Pierre Sled mis sous tutelle à France 3

 |   |  520  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Suite à plusieurs revers d'audience, le conseiller des programmes Pierre Sled devrait être désormais chapeauté par Thierry Langlois.

L'état major de France 3 devrait être prochainement remanié. Selon "Télé 7 jours", Thierry Langlois devrait être nommé directeur d'antenne et des programmes. En pratique, il chapeauterait l'actuel conseiller des programmes Pierre Sled, qui, jusqu'à présent, dépendait directement du directeur de la chaîne, François Guilbeau. Interrogée, la chaîne s'est bornée à déclarer que Pierre Sled restait conseiller des programmes, mais a refusé de confirmer ou d'infirmer l'arrivée de Thierry Langlois.

Thierry Langlois connaît bien France Télévisions pour y avoir travaillé de 1993 à 2010, essentiellement à France 3. Sous Patrick de Carolis, il avait été chargé de l'harmonisation des programmes entre les antennes, puis des acquisitions. Il y a un an, suite à la nomination de Rémy Pflimlin, il avait quitté les chaînes publiques pour devenir directeur de l'audiovisuel au CNC.

Quant à Pierre Sled, il avait été nommé conseiller des programmes il y a  un an, suite à l'arrivée de Remy Pflimlin. Une nomination qui avait suscité la polémique étant donné l'amitié affichée entre Pierre Sled et Nicolas Sarkozy. Mais Pierre Sled a surtout accumulé les échecs d'audience, ce qui a probablement conduit à cette mise sous tutelle.

Une de ses premières décisions a été de débaucher l'animateur de M6 Laurent Boyer, payé 20.000 euros par mois pour animer "Midi en France", émission lancée fin janvier et diffusée à la mi-journée depuis une ville de province. Malgré un budget conséquent (120.000 euros par jour selon "le Point"), elle ne réunissait que 3% à 6% d'audience, et était souvent dépassée par W9. En mai, il a donc été décidé de supprimer la première partie d'une heure (diffusée à 10h50) pour ne conserver que la seconde (diffusée à 13h).

Autre bide : "L'étoffe des champions", une télé-réalité avec Raymond Domenech. Après un premier épisode réunissant 3,7% d'audience (soit moins qu'Arte...) et un deuxième à 4,4%, l'émission, diffusée initialement en première partie de soirée, a été reléguéeà 23h à partir du 20 juillet. Mais cela n'a pas suffi. La chaîne a ensuite décidé de supprimer les trois derniers épisodes.

Enfin, Pierre Sled a aussi pris des décisions polémiques pour la rentrée. Il a confié la seconde partie de soirée du vendredi soir à Cyril Viguier, un animateur au passé controversé, mais qui est l'associé de David Hallyday, que connaît bien Pierre Sled. Le talk show de Cyril Viguier remplacera l'émission de Mireille Dumas. Quant à "Ce soir (ou jamais)", l'émission culturelle de Frédéric Taddeï, elle ne sera plus diffusée qu'un soir par semaine au lieu de quatre.

Au final, les audiences de la chaîne, qui réalisait encore 11,8% d'audience en 2009, ne cessent de reculer. En février, la chaîne est passée pour la première fois sous les 10% d'audience. Au total, sur le premier semestre 2011, elle a réalisé 9,9% d'audience (en recul d'un point par rapport à l'année précédente), et a donc été dépassée pour la première fois par M6 (10,5%, en progression de 0,1 point).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2011 à 19:12 :
Beaucoup d'approximations dans article.
Sled n'est pas conseiller de programmes, un terme qui recouvre autre chose que la responsabilité qu'il exerce. Par ailleurs la partie de l'émission de Boyer supprimée c'est la seconde à 13,h pas la première.
a écrit le 16/08/2011 à 14:57 :
le verdict de l'audience face aux amitiés et à une eventuelle forme de cooptation
je trouve cela moral comme epilogue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :