Le Parisien racheté par LVMH

Le groupe de luxe LVMH, déjà propriétaire des Echos, pourrait acquérir le Parisien-Aujourd'hui en France, comme le révèlent la Correspondance de la Presse, le Figaro et Stratégies. L'information a été confirmée en fin d'après-midi par les principaux intéressés.
Si l'offre d'achat est confirmée et acceptée par le groupe Amaury, les Echos et le Parisien pèseraient  335 millions d'euros, selon le Figaro.
Si l'offre d'achat est confirmée et acceptée par le groupe Amaury, les Echos et le Parisien pèseraient 335 millions d'euros, selon le Figaro.

Article écrit le mardi 26 mai 2015 à 15h34 réactualisé à 19h30

La nouvelle a été annoncée lors d'un comité d'entreprise extraordinaire cet après-midi, comme l'ont annoncé plusieurs médias, avant que l'information soit confirmée par une source syndicale à l'AFP.

Le groupe LVMH, propriétaire des Echos, serait entré en négociations exclusives avec Amaury, et proposerait 50 millions d'euros pour acquérir le Parisien-Aujourd'hui en France et sa filiale de distribution Proximy.

Une information confirmée par LVMH et Amaury

En fin d'après-midi, ce mardi 26 mai, LVMH a fait savoir son intention de racheter le journal sans toutefois en préciser le montant. "Ce projet est soumis à la consultation des instances du groupe Amaury", propriétaire du titre, "et devra recueillir l'approbation de l'Autorité de la concurrence", indique le communiqué.

Dans un communiqué séparé, le groupe Amaury a précisé que "Le Parisien/Aujourd'hui en France et ses filiales, ainsi que Amaury Médias, AM Diffusion et son imprimerie de Saint-Ouen" étaient concernés par les négociations exclusives.

Les Echos et le Parisien, un groupe à 350 millions d'euros ?

Comme l'avance le Figaro, si l'offre d'achat est acceptée, les Echos et le Parisien pèseraient  335 millions d'euros, 350 millions d'euros selon Stratégies. Sur internet, les deux journaux représenteraient 10 millions de visiteurs uniques. En 2007, LVMH avait racheté Les Echos pour 240 millions d'euros au groupe de presse britannique Pearson.

De son côté, le groupe Amaury se recentrerait sur le sport avec son quotidien l'Equipe, et Amaury Sports Organisation (ASO), organisateur de manifestations sportives comme le Tour de France.

Échec d'une offre d'achat en 2010

Comme le rappelle Stratégies.fr, le groupe Amaury avait déjà cherché à vendre son titre généraliste en 2010. Une annonce qui avait attisé les convoitises : Springer, le Crédit mutuel, Mondadori, RCS Media Group. Mais avec un prix de vente à 200 millions d'euros, les candidats au rachat avaient rapidement déserté.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 26/05/2015 à 20:08
Signaler
Le Parisien, c'est un journal orienté grand populaire (aucun dédain de ma part) contrairement au Monde ou Figaro qui s'adressent à une élite de décideurs à haute contribution. Bref ce n'est pas vraiment dans le positionnement du luxe qui est le coeur...

à écrit le 26/05/2015 à 19:38
Signaler
A quand une presse indépendante?!

le 26/05/2015 à 21:04
Signaler
Sur internet il y en plein. Il faut toutefois savoir aller aux bonnes sources pour faire une moyenne du vrai dans les infos.

à écrit le 26/05/2015 à 17:01
Signaler
Alors LP va passer d'une tribune de la propagande atlantiste "light" à une tribune de la propagande atlantiste "HARD+" !!! lol

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.