Canal Plus songe à revendre Direct Star

 |   |  489  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
La réglementation impose au groupe de se séparer d'une - voire de deux - fréquences TNT. Une option à l'étude est la revente de Direct Star, à peine rachetée à Bolloré.

Dans six mois, quand Canal Plus aura finalisé le rachat au groupe Bolloré de Direct 8 et Direct Star, la filiale de Vivendi ne sera plus en conformité avec la loi sur les concentrations. Elle possèdera huit chaînes sur la TNT, alors que le maximum autorisé est de sept. Si elle obtient une chaîne TNT supplémentaire dans l'appel à candidatures en cours, elle aura même deux chaînes de trop. Pour résoudre ce problème, Canal étudie donc actuellement les deux options possibles : rendre une fréquence TNT ou revendre une chaîne TNT - cette deuxième option permettant au passage d'engranger un peu d'argent. En pratique, se séparer des différentes déclinaisons de Canal Plus ou de Direct 8 apparaît exclu. Reste donc seulement trois possibilités : la chaîne gratuite Direct Star, ou les chaînes payantes Planète et TPS Star.

M6 interessée

Certes, revendre Direct Star à peine rachetée serait acrobatique. Mais cette revente est bel et bien étudiée actuellement par Canal, car elle présente moult avantages. D'abord, cette chaîne n'intéresse pas vraiment Canal : « on a récupéré Direct Star dans le rachat des chaînes Bolloréeacute;, mais on s'en serait passé, car c'est Direct 8 qui nous intéressait », déclarait ainsi il y a deux mois le directeur général Rodolphe Belmer. En particulier, le public jeune de cette chaîne musicale, classée avant-dernière en audience sur la TNT, est à l'opposé de la cible CSP+ visée par la chaîne cryptée. Enfin, il y a beaucoup plus d'acquéreurs potentiels pour une chaîne TNT gratuite qu'une chaîne payante. Ainsi, le groupe NRJ déclare être intéressé par Direct Star, mais précise qu'il n'y a aucune discussion en cours. Et M6, qui officiellement se refuse à tout commentaire, est apparemment aussi intéressé. La Six avait d'ailleurs regardé le dossier lorsque cette chaîne avait été vendue par Lagardère, mais s'était fait prendre de vitesse par l'offre à 70 millions d'euros de Bolloré.

Quant à Planète, Alain Weill, le principal actionnaire de BFM TV, avait exprimé son intérêt il y a quelques mois, songeant alors à la transformer en chaîne gratuite. Mais ce projet n'est plus d'actualité depuis que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a jugé illégale toute transformation de chaîne payante en gratuite.

Reste le cas complexe de TPS Star. Lors du rachat de TPS, Canal avait promis de la maintenir en vie jusqu'en 2012, sans toutefois s'engager à la diffuser sur la TNT. Récemment, Canal prévoyait même de la fermer en 2012, à la fin de cet engagement. Mais entre-temps, l'Autorité de la concurrence a décidé d'imposer de nouvelles obligations à Canal, qui porteront peut-être sur TPS Star. L'avenir de la chaîne est donc impossible à prédire. Interrogé, Canal Plus n'a pas souhaité commenter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :