T-Mobile : AT&T annule son offre de 30 milliards d'euros

 |   |  262  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
AT&T a annoncé lundi soir avoir renoncé, en accord avec Deutsche Telekom, à l'offre de près de 30 milliards d'euros prévue pour acquérir T-Mobile USA, filiale de l'opérateur allemand.

AT&T a annoncé lundi qu'il avait convenu avec Deutsche Telekom de renoncer à son offre de 39 milliards de dollars (30 milliards d'euros) sur la filiale mobile américaine de l'opérateur télécoms allemand. La multiplication d'obstacles réglementaires à une telle alliance serait à l'origine de l'abandon de l'offre.

AT&T a précisé dans un communiqué qu'il conclurait un accord d'itinérance avec le propriétaire de T-Mobile USA. Le projet d'AT&T de racheter T-Mobile USA, avait été annoncé en mars. Mais ce projet s'est heurté à la résistance du département de la Justice américain et de la Commission fédérale des communications.

AT&T s'était préparé à l'éventuel échec du rachat de T-Mobile. Le groupe avait dit fin novembre qu'il inscrirait une charge de quatre milliards de dollars si l'opération échouait, y compris un milliard de dollars de valeur comptable pour le spectre de fréquences qu'il devra donner à T-Mobile USA. Cette charge est conforme à la clause de rupture de contrat, qui donne à Deutsche Telekom trois milliards de dollars cash, un accord de services d'itinérance et un ensemble de licences mobiles pour T-Mobile USA.

Deutsche Telekom a dit pour sa part qu'il réintégrerait T-Mobile USA dans ses opérations poursuivies. Il a ajouté que la prévision d'un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de l'ordre de 19,1 milliards d'euros en 2011 n'était pas modifiée.

L'action AT&T a perdu 0,8% après la clôture de Wall Street. Celle de son concurrent Sprint Nextel a bondi de 7,9%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :