Immobilier : des taux au plus bas, mais toujours moins de candidats à l'achat

Les taux de crédit immobilier ont beau atteindre un point bas, les emprunteurs ne passent toujours pas à l'acte. La faute à un attentisme post-électoral, mais aussi à des prix qui restent encore élevés, en particulier à Paris.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

 Les professionnels sont unanimes : les conditions n'ont jamais été aussi bonnes pour investir dans l'immobilier. Et pourtant, le moins que l'on puisse dire, c'est que les emprunteurs ne se bousculent pas pour signer leur crédit immobilier et leurs compromis de vente.

Attirer les meilleurs dossiers

Alors que l'OAT 10 ans a atteint un "plus-bas" historique le 4 juin à 2.26% et reste encore sous la barre des 3%, les taux de crédit se sont appréciés à la baisse. Ainsi Meilleurtaux évalue le taux moyen sur 20 ans à 3.92% en juin, contre 4.31% en janvier.
"Les banques mènent actuellement des politiques de taux très offensives pour conquérir les meilleurs clients, notamment ceux qui peuvent emprunter sur des durées inférieures à 20 ans. Elles sont aujourd'hui 75 % à proposer des taux inférieurs à 4 % sur 20 ans, quand elles n'étaient que 5 % en janvier dernier", constate Hervé Hatt, directeur général du courtier Meilleurtaux.com. Les banques pourraient par là chercher à rattraper leur retard en terme de production de crédits, en berne depuis le début de l'année.
Mais finalement, "que les taux soient haut ou bas, ce n'est pas cela qui bloque aujourd'hui le marché", estime Hervé Hatt.

Attentisme des primo accédants

La baisse de la production de crédit "est principalement liée à l'attentisme des primo-accédants, une clientèle que l'on sait limitée dans sa capacité d'emprunt et qui ne pouvait, ces dernières années, acheter qu'avec des crédits sur 30 ans et un financement à 100%", explique Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi dans un communiqué.
Or les banques ont durci leurs conditions d'octroi : elles demandent davantage d'apport personnel (environ 10% du montant total du prêt) et prêtent sur des durées plus courtes, en moyenne sur 18 ans. Et qui voudrait cependant emprunter sans apport et sur 30 ans, se verrait opposer un taux de crédit prohibitif... "Souvent en mesure d'acheter cash et donc, sans condition suspensive d'obtention de financement, les acquéreurs "patrimoniaux" restent des profils recherchés pour les banques, qui continueront imperturbablement de financer les bons dossiers", lance Olivier Dacquin, directeur du développement commercial de Banque Patrimoine & Immobilier dans une tribune.

A Paris, rien ne va plus

Outre l'exigence des établissements bancaires, les prix restent relativement élevés. "Les particuliers demeurent attentistes dans l'espoir d'une baisse significative des prix, même si celle-ci est toute relative", affirme Joël Boumendil, PDG du courtier ACE dans un communiqué. La FNAIM attend une baisse de 5% des prix en France cette année.
A Paris, rien ne va plus. Les taux en Ile de France sont certes inférieurs à la moyenne nationale (voir tableau ci-dessous). Mais les prix, eux, font de la résistance. S'ils sont en baisse de 1.1% à fin mars par rapport à fin décembre, ils demeurent en hausse de 7% par rapport au premier trimestre 2011 selon les chiffres des Notaires de France. Et ont augmenté de 186% depuis 2000 !
Si bien qu'à Paris, le pouvoir d'achat immobilier, malgré la baisse des taux, reste en forte baisse. Ainsi, pour une mensualité de prêt équivalente à 33% à son revenu moyen, un parisien pouvait s'offrir 51 m2 en 2000, contre 29 m2 en 2011. Soit une baisse de 42.4% du pouvoir d'achat immobilier. A titre de comparaison, avec la même mensualité, un ménage peut acquérir un bien de 64 m2 à Strasbourg, de 55 m2 à Marseille ou de 38 m2 à Nice.

Dans l'attente du scénario idéal

Outre les prix, il existe un attentisme post-électoral lié aux différentes réformes attendues, notamment sur l'encadrement des loyers ou sur les mesures fiscales concernant le patrimoine des ménages en général.
La réforme annoncée sur l'encadrement des loyers pourrait freiner l'intérêt pour les investissements locatifs. Sachant que 21% des acquisitions des parisiens sont des investissements locatifs, et qu'elles représentent 15% des investissements dans l'immobilier en France selon Meilleurtaux.
La suppression des incitations pour les primo accédants avec la fin du PTZ + et pour les investisseurs locatifs avec la fin du Scellier, n'est pas non plus étrangère à la baisse de la demande.
Une étude réalisée en avril par Logic-Immo et TNS Sofres montre que les candidats à l'achat attendent le scénario idéal. "Interrogés pendant l'entre-deux tours des élections, les futurs acquéreurs étaient encore plus nombreux qu'en janvier 2012 à espérer de meilleures conditions d'acquisition à l'issue des élections. En effet, près d'un quart d'entre eux était tenté d'attendre l'issue des élections présidentielles. Cette mise en "standby" de leurs projets est susceptible de se prolonger avec l'échéance des législatives en juin", lit-on.

Les acheteurs reprennent le pouvoir

Meilleurtaux.com observe une hausse de dossiers déposés, toutes demandes confondues, mais une baisse des compromis signés. Plus d'intérêt donc, mais moins de passage à l'acte. Sandrine Allonier, responsable des études économiques chez Meilleurtaux, avance une explication à cette situation : "Il y a certainement un effet prudence. Les candidats à l'emprunt déposent aujourd'hui leurs dossiers très longtemps à l'avance, bien en amont de la concrétisation de leur achat. Cela peut expliquer cet écart entre un intérêt marqué et une faible transformation".
Paris reste le mouton noir : le nombre de dossiers déposés est en baisse, contrairement au reste de la France, et c'est dans la capitale que la baisse des concrétisations est la plus forte : -24% en avril-mai, le double de la moyenne nationale.
Au final, Hervé Hatt constate que les acheteurs ont repris le pouvoir sur les vendeurs : "Le sujet majeur est de retrouver un volume d'acheteurs. Mais il y a aussi des vendeurs qui ont du mal à s'ajuster à la baisse des prix."
Pour que la demande s'enclenche à nouveau, "la seule variable d'ajustement devient le prix des biens immobiliers, et compte tenu du contexte, on peut espérer un ajustement de 5 à 10% sur la quasi-totalité des biens qui concernent le public des primo-accédants. Ainsi, pour que les transactions sur ce type de biens reprennent, les vendeurs vont donc devoir consentir des efforts sur leurs prétentions...", affirme Jérôme Robin, président du courtier Vousfinancer.com.

 

Taux moyens sur 20 ans par régions (hors assurance)

Sud-Ouest 3.87%
Ouest 3.88%
Ile de France 3.89%
Méditerranée 3.92%
Rhône-Alpes 3.92%
Nord 3.94%
Est 4.04%
Moyenne nationale 3.92%

Source: Meilleurtaux, juin 2012

 

Pour en savoir plus

Découvrez le prix de l'immobilier jusque dans votre rue

Calculez votre taux de crédit

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 152
à écrit le 17/06/2012 à 14:35
Signaler
Si un logement vous plait, et que vous en avez la possibilité, achetez-le : c'est l'achat de base le plus utile, le plus sûr et le plus rentable que vous puissiez effectuer.

le 17/06/2012 à 17:49
Signaler
Nan nan, je préfère emprunter à 7 % pour ma voiture et gâcher tout l'argent du loyer qu'économiser et emprunter à 3,3% pour être propriétaire de mon logement...

le 20/06/2012 à 0:14
Signaler
Quelle malhonnêté.... les 7% d'intérêts sont sur quelle quantité de capital ? Et les 3,3% pour un logement sur quelle quantité de capital ? Le prix des biens de consommations, hors logement, a-t-il augmenté en moyenne de 118% en 11 ans ? Et si c'éta...

le 20/06/2012 à 16:55
Signaler
C'est l'achat le plus sûr... sauf si les prix chutent, comme ils ont chuté en Irlande, Espagne, USA, Japon... Un loyer n'est pas "dépensé" : 2% de baisse des prix financent un an de loyer. Patience !

le 21/06/2012 à 15:12
Signaler
ah ah ah ah Radio Proprio vous parle : "votre loyer n'est pas dépensé". Ben voyons, mais VVOUIII, votre propriétaire vous l'affirme : quand vous lui payez votre loyer vous faites des économies...! La preuve : ce sont toujours les plus pauvres qui son...

le 27/06/2012 à 23:51
Signaler
Les conseillers ne sont pas les payeurs, la génération des 30 glorieuses détient le patrimoine au détriment des jeunes. Les diverses niches fiscales ont alimenté une énorme bulle immobilière, siphonné les recettes fiscales et ont rendu atone l'économ...

le 29/06/2012 à 14:30
Signaler
Les prix immobiliers n'ont aucun impact sur l'économie parce que si je débloque 200K euro pour acheter un appartement, je donne 200 K euro à celui qui le vend. ou a celui qui le construit. Comme il s'agit d'un marché domestique l'argent reste à tout ...

à écrit le 17/06/2012 à 2:03
Signaler
Si le marché est bloqué alors que les taux sont au plus bas, ce sera une véritable boucherie lorsqu'ils remonteront. D'ailleurs c'est une erreur d'acheter cher à taux bas : un emprunt se renégocie alors que le prix est définitivement payé.

le 17/06/2012 à 12:02
Signaler
Y a pas plus vrai!!!

le 17/06/2012 à 14:28
Signaler
Ouais, il faut absolument acheter à taux bas, inférieur à l'inflation réelle : ne pas laisser passer l'occasion

à écrit le 15/06/2012 à 22:29
Signaler
je loue je loue et je gagne des sous. quand on voit ce que des biens minables ont comme prix aujourd'hui... c est dingue. ça en vaut pas le quart. Y a vraiment des acheteurs debiles. maintenant ils ont l air moins c. et attendent la chute. C est bien...

le 15/06/2012 à 23:14
Signaler
Oui, surtout, continuez à gagner des sous en payant mon loyer. Et encore merci. Signé votre proprio qui vous adore (jusqu'à ce qu'il ait besoin de récupérer son appart pour sa fille)

à écrit le 15/06/2012 à 13:15
Signaler
Les conditions n'ont jamais été aussi bonnes ? Et les prix vertigineusement hauts, ça compte pas pour définir si la situation n'a jamais été aussi bonne ? La france est le pays le plus cher du vieux continent, grâce à nos impôts généreusement reversé...

à écrit le 15/06/2012 à 10:58
Signaler
Ba ça peut se comprendre : http://www.lesechos.fr/medias/2012/06/14/333943_0202117714631_web.jpg

à écrit le 15/06/2012 à 10:04
Signaler
On cherche à acheter mais comment faire confiance aux agents immobiliers? Je me rappelle des visites avec 5 ai différents dans mon coin, et chaque fois que nous passions devant une maison remarquable qui avait été vendu, c'était par eux! C est gens l...

à écrit le 15/06/2012 à 9:27
Signaler
PAS une semaine sans qu'on lise dans la presse un nouveau scandale de particuliers escroqués par des pseudos conseillers en immo qui leur ont vendu soit des logements avec des vices cachés où des pseudos placements qui se sont révélés etre de vrai ar...

à écrit le 15/06/2012 à 0:54
Signaler
Normal, les transferts sociaux (i.e. la dette) ne sont plus "possibles". Quel serait le patrimoine actuel des français si tous les budgets de la 5ème république avaient juste été à l'équilibre ? Ce qui est vraiment douloureux qu'en on a juste eu la m...

le 15/06/2012 à 9:18
Signaler
tout à fait, voilà pourquoi de plus en plus de jeunes et d'entrepreneur partent où préparent leur départ...comment leur donner tort?

à écrit le 14/06/2012 à 16:39
Signaler
qui ne connait pas un particulier qui s'est fait avoir en souscrivant à tout ces programmes de défisc et qui pleure aujourd'hui ou sont en procès. comment ne plus avoir confiance en tout ces vendeurs de reves de revenu sans travail ?

le 14/06/2012 à 18:10
Signaler
La défiscalisation, c'est comme toute les spéculations, d'actions, d'obligation, ou monétaire : c'est risqué surtout quand on ne s'y connaît pas. L'essentiel, c'est d'acheter un appartement pour l'habiter soi-même (ou pour ses enfants). Il vaut mieux...

le 15/06/2012 à 0:35
Signaler
"Il vaut mieux acheter un appartement que jouer son capital en bourse ou en euro". Je ne peux dire qu'en terme d?intérêts personnels vous n'ayez raison, mais cette réalité est le cianure que nous avons commencé à introduire de notre économie il y a t...

le 15/06/2012 à 9:23
Signaler
Oui, mais en fait, il faut comprendre que le prix de l'immobilier n'appauvrit aucunement l'économie réelle. En fait, quand vous achetez un appartement mettons à 200 keuro, vous transférez 200 Keuro en liquide à quelqu'un d'autre. Pour faire simple : ...

le 15/06/2012 à 13:00
Signaler
Justement, toute la connerie moderne est là : dans la situation actuelle, stocker de l'argent (pardon : épargner) est une catastrophe ! On devrait favoriser ceux qui veulent acheter 100k? de services, plutôt que de donner 100k? d'épargnes à un parti...

le 15/06/2012 à 16:44
Signaler
OK, mais cette considération en change rien au propos de comprendre que les prix de l'immobilier n'appauvrissent pas l'économie réelle. Car en fait, quand vous achetez un appartement mettons à 200 keuro, vous transférez 200 Keuro en liquide à quelqu'...

à écrit le 14/06/2012 à 16:33
Signaler
l'achat immo est un fusil à un coup...ceux qui ont acheté ces 3 derières années en ont pris pour 20/30 ans, ils ne sont pas près de revenir sur le marché....les durées de crédit yanat été beaucoup plus longues que celles que nos ainées avaient (15 an...

le 14/06/2012 à 18:14
Signaler
Ouais, si vous avez du capital, jouez le en bourse ou misez sur l'euro, ou mieux encore, acheté des lingots et enterrez les dans la cave de votre proprio. C'est beaucoup plus profitable et sûr qu'un logement. Et puis si vous n'avez pas de capital, ch...

le 14/06/2012 à 18:30
Signaler
Boomers, un conseil : ne vous séparez surtout pas de vos logements contre du papier. "Viagez", louez, léguez.

le 15/06/2012 à 9:22
Signaler
il faut etre naif ou escroc pour croire ou faire croire que la fiscalité sur l'immobilier ne va pas exploser....

le 15/06/2012 à 16:51
Signaler
Aucun risque : un gouvernement qui s'attaquera à l'habitation - car les propriétaires répercuteront forcément les taxes sur les locataires - perdra instantanément toutes les élections.

le 15/06/2012 à 17:42
Signaler
Exact. La seule qui ait tenté le coup, c'est Thatcher avec sa Poll Tax et elle s'y est cassée les dents. Alors que "la dame de fer" avait franchement tout osé, tout attaqué, et tout vaincu, la taxation sur l'habitation principale l'a immédiatement re...

à écrit le 14/06/2012 à 9:37
Signaler
"les conseilleurs ne sont pas les payeurs"...comme vous n'entendrez jamais un poissonier vous dire que son poisson n'est pas frais ; vous n'entenderez jamais un pro de l'immo vous dire que son placement est foireux....

le 14/06/2012 à 15:15
Signaler
Perso, dans mes relations, je ne connais personne qui ait acheté un appartement et qui le regrette !

le 14/06/2012 à 16:35
Signaler
si votre entourage n'est composé que de la génération des boomers qui a enflé les suivantes alors c'est sur...parlez en à ceux qui ont acheté au sommet en 2007 et qui voient leurs impots locaux et charges diverses exploser ! et je parle meme pas du s...

le 14/06/2012 à 18:23
Signaler
Ben je vis dans la réalité et les faits vous donnent tort : si les proprio étaient persuadés que leurs biens vont baisser de 20% dans les cinq ans, mais ils vendraient dès maintenant. Or c'est tout le contraire : les mise en vente de bien ont chuté d...

le 16/06/2012 à 21:45
Signaler
lol...

à écrit le 14/06/2012 à 9:32
Signaler
Il faut etre insouciant pour ne pas se rendre compte que les crises qui affectent les pays du sud de l'europe et la dérégulation du marché du travail vont imanquablement provoquer un effet de dumping qui tirera vers le bas les salaires Français....et...

le 14/06/2012 à 15:53
Signaler
Eh non : contrairement à la Grèce, la France est le point pivot de la zone euro. Si la France se casse la gueule, c'est l'euro qui chutera, ou des monnaies nationales totalement dévaluées seront recréées...

le 14/06/2012 à 16:30
Signaler
votre remarque n'a aucun sens, on peut très bien avoir une pression à la baisse sur les salaires tout en étant toujours dans la monnaie unique. c'est d'ailleurs ce qui est entrain de se passer actuellement un peu partout....ouvrez les yeux

le 14/06/2012 à 18:42
Signaler
Oui mais non. Si la France entre en déflation, c'est le centre de gravité européen + zone euro qui bascule dans le régime déflationniste et là, on inévitablement, hyperinflation. Comme en Argentine, le marché de la construction s'arrête par absence d...

à écrit le 13/06/2012 à 21:11
Signaler
c'est fou le nombre de porshe cayenne d'occase qui sont en vente depuis la crise de l'immo...la fin de l'époque bling bling du lobby immo....vive la crise

le 13/06/2012 à 22:23
Signaler
Ouaip, conclusion mieux vaut économiser dans l'achat d'un appartement que claquer ses ronds dans des caisses de luxe...

le 14/06/2012 à 9:31
Signaler
mieux vaut économiser patiement et rester en loc (d'ailleurs les loyers sont en baisses) le temps de se constituer un apport....pour finalement acheter quand plus personne ne voudra d'immo.

le 14/06/2012 à 13:14
Signaler
Bref, attendre les soldes, voire la 3eme démarque!

le 14/06/2012 à 15:12
Signaler
Ouais, dès que les gens n'auront plus à habiter ni à se nourrir, les immeubles et la bouffe ne vaudront plus rien : il suffit d'attendre.

à écrit le 13/06/2012 à 20:58
Signaler
Ya du blocage des prix dans l'air mais arrivant au sommet ça ne fera de mal à personne. J'attends une baisse des prix qui permettra d'avoir des m2 supplémentaires Selon ses moyens il faut attendre plus ou moins longtemps. Mais pour les primo accédan...

le 14/06/2012 à 16:37
Signaler
c'est vrai, meme les notaires le reconnaissent dans leur dernière note. on vient d'entamer un long cycle baissier.

le 14/06/2012 à 18:01
Signaler
ahahahaha qui à part vous ou une voyante, qui oserait prévoir un "long cycle" ? Votre remarque est ridicule....!

le 14/06/2012 à 18:26
Signaler
@notaire : Et sur le retour de l'être aimé, on peut aussi vous consulter ?

à écrit le 13/06/2012 à 20:28
Signaler
L'on observe que les biens réels - immobilier, matières premières - sont d'excellentes valeurs refuges quand l'ingénierie financière et sa dette explose. Le prix du mètre carré - pour un bon logement - ne baissera pas...

le 13/06/2012 à 21:08
Signaler
lol on rigole encore de votre post au Japon, aux US, en Espagne, en Irlande, en Italie, en Hollande, au Portugal....hahahahah merci c'est tellement rare en ce moment...

le 13/06/2012 à 22:21
Signaler
Japon record du monde des prix immobiliers, 4 villes classées dans les plus dix plus chers du monde (1er Tokyo, 3ème Nagoya, 5ème Yokohama, 9ème Kobe) US : Manhattan 3 x plus cher à la location que Paris centre... etc... C'est votre proprio qui vou...

le 14/06/2012 à 9:34
Signaler
Après avoir été dans en mode "délire", puis en mode "déni"; on peut lire que de plus en plus de professionels de l'immobilier sont en mode panique....

le 14/06/2012 à 9:36
Signaler
Quel interet de savoir que tokyo est la ville la plus cher du monde si on élude le fait que les prix y ont perdu 70% ? pour les investisseurs et les particuliers qui y sont rentrés au plus haut, ça leur fait vraiment une belle jambe..."super j'ai per...

le 14/06/2012 à 15:11
Signaler
Faut pas confondre Tokyo et Fukushima (sans cynisme). Si les prix de Tokyo, Nagoya, Yokohama, Kobe avait fondus de 70%, aucune de ces villes ne seraient plus dans le top 10 des villes les plus chères du monde.

à écrit le 13/06/2012 à 20:13
Signaler
Avec toutes ces agences immo qui ferment, on va peut etre enfin avoir des commerces qui servent à quelquechose en centre ville....

à écrit le 13/06/2012 à 20:08
Signaler
l'immo au japon a bien fait --70% alors que les taux sont à zero et qu'ils peuvent imprimer autant de monnaie que voulue....nous sommes dans le meme mode, et n'avons meme pas la possibilité de créer de la monnaie ...on va donc déflater je suis d'acco...

le 13/06/2012 à 20:24
Signaler
ahahahahahah : Première ville la plus chère du monde : Tokyo... Vous êtes impayable....

à écrit le 13/06/2012 à 20:00
Signaler
Le smic européen est en chute libre, qui peut croire qu'une entreprises va demain payer des jeunes français 1500 euros quand elle peut avoir des jeunes espagnols ou portugais pour 3 fois moins sans les contraintes légales en plus ? Dans un monde où n...

le 13/06/2012 à 20:56
Signaler
L'immobilier est un actif réel. Il résistera en tout cas mieux que tout le reste.

le 14/06/2012 à 9:38
Signaler
Super, quel pied d'etre proprio au taquet et de pouvoir pendant 30 ans casser un mur si on le souhaite, .....tout en yant le ventre vide !!! clap clap clap ...ceux qui ont acheté ces 2 dernières années en province s'en mordent déjà les doigts

le 14/06/2012 à 15:48
Signaler
Mais ouais, vaut bien mieux être locataire et payer le proprio pour se faire virer à l'expiration du bail parce que le fi-fils du proprio vient faire ses études...

à écrit le 13/06/2012 à 19:56
Signaler
l'agent immo et le vendur de défisc ne vous diront jamais qu'avant d etre proprio, vous etes surtout locataire de votre banque....les Irlandais et les Espagnols en savent quelque chose......hélas pour la génération pigeon qui a acheté au sommet de la...

le 13/06/2012 à 20:51
Signaler
Justement, les irlandais et espagnols qui ont emprunté ont gardé leur maison, même insolvable : et ce sont les banques qui ont morflé, la preuve par Banxia

le 13/06/2012 à 21:09
Signaler
Je vais de ce pas en prendre au tacket sur 40 ans en catalogne....ah les agens immos, plus margoulins tu meurs....

le 13/06/2012 à 22:26
Signaler
Ben viiii, même en Espagne, mieux vaut avoir un toit sur sa tête que ses sous chez Banxia...

à écrit le 13/06/2012 à 19:16
Signaler
vouloir etre proprio dans le contexte actuel, c'est juste etre hase-been et à 180% de ce qu'il faut faire ! il faut etre mobile et flexible pour pouvoir s'adapter à ce monde en pleine mutation....la déflation va faire très très mal

le 13/06/2012 à 19:30
Signaler
Rire... Vous avez raison : l'intérêt des titres (dollars, euros, actions et obligations) c'est qu'une fois qu'ils n'ont plus de valeur, on peut les agrafer et en faire des maisons en papier, facile, mobile et flexible à transporter...

à écrit le 13/06/2012 à 19:15
Signaler
L'immo es entrain d'imploser... avec des pays européens où le chomage des jeunes atteind parfois 50%, comment voulez vous que les générations qui arrivent actuellement sur le marché du travail et du logement puissent entretenir les prix délirants de...

le 13/06/2012 à 19:33
Signaler
... Mais faudra bien toujours se loger... Donc si tout doit baisser, tout baissera plus vite que l'immobilier et l'alimentation. Le mieux est de choisir les meilleures conditions possibles de son habitation : elle baissera moins de prix que tout les...

à écrit le 13/06/2012 à 18:08
Signaler
les plus grands spéculateurs sont ces millions de ménages euopéens qui ont mis leur 25 prochaines année de revenus sur la table pour acheter de l'immo sans apport et en espérant que le monde de bisounours que l'agent immo leur a décrit allait durer a...

le 13/06/2012 à 19:09
Signaler
Si par malheur les temps mauvais que vous évoquez se produisent, ils auront l'avantage d'avoir au moins un toit sur la tête. En France, un propriétaire de sa résidence principale est de fait indélogeable...

le 13/06/2012 à 20:01
Signaler
erreur, à moins d'avoir tout remboursé, on est surtout locataire de la banque...cherchez pas, les pigeons ont tous déjà été plumés....

le 13/06/2012 à 20:14
Signaler
Erreur grossière : un propriétaire emprunteur n'est JAMAIS locataire de la banque. Il est seul propriétaire de son bien. Un locataire impécunieux ça s'expulse, un propriétaire, même insolvable, ça résiste : d'où la grande prudence des banques vis à v...

le 14/06/2012 à 15:16
Signaler
un propiétaire insolvable ça s'expulse aussi ne vous déplaise... les modalités dépendront de la garantie prise lors de la signature des offres de prêts

le 14/06/2012 à 15:50
Signaler
ahahahahahahaha : on voit que vous n'y connaissez rien. En France, la banque qui réussira à expulser un propriétaire insolvable, surtout s'il a des enfants, n'est pas encore fondée !!

à écrit le 13/06/2012 à 18:06
Signaler
Qu'est ce que les gouvernements de tout ces pays endettés ne vont pas se prier de taxer comme des malades...en priorité les revenus et le patrimoine qui ne s'expatrie pas : l'immo ! game over....moi je ne suis pas un professionel de l'immo donc je n'...

le 13/06/2012 à 19:13
Signaler
Ils taxeront d'abord les revenus et le capital avant le logement. De plus s'ils finissent par taxer le logement, le propriétaire répercutera sur les locataires : personne n'a intérêt à une taxe sur le logement, ni les proprio, ni les locataires.

le 13/06/2012 à 20:04
Signaler
n'importe quoi, comme si les proprios n'avaient pas déjà tiré les loyers au maximum de ce qu'un locataire peut payer...vous etes à contresens de l'histoire mon pauvre...A droite comme à gauche, les politiques ont déjà compris que pour rindustrialiser...

le 13/06/2012 à 20:45
Signaler
Taxe sur l'immo = baisse de la construction = hausse des loyers... Et ouais, le grand soir de l'écroulement de l'immobilier, c'est pas pour demain mon gars... Mais vous pouvez continuer à en rêver...

à écrit le 13/06/2012 à 18:04
Signaler
désolé, mais je préfère payer des études à mes gosses que de jouer à la roulette russe qu'est l'immo ! sans moi.

le 13/06/2012 à 18:57
Signaler
Mais personne ne vous oblige à acheter.... C'est si vous voulez.

à écrit le 13/06/2012 à 18:03
Signaler
le lobby immo et les boomers ont rincé de chez rincé le peu qui restait de réservoir de primo. tout le monde sait que l'immo est une chaine de ponzi, et les primo déjà moins nombreux que les boomers mais surtout moins fortunés que ces derniers à leur...

le 13/06/2012 à 19:07
Signaler
Mais tout est une énorme chaîne de Ponzi : la monnaie avec les trillions de planche à billet, l'or qui ne sert à rien, les actions des sociétés totalement surcotées, les obligations d'états surendettés. L'énorme avantage d'un logement confortable bie...

le 13/06/2012 à 20:05
Signaler
c'est délicieux, et il existe plein de recettes en plus...lorsque vous aurez payé les traites, les factures etc...c'est tout ce que vous pourrez avoir comme menu....endettez vous à mort ! foncez !

le 13/06/2012 à 20:37
Signaler
Bah, je préfère rembourser un emprunt et me payer ma maison que jeter un loyer qui offrira la maison aux enfants du proprio : chacun son truc !

le 14/06/2012 à 13:23
Signaler
Ah, le fameux mythe de l'argent jeté par les fenêtres en restant locataire. j'ai calculé qu'il valait mieux actuellement rester locataire en mettant du cash de côté que de se prendre un crédit à durée max sur 25-30 ans, sans pouvoir changer de boulot...

le 14/06/2012 à 15:01
Signaler
Désolé vos calculs sont faux. Compte tenu de la fiscalisation actuelle des intérêts (qui va empirer) et de la faiblesse des rendements, la meilleure opération sur capitale que peut faire un ménage, c'est l'économie des loyers. De plus, par les temps ...

à écrit le 13/06/2012 à 17:27
Signaler
"les prix en province sont encore accesibles pour la classe moyenne". Ca reste à discuter ; à Bordeaux, une échoppe (petite maison) qui valait 500 à 800kF il y a dix ne se retrouve au minimum à 300k? (x2.5 environ en 10 ans, pas mal). Une maison bour...

à écrit le 13/06/2012 à 14:59
Signaler
Avec les prêts lissés les taux diminuent encore plus. Et les prix en province sont encore accesibles pour la classe moyenne. Et puis on ne peut pas attendre étenellement la baisse hypothétique des prix il faut bien acheter pour construire une famille...

le 13/06/2012 à 20:11
Signaler
arrete votre pub, inutile, les pigeons ont tous été plumés....va falloir vous résoudre à vendre le porsche cayenne hahahhaha

le 14/06/2012 à 15:16
Signaler
Je préfère posséder un appartement que votre Porsche Cayenne... Chacun ses objectifs...

à écrit le 13/06/2012 à 14:03
Signaler
Date d'apllication du retour à 22 ans en place de 30 ans, concernant la réforme de la plus value sur l immobilier, promis par Mr Hollande. Merci Bonne journée

à écrit le 13/06/2012 à 13:30
Signaler
Boom la bulle immobiliere. Comme en 1990, on est parti pour 7 ans de baisse.

le 13/06/2012 à 13:55
Signaler
Les prix immobiliers ont baissé dans les années 1990 parce que la bourse et les assurances-vie, ont battu des records de rendement et les placements financiers et les monnaies étaient surs. C'est tout l'inverse aujourd'hui. Avoir de l'immobilier aujo...

le 13/06/2012 à 14:02
Signaler
Pour se loger oui : à part ça ?

à écrit le 13/06/2012 à 12:19
Signaler
je pense que globalement, auparavant les acheteurs avaient de fort apport personnel, car ils vendaient des biens dont les prix avaient fortement montés. Le capital restant du des financements attachés a ces biens étaient bas du au remboursement et au...

à écrit le 13/06/2012 à 11:56
Signaler
Vivre à Paris est un luxe. Même en cas de correction, les prix resteront dans la fourchette de prix des grandes métropoles internationales. Ceux qui attendent un miracle vont pouvoir l'attendre encore longtemps. Une des solutions pour alléger la pres...

le 13/06/2012 à 12:26
Signaler
Il faut diminuer le temps de transport des salariés dans la région parisienne afin que les salariés bénéficient dans de bonnes conditions des prix immobiliers avantageux de la banlieue. Pour cela, il faut : - Développer les transports en commun, - Li...

le 13/06/2012 à 14:52
Signaler
@Luxe Oui. La solution très sévère est une forte augmentation des OAT à 10 ans, à partir de 4,5%. Dans ce cas vous allez mettre un début de pression sur les remboursements d'emprunt, dédiés en bonne partie aux salaires des fonctionnaires. A ce moment...

à écrit le 13/06/2012 à 11:41
Signaler
Il serait interessant de savoir la part que represente dans l'appreciation de l'immobilier la baisse du taux de rotation des logements du a l'allongement de la vie? Quelqu'un a t il des donnees ou une etude precise (merci d eviter le sentiment de vot...

à écrit le 13/06/2012 à 11:34
Signaler
il faut etre fou pour acheter au plus haut. Il vaut mieux acheter 20 % moins cher meme avec un taux d interet plus haut et il est probable que les prix sont surrevalues de plus de 20%, cf article du monde signalant que le rapport prix/revenu en fran...

le 13/06/2012 à 12:39
Signaler
y a 35% de trop en moyenne ( ca veut dire qu'a certains endroits c'est largement pire...)

le 13/06/2012 à 13:01
Signaler
merci le gouvernement et ses multiples incitations fiscales sur les dernieres annees... elles ont fait de l'immobilier le placement le plus rentable et moins risque de la periode... pas etonnant que les gens se soient rues dessus!

le 13/06/2012 à 17:31
Signaler
Tout à fait d'accord. Les aides diverses et variées ont ruiné l'état, donc les français qui vont le payer très cher, pour que certains qui n'en avaient pas besoin en profitent pour difiscaliser à tour de bras (j'habitais il y a peu encore dans un imm...

à écrit le 13/06/2012 à 11:23
Signaler
Comme d'habitude, les comparaisons sont faussées. Londres et ses 7 millions d'habitants, et New York avec ses 8,7 millions d'habitants sont des villes énormes, qu'il faudrait plutôt comparer avec l'ensemble de l'Ile de France 11,7 millions d'habitan...

le 13/06/2012 à 11:44
Signaler
oui mais les londoniens et newyorkais sont riches

le 13/06/2012 à 12:18
Signaler
... C'est pourquoi le prix au mètre carré du "grand Paris" est largement plus bas qu'à New York ou à Londres.

le 13/06/2012 à 13:16
Signaler
''les londoniens et new yorkais sont riches'' Faudrait l'encadrer aussi celle-là ...

le 13/06/2012 à 13:43
Signaler
Henri le moralisateur de gauche intervenant sur son smartphone ....

le 13/06/2012 à 13:55
Signaler
Pas vraiment : anarchiste de droite à tendances libérales ...

à écrit le 13/06/2012 à 9:06
Signaler
a paris, 8000 euros le m2 en moyenne; pour un 100 m2 sur 25 ans a 4.3%, et 200000 euros d'apport, ca fait 40 000 euros de remboursement par an a sortir ' net apres irpp'.... faut que monsieur et madame gagnent tres bien leur vie...

le 13/06/2012 à 11:27
Signaler
vous connaissez des gens qui esperent un 100m2 a Paris????

le 13/06/2012 à 12:38
Signaler
c'etait pour donner une idee / vie 'normale' ( couple avec 2 enfants) comparable a la vie provinciale..... les 5 pieces de 25m2 avec les meubles de cuisine qui descendent du plafond, ca n'interesse pas tout le monde je pense... ;-)

le 13/06/2012 à 13:03
Signaler
je vous confirme que l idee de la vie normale a paris pour un couple c est un 3 pieces de 50/55 metres carres ;)

à écrit le 13/06/2012 à 9:05
Signaler
La France est mitée par la spéculation abusive depuis 10 ans (que ce soit pour l'achat ou pour louer). L'immobilier est le plus parlant des cas. Les banques empruntent à la BCE comme elles le désirent pendant que les pauvres meurent à cause de la cri...

le 13/06/2012 à 9:20
Signaler
Quand les enfants de la classe moyenne vont devoir se loger à leur tour, on va rigoler surtout s'ils sont plusieurs frères et soeurs, les parents devront cracher au bassiner et je ne parle pas de l'héritage source de belles disputes, si c'est un fils...

le 13/06/2012 à 12:35
Signaler
les pauvres avec iphones qui vivent en france ( a 4000 euros par mois, comme on dit) ou ceux qui vivent en afrique?

à écrit le 13/06/2012 à 8:45
Signaler
La spéculation immobilière nous a permis de nous constituer un bon patrimoine, maintenant je diversifie mes placements, mais quoi qu'il en soit les prix seront toujours au zénith car les français essaient de nous imiter, nous les boomers, devenir ren...

le 13/06/2012 à 11:29
Signaler
vous m'expliquerez comment faire pour acheter avant quand on a 30 aujourd hui. Le seul merite des boomers c est d avoir ete la au bon moment, donc tant mieux pour vous mais de la a donner des lecons sur comment investir, je me bidonne!

le 13/06/2012 à 12:17
Signaler
+1 pour Yann. marre des leçons de ceux qui ont juste été là au bon moment et regardent les jeunes de haut.

le 13/06/2012 à 12:23
Signaler
pour lutter contre les boomers, il faut louer et au bout de 3 mois ne plus payer le loyer et faire durer... au bout du compte on arrive a se loger pas cher, même en région parisienne. L'incovéniant un déménagement tous les 18 mois environ...

le 13/06/2012 à 13:03
Signaler
Vous réussissez à vous contredire vous même en deux phrases : bravo ! - la 1ère vous vous vantez d'être rentier - la seconde vous vous plaignez de la mentalité de rentier Bref un boomer dans toute sa splendeur ... Le hic : les jeunes vont se tire...

le 13/06/2012 à 13:11
Signaler
Super idee Loukis, comme ca c'est plus 2 mois de caution que les proprios vont demander c'est 10 mois ou alors ils renonceront simplement a louer et l appart restera vacant (moins d'offre de logement = prix du loyer a la hausse). C'est avec des co...

à écrit le 13/06/2012 à 8:39
Signaler
Les OAT remontent, donc les taux des crédits vont remonter : 12 Juin 2012 2.63 % 11 Juin 2012 2.58 % 08 Juin 2012 2.52 % 07 Juin 2012 2.5 % 06 Juin 2012 2.38 % 05 Juin 2012 2.3 % 04 Juin 2012 2.26 % 01 Juin 2012 2.32 %

à écrit le 13/06/2012 à 8:21
Signaler
Dans un journal concurrent un article de ce jour souligne que la France est le pays d'Europe le plus cher sur le plan immobilier.....les prix devraient baisser en priorité en région parisienne 2000 à 3000e du M2 correspondraient un peu plus avec la r...

le 13/06/2012 à 8:36
Signaler
Un peu de patience et le fisc feront rendre raison aux cupides. Et puis même si les prix baissent de 40%, il leur restera encore une belle plus value avec les 186% de hausse des prix depuis 2000...

le 13/06/2012 à 10:52
Signaler
Encore un jalou qui a raté le coche. Fallait vous y mettre avant plutot que de claquer en boite vos economies .

le 13/06/2012 à 11:19
Signaler
Donc Spaghetti en plus de bientôt prendre une grosse moins value sur son bien et de s être fait escroqué par se banque sauf à avoir un apport conséquent, par le coût usurier de l'emprunt, n aura pas eu de jeunesse. Au fond l aigreur contenue dans vo...

le 13/06/2012 à 13:19
Signaler
A spaghetti : je fais partie de ceux qui étaient propriétaires avant, merci ... Rangez vos arguties à deux balles

à écrit le 13/06/2012 à 7:32
Signaler
Dès lors qu'un marché ne bénéficie plus des aides de l'Etat ou d'une fiscalité moins avantageuse ces marchés ont tendance dans un premier temps à stagner puis à baisser. L'immobilier n'y échappe pas, entre réformes fiscales successives (BESSON/periss...

à écrit le 13/06/2012 à 7:23
Signaler
Krugmann va proposer la rémunération des prêts pour inciter les agents à emprunter ! :) Vive l'état des banques après !:)

à écrit le 12/06/2012 à 23:43
Signaler
Il y aussi la faiblesse de l'offre : les propriétaires qui ont la chance d'être bien logés ne souhaitent plus bouger, de ce fait les appartements de qualité mis en vente sont peu nombreux et partent tout de suite, malgré les prix relativement élevés,...

le 13/06/2012 à 9:04
Signaler
dans la région c'est celà , les biens de qualité sont très rares et partent au prix

à écrit le 12/06/2012 à 22:21
Signaler
un taux peut se negocier a la baisse sur la durée du crédit, jamais le prix d'achat !!!

à écrit le 12/06/2012 à 21:09
Signaler
Tout pousse à un gel du marché et à une crise du logement perdurant sans fin : fiscalité abusive et incertaine, conditions de prêt défavorables (même à taux intéressant), rapports bailleur / locataire toujours pervertis, complexité. Moins de construc...

le 13/06/2012 à 6:33
Signaler
La fiscalité n'est pas du tout abusive et a été beaucoup trop complaisante jusqu'à aujourd'hui avec la bienveillance de Monsieur Sarkozy.

le 13/06/2012 à 9:29
Signaler
@tron: Mais bien sûr ... Entre l'ISF, le foncier et les revenus locatifs à l'IR, c'est cadeau, c'est clair ...

le 13/06/2012 à 11:31
Signaler
claude prenez votre calculatrice et faites une analyse de la rentabilite nette de l immobilier sur ces dernieres annees (surtout les petites surfaces). vous verrez,, vous n etes pas a plaindre!

à écrit le 12/06/2012 à 20:53
Signaler
L'immobilier n'est pas si rentable. C'est une source d'enmerdes avec ces locataires qui connaissent les rouages du systeme pour ne pas payer les loyers. Après 2 ans de procédure judiciaire contre une famille africaine, j'ai récupéré mon bien. JAMAIS...

le 12/06/2012 à 21:32
Signaler
"africaine" n'apporte rien au débat. Pour la parité des des membres de ma famille ont eu des soucis avec un couple caucasien, ils ont pu récupérer leur appartement suite à une descente de police pour affaire de stupéfiants. Je ne vous raconte pas l'é...

le 12/06/2012 à 21:38
Signaler
Il faut etre plus vigilant sur le choix des locataires. Louer a certaines personnes ayant un certain profil c'est etre sur de se faire enfiler.

le 12/06/2012 à 21:53
Signaler
aucun rapport avec l'article ... ouvres toi au monde fils!

le 12/06/2012 à 21:54
Signaler
c'est grave raciste ça , bravo le modérateur de la tribune!

le 12/06/2012 à 23:01
Signaler
Oui. Seule l'experience parle. Et c'est vrai qu'il n'y 'a rien a faire quand un locataire ne paie pas... 2 ans minimum.

le 13/06/2012 à 3:41
Signaler
La technique consiste a injecter de la resine dans la serrure toutes les semaines pour les recalcitrants. Perso je ne loue plus qu a la semaine en meublé ce qui permet de "virer" illico celui qui ne paie pas d avance le mois. Meme si la location est...

le 13/06/2012 à 6:39
Signaler
@Damned Pour Sankukaî qui n'est sans doute propriétaire de rien, mais activiste du FN, africaine apporte quelque chose : le deuxième tour des législatives est pour dimanche prochain. Il s'agit de faire croire que l'on ne paie pas son loyer, parce qu...

le 13/06/2012 à 9:41
Signaler
ne serait pas plutôt du FDG avec Melenchon, car c'est son genre.

le 13/06/2012 à 11:38
Signaler
Spaghetti vous m avez l air d'etre quelqu un de bien... Pour information, vous louez a qui? des familles pauvres qui n'ont pas d'autres options? a quel tarif? et dans quelles conditions? ca me fait rire les marchands de sommeil qui louent des p...

le 13/06/2012 à 12:01
Signaler
@yann Facile pour quelqu'un qui vit d'allocations.

le 13/06/2012 à 12:58
Signaler
Allocations? Je paye surement plus d'impots que vous! Je souligne juste qu'on ne peut pas a la fois louer une piaule de 20 metres carres a 500 euros par mois et se plaindre d'un niveau d'impayes eleve! La remuneration tres eleve prend en compt...

à écrit le 12/06/2012 à 20:36
Signaler
on nous a fait le coup du pré-électoral maintenant voila le coup du post-électoral. Est ce une plaisanterie ou simplement le lobby ne veut pas admettre que les prix de l'immobilier vont tout simplement baisser fortement en fonction du niveau de vie q...

le 17/06/2012 à 17:42
Signaler
L'immobilier a suivi l'évolution normale et moyenne des prix des valeurs réelles : depuis 10 ans, l'immobilier a été multiplié par 2,5, le prix de l'or a été multiplié par 5, le prix de l'énergie par 3,5 (5 x le gaz en France, 2,5 x le pétrole), le p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.