Ma Huateng, première fortune de Chine grâce au réseau WeChat

 |   |  536  mots
La fortune de l'homme le plus riche de Chine, Ma Huateng, PDG de Tencent et père de WeChat, s'élève désormais à 13,4 milliards de dollars, selon le Bloomberg Billionaires Index.
La fortune de l'homme le plus riche de Chine, Ma Huateng, PDG de Tencent et père de WeChat, s'élève désormais à 13,4 milliards de dollars, selon le Bloomberg Billionaires Index. (Crédits : Reuters)
Ma Huateng, fondateur et PDG de Tencent, la plus grande entreprise du secteur de l'internet en Chine, est devenu, jeudi dernier, l’homme le plus riche de son pays. Une réussite qu’il doit notamment au succès explosif de WeChat, le désormais célèbre réseau social de la compagnie.

S'il permet à plus de 300 millions de consommateurs de discuter via WeChat - un réseau social pour smartphones qui propose d'échanger messages textes, vocaux et vidéos dans le monde entier -, Ma Huateng n'est pour sa part pas très bavard. Propulsé au rang d'homme le plus riche de Chine avec une fortune de 13,4 milliards de dollars, lors de la mise à jour le 17 janvier du Bloomberg Billionaires Index, le fondateur et PDG de Tencent, aussi surnommé "Pony Ma" (son prénom signifie cheval en chinois), préfère travailler sur de nouvelles fonctionnalités pour son application mobile que donner des interviews.

Et pour cause. Né en 1971, en Chine, dans la province de GuangDong, ce passionné d'informatique est tombé tôt dans la marmite des télécoms. Diplômé de l'université de Shenzhen, il commence par rejoindre, en 1993, China Motion Telecom Ltd., à l'époque référence en matière de télémessagerie. Il y fait ses premières armes au sein du département recherche et développement. Il prend ensuite son envol en 1998, et fonde, malgré peu de ressources, le futur Tencent. La compagnie devient, une dizaine d'années plus tard, le premier portail de services internet, mobile et télécom en Chine.

Un commercial visionnaire

Déjà brillant ingénieur, Ma Huateng se révèle alors un manager hors pair et un commercial visionnaire. Un homme qui choisit d'être "à l'écoute du consommateur plutôt que des analystes spécialistes de l'internet", écrivent Sunny Li Sun et Martina Jing Quan, dans le Dictionnaire biographique des nouveaux entrepreneurs et dirigeants chinois (juin 2011, Edward Elgar). Il a, poursuivent les auteurs, "très rapidement transformé Tencent en une réponse chinoise à AOL" grâce à QQ, son premier service de messagerie instantanée lancé en 1999, et a su "adapter au marché chinois un modèle international " de compagnie spécialisée dans le web.

Entrée en Bourse à Hong-Kong en juillet 2004, Tencent Holdings surfe aujourd'hui sur la folie WeChat. Tandis que le réseau social, lancé en juillet 2011, est devenu la 5e application web la plus utilisée au monde (2/3 de ses utilisateurs sont chinois), l'année 2013 a vu la valeur de l'action Tecent presque doubler.

La stratégie du pingouin

Anticipant les désirs du consommateur, le milliardaire chinois veille sans cesse à enrichir les fonctionnalités de WeChat dans une stratégie de personnalisation. Jeudi dernier, Tencent a notamment annoncé son intention d'ajouter des services financiers sur le réseau social, à commencer par une plateforme de gestion de patrimoine.

Et si WeChat a tout misé sur le caractère enfantin et attendrissant de son design et de ses émoticônes animées, ce n'est pas un hasard : l'entrepreneur a tout d'un grand enfant. Si l'on en croit le site d'informations américain Bloomberg, le PDG de Tencent serait un grand amoureux du documentaire sur les pingouins "La Marche de l'Empereur" (Luc Jaquet, 2005) et se plairait à chanter Jingle Bell en solo à l'occasion des fêtes de Noël organisées par sa société.

D'ailleurs, le logo de Tencent est un pingouin. Une image mignonne et rassurante, derrière laquelle avance une société en quasi-monopole sur le marché chinois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2014 à 7:39 :
Je ne vois pas ce que Wechat apporte comme valeur economique a Tencent.
Réponse de le 26/02/2014 à 5:47 :
Cherche encore un peu dans ce cas-la...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :