Immobilier : où trouver un taux de crédit inférieur à 3% sur 15 ans ?

 |   |  456  mots
Quartier de la petite France à Strasbourg, Copyright Reuters
Quartier de la petite France à Strasbourg, Copyright Reuters (Crédits : dr)
Alors que la baisse des taux de crédit se poursuit, les courtiers en crédits immobiliers se bousculent pour proposer les taux les plus attractifs. Découvrez les régions dans lesquelles ces intermédiaires entre candidats à l'achat et banquiers obtiennent les meilleures offres.

Dans le contexte actuel de baisse des taux, les candidats à l?achat ont tout intérêt à faire le tour des popotes. En effet, les courtiers en crédits immobiliers font de la surenchère pour proposer les taux les plus bas possibles.  Ils arrivent notamment à obtenir des taux "records" sur les prêts à 15 ans. La raison : "Ce sont sur ces durées-là que se battent le plus les banques. Nous arrivons donc à avoir les meilleurs taux", explique Sandrine Allonier, responsable des études économiques chez Meilleurtaux.
Le courtier observe par ailleurs que les taux reculent davantage sur les durées d?emprunt courtes : le taux moyen sur 15 ans ressort en baisse de 0,74 point depuis janvier, quand celui sur 25 ans n?a reculé "que" de 0,52 point. Sachant que la durée moyenne des prêts atteint 17.25 ans selon l?Observatoire Crédit Logement.

2.70% : record à Strasbourg

Des différences de taux subsistent néanmoins entre régions et grandes villes, et également selon les courtiers sollicités. Sur 15 ans, le taux le plus bas négocié par Meilleurtaux s?élève à 2.70% (à Strasbourg), à 2.75% pour Cafpi (en Aquitaine), et à 2.96% pour ACE Crédit. Cafpi remarque ainsi que "la palme des conditions de financement les plus compétitives revient à l?Aquitaine, quelle que soit la durée du crédit". Sur 20 ans, le courtier y obtient 2.95%, et 3.15% sur 25 ans.
Bordeaux n?est pourtant pas la ville où Meilleurtaux a négocié au mieux : en octobre, le courtier y obtient un taux de 3.08% sur 15 ans et de 3.25% sur 20 ans. Par contre, sur des prêts à 15 ans, Meilleurtaux reste en deçà du seuil de 3% dans plusieurs villes comme Nantes (2.75%), Toulouse (2.75%), Lille (2.95%), ou encore Strasbourg (2.70%). Et les baisses sont significatives entre octobre et septembre (voir tableau ci-dessous).
Cafpi obtient quant à lui des taux inférieurs à 3% en Alsace (2.93%), en Aquitaine (2.75%), en Champagne-Ardenne (2.93%), en France-Comté (2.93%) et en Lorraine (2.93%). Sur 20 ans, les taux restent également attractifs : quelques régions s?affichent même en dessous de la barre des 3%, comme l?Aquitaine pour Cafpi et la ville de Toulouse pour Meilleurtaux.

Le palmarès des taux dans les grandes villes par Meilleurtaux

Ville Taux sur 15 ans en octobre Taux sur 15 ans en septembre Taux sur 20 ans en octobre Taux sur 20 ans en septembre
Nantes 2.75% 3.00% 3.05% 3.15%
Toulouse 2.75% 2.95% 2.95% 3.15%
Lille 2.95% 3.01% 3.02% 3.20%
Strasbourg 2.70% 2.98% 3.10% 3.30%
Bordeaux 3.08% 3.15% 3.25% 3.35%
Paris Non connu 3.15% Non connu 3.37%
Marseille Non connu 3.20% Non connu 3.40%
Lyon Non connu 3.30% Non connu 3.40%
Montpellier 3.13% 3.13% 3.35% 3.45%
Nice 3.13% 3.35% 3.40% 3.55%

 

Le palmarès des taux dans les régions par Cafpi 

Régions 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
Alsace 2.64% 2.93% 3.25% 3.60%
Aquitaine 2.59% 2.75% 2.95% 3.15%
Auvergne 2.90% 3.20% 3.60% 3.90%
Basse Normandie 2.79% 3.05% 3.35% 3.70%
Bourgogne 2.71% 3.05% 3.25% 3.65%
Bretagne  2.74%  3.03%  3.30%  3.55%
Centre  2.74%  3.03%  3.34%  3.65%
Champagne Ardenne  2.64%  2.93%  3.25%  3.70%
Corse  2.84%  3.13%  3.55%  3.80%
Franche Comté  2.64%  2.93%  3.25%  3.70%
Haute Normandie  2.79%  3.08%  3.35%  3.70%
Ile de France  2.80%  3.15%  3.40%  3.75%
Languedoc Roussillon  2.79%  3.08%  3.30%  3.40%
Limousin  2.79%  3.08%  3.40%  3.63%
Lorraine  2.64%  2.93%  3.25%  3.60%
Midi Pyrénées  2.79%  3.08%  3.30%  3.40%
Nord Pas de Calais  2.79%  3.08%  3.35%  3.70%
Pays de la Loire  2.74%  3.03%  3.30%  3.55%
Picardie  2.79%  3.08%  3.35%  3.70%
Poitou Charentes  2.79%  3.05%  3.25%  3.50%
Provence Alpes Côte d'Azur  2.80%  3.00%  3.30%  3.50%
Rhône Alpes  2.80%  3.00%  3.30%  3.50%

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2012 à 11:42 :
La crise est méchante !!! Les patrons sont des pourris !!! Les prix sont trop chers !!! Les banquiers sont des voleurs !!!
Stop aux poncifs
A mon avis, la question a se poser est la suivante :
Préférez - vous rester locataire pendant 20 ans et voir votre loyer augmenter de 10-15? tous les ans en criant au scandale ou devenir propriétaire en ayant une charge constante et en vous constituant un patrimoine à terme ?
a écrit le 16/10/2012 à 1:34 :
Il est vain d'essayer d'attirer des acheteurs avec des taux bas. Ce n'est pas là la cause de la disparition des acquéreurs. Le moral des ménages est au plus bas à cause de la crise et les prix sont délirants. Qui s'endetterait sur 20 ans pour surpayer un bien alors qu'on ne sait pas si on aura encore un emploi dans 5 ans mais qu'on est par contre certain que ce bien aura perdu de sa valeur d'ici là ?
a écrit le 15/10/2012 à 21:22 :
Décidément, la fusion de la régie publicitaire de la Tribune avec sa rédaction a été parfaitement réalisée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :