Les Sénateurs ont voté l'alourdissement de la fiscalité de l'assurance-vie et du livret A

 |   |  249  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
De nouveaux amendements viennent d'être votés par le Sénat.

Réunie le mardi 30 novembre 2011 sous la présidence de Jean Arthuis (UC, Mayenne), la commission des finances du Sénat a voté les amendements présentés par son rapporteur général, Philippe Marini (UMP, Oise).

Certains amendements adoptés par le Sénat risquent de faire du bruit car ils touchent aux placements préférés des Français: l'assurance-vie et les livrets, même si rien ne dit qu'ils seront définitivement adoptés.

En effet, l'un d'eux prévoit de faire passer de 7,5% à 8,5% le taux d'imposition des contrats d'assurance-vie souscrits à compter du 1er janvier 2011 après la huitième année de détention. Les abattements classiques demeurent valables, de même que les taux d'imposition avant 8 ans (cliquer ici pour accéder à tous les détails du fonctionnement de l'assurance-vie).

Un autre propose d'instaurer un taux d'imposition préférentiel, réduit à 5,5%, pour les contrats d'assurance-vie souscrits à compter du 1er janvier 2011, dont les actifs seraient constitués d'au moins 15 % d'unités de compte "actions" de sociétés françaises ou européennes, pour une durée minimale de dix ans.

Un troisième, enfin, rend imposable les intérêts tirés des placements sur des livrets d'épargne réglementée (livrets A, livrets bleus, livrets d'épargne populaire, livrets de développement durable et livrets jeune) issus de la fraction de ces livrets qui dépasse leur plafond réglementaire (composé par les intérêts d'intérêts)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2010 à 19:52 :
est-ce que l'on peut déduire la perte liée à l'inflation des intérêts du livret A ? Parce que, dans ce cas, ce serait l'Etat qui devrait de l'argent aux "épargnants" ...
Je trouve scandaleux que ces parasites dorés sur tranche imposent le peu que peuvent gagner les gens plus modestes du pays; c'est sûr, eux, ils n'ont pas de livret A, ils ont des placements juteux dont les montants permettent de faire appel à des financiers hauts de gamme capables de trouver et/ou de mettre en place tous les dispositifs légaux pour diminuer au maximum la ponction fiscal.
Et puis les pauvres n'ont pas les moyens de s'exiler en Suisse comme les riches : il est donc normal d'imposer le livret A et de supprimer l'ISF ...
Il parait que les socialistes sont majoritaires au Sénat : on s'en souviendra en 2012 ...
a écrit le 03/12/2010 à 10:28 :
Sur le livret, c'est de la pacotille.
Sur l'Assurance Vie, cela va encore diminuer les placements et les revenus et c'est très loin de sauver nos 150Mds par an de pertes.
Une seule mesure peut nous sauver presque complètement, sans que cela ne coûte rien à l'état :

REVENIR AUX 40 HEURES

C'est en + sur un an, uniquement pour les salariés base 35h, hors H/Sup et fonction publique :

- 60Mds de salaires
- 35Mds de Charges Sociales
- 6Mds d'impôts
- 11Mds de TVA

C'est aussi une forte baisse du chômage, le sauvetage des retraites et de la Sécu provisoirement, une diminution du prix de revient entreprise. (de 3 à 13%, sur investissement)
Il faut un maximum de 3 mois pour que les commandes arrivent en entreprises.

C'est pour une personne au Smic, 180? Brut par mois en +

D.MOINIER
livres-dmc-ed-moinier.com
livres-daniel-moinier.com

a écrit le 02/12/2010 à 10:50 :
quand l'économie va mal on baisse les taux d'interets et on augmente la fiscalité c'est normal pour décourager l'épargne et encourager la consommation. En france on fait le contraire et il faut inventer des niches fiscales pour encourager la consommation. vraiement nos hommes politiques sont des bons a rien qu'il faudrait virer au plus vite
a écrit le 01/12/2010 à 23:04 :
Bravo! On va assassiner le logement social, qu'il faut au contraire développer. On ne va plus pouvoir placer les emprunts d'Etat en France au profit de l'Etranger.
Pour pousser à la dépense populaire, on pourrait interdire les livrets d'épargne et l'assurance vie. Il faut au contraire surtaxer la consommation.
a écrit le 01/12/2010 à 20:25 :
déjà les retraits des livrets d'épargne rémunérés à 1 % seulement ! augmentent !....
l'état a pourtant besoin aussi d'épargnants pour placer leur argent sur les dettes souveraines ... mais refuse de créer une tranche supérieure pour l'impôt sur le revenu...
a écrit le 01/12/2010 à 18:31 :
Petits rappels :
L?IRPP a été créé à l?occasion de la guerre 14/18. Il était de 1% et temporaire. Aujourd?hui, il peut aller jusqu?à 41%.
Les prélèvements sociaux (URSSAF) ont été créés après la guerre de 39/45. Ils ont fait scandale car ils étaient de 1% des salaires. Aujourd?hui, ils sont à supérieurs à 51% (en incluant les charges dites « patronales », le salaire dit « brut » étant une désinformation).
Les droits de succession/mutation (qui sont déjà un impôt sur le capital prélevé en moyenne tous les 25 ans) peuvent aller jusqu?à 60%. Ils étaient de 1% jusqu?en 1901, 2,5% jusqu?en 1920, 40% entre 1920 et 1959, 15% entre 1959 et 1983, puis remontés jusqu?à 60% maximum aujourd?hui.
L?IGF a été créé en 1982 (préparée par Giscard d?Estaing et appliquée par Mitterrand), supprimé en 1987 par Chirac, rétabli sous le nom d?ISF en 1989 par Jospin).
Les contributions sociales (CSG, CRDS, RSA, ?) ont été créées en 1991 à 1% des salaires. Elle a progressivement été étendue à tous les revenus, même s?ils ne bénéficient d?aucune assurance, et portée à 12,3% en 2011. Elle dépasse largement l?IRPP.
Je passe sous silence tous les autres impôts (fonciers, habitations) et taxes diverses (TIPP soit 90% du prix de l?essence et autres que l?Etat français invente et/ou augmente tous les jours).
Compte tenu de la dette abyssale de l?Etat et de ses déficits colossaux chaque année, la courbe des prélèvements obligatoires sera surement encore plus exponentielle dans un futur proche.
Notre Etat, tout en étant le plus mauvais des employeurs (il ne rend pas ses fonctionnaires heureux bien qu?il les gave d?avantages inouïs), ne sait que dépenser plus tout en n?assumant presque plus les taches pour lesquelles il a été créé (sécurité intérieure et extérieure, diplomatie, justice, monnaie).
a écrit le 01/12/2010 à 16:41 :
Il n'est pas étonnant que M.Cantona obtienne un tel écho;
Avec des sénateurs qui veulent absolument avoir un rôle dans notre économie,nous allons dans le décor des banques étrangéres ;
Résultat,les PME ,Les hLM,le batiment vont souffrir avec combien d'emplois en moins???
a écrit le 01/12/2010 à 16:33 :
Imposer les intérêts qui dépassent le plafond du livret A....un aveu que le pays est en faillite malgré tous les démentis officiels
Réponse de le 01/12/2010 à 17:20 :
Il faudrait aussi racler les fonds de tiroirs au Sénat et à l'assemblée Nationale.
Réponse de le 01/12/2010 à 17:43 :
Ce n'est pas agréable, mais ce n'est ni stupide ni injuste.
Réponse de le 01/12/2010 à 20:26 :
c'est stupide quand on sait que le taux d'intérêt est de 1 pour cent en ce moment !
faut trouver mieux !!
a écrit le 01/12/2010 à 15:49 :
L'instabilité permanente de la fiscalité en France... On n'a même pas le temps d'ouvrir un compte financier qu'il est déjà vétuste. On nous dit : pensez à vos vieux jours. Les jours passent et la fiscalité s'alourdit jour en jour... finalement c'est pas un cadeau d'épargner.
Réponse de le 01/12/2010 à 18:34 :
Que nenni ! Si vous épargnez suffisamment vous pourrez prendre un allé simple pour une destination limitrophe de la France où stabilité et frugalité fiscale permettent d?attirer nos riches concitoyens. Certains Etats ont en effet compris que nos « vilains riches », mêmes s?ils ne payaient pas ou peu d?impôts directs, dépensaient beaucoup d?argent sur place. Ceci induit des ventes de produits et services donc des encaissements de TVA, d?impôt sur les sociétés, des créations d?emplois qui génèrent eux mêmes des cotisations sociales et de l?impôt sur le revenu. Bref, nous avons en France un climat clément, des atouts prodigieux en matières culturelles, architecturales, gastronomiques et autres qui nous permettraient largement de concurrencer nos chers voisins. Le seul hic c?est que nous avons une majorité de français, qui au lieu de saisir cette chance magnifique, préfère porter au pouvoir, par souci d?égalitarisme borné, des majorités qui s?ingénient l?une après l?autre à faire fuir les candidats étrangers potentiels au même titre que les français eux-mêmes. Dans le même cadre il est regrettable que bons nombre de nos enseignants s?ingénient à expliquer aux petits français depuis des décennies qu?il est nécessaire de faire des études jusqu?à un BAC technique (pour les moins doués). Ceci afin d?avoir le privilège de percevoir le RMI ou le RSA, situation nettement moins déshonorante que de faire une formation courte en apprentissage pour obtenir un emploi dans les services à la personne au domicile de quelque « vilain bourgeois ».
a écrit le 01/12/2010 à 15:16 :
Au lieu de tondre encore plus les contribuables, il serait grand temps de supprimer AU MOINS la moitié des députés, sénateurs, conseillers généraux et autres parasites et de mettre les autres sérieusement au travail avec obligation de résultats., mais je doute fort que nos chers zélus aient des tendances suicidaires, le fromage est trop bon !
Réponse de le 02/12/2010 à 9:22 :
bravo , bravo , bravo...
a écrit le 01/12/2010 à 14:59 :
Avez vous vu le prix du pinard, du sucre, de l'huile ou de la viande durablement baisser sur 10 ans.
je vends tout mon patrimoine, et stocke des matières premières y compris alimentaires et je défie un sénateur de venir me reprocher de manger mes dividendes....ainsi pas de problème ni de banque ni de fiscalité... la vie c'est simple! il suffit d'accepter de changer son mode de fonctionnement ! j'échangerais volontiers 100 stères de bois contre une barrique de Médoc. Chiche!
a écrit le 01/12/2010 à 13:58 :
Pendant 35 ans vous avez laisser filer les dépenses sans rien dire donc coupables des déficits, et maintenant vous voulez taxer à tout va.vous etes, au point de vue gestion des incapables.
Réponse de le 01/12/2010 à 17:46 :
Ce sont les Français les premiers coupables. Ce sont eux qui ont poussé à plus de dépenses et refusé de les financer, notamment en descendant dans la rue. Tout le monde a sa part de responsabilité, mais la plupart des intéressés refusent de payer la note !!!
Réponse de le 02/12/2010 à 21:06 :
Je suis en partie d'accord avec toi démosthène mais a titre personnel je ne suis descendu qu'une fois dans la rue dans ma vie et je ne vois pas pourquoi deux générations devraient payer pour tous les abus perpétrés ces trente dernières années.
Ces mesures sont encore un bel exemple de lâcheté. Quand nos dirigeants politiques vont-ils faire preuve de courage et d'intelligence bienveillante ?
La démagogie et le mensonge sont toujours largement utilisés par nos "représentants". C'est un véritable sabotage qui est mis en application depuis une trentaine d'années dans notre pays et pas que dans le nôtre.
Je sais que l'exercice du pouvoir est difficile mais il le sera de plus en plus si nous continuons dans cette voie.
Tant pis pour les générations suivantes n'est-ce pas?
a écrit le 01/12/2010 à 13:47 :
Attention à ne pas toucher l'assurance vie, placement préféré des français et dont ils se serviront à la retraite.Ne les dégouttez pas avec toujours plus de prélévements.Encouragez donc les économies et réduisez les dépenses.C'est ça la bonne gestion.
a écrit le 01/12/2010 à 13:29 :
Avec l'argent des autres, tout est bon pour les députés de saigner les épargnants. Mais quand il s'agit de voter un texte réduisant leur propre train de vie, réduisant leurs dépenses, ils ne votent pas.
a écrit le 01/12/2010 à 11:49 :
Des entreprise Francaises cotés ca existe encore ??? Hormis provoquer une bulle sur les majors du cac40 ca ne fera rien d'autre.
a écrit le 01/12/2010 à 10:00 :
le bouclier fiscal pour les ultras riches et amis de SARKOZY et les taxes pour le petit epargnant ,la politique de denigrement du peuple français continue.
Réponse de le 06/01/2011 à 1:41 :
2 tiers de ceux qui bénéficient du bouclier fiscal ont des revenus faible / moyen ...
a écrit le 01/12/2010 à 9:52 :
Dommgeable en tous points car le Sénat doit être un lieu de Sagesse et nos pas une Chambre d'échos de Bercy. Après avoir taxé les épargnants, que vous restera t'il? pourquoi ne pas avoir taxe les Livrets A de ceux qui ont un Taux Marginal d'Imposition supérieur à 14%? ainsi l'on protège la classe moyenne "basse". Discréditer l'effort d'épargne en l'orientant vers des Unités de Compte ets aussi une erreur qui se paye tôt ou tard. La totalité des sommes récoltées en Assurance Vie en France travaille tous les jours "en bourse" même sur les fonds en euros, réputés "sécurisés" ! Au nom de quelle justice fiscale ( censée s'appliquer à TOUS sans exception) l'on obligerait à transformer en Contrats FOURGOUS, les placements ouverts à compter de 2011? C'est là une faille de plus qui discrédite une des rares institutions à ne pas s'être discréditée. Pauvre France que te reste t'il de ta LIBERTE EGALITE et FRATERNITE?
a écrit le 01/12/2010 à 9:50 :
Cher broom,
assez de naïveté, ou alors peut-être me trompé-je: de perversité au dernier degré! Que l'argent circule! On croit rêver. Tout dépenser à mesure, et même mieux avant de l'avoir gagné par sa sueur, et ne jamais rembourser, pourquoi pas? Et tout çà au nom de s junes en détresse...J'en ai élevé 3 jeunes (24 à 30 ans) et aucun des 3 n'est devenu un prédateur, et tous se lèvent vers 6h30 pour gagner leur croûte, et ils la gagnent, et veillent à ne pas vivre à crédit ni au-dessus de leurs moyens. Peut-être ce que vous voulez dire c'est "supprimons l'argent"? Chiches?
Réponse de le 01/12/2010 à 10:56 :
Vous concluez ?. ??Peut-être ce que vous voulez dire c'est : Supprimons l'argent ??
Non certes ! Mais examinons de plus près, si possible, le cas de certains parents à l?épargne aisée et dont les enfants font la manche en attendant ?. Car hélas tous les parents ne sont pas comme vous dont je salut la réussite dont vous vous faite l?écho.
Enfin, j?insiste sur ma précision « ?/?Il faut que l'on freine momentanément ?/?
Car j?ai des doutes sur ce qu?est devenue la gestion en salle des marchés ?Lire à ce sujet ce que ??Beaumarchais?Pseudo) écrit ; La totalité des sommes récoltées en Assurance Vie en France travaille tous les jours "en bourse" même sur les fonds en euros,. D? accord, mais travailler en bourse ne doit pas vouloir dire spéculer?
Réponse de le 01/12/2010 à 12:48 :
Merci! mais je ne crois pas être un parent modèle, mais unparent aimant. Mes enfants et la vie, toute la vie. mais à côté de la vie, a poussé une dangereuse mauvaise graine, fruit de l'imagination humaine dans ce qu'elle peut fournir de plus pervers: le monde de l'argent pour l'argent, où l'on peut tout justifier, le profit certes mais au-delà la finance de la guerre, de la bombe atomique, et de cette autre bombe que sont les produits dérivés (terme pudique) y compris sur les aléas du climat, et des risques géopolitiques, et j'en passe... Suffit! Passons à un autre monde. Celui de la finance mondiale, c'est celui-là, à vous et à moi qui aboutit au point actuel du veau d'or. Alors, oui vivement demain. Mais il faut y travailler. Les invocations ne suffiront pas.
Réponse de le 01/12/2010 à 15:51 :
Tout d' abord, merci de m' avoir lu et entendu
Je suis tout à fait d? accord avec vous ?Tout particulièrement concernant cette autre bombe que sont les produits dérivés
J?ai travaillé avec certains créateurs de ce type de produit toxique et j?ai toujours considéré que c? était de la ?restons poli ?
Si vous pouviez acheter et/ou vendre virtuellement votre maison, comment prétendre créer de la sorte de l?emploi dans le bâtiment et loger les SDF ?
a écrit le 01/12/2010 à 9:27 :
Ces insultes gratuites me navrent. En effet comment satisfaire ceux, qui comme le disait Pierre Dac «Sont contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre » Pourquoi tant d' injurieuses critiques à l'égard de ceux qui croient bon , à juste titre selon moi, d? égratigner l'épargne stérile qui ne peut actuellement aider dans nos jeunes en détresse
Il faut que l'on freine momentanément l?encouragement à l'épargne stérile, afin que l'argent circule. Si l'argent tournait cela permettrait de créer des emplois, Mais encore faut-il le faire dès maintenant.
Attention : Par épargne stérile j?entends celle qui est gérée par le secteur ''Banque-Assurances?? au mieux de leurs propres intérêts et non les investissements directs dans nos sociétés françaises ou européennes, en bourse ou autrement.
Réponse de le 01/12/2010 à 9:48 :
Dans un sens, vous avez raison, l'ennui est qu'il est tres facile d'ouvrir un compte au Luxembourg ou les taux de remuneration sont largement meilleurs que le livret A. Je parle du Luxembourg parce que je connais. Des banques comme HSBC proposent des placements full offshore!
Réponse de le 01/12/2010 à 10:58 :
La plus part des gens qui épargnent le font pour financer un projet. Plus d'épargne plus de projet à moyen ou long terme. Au quotidien nous ne pouvons acheter que des Iphones (fabriqués en chine). la solution du crédit est aussi possible mais encore une fois elle profite encore aux banques. En se qui concerne "ces insultes gratuites" les sénateurs n'ont qu'a pondre un amendement les rendants payantes tu sera sans doute content.
a écrit le 01/12/2010 à 9:23 :
Mi j'min fout j'ai rein com économie, j' baut tout min capital avec Tisaut, et pis j'minge des fricadelles aveque d'el bière ech maroil. eh pis Tisaut, tes pourau toudit garde ette livret ché l'écureuil al noisettes.
a écrit le 01/12/2010 à 9:22 :
Et dire que ces sénateurs ne sont pas élus au suffrage direct
Les vrais représentants des français sont les députés .
Qui connait son sénateur ?
a écrit le 01/12/2010 à 9:17 :
Si le taux d'imposition est présenté comme "préférentiel" alors, j'entends le violon, et il faut donc vendre, selon l'adage bien connu.
a écrit le 01/12/2010 à 9:17 :
Chers concytoyens, voici que sonne l'hallali de la nation France. Faut-il que les finances de notre pays(pourtant si bien gérées, ils nous l'ont tous affirmé!) soient au plus bas (malgré tous nos records d'imposition, tous azimuts) et surtout qu'il leur en manque pour assurer leur train de vie, tel qu'ils pensent que c'est même un minimum qu'ils méritent bien...Jusqu'où n'iront-ils pas avant qu'on leur fasse rendre gorge?
a écrit le 01/12/2010 à 9:12 :
Si cela était voté .... c'est la fin du logement dit social.
a écrit le 01/12/2010 à 9:06 :
Des gens qui disent vivement 2012, pour voir la gauche au pouvoir. Attendez leur matraquage sur la classe moyenne, la droite est tout gentille avec ce qu'elle fait. Allez vivement 2012 et la gauche de Hamon, Fabius, Melenchon, Montebourg.
Réponse de le 01/12/2010 à 10:48 :
UMP et PS c'est du pareil au même, je rêve d'un deuxième tour ou ces deux là n'y seront plus.
Réponse de le 01/12/2010 à 20:33 :
la droite refuse une tranche supérieure d'impôt sur le revenu pour les très -très riches alors que l' A LLEMAGNE L APPLIQUE ....
les allemands sont aussi plus disciplinés
Les sénateurs raclent quelques sous partout ! si vos comptes d'épargne sont trop gros, rabotez les et faites vous plaisir.....
a écrit le 01/12/2010 à 8:40 :
OK mais il faut aussi aligner les retraites des sénateurs sur le régime général, supprimer la "cantine" (en fait restaurant de luxe) du sénat et réduire de 10% les traitements des sénateurs.
Réponse de le 01/12/2010 à 9:18 :
il n'y as pas que les senateurs nos chers deputes aussi avec leur bon salaire et l'enveloppe pour faux frais sans justificatif de pres de 6000.00? par mois une reduction de pres de 10% de tous cela permettrait d'economiser quelques milliard par ans mais on ne touche pas a la poule aux oeufs d'or
Réponse de le 01/12/2010 à 9:27 :
Retraite, indemnités,cumul,traitement : MINIMUM
Vouloir "travailler" pour la France, est un honneur.
Donc uniquement : indemnité de transport, chambre d'hotel 1 *,cantine ordinaire et POINT.
Il y aurait beaucoup moins de candidats et aussi moins d'argent à sortir pour ces nantis.
a écrit le 01/12/2010 à 8:12 :
Allez classe moyenne, crache tes economies dans le bassinet ! Vivement 2012, ca va trembler dans les urnes
a écrit le 01/12/2010 à 8:12 :
TROP VIEUX,TROP NOMBREUX,TROP CONS,pour faire des économies supprimons la moitié des élus et divisons par 2 leurs indemnitées
Réponse de le 01/12/2010 à 14:49 :
brravo!!
un coup de pied au cul et dehors!!!
a écrit le 01/12/2010 à 8:09 :
Rien ne change vraiment ,les elus ne s'attaquent jamais a l'argent salle qu'il touche pour financer leur partis car c'est grace a ces gens qui les mettent en places qu'ils peuvents ensuite reflechir comment baiser les gens qui n'on pas le pouvoir .Grace a leurs petites economies le peuple maintient les fond de caisse de l'etat et des banques
Les politiques ne penses qu'a une chose trouver des solutions a leur probllemes en se servent du peuple en le taxant ,le peuple represente les roues du carosse c'est lui qui maintient et qui sa richesse ,les riches soutiennes les politiques pour s'en servir a leur tour par le biais des lois.
Les places dans le carosse sont limités ,des roues plus y en a mieux ça vaux .
a écrit le 01/12/2010 à 3:51 :
Moi je ment fous j'ai tous an suisse vive la france!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/12/2010 à 1:19 :
autan garder so magot dans un bas de laine comme dans le temps
a écrit le 01/12/2010 à 0:41 :
au voleur !!!!!! au voleur !!! ils s'augmentent grassement sur le dos des contribuables on est gouverné par des voleurs!!!!
Réponse de le 01/12/2010 à 10:40 :
On récolte ce que l'on sème, depuis de nombreuses années ils nous volent et les français continues de voter pour eux.
a écrit le 30/11/2010 à 22:55 :
Par exemple, si les intérêts sont de 100 E, l'Etat va en prendre combien.... 10 ??, et ca va lui coûter combien en frais administratifs.. 120 ?? .... Ils sont complètements à la masse...... ON VEUT changer nos dirigeants !!! .... ca sent la révolution !!
Réponse de le 01/12/2010 à 1:20 :
c'est claire qu'il faudrait les sortirs a coup de pompe dans le cul!!
a écrit le 30/11/2010 à 21:48 :
"S'il y avait un impôt sur la connerie, l'état s'autofinancerait" Et là, adieu les déficits! :-)
Incapable, incompétent et surpayé, virons les! on va vite faire des économies!
a écrit le 30/11/2010 à 21:47 :
Encore des gens qui n'ont pas compris que le monde ne s'arretait pas aux frontieres de leur pays.Ce sont les Luxembourgeois qui vont etre contents!
Réponse de le 01/12/2010 à 1:09 :
@ Gregory: à priori, tu regardes trop la télé et t'as pas un rotin pour sortir de telles inepties :-)
a écrit le 30/11/2010 à 21:45 :
La je crois qu'on atteint le comble de l'idiotie.Messieurs Arthuis et Marini veulent encore et toujours retirer les quelques sous appartenant aux plus modestes.Je leur dit à tous les deux d'abandonner trés vite cette idée.Dans le climat actuel il s'agit d'une provocation dont eux et leurs amis en politique pourraient se mordre les doigts.Les prochaines échéances électorales ne sont plus trés loin.
Réponse de le 01/12/2010 à 9:16 :
Oui,que Mrs Arthuis,Marini et consorts cessent de s'agiter sur ce sujet....Il serait préférable qu'ils recherchent des idées pour augmenter la croissance par exemple.
Réponse de le 01/12/2010 à 10:07 :
continue comme cela madame et monsieur UMP vos chances pour 2012 diminues de jour en jour ,bravo et merci pour MARINE!
a écrit le 30/11/2010 à 21:28 :
Il faudrait que tout le peuple français retire son argent des livret pour foutre ce pays en faillite.
quand à la démocratie, quand on voit comment sont élus les sénateurs ...
J'en deviens pres que royalistes (au moins la on pouvait couper la tete des aristos, ce que l'on ne peut pas faire dans notre république bananière avec tous ces aristos de la politique)
Réponse de le 01/12/2010 à 8:48 :
Je ne répond pas pour toi en particulier mais quand je vois le nombre de personnes qui se plaignent et les taux d'abstention aux élection toujours plus élevés, je me pose des questions...
Réponse de le 01/12/2010 à 14:36 :
J?ai été censuré, qu?à cela ne tienne je recommence : Pour répondre à ALX, quand le seul choix possible est un escroc ou une incompétente, je m?abstiens et garde ainsi la conscience tranquille. Tous ceux qui se sont abstenu ne portent aucune responsabilité du désastre actuel qui je le pense sincèrement serait sans doute pire avec Ségo.
a écrit le 30/11/2010 à 20:37 :
bande de salauds
a écrit le 30/11/2010 à 20:35 :
je crois que je vais pas tarder a retirer mon pognon de ma banque si ca continue et faire comme les anciens le planquer sous mon matelas
Réponse de le 30/11/2010 à 21:35 :
C'est d'ailleurs ce que suggère Cantonna, pour protester contre les abus de pouvoir des banquiers qui mettent les pays en faillite tout en se gavant de bonus. Si notre épargne n'est plus rémunérée, aucune raison de la laisser à la banque, d'autant plus que ces banques ne sont plus très sûres.
Réponse de le 01/12/2010 à 8:37 :
Monsieur CANTONA n'a certainement pas son argent dans les banques françaises

" le STYLE FAITE CE QUE JE DIS MAIS PAS CE QUE JE FAIS" comme tous les socialistes.
Réponse de le 01/12/2010 à 9:31 :
Quels commentaires désastreux ! Ca devient grave à un tel niveau...

Bref ce qui me fais bien rire, c'est la façon qu'ont ceux qui se plaignent de négliger les comparaisons internationales quand ça les arrange (système social français, temps de travail et retraite...) mais par contre pour taper sur les banquiers pas de problème on prend les chiffres de l'étranger (Asie, USA, et UK) pour dire "vous voyez les banquiers français touchent trop". Allez regarder plus en détail, vous vous apercevrez que les banques françaises sont mondialement reconnu comme payant très peu. C'est d'ailleurs pour ça que tout le monde se paye vos talents, puisque vous ne pouvez pas (ou ne voulez pas)les payer c'est bien mais c'est du pillage intellectuel. (mais rassurez vous il n'y pas que les banquiers, les chercheurs aussi et bien d'autres...)

Rappel: moins vos sociétés rapportent, moins elles rapportent à votre pays, l'argent qui n'est pas fait chez vous serait fait ailleurs dans un pays qui sera ravi de faire rentrer quelques milliards...

Ne vous étonnez pas si vous n'avez plus assez d'argent pour vous payer votre système de luxe, où vous travaillez peu, moins longtemps, et où les médicaments, les consultations sont gratuites mais aussi l'université... vraiment drôle.
a écrit le 30/11/2010 à 20:26 :
Le jour du jugement est proche
a écrit le 30/11/2010 à 19:40 :
Et pourquoi ne pas tout nous prendre directement, et ainsi éviter ce harcèlement psychologique du "que vont-ils bien nous prendre, comment, et à quelle hauteur ?"
a écrit le 30/11/2010 à 19:30 :
nos sénateurs sont magnifiques.....avec ses nouvelles dispositions nous allons enfin sortir de la crise pour rentrer dans une autre........... la crise de RIRE!!!!!
merci messieurs vous venez de faire grossir la plus grande chose au monde....
la betise....
Réponse de le 01/12/2010 à 13:43 :
de nerfs. Crise de nerfs.
a écrit le 30/11/2010 à 19:13 :
Et pourquoi pas plutôt supprimer le bouclier fiscal, supprimer toutes les niches fiscales et augmenter l'Isf. Après avoir plumé les classes moyennes, on pourrait s'attaquer à l'oligarchie.
Réponse de le 01/12/2010 à 9:31 :
Supprimer aussi le Sénat.
Que d'économies.....
a écrit le 30/11/2010 à 18:08 :
Mesurettes nuisibles. Tiens, au fait, prochainement, gain de temps de 20 minutes sur le parcours en train vers Genève...
Réponse de le 30/11/2010 à 18:40 :
Evidemment, les banquiers suisses n'attendent que ça !
Et hop une nouvelle fournée de client ! A ce train la, toute la france aura bientot un compte à genéve !
Réponse de le 30/11/2010 à 19:00 :
@ julien: pas tout à fait, parce que les frais d'un compte en Suisse sont élevés et rendent donc l'ouverture dudit compte inaccessible au commun des mortels. Je conseille donc aux personnes intéressés de voir vers le Danemark, les pays baltes ou les îles anglo-normandes :-) Attention toutefois, il faut que votre adresse officielle soit dans un pays non aligné parce que les pays occidentaux en particulier ont signé des accords qui prévoient que les banques doivent déclarer votre compte (et vos gains) à votre pays de résidence officielle.
Réponse de le 30/11/2010 à 22:08 :
Lorsque vous prélevez des intérêts sur un compte, vous payez des impôts. Il faut savoir que la Suisse reverse ces impôts au pays d'origine du client. C'est comme ca que la France peut évaluer les sommes déposées dans ce pays.
Ce qu?ils reversent au gouvernement français étant très insuffisant, nos chers dirigeants ont grogné et renâclé tant qu?ils pouvaient. C?était en Juin Juillet 2010.
Je crois me souvenir que les Suisses n?autorisent pas l?approvisionnement de comptes en espèces pour des raisons de blanchiment d?argent ! Le mieux est d?aller au Luxembourg en transitant par l?Allemagne ou la Belgique. C?est un pays de la zone Euro.
Le gag dans toute cette histoire est que beaucoup de français très riches ont une double nationalité. Ceux qui ont le plus de chances de se faire plumer sont les classes moyennes !
Entrez les mots clés suivant sous Google : offshore Bank account. Sacre Eric Cantona, c?est un marrant, il a propose de sortir le pognon des banques. Sortez le du pays, tant qu?à faire ! Ca fera de lui un petit joueur !
Réponse de le 01/12/2010 à 0:13 :
@ Gregory: Faux et archi faux ! La double nationalité n'a rien à voir. Ce qui compte c'est le lieu de résidence, car les banques occidentales ont des accords et doivent déclarer les comptes au pays de résidence. Les intérêts sont versés dans le compte à l'étranger. Les mots clés sur Google sont une vaste plaisanterie, car les meilleures banques offshore ne font pas de pub. Elles n'en ont tout simplement pas besoin, c'est un monde de bouche à oreille, pas la criée du port :-)
Réponse de le 01/12/2010 à 9:58 :
@ Patrickb Ouh la, quel emportement. Qui dit double nationalite, dit tres souvent double residence. Je parles de gens tres riches. Les meilleures banques offshore ne font pas de pub, c'est un fait! Cela etant, il existe des solutions intermediaires pour ceux qui n'ont pas acces a cette information. Au fait, desole pour l'absence d'accents, je ne suis plus en France depuis des lustres.
Réponse de le 01/12/2010 à 13:17 :
@ Gregory: au sens de la fiscalité, on a pas 10 résidences mais bien une seule, même si on est très riche.
a écrit le 30/11/2010 à 17:54 :
On les avait mis sur le trône pour stopper l'hémorragie financière de la nation, et après 3 ans de pipo et de fiesta a la tête de la nation, et après s'être réveillé un matin la gueule de bois, la réponse qu'ils apportent a ce problème majeur, c'est de taxer encore plus le peuple... Cela ressemble de plus en plus aux symptômes de la monarchie d'avant 1789...
Réponse de le 30/11/2010 à 18:36 :
Sa majesté n'a plus qu'a convoquer les etats généraux
a écrit le 30/11/2010 à 17:48 :
Un jour, et c'est déjà presque le cas, laisser son argent sur un Livrat A lui fera perdre de la valeur.
Quand les épargnants s'en rendront compte, les livrets A seront vidés et les banques/offices HLM n'auront plus que leurs yeux pour pleurer.
On sent la mesure qui a été mûrement réfléchie (c'est d'ailleurs pour ça qu'on ne prévoit de taxer que les intérêts d'intérêts).
a écrit le 30/11/2010 à 17:28 :
On va revenir comme en 40. Bas de laine et black?? Et là plus rien à prendre car rien à déclarer et là il faudra faire du vide dans le fonctionnement de l'état.
Réponse de le 30/11/2010 à 18:41 :
Mesure rapide et efficasse !
a écrit le 30/11/2010 à 17:28 :
Depuis quelques mois ce gouvernement semble aux abois . On prend des mesures qui s'apparentent fort à un ratissage de fonds de tiroir .
On cherche à dégoter quelques euros par ci par là , et tant pis si ce faisant on prend des mesures injustes qui touchent essentiellement les classes moyennes ! On se garde bien par ailleurs de fâcher les classes supérieures ! Tout ceci est affligeant et désespérant .
Réponse de le 30/11/2010 à 18:52 :
Ne pas confondre Senat et gouvernement
Réponse de le 30/11/2010 à 22:35 :
sauros ne vous faites pas plus bête que vous l'êtes.Le sénat vote les lois qui ont tout au moins l'accord du gouvernement à qui la majorité actuelle n'a rien à refuser.
a écrit le 30/11/2010 à 17:10 :
Toujours la même chose on taxe les épargnants, c?est tellement facile. Bientôt en France, il n?y aura plus d?épargnants mais seulement des assistés.
a écrit le 30/11/2010 à 17:00 :
Ils taxent tout ! Attention si le livret A est taxé je veux un compte courrant rémunéré !
a écrit le 30/11/2010 à 16:59 :
Ils ne savent vraiement plus ou prendre de l'argent !
Tout cela ressemble vraiement à des mesures desesperées !
Et la reforme de l'etat ils y pensent ! C'est pas en taxant qu'ils arriveront à quoi ce soit !
La France meurt sous le poids de ces taxes ! Réforme de l'etat !! baisse des dépenses !! Et pas de hausse des taxes !
ils déclarent la guerre aux epargants ! Tout cela va mal finir !
a écrit le 30/11/2010 à 16:57 :
Je l'ai toujours dit: Sarko et sa clique imitent ce qui se fait au Canada, et bientôt, tout revenu supérieur à 2 $ sera imposé, quel que soit sa provenance. Pari pris :-)
Réponse de le 30/11/2010 à 18:11 :
à Patrickb. La France imite ce qui se passe au Canada ? Je reve. savez vous que le Canada a "dégraissé" son état de 20% de fonctionnaire il y a 15 ans pour se reformer car la situation était comme en France maintenant ? Savez vous que le Canada n'a pas connu de récession durant le pic de la crise, et a actuellement 5.5% de croissance ? Savez vous qu'il n'y a pas de crise de l'emploi ni de crise du logement au Canada ? Savez vous qu'il n'y a pas de déficit de l'état au Canada, du fait justement de toutes les réformes faites à temps ? Alors je ne vois pas en quoi vous pouvez comparer le Canada à la France. Comparez plutot la France à la Corée du Nord ou à Cuba. Ca sera plus juste.
Réponse de le 30/11/2010 à 18:54 :
..ils ont aussi suprimé les subventions agricole.
Réponse de le 30/11/2010 à 18:54 :
..ils ont aussi suprimé les subventions agricole.
Réponse de le 30/11/2010 à 18:54 :
@ Libre: 1) J'habite au Canada et je sais sans doute mieux que ceux qui rêvent d'une herbe plus verte chez les autres ce qui s'y passe :-) 2) Comparer la France à Cuba ou à la Corée est une exagération flagrante.
Réponse de le 30/11/2010 à 19:11 :
@ Libre: morceaux choisis de l'allocution de Jim Flaherty le 13 octobre 2010:
"La dette passera pour sa part de 519 milliards à 626 milliards d'ici 2016.
Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a confirmé hier que les déficits totaux des cinq prochaines années seront plus élevés de 7 milliards de dollars par rapport à ce que prévoyait le dernier budget. Évalué à 53,8 milliards dans le dernier budget, le déficit réel pour 2009-2010 s'est finalement établi à 55,6 milliards. Le taux de chômage s'établit à 8 %."
Et j'ajouterais: à prendre avec des pincettes, car pour Jim Flaherty, comme pour madame Lagarde, tout va très bien madame le marquise :-)
Réponse de le 30/11/2010 à 21:44 :
@ Libre: Autres morceaux choisis: En 2008-2009, l'endettement total du secteur public du Québec a fait un bond de 9,3 milliards $, relate le vérificateur général Renaud Lachance dans son rapport 2009-2010. La dette totale du Québec a atteint la somme de 218,6 milliards $, ce qui représente 72,3% du produit intérieur brut (PIB) nominal pour l'année 2008. L'an dernier, la dette s'est accrue de 4,4% par rapport à l'année précédente, alors que le PIB nominal n'a progressé que de 1,6%.
Pour cette année, le déficit ontarien se situera aux alentours de 21,3 milliards. Soit l?un des plus importants de toutes les administrations d?états et de provinces de l?Amérique du Nord. L?Ontario traîne une dette publique de 222 milliards.
Conclusion: 626 milliards de dette fédérale plus environ 220 milliards de dette provinciale, que l'on habite au Québec (8 millions d'habitants) ou en Ontario (13,5 millions d'habitants), ... on roule sur l'or :-)
a écrit le 30/11/2010 à 16:54 :

On nous prend réellement pour des cons !!!!!!
Réponse de le 01/12/2010 à 9:36 :
En parfait accord avec Dédé !
Réponse de le 01/12/2010 à 10:02 :
Faisons ce que préconise Eric Cantona et retirons tous tout notre argent des banques le 7 Décembre prochain.
Réponse de le 01/12/2010 à 10:13 :
merci madame LAGARDE tout va pour le mieu en france!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :