Un demi-million d'emplois créés aux Etats-Unis grâce aux applications

 |   |  313  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Sur les appareils portables ou les réseaux sociaux, les applications rencontrent un succès grandissant.

L'"économie des applications ", ou "appli-économie", formée autour du développement de mini programmes informatiques pour appareils portables ou pour des réseaux sociaux, emploie désormais 466.000 personnes aux Etats-Unis, révèle une étude publiée mardi.

Selon l'association TechNet, réunissant des dirigeants de sociétés du secteur des hautes technologies, qui a commandé l'étude, "chaque application représente des emplois pour des programmeurs, des concepteurs d'interface, dans le marketing et le soutien administratif".

"L'appli-économie crée des emplois partout en Amérique, employant des centaines de milliers de personnes aujourd'hui, et encore plus dans les années à venir", a assuré le directeur général de TechNet Rey Ramsy, cité dans un communiqué.

"L'essor incroyablement rapide des téléphones multifonctions, des tablettes et des médias sociaux, et les application s conçues pour ces appareils et sites internet, est peut-être le phénomène actuel le plus important pour l'emploi et la technologie", écrit l'auteur de l'étude Michael Mandel, soulignant que "rien que pour l'iPhone, l'iPad et (le système) Android, près d'un million d'applis ont été créées".

Dans son décompte d'emplois, il additionne ceux créés par des entreprises comme l'éditeur de jeux Zynga, dont tous les produits sont de fait des applications, ainsi que ceux créés par l'opérateur téléphonique AT&T, le distributeur Amazon, ou encore l'éditeur de jeux Electronic Arts pour créer des applications maison.
"L'appli-économie" rassemble aussi des emplois indirects dans le reste de l'économie, ajoute M. Mandel.

Son étude précise que New York et la Californie, autour de San Francisco et San Jose, sont les plus grands foyers de cette économie, qui progresse aussi dans d'autres Etats aux quatre coins du pays, de l'Illinois (nord) à la Georgie (sud-est) et la Floride (sud-est).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2012 à 13:13 :
Hé ben dis-donc!
Si les mini apps ont créé un demi million d'emplois à elles toutes seules, alors qu'on vient de faire sortir quelques millions de personnes des stats (peut-on les appeler encore comme ça?) on se demande si les US sont vraiment en si grande forme!
Ah, le taux d'occupation chute de plus en plus? Mais c'est bon pour le chiffre du chomage ça Monsieur Obama!
Vous allez bientôt atteindre un chiffre de chomage négatif!
a écrit le 08/02/2012 à 20:15 :
Ces chiffres me semblent totalement délirants. On ne va pas me faire croire que presque un million de personnes travaille pour ces petites appilcations aux USA... Ca sent à plein nez l'enquète commandée par un lobby et totalement bidonnée. UN peu d'esprit critique, messieurs les journalistes !!!
a écrit le 08/02/2012 à 15:29 :
il y a belle-lurette que le développement des applications a été délocalisé en Inde , avec le même niveau de qualité qu'en Chine :-))
a écrit le 08/02/2012 à 15:19 :
Chez Facebook, il y aurai 3000 employés. C'est le double de l'année dernière ! Cela ne va empêcher l'introduction en bourse, qui va rendre milliardaire quelques jeunes en pleine santé, qui vont dépenser un peu d'argent, voire engager une bonne et un chauffeur : doit-on aussi compter ces deux-là dans les emplois créés par les applications ou pas ? ;-)
a écrit le 08/02/2012 à 10:35 :
Exemple typique de "journaleux-isme" ! "Un demi million d'emplois créés" ! Alors qu'il ne s'agit que d'un décompte. Les emplois en question n'étant généralement que des adaptations à de nouvelles plateformes. Nombre des "applis" citées existent depuis (au bas mot) une décennie, et sont portées (et évoluent en fonction) sur les nouveaux OS apparaissant. De plus, lorsqu'on analyse les pratiques de téléchargement de ces applis, leur avenir n'est pas tout rose ! Bref, du sensationalisme...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :