France Télécom et Orascom font la paix sur Mobinil

France Télécom et Orascom Telecom présentent au gouvernement égyptien les bases d'un accord sur Mobinil et ECMS (l'entité cotée de Mobinil). Ce dernier pourrait mettre fin au conflit qui oppose les deux groupes.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

France Télécom et Orascom Telecom sont en bonne voie pour trouver un compromis sur le dossier Mobinil. Le ministre des Technologies de l'Information et de la Communication égyptien, Tarek Kamel "a accueilli favorablement les bases d'un nouvel accord" entre les deux groupes qui s'opposent au sujet de Mobinil en Egypte selon le communiqué commun des deux groupes concernés.

Cet accord a été présenté mercredi. La coordination entre les partenaires est en cours sous l'égide du ministre de l'investissement, Mahmoud Mohi Eldin.

Concernant le partenariat proposé, les bases d'un nouvel accord sur Mobinil et ECMS a été signé mercredi et sera finalisé dans les prochaines semaines, pour mettre "un terme définitif au différend qui oppose les deux groupes à propos de leur participation respective dans Mobinil" précise le communiqué.

Les deux opérateurs de télécommunications vont désormais poursuivre leur partenariat sur de nouvelles bases, dans le cadre d'un nouveau pacte d'actionnaires amendé au niveau de la holding mais sans aucune modification à la répartition du capital ou aux droits de vote.

Cet accord permettra à France Télécom et à Orascom Telecom Holding d'apporter leurs savoir-faire et leur valeur ajoutée respectifs à Mobinil et à ECMS et de contribuer ainsi au développement du premier opérateur mobile d'Egypte, précise le communiqué. "Ce marché est très important pour France Télécom", a déclaré Stéphane Richard, le patron de l'opérateur, cité dans le communiqué. " Et nous continuerons à investir et à apporter notre savoir-faire dans les années à venir (...)", poursuit-il. Egalement satisfait de cet accord, Naguib Sawiris, le président d'Orascom Telecom Holding, a expliqué concentrer désormais les efforts du groupe "pour permettre à Mobinil de rester le premier opérateur du marché égyptien".

Par ailleurs, l'accord prévoit l'intégration de LINKdotNET (le premier fournisseur d'accès Internet en Egypte) dans ECMS, sous réserve de l'approbation des actionnaires d'ECMS.

Parmi les derniers événements de l'affaire Mobinil, en janvier dernier, un tribunal administratif du Caire avait donné raison à Orascom Telecom qui contestait le feu vert donné par le gendarme de la Bourse égyptienne à l'offre publique de France Télécom sur ECMS, l'entité cotée de Mobinil. De ce fait, l'OPA de 1,5 milliard d'euros du groupe français sur l'opérateur égyptien avait été suspendue.
 

 

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.