Comment l'affaire Huawei pourrait remodeler l'avenir du numérique

 |   |  1086  mots
En mai, l’administration Trump a placé Huawei sur une liste rouge d’entreprises soumises à des restrictions en matière commerciale. Plusieurs firmes occidentales ont alors décidé que le géant chinois ne pourrait plus utiliser leurs produits.
En mai, l’administration Trump a placé Huawei sur une liste rouge d’entreprises soumises à des restrictions en matière commerciale. Plusieurs firmes occidentales ont alors décidé que le géant chinois ne pourrait plus utiliser leurs produits. (Crédits : Jorge Silva/Reuters)
La crise entre Huawei et Washington est révélatrice de profondes tensions entre acteurs des nouvelles technologies, qui pourraient mener à une fragmentation de la Toile.

La tension ne cesse de grimper entre le gouvernement américain et le géant chinois des télécommunications Huawei. La querelle a démarré en décembre dernier, lorsque le département de la justice américain a accusé l'entreprise d'avoir dérobé des secrets technologiques à l'opérateur T-Mobile, et violé l'embargo imposé par les États-Unis contre l'Iran. Accusations qui ont mené à l'arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei et fille du fondateur, au Canada. L'affaire s'est considérablement envenimée au cours du mois de mai, prenant désormais les allures d'une crise majeure dans le monde des nouvelles technologies. L'administration Trump a d'abord placé Huawei sur une liste rouge d'entreprises soumises à des restrictions en matière commerciale.

Google a emboîté le pas au gouvernement américain, coupant l'accès de Huawei à Android sur ses nouveaux téléphones, ce qui signifie que les consommateurs ne pourront utiliser ni Gmail, ni Google Maps, ni YouTube sur ces appareils. Plusieurs fabricants de puces électroniques, dont les américains Qualcomm, Intel et Broadcom, ainsi que le britannique ARM, ont également annoncé qu'ils ne vendraient plus de composants à Huawei. Le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2019 à 7:53 :
Les US sont complètement null depuis me début sur les technologies de téléphonie mobile. Ce sont les derniers de la classe, bien loin derrière l" Europe et l' Asie. Les asiatiques sont très fort aussi gort ou meme plus que l'Europe sur ce domaine et cela depuis le début. Huawei est l entreprise qui a investi le plus de tous les pays et tous les entreprises dans la 5G en recherche et développement et pourla création même de la 5G. C'EST EUX qui sont en avance sur la 5G et eux parmi les principaux inventeurs de la 5G. C'est ridicule et diffamatoire de les accuser d espionnage technologique aux US sur la 5G. C'EST L INVERSE. CE sont des américains qui copient et qui pillent les autres. Signé: un des grands contributeurs français à la création de technologies 3G 4G et 5G.
a écrit le 11/06/2019 à 7:52 :
Les US sont complètement null depuis me début sur les technologies de téléphonie mobile. Ce sont les derniers de la classe, bien loin derrière l" Europe et l' Asie. Les asiatiques sont très fort aussi gort ou meme plus que l'Europe sur ce domaine et cela depuis le début. Huawei est l entreprise qui a investi le plus de tous les pays et tous les entreprises dans la 5G en recherche et développement et pourla création même de la 5G. C'EST EUX qui sont en avance sur la 5G et eux parmi les principaux inventeurs de la 5G. C'est ridicule et diffamatoire de les accuser d espionnage technologique aux US sur la 5G. C'EST L INVERSE. CE sont des américains qui copient et qui pillent les autres. Signé: un des grands contributeurs français à la création de technologies 3G 4G et 5G.
a écrit le 10/06/2019 à 15:47 :
Votre commentaireus ou britranique c'est pipi de chat la chine a le pouvoir de les ecraser et les mendiant americain respirent l'air grace a l'argent des chinois ,il suffit que pekin le premier creancier des grandes gueules americaines ferme les robinets et les usa se retrouveront 100 ans en arriere

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :