écrit le 22/05/2015 à 11:25 :
Cet article est excellent. Le LI-FI ouvre des perspectives inimaginables pour les profanes que nous sommes majoritairement. Une coordination avec toutes les chambres de commerce et d'industrie doit impérativement s'établir, pour générer la faisabilité de son développement dans les diverses branches de notre quotidien. Sans attendre ; création d'emplois exige.
Réponse de le 22/05/2015 à 13:41 :
En quoi cette technologie est innovante? Je change tous les jour les chaines de ma TV depuis mon canapé avec... La télécommande infrarouge c'est quoi a votre avis?
a écrit le 22/05/2015 à 9:44 :
L'auteur pourrait faire attention à ce qu'il écrit, dire que la lumière c'est mieux que les ondes EM, c'est à mourir de rire, la lumière en étant une !
Réponse de le 22/05/2015 à 13:44 :
C'est la fréquence utilisé qui est important tous est que fréquence que ce soit le son ou la lumière... Par contre certaine sont plus pénétrante que d'autre et donc plus dangereuse pour nos cellules... Utilisez celle d'un micro onde; et irradiez vous vous verrez que vous pourrez transpirer en jouant dans de la neige à poil... Par contre avec votre chaine hifi à fond, vous vous éclaterez les tympans mais vous vous les gèlerez dans la neige. Pourant les deux sont des fréquences...
a écrit le 22/05/2015 à 9:44 :
y a un pb dans le titre! on surfe sur internet mais sans passer par internet!
internet c'est une serie de protocoles ( en clair ' de facon de transmettre les donnees') ( tcp-ip et udp pour le web), apres qu'on utilise la fibre ou le wifi ( ou autre chose) pour y acceder, c'est un autre pb
a écrit le 21/05/2015 à 23:25 :
Si je résume, une sorte de fibre optique ... sans fibre.
a écrit le 21/05/2015 à 23:23 :
Les accès internet sont bidirectionnels, il faut donc que l'appareil envoie également de la lumière pulsée Led sur la lampe qui nous arrose de ses données numériques.
Au mieux, ça donne des informations sur une borne, ou dans un magasin, les soldes en cours mais sans interactivité.
"le Li-Fi pourrait permettre de surfer librement sur le Net en plein vol." ? Avec une tablette LiFi ?
Ça remplacerait les panneaux publicitaires en les rendant sélectifs, ciblés.
Et en infra-rouge (style télécommande de téléviseur), ça n’éblouira pas le chaland.
Réponse de le 22/05/2015 à 21:40 :
Pas certain. Si c'est pour qu'on utilise internet alors oui. En revanche si c'est pour nous arroser de pub, de promo... rien ne nécessite que nos appareils répondent. Le broadcaste existe déjà en réseau. Si on prend les box et notamment la TV par internet, le lien de l'utilisateur ne sert qu'à choisir la chaine regardé. La video ne demande pas acquittement pour la diffusion même; au pire il vous manque quelques images. La connexion de l'utilisateur sert surtout pour les options (pause, choix de la chaine, payer un film...) mais aussi à voir si il faut toujours envoyer les image car la TV par internet mange beaucoup de bande passante...
a écrit le 21/05/2015 à 22:09 :
Petite précision: Le LIFI, tout comme le WIFI utilise bien les ondes du spectre électromagnétique. En effet la lumière est une onde électromagnétique, c'est juste sa fréquence qui change. Pour le WIFI, on est dans la gamme du GHz (changement de l'onde quelques milliard de fois par seconde), pour la lumière visible utilisé par le LIFI on est sur une onde qui varie environ 10000 à 100000 fois plus vite....
a écrit le 21/05/2015 à 21:47 :
Pas mal de gloubi glouba dans cet article. Mais bon... Ce dispositif n'est, en aucun cas, lié à la "géolocalisation" (qui suppose des accès à des points de contact "géoréférencés"); mais juste un dispositif de localisation qui permet au serveur du magasin de fournir des informations (et/ou "router" un accès à internet). On est content d'apprendre que ça passe par la caméra du smartphone; il suffit donc de ne pas l'activer... pour ne pas être emmnuyé. Le transfert d'infos vers un "prospect" rappelle une expérience similaire (basée sur du bluetooth donc très locale) tentée en... Afrique... il y a 10 ans; sans qu'aucun résultat n'en émane... Il est patent que la lumière (cf fibre vs DSL) a plus de potentiel que l'hertzien (dans l'absolu, il s'agit de la même application, des émissions d'onde); encore faut il recevoir le signal, ce qui est plus délicat qu'en wifi "tous azimuth". Si ça a pour fonction de faire disparaître ces ridicules écrans/"magnétoscopes" qui parlent dans le vide, en tête de gondole, chacun plus fort que son voisin, cela sera toujours ça de gagné...
a écrit le 21/05/2015 à 20:46 :
Tant mieux que le Wi Fi disparaisse enfin car c'est est une technologie dépassée et surtout dangereuse puisqu'elle elle est transmise par des ondes pulsées qui ont un réel impact sur la santé.
Réponse de le 22/05/2015 à 4:20 :
En quoi une onde pulsee est-elle dangereuse?
Réponse de le 22/05/2015 à 13:47 :
Renseignez vous pourquoi en cas de cancer on évitent le plus possible l’utilisation des rayon et pourquoi vous êtes limité à un nombre max de scanner par ans, pourquoi il existe des zones interdite d'accès lors de l'émission des radar de l'aviation civil ou militaires... C'est sûr y a rien à craindre des ondes...
Réponse de le 22/05/2015 à 17:43 :
Bonne question, mais si vous vous donnez la peine de chercher vous allez vite vous rendre compte de ce qui nous menace tous. Peut-être n'êtes vous pas concerné, du moins pas encore, mais sachez quand même que de plus en plus de personnes à travers le monde sont malades des ondes, (antennes relais, Wifi, radars, CPL, etc..).
Bien entendu, en France comme d'habitude RAS, les lobbys veillent au grain et financent des études disant qu'il n'y a aucun danger, sauf que les plus grands assureurs de la planète ont exclu de leurs garanties toues pathologies en relation avec les ondes électromagnétiques, étonnant non ??
C'est sûr y a vraiment rien à craindre des ondes....!
Réponse de le 22/05/2015 à 21:45 :
Démontez le canon de votre microonde, plaquez le vous sur la tête et mettez en route quelques minutes. C'est pas dangereux une onde... D’ailleurs quand vous mettez un steak dans un micro onde, quand vous le ressortez il est tous comme avant froid et mangeable. Encore mieux essayez un œuf dans sa coquille...
Réponse de le 23/05/2015 à 17:07 :
Ah, ce vieux parallèle moisi. C'est la différence entre se balader en maillot de bain à Fukushima et passer un scanner avec une côte de maille en plomb.
Faut arrêter de répéter les niaiseries des Robins des Toits.
Réponse de le 23/05/2015 à 17:21 :
Pour finir, les gens "de plus en plus malades" le sont à cause d'imbéciles mal informés qui les en convainquent. Renseignez-vous sur le nocébo.
Et les clauses d'assurance, c'est pour se protéger de ces imbéciles qui se plaignent d'effets qui n'existent pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :