Perquisitions du gendarme de la concurrence chez France Télécom

Quatre sites de France Télécom ont été perquisitionnés dans le cadre d'une plainte déposée par SFR et Bouygues.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Près d'une trentaine d'enquêteurs de l'Autorité de la concurrence, accompagnés d'officiers de la police judiciaire, ont, selon nos informations, perquisitionné le 9 décembre chez France Télécom, dans le cadre de la plainte déposée en août par SFR contre des pratiques anticoncurrentielles dans la téléphonie mobile aux entreprises. Cette « descente coordonnée et simultanée » qui aura duré dix-huit heures, a eu lieu sur quatre sites, dont le siège d'Orange France à Arcueil, celui d'Orange Business Services à Saint-Denis et celui du groupe, place d'Alleray à Paris, jusque dans le bureau de Stéphane Richard, le directeur général. France Télécom confirme cette visite qui a suscité un certain émoi chez ses salariés. L'Autorité de la concurrence n'a pas souhaité faire de commentaire.

À la recherche d'indices de la stratégie de l'entreprise révélant des pratiques d'éviction, notamment « des ristournes trop importantes accordées aux grands comptes », décrypte une source bien informée, les enquêteurs ont procédé à des saisies importantes de documents papiers et informatiques. Cette visite qui tenait « de la démonstration de force » avait aussi pour but d'« envoyer un signal à l'entreprise », selon des proches du dossier.

Sur le marché français de la téléphonie mobile en entreprises, évalué à 3 milliards d'euros, SFR dispose d'une position comparable à celle qu'il a dans le grand public, autour de 34 %, quand celle de France Télécom serait de 55%, contre 42,5% dans le grand public, le solde revenant à Bouygues Telecom, encore petit auprès des professionnels. Ce dernier avait déposé une plainte similaire devant le gendarme de la concurrence pour abus de position dominante contre France Télécom en 2008.

Les sages de la rue de l'Échelle mettront sans doute plusieurs mois à éplucher tous les documents saisis avant d'aboutir à une éventuelle notification de grief. La décision finale n'est pas attendue avant dix à douze mois.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 21/12/2010 à 20:55
Signaler
je confirme qu'il y a bien eu des pratiques déloyales pour ma boite. On était prêt a signer avec sfr et subitement OBS etait moins cher

à écrit le 21/12/2010 à 17:00
Signaler
Sur cette photo il a tout pour devanir président de la maison Borniol

à écrit le 21/12/2010 à 16:57
Signaler
Et pendant ce temps lç le service aux usagers se dégrade (ex : dur, dur de comprendre ce que vous disent les conseillés délocalisés !), quand aux conditions de fravail des salariés....Merci, merci Messieurs les pqeudo managers, je devrais dore messie...

à écrit le 21/12/2010 à 16:46
Signaler
je suis tout à fait d'accord avec la plainte de sfr car je suis cliente sfr avec la neuf box et france telecom me prélève des facures de téléphone qui n'existe pas et je n'est jamais eu aucune facture j'ai un numéro neuf box alors je voudrais bien qu...

le 21/12/2010 à 17:04
Signaler
Et avec les 121? améliorer ton orthographe, Courage, SFR t"aime, ... enfin pour le moment !

le 21/12/2010 à 17:46
Signaler
vive la concurence.....pas grave pour l orthographe ....

à écrit le 21/12/2010 à 15:46
Signaler
Certains auraient pû sauter par la fenêtre, ça aurait arrangé la Direction!!!!

à écrit le 21/12/2010 à 15:43
Signaler
Pas très joli de la part de Bouyghes et de SFR !!!

le 22/12/2010 à 16:51
Signaler
le service commercial de F.Télécom est complètement nul,quant au S.A.V. de F.télécom jusqu'à présent rien à lui reprocher:très bon

le 24/02/2011 à 9:18
Signaler
L'équipe m..... France télécom et Orange, qui est responsable et de quoi? FT a un monopole et pourrait très bien vendre à perte à sa (?) filiale? qu'est donc juridiquement Orange versus France Télécom?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.