Ubisoft : le clan Guillemot se renforce au capital

 |   |  266  mots
Vivendi reste le principal actionnaire d'Ubisoft avec 27% du capital et 24,54% des droits de vote à la date du 31 mars, selon le dernier comptage fourni par le groupe.
Vivendi reste le principal actionnaire d'Ubisoft avec 27% du capital et 24,54% des droits de vote à la date du 31 mars, selon le dernier comptage fourni par le groupe. (Crédits : Jonathan Alcorn)
La famille fondatrice Guillemot de l'éditeur de jeux vidéo contrôle désormais plus de 20% d’Ubisoft, grâce à l'achat de deux millions d'actions hors marché, selon un avis publié lundi par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Cela lui permet de se renforcer face à l’appétit de Vivendi, qui contrôle 27% du capital.

La famille Guillemot n'entend pas se faire chiper son bébé. Celle-ci contrôle désormais plus de 20% d'Ubisoft, grâce à l'achat de deux millions d'actions hors marché, selon un avis publié lundi par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Cela lui permet de se renforcer face à l'appétit de Vivendi, qui contrôle 27% du capital. Initialement dilués par l'augmentation de capital annoncée le 23 août, liée à une opération d'actionnariat salarial, les Guillemot détiennent à nouveau plus de 20% des droits de vote: 21,61% contre 19,86% avant cette acquisition, annoncée vendredi, qui pèse 1,75% du capital. La famille monte à 15,38% du capital contre 13,46%.

L'avis de l'AMF précise également que la famille Guillemot envisage "des acquisitions supplémentaires en fonction des opportunités de marché qui pourraient se présenter" sans pour autant avoir "l'intention de prendre le contrôle d'Ubisoft". Vivendi reste le principal actionnaire d'Ubisoft avec 27% du capital et 24,54% des droits de vote à la date du 31 mars, selon le dernier comptage fourni par le groupe.

Vivendi lorgne les jeux vidéo

Le groupe contrôlé par Vincent Bolloré avait lancé en octobre 2015 une double offensive sur les deux éditeurs de jeux vidéo fondés par les frères Guillemot, Ubisoft et Gameloft, attiré par des synergies possibles avec Canal+ et ses autres filiales.

Vivendi a depuis pris le contrôle de Gameloft à l'issue d'une OPA et précisé vouloir continuer à renforcer son activité dans les jeux vidéo, y compris via des acquisitions, mais n'a pas précisé ses projets pour Ubisoft.

> Lire aussi : Ubisoft fortifie sa ligne Guillemot

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2017 à 16:01 :
P.S.: (en rapport avec le lien) et libéré Blizzard cartonne actuellement depuis avec Overwatch.

Créativité et holding ne font pas bon ménage.
a écrit le 04/09/2017 à 15:58 :
Une analyse intéressante:"Rachat de Gameloft : Vivendi ne se fourvoie-t-il pas en revenant dans le jeu vidéo ? " http://www.usine-digitale.fr/editorial/rachat-de-gameloft-vivendi-ne-se-fourvoie-t-il-pas-en-revenant-dans-le-jeu-video.N394387

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :