Avenir du mobile en France : hausse des prix et moins d'opérateurs ?

 |   |  840  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les PDG de France Télécom et de SFR ainsi que le président du régulateur des télécoms, l'Arcep, ont débattu par discours interposés à la conférence DigiWorld Summit de l'avenir du marché mobile en France. Les prix devraient augmenter avec la 4G. La concentration pourrait aussi ramener le marché à trois acteurs.

 Il ne manquait que Free et Bouygues Telecom. Les patrons des deux premiers opérateurs français et le président du régulateur sont intervenus ce jeudi à la conférence DigiWorld Summit à Montpellier, pour évoquer l?avenir du marché mobile français, en plein bouleversement depuis l?arrivée de Free en janvier. Le PDG de SFR, Stéphane Roussel, n?y est pas allé par quatre chemins jeudi midi : « en France, nous avons clairement un nombre d?opérateurs trop élevé, déraisonnable à mon avis. » Combien en faut-il selon lui ? « Un seul, SFR, ce serait plus simple ! Sérieusement, peut-être trois. Ce n?est pas forcément le dernier le plus malvenu. Il faut toujours un « maverick « (un franc-tireur) pour secouer le marché. Le premier et le dernier ne sont pas les plus menacés. Tout le monde discute avec tout le monde, du premier au dernier » a-t-il déclaré, à l?heure où la maison-mère Vivendi poursuit sa revue stratégique et envisage de marier sa filiale.

La croissance du marché en volume profite à tous les opérateurs
« Faut-il un, deux, trois, quatre, cinq opérateurs ? Personne ne le sait, il n?y a pas de modèle établi. Dans les grand pays d?Europe, c?est 4 » lui a rétorqué quelques minutes plus tard Jean-Ludovic Silicani, le président de l?Arcep (lire son discours). Il a observé que « la taille du marché mobile français a crû de façon exceptionnelle ces derniers mois : il y a aujourd?hui 72 millions de clients, une croissance de plus de 7% en un an, la pus forte enregistrée depuis dix ans ». Comme l?ont montré les résultats du troisième trimestre des opérateurs (Vivendi mardi, Bouygues mercredi, Iliad la maison-mère de Free jeudi), « cette croissance profite non seulement au nouvel entrant mais aussi aux opérateurs mobiles historiques. » Du moins en volume : Orange a regagné 320.000 abonnés, Bouygues Telecom 124.000, SFR 44.000 et Free Mobile 805.000. En valeur, du fait de la baisse des prix, les chiffres d?affaires, et les bénéfices, reculent - sauf chez Iliad. « Si l?intensification de la concurrence a provoqué, en France, une baisse des prix, l?augmentation des volumes a contenu la baisse en valeur » relève le régulateur, ainsi « le repli global des revenus de détail de l?ordre de 3,4% sur un an est comparable à celui constaté dans d?autres grand pays européens », la contraction atteignant même 7% en Espagne avec la crise. Cependant, Jean-Ludovic Silicani note qu?il appartient aux opérateurs de « saisir une opportunité de sortie par le haut » avec la 4G : l?exemple du marché américain montre que le passage au très haut débit mobile peut être « l?occasion de mieux monétiser la consommation de données qui est devenue primordiale dans les attentes des utilisateurs. »

La 4G, un « effet waou » qui ne se vend pas à 20 euros
C?est bien le seul point d?accord entre le régulateur et les opérateurs : la 4G sera synonyme de prix plus élevés. « La 4G produit un effet « waou ». Le forfait ne peut pas se vendre à 10 à 20 euros. Il existe un vrai segment de clients prêts à payer pour cela », affirme Stéphane Roussel. SFR, qui avait allumé 3 antennes 4G dans le centre de Montpellier à l?occasion du DigiWorld, va ouvrir commercialement la 4G le 28 novembre à Lyon, puis ce sera au tour de Montpellier le 20 décembre, et de Marseille, Strasbourg, Lille et Toulouse au premier trimestre 2013. « Nous le faisons car il y a de l?espoir pour la 4G » considère le patron de SFR : « il y a cette niche de clients qui ne vont regarder que le prix, on ne sait si elle représentera 30% du marché, ou 50%, il y a aussi ce segment qui veut d?autres services. Nous allons passer d?un marché de masse à un marché plus sophistiqué, plus segmenté, il faut proposer une réponse quel que soit le profil de client. » Pour Stéphane Richard, le patron de France Télécom, « nous ne pouvons continuer de donner toujours plus pour toujours moins de revenus. Aucune industrie ne le peut. Nous devrons drastiquement changer notre structure de prix et enrichir la valeur de l?accès avec des services de contenus et de relation client. » Il a appelé à « une prise de conscience des opérateurs qui doivent stopper cette spirale infernale des prix et concevoir un nouveau modèle créateur de valeur.» Pour le patron de l?opérateur historique, « c?est en apportant de nouveaux services à nos clients comme la 4G que nous pourrons retrouver le chemin de la croissance. » Mais il a précisé que « retrouver notre capacité à faire les prix, cela ne veut pas dire augmenter les prix des services que nous offrons aujourd?hui à nos clients mais réussir à donner de la valeur aux services que nous leur proposerons demain. » Orange devrait annoncer le 21 novembre le lancement commercial de ses services 4G dans plusieurs villes de France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2012 à 16:12 :
C'est pas gagné encore. Mais s'ils arrivent à passer directement à la 4G sans trop investir dans la 3G. le pari est gagné pour eux et pour le consommateur.
Un article intéressant et complémentaire à cleui-ci sur les points chaud de l'ARCEP :
http://www.itespresso.fr/impact-free-mobile-fibre-optique-4g-points-chauds-arcep-58838.html
a écrit le 18/11/2012 à 19:20 :
Depuis que l entente sur les prix à explose avec l arrive de free les opérateurs décrète qu ils sont trop nombreux. Ils veulent retourner à un oligopole afin d augmenter leur dividende. Ils sont déjà en train de discuter des tarifs de la 4g entre eux pour être sur que les prix soient bien élevé. Ils prépare déjà le terrain : la 4G sera synonyme de prix plus élevés.
a écrit le 18/11/2012 à 12:26 :
En Finlande ou j'ai la 4G depuis plus dûn an, je paie mon abonnement et mon matériel
(Chinois !) moins qu'avec mon équipement précédent HSDPA. En plus je connecte en
réseau les 4 ordinateurs et tablettes installés chez moi.
a écrit le 18/11/2012 à 4:23 :
c'est simple, le rêve de FT qui se cache derrière orange mais qui n'a pas perdu ses mauvaises manies, c'est le minitel : de grosses marges et du paiement au volume!!!! alors qu'avec l'IP, le modeel économique a changé. personne n'en parle, mais vos smartphones peuvent etre utilisé avec de l'IP en wifi et la voix, données a quel prix ???? ils cherchent donc a revenir au mode temps/volume plutôt qu'au mode acces/forfait !pour ce qui concerne le marché français, remarquons qu'en Angleterre, il y a des opérateurs français, allemand, espagnol, en Allemagne, il y a des opérateurs anglais, français et espagnol, en Espagne il y a des opérateurs anglais, allemand, français. pourquoi n'y a t il que des opérateurs français chez nous? ha! cette culture du monopole!du franco français pour faire cracher ce qui n'es pas un client, mais presque un assujetti, ces patrons ont une culture du douanier, fiscale, pas de l'inventivité, la création de valeur, ils la connaissent pour l'actionnaire (et pour leurs stock-options) pas pour le client, normal que ces derniers se rebiffent des qu'ils le peuvent . Maintenant pour ce qui parlent de création de valeur en multipliant les infrastructures en parallèle, ça ne vous viendrait pas a l'idée de multiplier les autoroutes, les voies de chemin de fer...? La création de valeur c'est aussi l'optimisation des infrastructures existantes, sinon c'est du gâchis et comme chacun sait ce pays a les moyens de gâcher de l'argent!!!!!!
a écrit le 16/11/2012 à 9:50 :
L'erreur faite par ces messieurs est de continuer a penser que les opérateurs resteront Franco-Francais comme aujourd'hui (ce qui est une exception mondiale). Il arrivera aux telecom ce qu'il arrive a toutes les autres activités mondialisées : des fusions internationales. Le nombre d'opérateurs Télécom actifs sur le marché Francais peut donc être très supérieur aux 4 actuels, mais par contre ce ne seront probablement plus les mêmes marques... C'est un peu comme l'automobile. Au début du 20e siècle, nous avions une douzaine de marques automobiles construites en France, actuellement, nous avons toujours une douzaine de marques, mais venant de partout. A terme, nous aurons donc peut-être toujours Orange, mais également Un groupe mexicain, un groupe américain, un groupe asiatique... etc...
a écrit le 16/11/2012 à 9:17 :
C'est quoi cette histoire de brouillage des fréquences de la TNT par les fréquences 800 MHz de la 4G ? Avec en plus l'Iphone 5 qui n'est pas compatible avec la 4G "française", il est urgent d'attendre, la 3G suffit largement !
a écrit le 16/11/2012 à 8:46 :
Le DG de SFR est vraiment représentatif de la mentalité de marketeur "haut de gamme" de cette boite ! Des offres complexes, chères pour leur fameuse segmentation d'un marché sophistiqué...Free leur a donné une bonne leçon de marketing (et en passant de stratégie industrielle) avec son offre ultra simple qu'ils ont pu lancer et déployer dans des délais records.
Réponse de le 16/11/2012 à 9:10 :
cela dit ils ont pu se deployer en un temps record en utilisant les reseaux existants; concernant les prix, quand free va devoir faire les investissements, je doute qu'ils continuent le ' tt gratuit illimite a 2 euros rembourse par la secu'... a voir
Réponse de le 17/11/2012 à 20:18 :
"L'illimité" à 2 euros chez Free n'existe pas,pas plus que chez un autre opérateur d'ailleurs...
Réponse de le 17/11/2012 à 20:40 :
Le DG de SFR est l'ancien DRH de SFR. Il a été nommé après l'éviction de la direction précédente suite à l'arrivée de Free qu'elle avait traité par le mépris... Ce monsieur n'a pas les compétences d'un stratège ni d'un marketeur. Je rappelle que c'était l'ancien DRH de Carrefour... Aucune expérience stratégique, marketing ou commerciale.
a écrit le 16/11/2012 à 5:51 :
Il faut toujours un « maverick « (un franc-tireur) pour secouer le marché. Le premier et le dernier ne sont pas les plus menacés hahahahahaha demande à Air france qui se fait démonter par Ryanair/easyjet (qui signe un accord avec Emirates) Pauvre gland décidément ce pays en géré par des vrais débiles, au lieu de s'adapter l'idée est assez simple "monopole" ça en France on est assez bon c'est comme le fromage.
Réponse de le 16/11/2012 à 6:52 :
Ce n est pas en appauvrissant la population par les salaires (principale valeur d ajustement des prix a l heure actuelle) que l on developpe une nation . Le liberalisme triomphant de ces 10 dernieres annees nous a mene dans le mur (de la dette)
Réponse de le 16/11/2012 à 8:48 :
grosse erreur, cher Maverick, c'est en empruntant inconsidérément - pour ne pas vouloir parler de compétitivité - que les social-démocraties nous ont menés vers le mur de la dette ! D'ailleurs je ne devrais pas mettre cette phrase au passé?
Réponse de le 16/11/2012 à 9:06 :
Grosse erreur, cher "erreur"
De 2007 à 2012, la dette de la France s'est accrue de 600 milliards d'euros, soit une moyenne de 10 milliards par mois. Pourtant, c'était des libéraux qui tenaient les manettes !
Du coup le nouveau pouvoir est contraint de réagir avec une politique très impopulaire de réduction des déficits et de majorations d'impôts, ce qui lui vaut une très logique chute de popularité.
Réponse de le 16/11/2012 à 9:59 :
Petit cours : un liberal est une personne qui fait en sorte que l'etat soit de moins en moins present dans les secteurs ou il n'as rien a faire (energie, transport...) et ne se contente de geré seulement l'education primaire, la justice, la defense/securité et la santé... Je ne vois absolument pas ou vous voyez des liberaux dans notre pays! Il n'y as JAMAIS eu de politique liberal en france, seulement du socialisme de droite ou de gauche mais peu importe, QUE du socialisme depuis DeGaulle...
a écrit le 15/11/2012 à 22:51 :
voilà qui est dit par le boss d'orange et de sfr qui sont vraiment des gros voleurs, ils ont oubliés que sans l'arrivée de free il y aurait toujours des forfaits 1h à 29? avec pas grand chose derrière ils ont oubliés les années de gavage, maintenant il faut oublier ce modèle de client pigeon car aujourd'hui la donne a bien changé vous ne pouvez pas pratiqué vos prix flingueurs comme par le passé sous peine de sanctions immédiate de la part des clients. Dans le discours du boss d'orange sanguine et rouge enfer on comprend bien la volonté manifeste de remonté le système de monopole mafieux pour étrangler les clients les prendre dans le filet à sardine du cercle vicieux de la 4g, mais nous client nous disons stop aux voleurs.
a écrit le 15/11/2012 à 22:09 :
"enrichir la valeur de l?accès avec des services de contenus et de relation client." encore du pipo pour augmenter les abonnements avec le 4G "Long Term Evolution"...C'est quoi les services de contenus? Les fameux OTT Google, Facebook?
Réponse de le 16/11/2012 à 9:58 :
Il est clair que les opérateurs Télécom cherchent desespéremment a ne pas être transformés en simples vendeurs de tuyau. Cependant, la seule innovation qu'ils sont capable de faire est de créer un foutoir total de forfaits pour parvenir a faire payer les consommateurs plus qu'ils ne devraient parce qu'ils ne s'y retrouvent pas. Quant au contenu, désolé, a chaque qu'ils ont essayé, ce fut un échec, ce n'est pas le même métier. Résultat, ils cherchent a forcer la main aux politiques pour créer une loi afin de facturer le service véhiculer par leurs tuyaux. Désolé les gars, quand une techno est mature, ses prix s'écroulent, et votre seul objectif est de faire les meilleurs tuyax, au meilleur prix, et basta.
a écrit le 15/11/2012 à 21:33 :
Ça y est on les sens venir cette bandes d?escots qui se sont déjà fait condamnés pour entente illicite, ils préparent leur prochaine magouille pour nous racketter avec la 4G alors que la 3G ne fonctionne pas partout!
Dans le genre on implante la 4G et pour un problème de disponibilité de fréquence on supprime la 3G à moyen terme !
Vive la résistance vive Free et tans pis si c'est pas tip top, je préfère faire avec. C'est le seul contre pouvoir que nous avons, il ne faut surtout pas se laisser prendre à la tentation, la désinformation et les pressions de ce lobbying faites sur nos politiques qui se rendent complice de l'escroquerie ( mais ça ils ont l'habitude)!
Pitié on est pas tous des moutons ! Un peu de rancune et pas besoin d'avoir fait math sup pour comprendre que nous avons été plumé jusqu'il y a quelques mois!
N'oubliez pas que juste après la sortie de Free, les trois escrocs piaillaient que ce n'était pas viable que les tarifs Free n'étaient pas possible et quelque mois plus tard ils c'était tous alignés.
N'oubliez pas que le taux de distribution des dividendes sur les trois exercices précédent(2009-2010-2011) pour chez orange dans l'ordre 109% des 3705M? de résultat ( plus que le résultat!), 79% des 3710M?, +96% des +3700M?. les autres sont a peine moins gourmand BYTEL entre 86%, 91%, 57% SFR 69%, 40%, 77%.
et Free 11% 7% 8% ! c'est qui l'entreprise responsable ?
et ne me parlé pas des licenciements des centres d'appel à l'étranger, Orange, BYTEL et SFR les avaient délocalisés bien avant l'arrivée de Free!
Et au passage pour chez Alcatel leur plongeons ne date pas de l'arrivée de Free mais de bien avant et Free utilise en partie du matos Alcatel, ce qui n'est pas le cas de tous les autres.
Réponse de le 15/11/2012 à 23:49 :
LOL c'est quoi cette vieille propagande Free, tu les sort d'ou tes chiffres ? J'aimerais bien avoir tes sources au lieu de balancer des chiffres infondé... Tu ne comprends pas qu'avec des forfait à 2 euros tu ne peux pas faire vivre un secteur en perpétuel développement (opérateurs et leurs sous traitants) il y a plus de 400 000 personnes en France qui vivent en partie grâce aux forfait mobile. Alors quand j?entends un mec comme toi qui ne pense qu'à sa petite personne ça me rend malade. Imagine que ton secteur d'activité brade ses services et ou sa productions on verra si tu auras le même discours...
Réponse de le 16/11/2012 à 8:18 :
Auré : Toi ta rien compris, pourquoi tu parles d'un forfait à 2 euro et pas de celui à 19,90 ni de leur version réduite...
pourquoi tu oublis que free mobile a fait des bénéfices cette année. les résultats ont été publié avant hier!
c'est pas de la propagande c'est une contestation !
c'est le seul contre pouvoir que nous avons
et à propos des chiffre ils ont été diffusés sur le net mardi 13/11/2012, cherche
l'Euro a été transformé en ?
et si ton seul argument c'est d'ignorer les faits en contestant les chiffres, c'est de la mauvaise fois (et je ne supporte pas ça !)
Si les millions d'euro étaient redistribué aux petites mains je ne dis pas, mais ce n'est pas le cas.
ces boite on fait des bénéfices record uniquement basé sur des ententes illicites, ils ont été condamnés en 2005, ils ont payés l'amende.... et ils ont continués. c'est pas beau tout ça
Et si Free n'avait pas débarqué ce serait toujours pareil.
Alors ta mauvaise foi tu la gardes pour toi, désolé si tu travailles chez un de ces trois escrocs et que ton emploi est menacé, mais ci c'est le cas, il l'est a cause des actionnaires pas à cause de la baisse des tarifs. Le secteur et toujours viable mais il ne permettra, j'espère plus, d'engraisser quelques gros qui veulent devenir encore plus gros. (et j'ai rien contre ça, mais il y a des limites).
Réponse de le 16/11/2012 à 9:16 :
free a un point mort tres bas, vu qu'ils ont peu de couts fixes pour l'instant ! quand ils auront leur reseau, ca ne sera plus la meme chose.... ( pour ceux qui n'ont jamais ft de controle de gestion c'est pareil pour le gaz; le produit a son prix, par contre ce qui est reellement cher, c'est le reseau d'appro, c'est pour ca que les frais fixes sont eleves sur la facture...)
Réponse de le 16/11/2012 à 9:49 :
juste pour info, les trois autres opérateurs ont payé leur réseau en moins de 4 ans, connaissez vous beaucoup d'entreprises qui peuvent solder leur outil de production en 4 ans. C'est bien qu'il y a un problème dès le début...
Réponse de le 16/11/2012 à 10:23 :
@ éee: les réseaux mobiles ont été en partie financés par les clients du téléphone fixe avec les fameux tarifs fixe-->mobile. Ces appels ont représenté jusqu'à 30% des revenus.
a écrit le 15/11/2012 à 21:25 :
Moi, peut importe tout les autres services... ce qui m?intéresse c'est le prix
Réponse de le 16/11/2012 à 10:39 :
loac, il existe des Dacia, ce n'est pas pour ca que Porsche se porte mal...heureusement, il y aura toujours des gens passionnés, curieux et bien souvent riches!
a écrit le 15/11/2012 à 21:11 :
Bien dit canard
a écrit le 15/11/2012 à 20:36 :
Faudrait déjà foutre la 3G correctement partout avant de nous faire miroiter de la 4G qui sera d'une utilité proche de 0.
Réponse de le 15/11/2012 à 23:36 :
Totalement d'accord. Même à Paris la 3G reste à désirer, elle ne commence qu'à peine à être déployée dans le métro par sfr, alors payer 10 ou 15 euros de plus pour pas grand chose non merci. La 4G comme la fibre optique pour internet font faire pschiiit au moins à moyen terme
Réponse de le 16/11/2012 à 10:18 :
@JEFF: Bravo avec des raisonnements comme ca, on en serait encore au minitel.
20 ans de retard sur les USA, avec des gens comme JEFF on n'est pas prét de réduire l'écart.
Il faut sortir un peu de chez soi. Allez voir en Corée du Sud, au japon, aux USA.
Réponse de le 16/11/2012 à 10:41 :
@ webadowap: intéressant vos 3 pays: les opérateurs facturent chers des abonnements fixe et mobile avec des clients demandeurs de technologie/services. Les abonnements équivalents à notre triple play sont autour de 100 dollars. La structure du marché haut début est aussi différente avec une prépondérance des cablo-opérateurs.
Réponse de le 16/11/2012 à 11:24 :
Le prix du Leadership... sans argent la R&D ne va pas loin.
Réponse de le 16/11/2012 à 11:25 :
et pendant ce temps là,...
http://www.tomsguide.fr/actualite/Google-fibre-optique-Kansas,19052.html
Réponse de le 16/11/2012 à 13:39 :
Google gigabit internet: 120 dollars Internet + TV, on n'a pas l'habitude de tels tarifs en France...
Réponse de le 16/11/2012 à 16:20 :
@bubu : comme tu viens de le dire, GIGABIT, soit 1000MB/S... Si cela sortait en France (et c'est deja le cas pour les pros) nous serions bien au-dela des 120$/mois
Réponse de le 16/11/2012 à 19:08 :
Moi je veux le Gb a 70$ sans la TV !!! Qui regarde encore la TV de nos jours ? ;-)
Réponse de le 17/11/2012 à 7:25 :
bonjour ,messieur certe Free fait parti des plus faible!Mais grace a lui ont pus faire de vrai économie donc nous soumettons pas a la tentations des autres escro!!!restons solidaire a free car il est le seul qui maintiendra les prix au plus bas l'aissons lui le temps de se mettre a niveau doucement mais surement...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :