Le plan social de Bouygues Telecom jugé «justifié» par un rapport d'experts

 |   |  594  mots
Le siège de Bouygues Telecom à Issy-les-Moulineaux, près de Paris. Copyright Reuters
Le siège de Bouygues Telecom à Issy-les-Moulineaux, près de Paris. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le rapport d'expertise demandé par le comité d'entreprise conclut que la situation financière dégradée de l'opérateur justifie une réorganisation des effectifs. Et que le plan de départs volontaires portant sur 556 suppressions d'emploi pourrait ne pas suffire.

Deux mois après l'annonce par Bouygues Télécom d'un plan de départs volontaires portant sur 556 emplois sur un effectif de 9.800 personnes, le premier plan social de l'histoire du groupe Bouygues, les discussions avec les partenaires sociaux ont commencé lundi. Un comité central d'entreprise s'est tenu mercredi pour étudier le rapport d'expertise du cabinet Ellipce demandé par le CE. Or «le rapport dit que le plan de départs volontaires est justifié et qu'il faut s'attendre à un deuxième plan dans un avenir prochain» confie, accablé, un syndicaliste de Bouygues Telecom. La direction du troisième opérateur mobile français, dont les bénéfices ont chuté de 55% au premier semestre, ne cache pas d'ailleurs en privé son soulagement devant les conclusions de ce rapport confidentiel, transmis la semaine dernière aux élus. «La situation financière de l'entreprise s'est rapidement et durablement dégradée», considère ce rapport d'une centaine de pages.

Les rachats d'actions pointés du doigt
Plus exactement, «le rapport conclut que la situation justifie tout à fait la réorganisation des effectifs prônée par la direction et que ce redéploiement des métiers ne suffira probablement pas», précise le délégué syndical central de Force Ouvrière, Bernard Allain. «Le cabinet a fait des projections et estime que rien ne sera stabilisé sur le marché avant 2014. L'intérêt du rapport est qu'il pose des questions sur le modèle économique à long terme dans notre secteur. Free a introduit un nouveau modèle commercial qui change complètement la notion d'investissement. L'entreprise Bouygues Telecom doit se métamorphoser», observe le délégué FO. «Les problèmes de liquidité ne sont pas seulement imputables à l'arrivée de Free», considère son homologue de la CFDT. «Le groupe Bouygues a jeté l'argent par les fenêtres, il a utilisé l'an dernier 1,25 milliard d'euros pour une opération de Bourse, des rachats d'actions, et il annonce un PDV pour un plan d'économies de 300 millions d'euros», s'insurge ainsi Azzam Ahdab, délégué syndical central de ce syndicat, premier dans la branche télécoms mais troisième derrière la CFTC et FO chez Bouygues Telecom.

Les premières propositions de la direction «inacceptables»
«Le plan de 556 suppressions d'emplois concernera la direction des réseaux, celle des systèmes d'information, le marketing et les fonctions support», indique un syndicaliste. «On touche directement à l'investissement et aux projets, c'est inquiétant pour l'avenir», s'alarme un autre: «la direction ne veut pas affoler les investisseurs ni les clients, mais qui nous dit qu'il n'y aura une autre vague, ou des licenciements l'année prochaine?» Comme indiqué par la direction lors du comité central du 3 juillet (voir le communiqué), ni les centres d'appels (les 1.500 «chargés de clientèle») ni les boutiques (2.000 salariés), donc le «front office», ne sont concernés par le plan. Les lettres vont être envoyées aux personnes éligibles le 20 octobre. En attendant, partenaires sociaux et direction sont entrés en négociations. Or «les premières propositions de la direction sont a minima et inacceptables: moins d'un mois de salaire par année d'ancienneté en supra-conventionnel, il vaut mieux se faire licencier. En l'état, les syndicats ne donneront pas d'avis favorable et la direction n'aura pas de volontaires», fait valoir un représentant syndical. Les différentes organisations demandent entre 1 mois et demi et 2 mois et demi en plus des indemnités conventionnelles. Les choses pourraient toutefois aller vite et les négociations aboutir à un accord la semaine prochaine.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2012 à 8:20 :
On parle de 556 personnes qui vont perdre leur boulot et y en a qui viennent pleurer ici parce qu'ils ont pas accès à leurs e-mails... J'adore...
a écrit le 29/09/2012 à 12:56 :
et en plus BOUYGUES déclare à l'AFP que le problème a duré 48 heures ; non seulement ils ont méprisé leurs clients, mais en plus ils se moquent de tout le monde.
a écrit le 26/09/2012 à 18:19 :
Gros problèmes chez Bouygues depuis 2-3 jours.
Plus d'accès à la messagerie (par webmail pour par client messagerie) et cela personne n'en parle !
Allez faire un tour sur leur forum !
http://forum.bouyguestelecom.fr/questions/290528-probleme-mail-bbox-erreur-404-espace-client-mail-bbox
Réponse de le 27/09/2012 à 11:15 :
C'est pas la faute de Free... quoique. Les gens se sont rué vers un nouvel entrant qui propose des forfaits moins chers mais avec un service moyen, un réseau en quasi totalité loué, un SAV déplorable... Alors celui qui se sent le plus menacé doit s'adapter. Si les gens préfèrent payer moins cher et avoir un service de m..., autant leur faire plaisir. Alors on taille dans les dépenses de maintenance et de SAV pour garder un semblant de rentabilité. Prochaine étape des plans de départs (enfin ça fait déjà quelques mois que ça dégraisse au sniper chez ByTel...mais chuuut!).
C'est sur le principe du gars qui se plaint de la délocalisation et qui achète des T-shirt à 2 euros fabriqués par des petits chinois... On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs
a écrit le 26/09/2012 à 17:38 :
Un gouvernemnt d'énarques et de fonctionnaires qui a voulu prendre les chefs d'entreprises pour des voyous, voleurs......etc... Ce n'est que l'inverse et ces chefs d'entreprises ne font pas de cadeaux à ce gouvernement qui fait tout à l'envers.
Réponse de le 27/09/2012 à 16:29 :
les chefs d/entreprises insultés n/ont pas de cadeaux a faire a la gouvernance hollandaise très médiocre !
Réponse de le 27/09/2012 à 18:24 :
les chefs d entreprise de Bouygues ont ils renonce a leur bonus pr sauver les omplois et hollande vient d arriver laissez le tranquille
a écrit le 26/09/2012 à 16:48 :
En seulement quelques semaines ce gouvernement a réussi à créer une ambiance de suspicion totale vis à vis du monde de l'entreprise. Vu qu'à ce jour, l'entreprise reste l'unique moyen que nous avons pour créer de la richesse, on est pas sorti de l'auberge... et de la crise.
Réponse de le 26/09/2012 à 17:58 :
Ah bon parce que ça fait seulement 5 mois que les entreprises font des plans sociaux ?
a écrit le 26/09/2012 à 15:43 :
J'ai un forfait de 17?/mois chez Universal/Bouygues. Je serais prêt à changer mais ils veulent me carotter 200? de crédit sur 250?. AU nom de quoi d'ailleurs ? Je dis niet et je ne bouge pas. j'ai un contrat !
Réponse de le 26/09/2012 à 17:28 :
au nom du fait que tu as eu un portable payé par ton opérateur
a écrit le 26/09/2012 à 15:26 :
Attention Mr BOUYGUES!!! Papa Montebourg va vérifié ton plan social et puis, et puis, et puis, il dira d'accord comme d'hab' !!!
Réponse de le 26/09/2012 à 17:22 :
J'avais entendu qu'il s'occupait du redressement productif. Donc, il fait quoi exactement ce Monsieur? Il est vérificateur de plans sociaux? Ce n'est pas la justice qui s'en occupe? C'est une porte-parole des syndicats réunis de France? Alors, comment peut-il représenter au sein du gouvernement les intérêts du redressemnet des entreprises, car l'appareil productif, c'est les entreprises? Non? La première clé au redressement productif, d'ailleurs, en période de difficultés économiques, (il y en a?!) c'est la réduction des effectifs!
Alors POURQUOI y-a-t'il ce Monsieur dans le paysage politique? Il redresse qui, quoi, comment,, avec quels moyens?
Réponse de le 27/09/2012 à 21:39 :
on a perdu de vu que ça fait 3 jours qu'on ne reçoit plus nos messages sur la messagerie Bouygues et que personne n'en parle, je croyais être la seule mais nous sommes nombreux et très sages, je trouve...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :