Fin de l'Internet illimité : Orange dément

L'opérateur affirme ne pas préparer d'offres à débits différenciés et assises sur des technologies d'espionnage des connexions, comme l'a écrit La Lettre A, reprise par le site Rue89.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

 La rumeur s'est répandue comme une traînée de poudre. La Lettre A du 12 octobre indique qu'Orange « prépare activement des offres de débits différenciés » et qu'elle a utilisé pour ce faire la technologie dite du « Deep packet inspection » pour pister les connexions Internet des utilisateurs afin de « mieux cerner la consommation réelle et trouver des axes de différenciation des services. » L'information, reprise et complétée par le site Rue89, a alors enflammé le web sur le thème « Orange prépare la fin de l'Internet illimité à la maison. »

Un programme expérimental en accord avec la CNIL
La réaction de l'opérateur a tardé à venir. Vers 18h30, sur son compte Twitter, « Orange dément avoir le projet de commercialiser des offres de débits différenciés se basant sur l'utilisation du DPI. » Au siège de l'opérateur, on explique qu'il y a eu « un amalgame » et des « extrapolations complètes. » Orange a bien espionné les connexions d'abonnés mais selon un porte-parole, « dans le cadre d'un programme expérimental, qui s'est terminé en août, le panel Orange Préférence, mené avec le consentement explicite d'environ un millier de clients et en concertation avec la CNIL », la commission informatique et liberté, visant à adresser des publicités en fonction des profils et faire du marketing direct. « Ce pilote n'a pas vocation à être généralisé. L'objectif était de voir comment cela fonctionnait techniquement, il n'y a pas de modèle économique ni de projets d'offres commerciales » assure Orange.

Pas de projets d'offres à débits différenciés
Le démenti n'est pas aussi catégorique sur d'éventuels abonnements Internet avec débits différenciés, par exemple plus chers pour les internautes consommant beaucoup de bande passante, comme l'a fait l'américain AT&T (150 Go par mois pour le service de base, puis 10 dollars de supplément). « Il n'y a rien dans les cartons, nous ne préparons pas activement d'offres de ce type » affirme le service de presse d'Orange. Mais on ne peut jamais dire jamais, laisse-t-on entendre par prudence. Pour autant, il semblerait risqué pour un opérateur de lancer des forfaits limitant l'accès Internet non pas en volume mais à quelques catégories de services, comme cela se fait parfois sur le mobile, par exemple juste les moteurs de recherche et Facebook, et l'accès à Skype en option, comme l'écrit Rue89. Ce type de discrimination des services est attaquable juridiquement. Et si la neutralité de l'Internet n'est pas encore consacrée dans une loi, le gouvernement va convoquer une table ronde sur le sujet le 5 novembre. Cette réunion pourrait déboucher sur un projet de loi où serait institué le droit d'accès à un Internet neutre et suffisant, comme le préconisait le rapport parlementaire de Laure de la Raudière (qui a déposé une propositon de loi en septembre) et Corinne Erhel.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 12/10/2012 à 15:13
Signaler
De toute façon FREE le fait déjà sans rien dire, dans le dos de ses clients, et ça n'a pas l'air d'émouvoir quiquonque. - FREE limite le débit de ses clients non-dégroupés, et filtre leur connection, empêchant tout usage d'un jeu en ligne ou P2P. -...

à écrit le 12/10/2012 à 10:35
Signaler
Orange a depuis plus d'un an déployé des systèmes de surveillance type LOPSI 2....

le 12/10/2012 à 11:27
Signaler
mais oui sa fait des mois quel'ont dénonce cette loi de ce bouffons de sarko ( LOPSI2QUI SURVEILLE le peuple et 48% DE GENS VOTE ENCORE POUR CETTE DROITE VOUS VERREZ QUAND VOUS n'aurait plus de liberté , faut voir déja tout ce qui a été voter par...

le 12/10/2012 à 12:29
Signaler
et maintenant nous avons d'autres bons à rien qui ne suppriment pas cette loi...!!! La question n'est ne de droite ni de gauche: c'est la classe politique le coeur du problème

à écrit le 12/10/2012 à 9:36
Signaler
un operateur est rentable a 2.51e/mois pour de l'illimité

le 12/10/2012 à 9:56
Signaler
Le coût de la ligne de cuivre en dégroupage est déjà de 9 euros/mois. Vous voulez dire 25,1 euros/mois?

à écrit le 12/10/2012 à 6:20
Signaler
je pense que le gouvernement devrait taxer les mails pour soutenir la poste.il n'y aurait rien de scandaleux a cela!

le 12/10/2012 à 10:17
Signaler
mais en contrepartie, on leur demandera de travailler

le 12/10/2012 à 11:10
Signaler
Taxons la connerie, nous serions plus riches que l'arabie saoudite.

à écrit le 11/10/2012 à 23:56
Signaler
Pas de fumée sans feu !

le 23/05/2014 à 9:29
Signaler
Avez-vous remarqué que Copé a commencé son intervention en parlant du 75ème anniversaire, jour pour jour, du pacte germano-soviétique ? Or, ce dernier a eu lieu le 23 août 1939... Ce type est soit ignorant soit essaye de faire peur au public à coups ...

à écrit le 11/10/2012 à 22:24
Signaler
Faut bien ratisser de l'argent frais pour les actionnaires en rackettant les clients. A croissance illimitée, racket illimité. Les francais vont revenir au defunt minitel d'ici 5 ans !

le 12/10/2012 à 6:15
Signaler
Vous êtes chanceux en France , car au Canada ou je vis , c'est le véritable Racket avec la bénédiction du gouvernement canadien. En effet, il y a deux ou trois gros joueurs qui font la pluie et le beau temps. Pour de l?intermédiaire( 5mbit/s avec 15...

le 12/10/2012 à 9:51
Signaler
J'ai vecu aux USA pendant 10 ans donc je connais bien le racket mis en place par les operateurs locaux qui se partagent les zones geographiques (Comcast, RoadRunner) sans que le consommateur puisse choisir. Orange souhaite avec les 2 autres operateur...

à écrit le 11/10/2012 à 21:27
Signaler
Beaucoup d'opérateurs européens/US ont des offres différenciées en fonction du volume de données (en Go) et du nombre de services utilisés (@, téléphone, TV, wifi). L'équivalent de triple play à 30 euros est à 60 chez Belgacom.

le 12/10/2012 à 2:42
Signaler
La Belgique a effectivement des tarfis prohibitifs compare a la France, qui meme si elle a du retard concernant la fibre (et encore, ca devrait s'accelerer), est plutot bien lotie ! Toutefois au Japon, la connexion seule coute souvent 45/50 euros, bo...

le 12/10/2012 à 16:32
Signaler
Et si au lieu de comparer avec les pays racketteurs, on regardait également d'autres pays européens ? En Roumanie, par exemple, un abonnement VDSL2 100Mb/s illimité coute une dizaine d'euros par mois. (http://www.romtelecom.ro/personal/internet/inter...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.