Felix Baumgartner : Red Bull, le grand ami du sport

 |   |  630  mots
Sébastien Vettel s'impose en Corée devant Lewis Hamilton Copyright Reuters
Sébastien Vettel s'impose en Corée devant Lewis Hamilton Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La marque de boisson énergisante, sponsor du parachutiste autrichien qui a franchi ce dimanche le mur du son en chute libre, investit de manière compulsive dans le sport : Formule 1, football, surf, ski, rallye automobile...

Ce n?est pas par hasard que Red Bull sponsorise l?autrichien parachutiste Félix Baumgartner, le premier homme qui a franchi le mur du son en chute libre. La marque de boissons énergisantes ? devenue légale en France il y a 4 ans - est un partenaire régulier des sports extrêmes? et du sport en général. La marque a accolé son nom au Red Bull X-Fighters, une impressionnante compétition spectacle qui réunit la crème de la crème des champions motocross freestyle. Elle organise aussi le Red Bull Cliff Diving, une épreuve de plongeon dont la dernière édition s?est déroulée en Oman, et épaule toute sorte d?épreuves insolites, comme cette session de wakeboard qui s?est déroulée dans une citerne sous la basilique d?Istanbul ou encore la Frappadingue Opale X?trem, une course «déjantée », où les participants ? souvent déguisés ? doivent surmonter toutes sortes d?épreuves et d?embûches semées dans la nature.
Red Bull ne se limite pas aux épreuves extrêmes.

Registre plus classique
Dans un registre plus classique, le groupe est également présent dans la planche à voile, le surf, le canoé kayak, le kite surf? Le champion de rallye Sébastien Vettel et la skieuse américaine Lindsey Vonn portent aussi ses couleurs . La marque a fini par se lancer dans le football, par nature très compétitif et très onéreux. Elle a investi dans quatre clubs aux Etats-Unis, au Brésil au Ghana, et en Autriche, et a fini par fouler le sol allemand en 2009, où elle a racheté le RP Leipzig, un club de la banlieue de Leipzig dont elle voudrait faire un géant allemand du football. Les résultats sont aujourd?hui mitigés.
Mais la marque de boissons est surtout connue dans la Formule 1, un sport dans lequel elle est rentrée en 1989 en investissant un million d?euros et dont elle touche aujourd?hui les fruits. Red Bull Racing a obtenu deux titres de constructeurs et de pilote  en 2010 et 2011 grâce aux exploits de l?allemand Sébastien Vettel. Ce dernier est d?ailleurs bien parti pour en conquérir un troisième.

De Procter & Gamble à Red Bull
Cette stratégie volontariste dans le sport s?explique d?abord par la personnalité du fondateur de Red Bull, le milliardaire autrichien Dietrich Mateschitz, qui détient encore 49% du capital. Agé aujourd?hui de 68 ans, ce célibataire a créé par hasard cette boisson à succès à base de taurine, de vitamines et de caféine, au milieu des années 80 lors d?un voyage en Asie, où les boissons énergisantes existaient déjà. Il commercialisait à l?époque des dentifrices pour le compte de Procter & Gamble. En 2012, Red Bull va générer 5,3 milliards de dollars de chiffre d?affaires en 2012.

Sens aigu du marketing
S?il est un grand amateur de sport automobile et de sports extrêmes, Dietrich Materschitz, qui détient encore 49% de Red Bull, a aussi un sens aigu du marketing. C?est pour donner du grain à moudre aux médias, toujours en attente de nouvelles histoires qu?il a investi de manière compulsive dans le sport. Dans sa philosophie, Dietrich Materschift préfère que d?autres que lui racontent ce qu?est Red Bull. Ainsi, le siège de la société installé à Salzburg n?affiche aucune trace visible de la marque. Le visiteur est sûr d?être au bon endroit au moment où il découvre dans l?entrée une Formule 1 de l?écurie éponyme.
 
_____

Repères :

>> Diaporama : (re)voir le saut de Felix Baumgartner

>> Vidéo : le résumé du saut supersonique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2012 à 23:30 :
Vous écrivez n'importe quoi...

D'abord on nous sort un "Vettel champion de Rallye" puis quelques lignes plus tard on revient enfin sur un "Vettel champion de F1"...
a écrit le 15/10/2012 à 15:18 :
Cet article ne mentionne pas les serieux doutes d'effets indésirables sur la santé que pourrait représenter ce soda mélangé à de l'alcool.
Les médecins on clairement prévenu et ce depuis plusieurs années que la consommation de ces sodas énergissants, surtout mélangés à des alcools forts, allait donner rapidement le jour à une nouvelle génération de pathologies cardiaques et du système nerveux... Apparement il n'a été tenu aucun compte de leur mise en garde et la vente de ces produits est en augmentation constante. Red Bull représente un lobby puissant. Ce soda a été autorisé à la vente en France en 2008 malgré de nombreux avis contraires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :