Reprise du Monde : Orange et le Nouvel Observateur jettent l'éponge

Le groupe Orange-France Télécom et Le Nouvel Observateur annoncent ce lundi matin qu'ils retireront leur offre de reprise du journal Le Monde, en concurrence avec celle du trio Bergé-Niel-Pigasse, quel que soit le vote du conseil de surveillance du quotidien.

1 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Orange et le Nouvel Observateur prennent acte de la préférence des salariés actionnaires du Monde pour l'offre Bergé-Niel-Pigasse, exprimée en fin de semaine dernière, et jettent l'éponge. 

Dans un communiqué publié ce lundi matin, Orange explique que "par respect pour les administrateurs du Monde, Orange a accepté, comme le Nouvel Observateur, que son offre soit maintenue jusqu'à la réunion du conseil de surveillance du Monde qui se tient ce lundi 28 juin 2010. Toutefois, Orange et le Nouvel Observateur sont convenus de retirer leur proposition à l'issue de ce Conseil, et quelle que soit la décision qui sera prise, comme ils s'y étaient engagés dans le cas d'un vote défavorable de la Société des rédacteurs du Monde."

Plus rien ne s'oppose donc à l'offre "BNP", proposée par l'homme d'affaires et mécène Pierre Bergé, soutien de Ségolène Royal, le banquier d'affaires Matthieu Pigasse, patron de Lazard France, considéré comme proche de Dominique Strauss-Kahn, et Xavier Niel, patron de l'opérateur téléphonique et de services Internet Free.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.