En France, un mobile sur quatre est un smartphone

 |   |  325  mots
(Crédits : reuters)
Le poids des smartphones dans le parc de mobiles atteint en France 24% entre janvier et mai 2010. C'est le deuxième marché européen après le Royaume-Uni.

Malgré des prix sensiblement plus élevés que pour des téléphones mobiles traditionnels, les smartphones (système d'exploitation ouvert, tactile et/ou clavier complet) continuent de trouver leur public, rapporte ce mercredi une étude du cabinet GfK. Pour la plus grande satisfaction du secteur et des fabricants.

C'est ainsi que de janvier à mai 2010, les ventes de smartphones chez les distributeurs (hors opérateurs) ont bondi de 143% sur un an quand celles de téléphones classiques ont reculé de 9%. Cet envol reste toutefois inférieur aux chiffres enregistrés ailleurs en Europe puisque l'Italie et l'Espagne ont vu leurs ventes de smartphones multipliées par trois, l'Allemagne et le Royaume-Uni affichant chacun une hausse de 151%.

Grâce à ce solide niveau de ventes de smartphones, le marché français global des mobiles affiche une croissance globale de 7%, soit la troisième meilleure performance après l'Espagne (22%) et l'Allemagne (20%).

Désormais, près d'un téléphone vendu sur quatre est un smartphone, soit 23,5% du parc global. Ce chiffre place la France en deuxième position des pays européens, après le Royaume-Uni (28,9%) devant l'Allemagne (19,6%), l'Italie (17,6%) et l'Espagne (14,8%).

Choix du tactile

Si les "subventions des opérateurs" qui prennent en charge une partie du coût de l'appareil contribuent au succès des téléphones, c'est surtout l'arrivée des écrans tactiles qui séduit. 

"Les mobiles à écran tactile, smartphones inclus, représentent près de 40% des ventes à fin mai 2010", ajoute Matthieu Cortesse, directeur de clientèle Télécom chez GfK, cité dans le communiqué. Beau succès également des modèles proposant un clavier complet type azerty (33% du parc). "En France, poursuit-il, l'usage des smartphones est en train d'évoluer et de plus en plus de consommateurs veulent utiliser leur terminal pour écrire des mails et dialoguer sur les messageries instantanées, notamment chez les plus jeunes".

GfK table ainsi sur 7,3 millions de smartphones vendus en France en 2010 contre 3,6 millions en 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :