Amazon, nouveau concurrent de Google dans la publicité en ligne ?

 |   |  186  mots
Au départ simple libraire en ligne, Amazon a énormément élargi son activité au fil des années, se développant, entre autres, dans les contenus numériques, dans les appareils ou encore dans l'hébergement de sites tiers dans ses centres de données.
Au départ simple libraire en ligne, Amazon a énormément élargi son activité au fil des années, se développant, entre autres, dans les contenus numériques, dans les appareils ou encore dans l'hébergement de sites tiers dans ses centres de données. (Crédits : reuters.com)
Le distributeur en ligne américain serait en train de développer son propre programme de publicité sur internet, utilisant les données accumulées sur les goûts de ses clients, affirme The Wall Street Journal.

Jusqu'à présent numéro un incontesté du secteur de la publicité en ligne, Google pourrait être bientôt dérangé par un dangereux concurrent: Amazon. Selon un article publié vendredi par The Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier, le géant américain du commerce sur internet serait en train de développer son propre programme pour placer des annonces sous les yeux des internautes. Celui-ci utiliserait les données accumulées sur les goûts de ses clients.

Le quotidien économique précise que les tests de la nouvelle plateforme pourraient démarrer plus tard cette année.

Google détient plus de 31% du marché

Aujourd'hui, Amazon occupe encore une très petite place dans le secteur par rapport à Google, rappelle The Wall Street Journal. Ce dernier réalise environ 50 milliards de dollars de recettes publicitaires en ligne par an, contre seulement 1 milliard de dollars espérés cette année pour Amazon.

Selon des estimations du cabinet spécialisé eMarketer, la part de marché mondiale détenue par Google dans la publicité en ligne devrait atteindre 31,45% cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2014 à 15:27 :
Amazon devrait dépasser les 90 milliards de chiffre cette année. Une belle part est réalisée avec des produits à forte marge comme les livres et les livres électroniques et le tout est réinvesti. Ce niveau permet désormais des OPA sur des grands groupes avec ainsi une projection forte à la clé. J'ai évoqué Dell sur ce fil avec des accords croisés sur une base win/win sans presque rien débourser. Amazon pourrait alors doubler son chiffre sur 2 ou 3 ans encore le doubler sur la période suivante pour dépasser Wall-Mart le numéro 1 mondial qui faiblit. Des niveaux considérables qui écroulent le commerce de distribution déjà moderne en regard du commerce traditionnel. Or, le business model d'Amazon est bien établi, il s'agit d'un épicier qui ne se refuse aucune activité et dont le portail constitue en soi un "monde" imperméable avec des clients bien ciblés. L'idéal. Google lui est publicitaire généraliste qui tente de rassembler des données éparses pour vendre de la publicité à l'aveugle. Il constitue de fait -hors créateurs purs- la voiture balai du business de la publicité que l'on rejoint pour contrer Amazon faute de mieux. Il devra pourtant adopter le modèle de son concitoyen et cette transformation sera très coûteuse et pénible. A trop tarder il perdra tout.
Réponse de le 23/08/2014 à 17:38 :
Si Amazon a une progression de chiffre d'affaire impressionnante, il n'a jamais gagné d'argent et ses actionnaires ne touchent aucun dividende.
Si Amazon voulait faire une OPA, il devrait le faire par l'endettement et augmenter encore le sien, qui est conséquent.
Réponse de le 25/08/2014 à 11:22 :
...Amazon se plait a déjouer la fiscalité partout où il passe (en même temps, Google fait pareil) Son Business model serait plutôt : flinguer le marché par les prix pour ensuite imposer ses règles (et remonter les prix au passage)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :