Google dégaine sa fibre optique à Kansas City

 |  | 396 mots
Lecture 2 min.
DR.
DR.
Le géant de l'Internet avait annoncé en mars 2011 un projet de déploiement de son propre réseau à très haut débit dans la ville américaine. Google devrait sans doute annoncer l'ouverture commerciale du service le 26 juillet et assure vouloir ainsi ouvrir "un nouveau chapitre de l'Internet".

« Kansas City : la fibre de Google est presque là ! » indique le blog du géant californien de l'Internet depuis mercredi. Le moteur de recherche donnera des nouvelles le 26 juillet sur son projet de déployer son propre réseau à très haut débit en fibre optique dans cette agglomération américaine, à cheval entre le Missouri et le Kansas. « Un accès à Internet avec un débit plus de 100 fois plus rapide que ce dont disposent la majorité des Américains », pouvant atteindre 1 Gigabit par seconde en débit maximal, vante le groupe de Mountain View, au pays des câblo-opérateurs rois. Google devrait annoncer la semaine l'ouverture commerciale du service, envisagée initialement au premier trimestre, le déploiement de ce réseau de fibre jusqu'à l'abonné (FTTH) devant commencer fin 2011, selon la foire aux questions du site dédié. Un sous-traitant, Atlantic Engineering, a été vu construisant des tranchées ces derniers mois. Google se targue d'ouvrir « un nouveau chapitre de l'Internet » dans ses invitations à la presse.

Un prix « compétitif », les câblo-opérateurs sur le qui-vive
Google a choisi en mars 2011 la ville de Kansas City, dans le Kansas, sur plus de 1.100 villes américaines qui étaient candidates, et a ensuite ajouté sa voisine homonyme du Missouri, pour ce réseau expérimental qui fait trembler les opérateurs traditionnels. Time Warner Cable par exemple invite ses employés de Kansas City à ouvrir l'?il et à « partager vos tuyaux, rumeurs et ragots », en leur promettant de gagner des bons cadeaux de 3 à 50 dollars pour toute information sur ce projet, comme le montre une affiche interne révélée par le site Giga OM la semaine dernière. Le prix sera « compétitif par rapport à ce que les gens paient aujourd'hui pour leur accès Internet » affirme Google. Actuellement, les câblo-opérateurs font payer leur abonnement triple-play autour de 90 dollars par mois. Le réseau de Google sera ouvert à d'autres fournisseurs d'accès. La firme dirigée par Larry Page n'a pas détaillé le montant de l'investissement que représentait ce déploiement qui lui permettra d'en savoir plus sur les coûts supportés par les opérateurs et les difficultés opérationnelles des métiers de tuyaux. Un excellent laboratoire pour ce fournisseur de services et de contenus aux relations parfois tendues avec les opérateurs. 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2012 à 16:56 :
Devant le déclin Google tente de se créer un business model. Bonne intention mais mauvaise pioche tant on sait que la fibre ne peut être qu'un complément provisoire. A moins que la société ne vise une fusion à court terme avec un acteur mixte qui lui permettrait de devenir opérateur en abandonnant progressivement la fibre. Pas d'autres solutions en tous cas de déclencher la guerre. La question qui reste posée est toutefois de savoir quels sont les moyens réels de Google et pourquoi son choix n'est pas plus ambitieux ? Un vrai problème.
Réponse de le 21/07/2012 à 15:18 :
Je penses plutôt que c est une bonne stratégie, les opérateurs d'Internet cherchent a s'affranchir des opérateurs et autres cablo pour bâtir leurs nouveaux empires qui contrôleront aussi la transmission et les services qui vont passer dans ces autoroutes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :