Vos réactions...

11 mn

Copyright La Tribune
Copyright La Tribune (Crédits : La Tribune)

Chers lecteurs,

Vous êtes nombreux, via Twitter, Facebook ou par mail à nous avoir adressé des messages de soutien dans cette période difficile que traverse notre journal. Nous vous en remercions. Si vous souhaitez réagir, l'espace "Commentaires" ci-dessous est le vôtre.

Messages de soutien

Jean Christophe Gallien, conseil en communication d'influence, Professeur associé à l'Université Paris 1 La Sorbonne, membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Lettre ouverte au Président de la République : la presse est un actif industriel de la Marque France

La réindustrialisation du pays est une nécessité qui, si elle ne peut se décréter, doit être la priorité du pays. Elle est l'un des rares remparts à notre portée de citoyen à notre effacement économique programmé par les acteurs extérieurs du marché.

Notre pays a connu des vagues récurrentes de désindustrialisation depuis maintenant 30 ans. Une des plus marquante, des plus inscrite dans l'inconscient collectif fut celle de la sidérurgie. Elle s'achève seulement aujourd'hui. Elle a produit des effets ravageurs dans ses géographies d'intervention et au delà dans les esprits de nos concitoyens et de leurs familles. Il s'agissait d'une véritable défaite économique et sociale. Comme le début d'un démantèlement. Pourtant beaucoup d'efforts furent consentis. Résistance, revente, puis impuissance accompagnée, le paysage est aujourd'hui celui d'une désertification économique sans futur réel de reconversion.

Il n'y a pas de développement durable sans industrie. Il faut l'affirmer haut et fort.

Et pas d'industrie sans industrie des médias. Je ne parle pas seulement de l'audiovisuel ou des médias 1ou 2.0.

Je veux parler des médias papiers, de la presse, et en particulier de la presse quotidienne. Oui chaque jour un miracle industriel se produit. Une rédaction produit un contenu que des imprimeries vont produire et que des diffuseurs vont nous délivrer. Au delà, nous avons là à faire à de véritables marques industrielles. Dotée d'une histoire, d'un positionnement, d'extensions, de produits dérivés, de clients ... bref d'un patrimoine à la fois matériel et immatériel qu'il semble malheureusement difficile aujourd'hui à valoriser.

Je pense en particulier à la Tribune qui fut en son temps propriété peu chèrement payée par le président d'une marque audiovisuelle à la recherche d'une légitimation corporate et du contenu professionnel associé pour ses médias à travers un cobranding cohérent certes mais qui fut malheureusement écourté une fois la valeur obtenue.

Pourtant la presse quotidienne est un produit majeur du Made in France et un actif essentiel de la Marque France. La presse quotidienne est, au delà, un élément du patrimoine géopolitique de notre pays, une dimension essentielle de notre soft diplomacy.

Au moment où nous nous félicitons de l'arrivée de déclinaisons de sites d'information comme le Huftington Post, de magazine comme Vanity Fair, nous ne pouvons accepter de laisser disparaître de notre espace médiatique national des marques telles que La Tribune ou France Soir. C'est aussi, et surtout même un enjeu démocratique qui dépasse ceux légitimes du Made In France. Nos kiosques ne peuvent présenter que 6 quotidiens nationaux dont un s'occupe uniquement de sport. Il en va de notre message à nos générations futures, au reste de l'Europe et du Monde. Cette industrie a besoin et mérite un accompagnement spécifique proche de celui de la culture et du patrimoine. Il faut l'inventer et vite car il y a urgence. Le savoir faire industriel qui disparaît ne revient plus. Il serait triste pour notre pays que celui de la presse s'efface peu à peu.

Maurice LEVY (président du directoire de Publicis Groupe)

Je suis bien entendu triste pour vous, pour tous les journalistes. J'en connais certains: ce sont de bons professionnels et des gens bien. Ils ne méritent pas cela. J'espère que sous une forme ou sous une autre La Tribune continuera. Bon courage.

Alexia Bohar, chargée des relations presse et publiques chez Dyson France

Aujourd'hui c'est la lectrice fidèle que je suis qui vous écrit pour revendiquer mon attachement à ce beau titre et mon admiration pour le travail de ses journalistes. Je sais le combat que mène La Tribune pour continuer à faire entendre sa voix, une voix différente et unique dans la presse française actuelle. Je tenais simplement à vous manifester mon soutien,

Walter BOUVAIS (co-fondateur et directeur de la publication du magazine Terra eco)

Je tiens à vous dire l'admiration que j'ai pour cette bagarre que vous menez depuis tous ces mois. Comme lecteur (notamment de votre excellente appli iPad), comme confrère, comme entrepreneur, je suis triplement touché par ce qui vous arrive.

J'ai le sentiment que, malgré la difficulté du moment, votre journal en sortira vivant et grandi, d'une façon ou d'une autre.

Daniel KARYOTIS (président du Directoire de la Banque Palatine)

Toute mon amitié et mon soutien

Antoine GOSSET-GRAINVILLE (directeur général adjoint du groupe Caisse des Dépôts)

Bon courage à vous et à toute l'équipe.

Jacques HARDOIN (directeur général du groupe La Voix)

Croyez à toute ma sympathie dans cette période difficile pour La Tribune. Vous avez mis toute votre énergie au service du journal et cela n'a pas été suffisant compte tenu de la période que nous vivons. Les années 2012 et 2013 seront très difficiles à traverser pour tous nos titres. Bon courage à vous pour la suite.

Jean-Michel VENET ("Senior International Operational Marketing Manager" chez Viaccess)

Bonjour, Un message de soutien "spontané" à votre journal et son équipe, que je lis depuis des années. Tenez bon. Bien cordialement.

Marie-Joëlle THOMAS (directrice associée, BG Presse)

Et pourquoi vous ne lanceriez pas, en parallèle, une souscription auprès de vos lecteurs et/ou abonnés. C'est ce qu'a fait Bakchich infos... J'avais souscrit pour 200 euros, à titre personnel. BG Presse serait prête à le faire pour que le journal continue !!!

Patrick Bloche, secrétaire national chargé des médias au Parti socialiste

La direction du journal La Tribune vient d'annoncer qu'avant la fin de l'année, elle demanderait le placement de l'entreprise en redressement judiciaire et a parallèlement annoncé un plan de cession et la recherche d'un repreneur. Depuis des mois les salariés du journal se mobilisent, dans une grande solitude, pour alerter sur la situation du journal et tenter de trouver des solutions. Or, de par son existence même, La Tribune seul journal économique ne dépendant pas d'un grand groupe, contribue au pluralisme dans le domaine de l'information économique. C'est pourquoi on peine à comprendre le silence et l'inaction du gouvernement, qui devrait pourtant tout faire pour assurer les conditions d'un réel pluralisme de l'information. Le résultat est cette douloureuse annonce. Le Parti socialiste tient à assurer les salariés de La Tribune de son soutien.

Association des journalistes économiques et financiers (AJEF)

Pour que vive La Tribune

 

Un journal qui cesse de paraitre, c'est un espace de démocratie que l'on abandonne. Autant dire que le sort de La Tribune, de ses journalistes, de ses personnels, de ses lecteurs, n'est pas seulement l'affaire d'une entreprise de presse frappée, comme d'autres, par une crise structurelle et par l'impact du ralentissement brutal de la conjoncture. Il concerne tous ceux qui attachent de l'importance au devoir d'informer. Une mission à laquelle l'équipe de La Tribune s'est consacrée depuis de longues années. Avec un professionnalisme reconnu par tous.

C'est au nom de ces impératifs et de la pluralité de l'information que l'Association des journalistes économiques et financiers (AJEF) tient à exprimer toute sa solidarité avec les journalistes et les personnels de La Tribune.
La Tribune doit continuer à vivre. Pour elle-même et pour nous tous. Pour continuer à défendre une information indépendante, au service du plus grand nombre, un objectif auquel l'AJEF et ses quelque 200 adhérents provenant de tous les médias, français et internationaux, sont attachés.

 

Régis Dos Santos, président national du SNB-CFE/CGC (syndicat national de la banque et du crédit)

LA TRIBUNE DOIT VIVRE !

Nous pouvons, et nous devons agir !

 

La question de la survie de La Tribune, second quotidien économique français, est sur la table. Jeudi 24 novembre 2011, la direction de La Tribune a demandé son placement en redressement judiciaire. La date de la « mise en bière » est déjà connue : si, au 15 janvier 2012, il n'y a pas d'offre crédible pour qu'il puisse continuer à exister en tant que quotidien papier, ce sera la liquidation pure et simple.

L'avenir de centaines de salariés est bien évidemment posé. Mais aussi, et surtout, celui du pluralisme de la presse économique nationale....

 

Ce dépôt de bilan marquerait un nouvel - et insupportable - appauvrissement de l'offre de lecture quotidienne dans notre pays. La Tribune est, à ce jour, le seul quotidien économique indépendant de groupes industriels. S'il disparaît, Monsieur Bernard Arnault, propriétaire des Echos, sera seul maître à bord de l'information économique nationale. Est-ce cela le futur pluralisme à la française ? L'avenir du second quotidien économique français, dont l'utilité est reconnue par tous les acteurs du monde économique, est maintenant entre les mains du gouvernement et des parlementaires. L'indépendance et le pluralisme de l'information sont des questions d'intérêt général. Sauver ce journal n'est pas une question d'argent. En effet, il y a quelques mois, plus de 250 millions d'euros ont été mis sur la table pour sauver Le Monde, plus de 150 étaient proposés pour racheter Le Parisien... La Tribune n'a besoin que de "quelques" millions d'euros.

 

Nous devons agir auprès de nos Directions !

 

Il est clair que si La Tribune disparaît, il ne restera plus que Les Echos pour traiter l'information économique au quotidien. Avec l'approche d'une campagne électorale présidentielle dont l'un des débats et enjeux majeurs sera l'économie, il est indispensable que la pluralité de la presse économique soit donc préservée !

Nous pouvons, et nous devons agir, chacun à notre niveau. Ainsi, en ce qui nous concerne, nous devons intervenir auprès de nos Directions Générales, Directions Commerciales et/ou du Réseau, Directions des Ressources Humaines, etc.... pour que les abonnements à La Tribune ne soient pas résiliés et que les réabonnements soient bien effectués ! Les collaborateurs de La Tribune semble déjà constater de premières défections parmi les abonnés.... Nos établissements de la banque, de la finance et du crédit sont parmi les plus importants clients abonnés : il faut que nous intervenions pour qu'ils le restent !

 

Mobilisons nous et intervenons auprès de nos Directions pour qu'ils renouvellent TOUS les abonnements !

 

Le groupe socialiste du Sénat

David Assouline et les sénateurs socialistes sont extrêmement préoccupés de l'évolution de la situation de La Tribune dont la direction a annoncé, ce matin, son intention de se placer en situation de redressement judiciaire, après avoir bénéficié d'une procédure de sauvegarde depuis un an.

Le tribunal de commerce de Paris se prononcera en janvier sur le sort définitif du quotidien et désignera un hypothétique repreneur de ce titre.

Alors que le personnel de La Tribune se trouve dans une situation d'extrême précarité et multiplie les alertes depuis des mois en direction des pouvoirs publics, David Assouline et le Groupe Socialiste s'étonnent du mutisme de l'exécutif dans cette affaire. On peut s'interroger légitimement sur cette passivité qui ne pourra que favoriser sa concurrence, au détriment du pluralisme de la presse.

Si La Tribune, l'un des rares quotidiens indépendants, devait disparaître ou être absorbé, un coup de plus serait porté à l'indépendance de la presse.

SPQN (syndicat de la presse quotidienne nationale)

A l'heure où l'opinion française a plus que jamais besoin d'informations de qualité sur les événements du monde, la mise en perspective des débats autour des présidentielles et l'actualité économique, les éditeurs du SPQN pensent indispensable que le pluralisme de la presse soit fort dans notre pays, et soutiennent les efforts développés par la Tribune pour sa pérennité.

L'ensemble des éditeurs de la presse quotidienne nationale poursuivent leur développement notamment sur internet, autour de leur identité forte de production d'information générale. La Tribune s'est inscrite dans cette évolution, avec des succès tangibles.

Aujourd'hui, tous les groupes de PQN continuent de se développer en maintenant les niveaux de lecture traditionnelle (papier), en enregistrant des progressions spectaculaires de leurs audiences web, et en diversifiant leurs activités (conférences, salons, courses, voyages, e -commerce...).

A ce titre, la PQN est essentielle à la vie citoyenne. Grâce à 3 000 journalistes, chacun expert dans son domaine, la PQN sélectionne l'information, la hiérarchise, lui donne un sens, et établit un lien de confiance avec ses lecteurs dont elle partage l'univers de valeurs et d'opinions.

C'est ainsi que 20 millions de Français, en progression de 5.3 % en un an, sont chaque semaine en contact avec une marque de la presse quotidienne au travers du quotidien lui-même, de son site internet ou d'un supplément magazine (source EPIQ / Audipresse). Chaque mois, plus de 80 % des cadres, des dirigeants d'entreprises, des professions libérales et des hauts revenus lisent les différents supports de la PQN (Source Prémium / Audipresse).

11 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 69
à écrit le 28/01/2012 à 8:36
Signaler
de la classe pauvres, j'ai découvert la tribune au cours d'un CDD dans l'administration lors de ma pause déjeuner, il y a plus de 10 ans. J'ai tout de suite adoré et je me demande qui cela arrange de voir la tribune disparaître si vite. Il est étrang...

à écrit le 27/01/2012 à 20:39
Signaler
Incompréhensible , pourtant c 'est le meilleurs outil de communication sur l 'actualité économique , c 'est bien bizzare , pourquoi disparaitre pour se baser sur une seule opinion des échos , illogique l 'absence de réactivité du pouvoir p...

à écrit le 20/01/2012 à 9:27
Signaler
Consultant émergé depuis plus de 25 ans dans l'activité, le développement des entreprises, des hôpitaux, ONG et autres gdes asso, promoteur de modèles de "performance" intégrant la recherche d'une qualité de dialogue social (cofondateur en son temps ...

à écrit le 20/01/2012 à 6:14
Signaler
Depuis très longtemps je lis la presse tous les matins, en commençant par la Tribune. La tribune est un journal sérieux, sans complaisance, sans parti-pris et donc fiable.J'aurais beaucoup de mal à m'en passer.

à écrit le 16/01/2012 à 21:47
Signaler
Malgré mais faibles moyens, je propose de souscrire à quelques actions, d'une Société des lecteurs à constituer, sur un modèle proche de celle du Monde, et sur la base d'un projet durablement rentable pour assurer la pérennité du titre. Les pouvoirs ...

à écrit le 06/01/2012 à 14:26
Signaler
Vous sollicitez un soutien dans une période cruciale, vous avez raison, nous le faisons et notre réabonnement en novembre, alors que les difficultés étaient notoires, en est plus que l?expression. Au début du XXème siècle mon grand-père était action...

à écrit le 05/01/2012 à 9:32
Signaler
La Tribune doit rechercher une souscription auprès de ces lecteurs, il faut créer un bloc de capital détenant au moins 34% des droits de vote constitué de lecteurs. A côté de ce bloc, doit être constitué un bloc d'institutionnels large de 20 à 30%, l...

à écrit le 03/01/2012 à 10:35
Signaler
En cette période de Voeux, je fais celui sincère et appuyé de voir La Tribune, seul journal économique de langue française à vulgariser intelligemment les méandres de l'économie et des finances, continuer son travail de qualité. Longue vie à toute la...

à écrit le 01/01/2012 à 12:14
Signaler
Pour qu'il y est débat, information et compréhension de la vie des affaires et des grandes questions économique et financières. sauvons la Tribune.

à écrit le 30/12/2011 à 22:01
Signaler
Bien que belge, j ai pris l habitude de lire votre journal que je trouve très interessant ,un malheur de plus ,mais espérons quand même.

à écrit le 28/12/2011 à 10:00
Signaler
En tant que lecteur, je tenais simplement à vous manifester mon attachement à votre journal. Il est nécessaire que La Tribune puisse continuer à vivre et à faire entendre sa voix. Je vous assure de mon soutien dans votre combat ! Courage !

à écrit le 26/12/2011 à 23:50
Signaler
Tout simplement le meilleur journal de langue française A mes yeux loin devant les echos qui essaie de surfacturer ses "actualités régionales" à des "décideurs" fantasmés (style financial times) La tribune c'est le seul journal qui mérite d'être lu ...

à écrit le 26/12/2011 à 20:43
Signaler
nous avons besoin d'un journal economique impartial et pointu toujours bien renseigne d'ailleurs que trouve t on dans le salon d'attente des banques sur les petites tables? LA TRIBUNE !!! BRAVO MMES MRS CONTINUEZ A NOUS DONNER DE BONS CONSEILS ET ...

à écrit le 17/12/2011 à 13:33
Signaler
je soutien les proposisitions de Canaletto et de Marie. Vive la Tribune et que la Tribune vive! c'est le seul journal qui ne me déçoit pas!

à écrit le 16/12/2011 à 17:24
Signaler
le parti socialiste soutient.........evidemment. quand ile seront au pouvoir,qui vont- ils soutenir? reponse: eux..bien sur. ils ne pensent qu'a remplir leurs poches(comme 95% des elu(e)s. je lis la tribune tous les jours.j'aime ce journal.. je souha...

à écrit le 16/12/2011 à 8:05
Signaler
Cyrille Chartier-Kastler (Facts & Figures) La Tribune doit continuer à vivre et à apporter sa vision et sa personnalité dans la presse économique aux côtés des Echos et de l'Agefi. Pourqoi ne pas proposer à certains abonnés (notamment les entreprises...

à écrit le 15/12/2011 à 19:43
Signaler
Bonjour, Pourquoi ne pas lancer une souscription auprès du public pour aider La tribune à court terme et peut être proposer une part du capital social à ses lecteurs et soutiens.

à écrit le 15/12/2011 à 14:06
Signaler
Le pire effectivement ce serait de ne plus avoir qu'un seul quotidien de l'économie ! en ces temps d'incertitudes, nuos avons besoin d'avoir de nombreux avis ! Que La Tribune vive !

à écrit le 15/12/2011 à 12:20
Signaler
C'est un plaisir de lire La Tribune en ce moment. Les articles sont originaux, décalés et des scoops se glissent dans les pages. Ce titre a sa place en face des Echos et des autres quotidiens généralistes. Bravo aux journalistes qui défendent leur jo...

à écrit le 14/12/2011 à 15:41
Signaler
Fidèle lecteur depuis des années, je souhaite que tout soit fait pour la prennisation de notre journal. Ne désarmez pas!

à écrit le 10/12/2011 à 12:32
Signaler
La Tribune est une composante importante de ma revue de presse quotidienne et je lui souhaite de tout coeur de surmonter ses difficultés. Tous mes voeux pour 2012 !

à écrit le 10/12/2011 à 8:04
Signaler
la tribune doit vivre ! utilisez tout ce qui existe comme astuces, recours, etc.... la tribune ne doit pas disparaitre ! la tribune doit continuer d'informer !

à écrit le 08/12/2011 à 21:28
Signaler
enquêtes claires, pertinentes pédagogiques ; analyses au dessus des dogmes et des polémiques ; qualité exceptionnelle des tribunes et des intervenants; outil indépendant et honnête pour comprendre la complexité de notre monde et élargir notre hori...

à écrit le 08/12/2011 à 18:26
Signaler
J'apprécie beaucoup la qualité de vos articles qui décrivent sans complaisance la dure réalité des faits économiques et sociaux de notre temps. Avec tous mes voeux de réussite.

à écrit le 08/12/2011 à 16:26
Signaler
je suis sur que ce journal va survive ..il est un repere important de la presse FRANCAISE ...

à écrit le 08/12/2011 à 13:49
Signaler
Soutien total à un journal de qualité, indépendant, même quand on est en désaccord avec certaines analyses. L'expérience de la liberté dans un monde réglé par la loi de l'argent est un dur apprentissage. Puissiez-vous en sortir la tête haute. Bon cou...

à écrit le 06/12/2011 à 11:59
Signaler
Je ne suis qu'une simple lectrice de la Tribune, je pense que ce journal économique nous informe "honnêtement" , c'est certainement parce qu'il est indépendant.... Je félicite tous les journalistes de la Tribune qui ose ! Ce journal ne peut dispara...

à écrit le 06/12/2011 à 8:50
Signaler
La lecture de La Tribune fait partie de mon travail depuis très longtemps. J'y trouve des informations pointues, parfois les "mini-scoops" de mon secteur d'activité. J'apprécie une mise en page devenue au fil des années bien plus agréable et aérée. J...

à écrit le 05/12/2011 à 15:15
Signaler
LA TRIBUNE doit Vivre ! La pluralité de la Presse Economique est en jeu, l'avenir de nombreux salariés est en péril. Lectrice professionnelle de LA TRIBUNE depuis plus de 25 ans, appréciant la qualité rédactionnelle d'articles de fond si peu courants...

à écrit le 05/12/2011 à 8:20
Signaler
Il est utile de voir le monde et son actualité à travers les articles de la Tribune. Les journalistes y subissent moins les tentations politiques et les aprioris . L'analyse économique donne des clés à la compréhension mais ne rend pas compte de t...

à écrit le 29/11/2011 à 14:47
Signaler
J'espère que vous arriverez à sauver votre journal. Avec l'un de vos concurrents vous êtes les seuls en France à donner une information objective sans tout le bruit de fond appoté par toute la presse française qui mélange allègrement information et p...

à écrit le 29/11/2011 à 13:42
Signaler
J'espère vivement qu'une solution sera trouvée pour que vive cet excellent journal qu'est "La Tribune".

à écrit le 28/11/2011 à 17:07
Signaler
Il faut que La Tribune vive et cela pour au moins 2 raisons : pour la pluralité de la presse et la démocratie, et pour la qualité de ce journal. Vous allez y arriver !

à écrit le 28/11/2011 à 13:47
Signaler
je soutiens la tribune que j'ai plaisir a lire tout les jours

à écrit le 27/11/2011 à 23:23
Signaler
La Tribune est un quotidien passionnant. Je souhaite son redressement de tout mon coeur. Bravo les journalistes !

à écrit le 27/11/2011 à 18:33
Signaler
Je soutiens la Tribune car je trouve ce journal économique indépendant et je me fie donc à ses articles . Par contre je trouve que la distribution laisse à désirer, il m'arrive souvent de ne pas trouver le journal dans des maisons de la presse. Il...

à écrit le 27/11/2011 à 11:19
Signaler
j'apprécie non seulement vos articles mais également l'ouverture aux lecteurs qui peuvent laisser des commentaires ce dont je ne me suis pas privé, sachant que le lectorat n'est pas tjrs très au top, mais enfin on lit pire sur d'autres journaux En to...

à écrit le 26/11/2011 à 17:10
Signaler
La Tribune est un jounal qui sait chercher les angles originaux, ouvre ses colonnes à tous et aime l'histoire économique. Mes voeux vous accompagnent pour votre pérennité. Augustin de Romanet (D.G. de la Caisse des dépôts)

à écrit le 26/11/2011 à 11:39
Signaler
on trouve de l argent pour les banques mais rien pour la presse !!! pour sauver des emplois et sauver l info..sinon ..Demander à vos électeurs 1 aide. si on vous aime , on vous sauvera...

à écrit le 26/11/2011 à 3:09
Signaler
LA TRIBUNE 20 sur 20 , excellent journal , la TRIBUNE DOIT VIVRE!!!!!!!!!!!!!!! bon courage à toute l'équipe.

à écrit le 25/11/2011 à 17:32
Signaler
Au delà d'un excellent journal, nous retiendrons également une Grande Dame des médias qui se sera battue pour ses équipes jusqu'au bout. Nous espérons sincèrement qu'il y aura malgré tout une suite pour toute la formidable équipe que vous formez. Nou...

à écrit le 25/11/2011 à 16:54
Signaler
la tribune est un bon journal, indispensable dans le paysage...pour les entrepreneurs la concurrence est indispensable et Les Echos quelle que soit la qualité du quotidien ne peut pas être le seul quotidien économique français! certes, Internet est u...

à écrit le 25/11/2011 à 16:45
Signaler
Bravo à toute l'équipe pour ce travail acharné effectué durant ces années ! Il faut être dedans pour voir toute l'énergie deployée par TOUS les services pour maintenir la Tribune en vie ! Ce journal doit perdurer. Au delà d'un quotidien, La Tribu...

le 25/11/2011 à 19:55
Signaler
un journal est un journal, un média. L'assimiler à une marque c'est bizarre. organiser des conféreces, des évènements c'est un plus. mais l'essentiel c'est bien une équipe de journalistes. la tribune doit vivre et bien. non à une version low cost !

à écrit le 25/11/2011 à 15:59
Signaler
oui, La Tribune doit vivre. J'ai été abonné pendant 2 (3 ?) ans. C'était informatif, intéressant et dense. Pourquoi je ne le suis plus : n'étant pas dans un métier économique, je ne pouvais pas assumer la cadence d'une lecture quotidienne. Je me reto...

à écrit le 25/11/2011 à 15:02
Signaler
Oui, La Tribune doit vivre. Pour la Marque d'abord, qui ne peut pas disparaitre du paysage français. Ensuite, pour aller au bout de la preuve d'un nouveau Business Model vertueux, qui comme tout, ne se construit pas en 3 ans de crise, ensuite. Tene...

à écrit le 25/11/2011 à 14:22
Signaler
mais de quoi je me mêle..bien sûr "c'est la faute à SARKO" et puis c'est un journal pour les riches

à écrit le 25/11/2011 à 14:00
Signaler
Tous les matins, midi et après midi, du lundi au vendredi, je jette un coup d'oeil sur les news de La Tribune. Je ne sais pas si vous êtes la référence des journaux économiques en France, en tout cas vous êtes ma référence sur le sujet. Bon courage à...

à écrit le 25/11/2011 à 13:53
Signaler
Simplement: Continuez de nous informer, nous faire découvrir les coulisses de l'économie, les nouvelles technologies et les tendances de demain. Continuez à vulgariser l'info comme vous le faites. De tout coeur avec l'ensemble des collaborateurs qu...

à écrit le 25/11/2011 à 11:06
Signaler
Bonjour et bon courage à toute la rédaction et à toute l'entreprise La Tribune. le lecteur et l'annonceur fidèle que je suis est de tout coeur à vos côtés dans ces moments difficiles mais qui doivent permettre à La Tribune de poursuivre son chemin et...

à écrit le 25/11/2011 à 11:00
Signaler
La tribune est devenue une référence dans la presse par sa qualité et son indépendance. Bravo à tous pour votre courage et votre mobilisation. La détermination de Valerie Decamp pour sauver le groupe doit payer, c'est aux élus et aux institutions de...

à écrit le 25/11/2011 à 10:05
Signaler
Le chemin est magnifique mais il aboutit en haut du falaise ! Y'a personne pour vous filer un parachute ??? Le Tribune doit vivre, ce serait aussi bien que ce soit avec ceux qui ont réussi à moderniser ce titre et à en faire un modèle pour les autres...

à écrit le 25/11/2011 à 9:55
Signaler
Bon courage à toute la rédaction de la Tribune qui sait faire preuve d'esprit critique et rendre l'information claire et accessible, avec de belles signatures qu'on aime retrouver... il faut trouver une solution ! peut-être le tout numérique avec une...

à écrit le 25/11/2011 à 9:38
Signaler
Je me sens très solidaire de tous les collaborateurs de La Tribune dans ce moment décisif et difficile de l'histoire du journal.Dans le monde des médias, la presse, partout, paie le plus lourd tribut aux différentes crises économiques que nous traver...

à écrit le 25/11/2011 à 9:00
Signaler
« Respect des salariés », dit-elle? Et les correcteurs, elle les a respectés ?

à écrit le 25/11/2011 à 8:33
Signaler
The Show Must Go On

à écrit le 25/11/2011 à 8:18
Signaler
Bravo pour le courage, la ténacité et le langage de vérité de Valérie Decamp pour donner un futur à la Tribune. Aidons là.

le 27/11/2011 à 10:10
Signaler
Rien ne sert de flatter l'ex patronne. Ce n'est plus le moment de postuler pour un stage. Elle a coulé la publication, maintenant elle s'en va. Un peu de tenue svp. Allez vous faire des bisous plus loin

à écrit le 25/11/2011 à 8:04
Signaler
La Tribune est une grande marque de presse, et les évolutions bi-médias que vous avez engagées vont dans le sens de la modernité et des besoins de vos lecteurs. L'époque est très difficile pour la presse quotidienne, car nous vivons une révolution t...

à écrit le 24/11/2011 à 21:36
Signaler
Demain, j'achète la tribune, et je le ferai deux fois par semaine. Marre de l'info fast food version tf1!

le 25/11/2011 à 17:08
Signaler
achetez-la aujourd'hui car demain c'est samedi et le pari de diffuser le journal ce jour-là a été abandonné par le propriétaire, alors que là residait aussi une différence avec le leader du marché.

le 16/12/2011 à 13:25
Signaler
*vive la tribune* Oui à la publication du journal le samedi et le dimanche !

à écrit le 24/11/2011 à 19:33
Signaler
Bon courage ! Tenez bon !

à écrit le 24/11/2011 à 19:30
Signaler
J'espère sincèrement que ces décisions contraintes n'affecteront pas la haute qualité de votre journal. Je me permet de saluer votre travail formidable et vous souhaiter tout le courage qu'il faudra pour surmonter ces temps difficiles.

à écrit le 24/11/2011 à 19:30
Signaler
Courage !

à écrit le 24/11/2011 à 19:30
Signaler
courage les amis, et ne cherchez pas à rester "indépendants", cela n'a plus de sens aujourd'hui. On dépend toujours de quelqu'un, cela ne veux pas dire "obéir". albert

à écrit le 24/11/2011 à 19:29
Signaler
lecteur depuis peu de la tribune sur le net, je vous apporte un message de soutien ; j'apprécie la qualité de vos articles, les explications didactiques et les dossiers sur la crise de l'euro. Bon courage !

à écrit le 24/11/2011 à 19:29
Signaler
Tenez bon! Je suis de tout coeur avec vous.

à écrit le 24/11/2011 à 19:29
Signaler
Votre équipe a su faire un quotidien économique agréable à lire, sur tous les supports. Il mérite de vivre.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.