Orange, Free et Bouygues Telecom vont attaquer SFR en justice

 |   |  535  mots
Patrick Drahi, le propriétaire d'Altice (SFR).
Patrick Drahi, le propriétaire d'Altice (SFR). (Crédits : Reuters)
D’après nos informations, les trois rivaux de l’opérateur au carré rouge comptent tous demander des réparations au groupe de Patrick Drahi. Ils estiment que la prise de contrôle de SFR et de Virgin Mobile par le propriétaire d’Altice avant le feu vert de l’autorité de la concurrence, en 2014, a nui à leurs intérêts.

C'est un tir groupé. Orange, Bouygues Telecom et Free comptent saisir la justice pour obtenir des réparations de la part d'Altice et de SFR. Tous estiment que la prise de contrôle de l'opérateur au carré rouge et de Virgin Mobile par Patrick Drahi avant d'avoir obtenu le feu vert de l'Autorité de la concurrence leur a porté préjudice. Le 8 novembre dernier, l'institution a en effet sanctionné Altice, actuelle maison-mère de SFR, pour avoir, via Numericable, pris les rênes de l'opérateur au carré rouge et de Virgin Mobile, en 2014, avant d'avoir son aval. L'Autorité de la concurrence a alors infligé une amende de 80 millions d'euros au groupe de Patrick Drahi.

D'après nos informations, Free compte mobiliser son service juridique. Idem chez Bouygues. Du côté de la maison-mère de Bouygues Telecom, on nous l'assure : « On va demander aux tribunaux des réparations. » Même son de cloche chez Orange. « On va attaquer parce que ces pratiques ont été nombreuses, longues et ont pu perturber le marché », nous dit une source proche du dossier. « Ça touche au retail (marché de détail, ndlr), au wholesale (marché de gros, ndlr), à Virgin Mobile... C'est plus que ce à quoi on s'attendait. Donc ça va douiller », renchérit-elle.

De nombreuses infractions

Lors d'une conférence de presse, l'Autorité de la concurrence avait listé un grand nombre d'infractions de la part du groupe de Patrick Drahi. A plusieurs reprises, pendant que l'institution examinait le rachat, « Numericable va se comporter d'ores et déjà comme le propriétaire de SFR » en prenant nombre de décisions stratégiques, a souligné Isabelle de Silva, sa nouvelle patronne. Parmi elles, Altice a demandé à SFR de mettre un terme à des promotions sur des abonnements à la fibre. Le groupe de Patrick Drahi s'est également substitué à SFR pour contrôler Virgin Mobile. Autre comportement répréhensible épinglé par l'institution : la négociation et la préparation opérationnelle du lancement d'une nouvelle gamme d'offres très haut débit par SFR ("Box TV Fibre"), en utilisant le réseau câblé de Numericable.

Pour l'heure, Orange, Free et Bouygues Telecom ne sont pas en mesure d'en dire plus sur leurs futures actions en justice, et encore moins d'évoquer des montants. De fait, l'Autorité de la concurrence n'a pas encore publié la décision finale de cette affaire. Pour l'heure, celle-ci a été uniquement notifiée à SFR. L'opérateur dispose d'un délai pour préciser à l'autorité quels points relèvent, d'après lui, du secret des affaires. L'institution doit ensuite statuer et juger si ces demandes sont légitimes ou non. Ceci fait, elle publiera la décision complète sur son site, d'ici quelques semaines. C'est sur cette base de travail que les rivaux de SFR pourront élaborer leurs actions en justice.

Dans tous les cas, la facture de cette prise de contrôle anticipée de SFR par Numericable risque fort, in fine, de coûter beaucoup plus que 80 millions d'euros au groupe de Patrick Drahi. Interrogé sur les prochaines actions de ses rivaux français, Altice ne fait, pour l'instant, « pas de commentaire ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2016 à 12:02 :
Ce qui est terrible c'est qu'en tant que client , nous on a aucun recours contre les FAI .
Si S.F.R pouvait me rembourser l 'avoir de 53 euros que je dois récupérer de chez Numericable avant que les autres ramassent tout ça m'arrangerait. :-(
a écrit le 20/11/2016 à 19:09 :
ils vont peut etre realiser que oligopolistiquement c'est mieux de le tuer que de le racheter.
ce que j'ai toujours dit
a écrit le 20/11/2016 à 18:14 :
c est l hitoire de la grenouille qui voulez etre plus grosse que le boeuf, les grosses strutures ont souvent des pieds d argile,,? IL A ESSAIYES? MAISIL VAS Y PERDRE BEAUCOUP DE PLUMES???
a écrit le 20/11/2016 à 15:36 :
Ne chercher pas , Drahi est un enfant du LBO comme d'autres sont des enfants de la balle , ce mécanisme si merveilleux pour enrichir les joueurs qu'il permet à un individu d'extraire plus de valeur produite que l'entreprise n'en produit réellement affaiblissant un peu plus une entreprise déja mal en point....
Pour faire simple , les LBOs ne sont pas suffisamment encadrés par le législateur et les drogués du LBO ne devraient PAS POUVOIR EXTRAIRE PLUS de 50% du résultat net de l'entreprise (pour payer leurs intérêts aux banques).... Messieurs , les législateurs , il est temps d'intervenir car la plaisanterie a assez duré ...
Enfin , je n'ai aucun respect pour les individus qui dépêchent leurs huissiers pour extraire 50 euro de mon père septuagénaire via l'intimidation alors que législateur a prévu que la résiliation etait sans frais puisque l'augmentation des tarifs est postérieure à l'offre souscrite ...
J'estime enfin que cette pratique scandaleuse devrait faire l'objet d'une class action .
a écrit le 20/11/2016 à 10:31 :
Le ciel se couvre pour drahi. La tempete se levera tot ou tard. Une jolie faillite en perspective, des banques largement debitrices devront "ajuster" leurs balances sur les clients.
En final, ce seront les comptes prives qui devront couvrir. Les francais connaissent bien, les arnaques bancaires. On compatit a l'avance.
a écrit le 19/11/2016 à 21:28 :
Drahi? Un voyou. Demandez à ses fournisseurs...
a écrit le 19/11/2016 à 16:45 :
Le groupe de Drahi semble être un énorme soufflet sur un monceau de dettes.
Il est curieux que les banques prêtent pour construire ce genre d'entreprise alors que nous simple mortel, qui avons l'obligation de posséder un compte bancaire (dans lequel nos dépôts ne nous appartiennent plus) ne sommes pas traité avec autant d'égards.
IL y a deux types de population, les faux riches, comme Drahi, et tous les autres, la plèbe.
Réponse de le 19/11/2016 à 17:54 :
Plus les banques endettent le groupe Drahi, plus elles sont sûres que l'Etat les remboursera en lieu et place du groupe. C'est la stratégie du "trop gros pour tomber", comme Amazon. Et pendant ce temps-là, elle s'assurent de confortables revenus parce que leurs prêts sont risqués. Souvenez-vous de l'affaire Messier.
a écrit le 19/11/2016 à 16:03 :
S il y a clash chez sfr,les trois autres vont s en prendre plein la figure,du fait du concurrence plus faible
a écrit le 19/11/2016 à 12:48 :
J'ai l'impression qu'avec le rachat de SFR ils n’arrêtent pas d'avoir des surprises, certainement que le dossier aurait nécessité plus d'analyse préalable.

La stratégie de croissance d'Altice très ambitieuses, trop ambitieuse ? C'est aussi le marché qui veut cela.

C'est un peu comme s'ils faisaient tout à marche forcée.
En tous cas, côté stratégie commerciale c'est catastrophique, je l'ai vécu et suite à deux augmentations de tarifs, j'ai résilié.
Mon analyse c'est qu'ils font les choses à l'envers : ils augmentent les tarifs sans valeur ajoutée sur le service. Il doit même y avoir dégradation à voir le nombre de clients qu'ils perdent.
Une interrogation : comment les trois opérateurs arrivent à financer leurs points de vente sur tout le territoire, alors que Free gagne des parts de marché avec une structure plus légère. Quelle est la valeur ajoutée de toutes ces boutiques ?
a écrit le 19/11/2016 à 11:17 :
"Qui trop embrasse, mal étreint..."
a écrit le 19/11/2016 à 8:20 :
Et pendant que les pontes règlent leurs comptes à grands coups de millions les employés eux en prennent plein la tronche et n'ont plus que le choix d'aller chez Pole Emploi...
C'est beau le capitalisme !
Réponse de le 19/11/2016 à 9:51 :
Ce que vous appelez pontes, je dirai plutôt "voyous", mais ils portent costume et cravate pour se donner une image de respectabilité !
Ces gens sont une honte et je regrette l'inefficacité des pouvoirs publics vis à vis de cette mafia destructrice... à tous niveaux !?
Réponse de le 19/11/2016 à 10:00 :
Pour plus de précision, mon commentaire précédent relate plus particulièrement du groupe attaqué...! Dont le personnage en photo se construit en Suisse un patrimoine au détriment de l'emploi de ses sociétés en France... voir l'article sur Capital :((((
a écrit le 19/11/2016 à 7:46 :
Dans tous les cartels celui qui ne joue pas le jeu avec les autres équivaut à une déclaration de guerre. Les télécoms sont un cartel entre amis dans lequel fleurit nombre de magouilles voir les amendes infligées pour les ententes illicites, alors celui qui sort la hache doit revenir dans le salon des amis. Cette plainte sonne pour le groupe Altice un rappel que rien ne peut être accepté sans l'aval des autres.
a écrit le 18/11/2016 à 19:29 :
La chute de la maison Usher....tout est question de temps! Le problème sera les dommages colatéraux.....
Réponse de le 19/11/2016 à 5:02 :
Bien résumé. J'espère que les banques françaises ne sont pas impliquées dans les montages Drahi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :