France Télécom déplore deux nouveaux cas de suicide près de Lille

Un homme de 57 ans, cadre supérieur de France Télécom, s'est donné la mort dans la nuit de lundi à mardi à son domicile près de Lille. La veille, un technicien a également mis fin à ses jours.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

France Télécom déplore ce mardi deux nouveaux suicides parmi ses salariés. Celui d'un cadre supérieur de 57 ans qui a mis fin à ses jours à son domicile, près de Lille, dans la nuit de lundi à mardi. Un geste lié à "une "situation personnelle difficile", selon France Télécom. En arrêt depuis plusieurs mois pour dépression, il devait bénéficier d'un dispositif de retour au travail aménagé, explique un haut responsable de la direction régionale du nord de la France de l'opérateur dans un courrier électonique envoyé à sa hiérarchie.

La veille, le corps d'un homme de 52 ans, a également été retrouvé à son domicile de Loos, dans la banlieue lilloise. Il travaillait comme technicien dans un centre d'appels de Lille. D'après un porte-parole de l'entreprise, ce salarié occupait ce poste depuis de nombreuses années et n'il était pas touché par une restructuration.

Une cellule d'aide psychologique devait être rapidement mise en place pour les salariés du centre d'appels de Lille.

La semaine dernière, Les syndicats de France Télécom Sud, CFDT, Unsa/CFE-CGC et CFTC (soit 60% des voix des salariés ce qui rend l'accord valide) ont signé un accord sur le stress au travail. CFDT, FO, CFTC et Sud ont aussi signé un accord sur le versement d'un intéressement supplémentaire de 600 euros par salarié. A cette occasion, le nouveau patron du groupe, Stéphane Richard, indiquait qu'il faudra encore du temps pour apaiser les tensions sociales dans l'entreprise.

Au 5 mai, l'Observatoire du stress mené par France Télécom avait déjà recensé 13 suicides et 8 tentatives parmi les salariés du groupe depuis le début de l'année. Entre 2008 et 2009, 35 salariés se sont donné la mort.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/05/2010 à 7:13
Signaler
Et pour empêcher d'autres suicides nos organisations syndicales ont signé un accord où on nous donne 600? de plus.....(505 net pour moi) Je ne sais pas à combien s'élève le prix de leur cotisation, mais je suis ravie d'apprendre que ma vie est côtée...

à écrit le 16/05/2010 à 18:16
Signaler
faut qu'il arrête de se suicider, oeil pour oeil, comprenne qui pourra

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.