Cela se confirme, les taux de crédit immobilier remontent

 |  | 187 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après une phase de stabilisation, les taux des crédits aux particuliers sont en hausse pour la première fois depuis deux ans.

Pour la première fois depuis deux ans, les taux de crédits immobiliers sont en hausse en France. Alors qu'il prévoyait une stabilité jusqu'à la fin de l'année, Empruntis remarque que les taux moyens s'affichent aujourd'hui à 3,50% sur 15 ans, 3,70% sur 20 ans et 3,85% sur 25 ans, soit environ 15 centimes de plus que le mois dernier. Mais le courtier précise quand même qu'"il ne pas oublier que les taux restent encore très bas et très intéressants".

Empruntis explique cette progression des taux par la hausse des OAT (obligations assimilables du trésor) qui sont passées de 2,82% le 5 novembre à 3,28% le 2 décembre : "ces tensions sur les marchés obligataires sont la conséquence directe de la crise qui secoue l'euro actuellement suite aux menaces qui pèsent sur l'économie dans cette zone (Irlande, Espagne, Portugal), et non à une volonté des banques de fermer les vannes du crédit immobilier".

Cette progression des taux devrait être de courte durée, pour la fin de l'année, Empruntis prévoit une stabilité "sauf aggravation des risques dans des pays de la zone euro".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2010 à 13:49 :
Ah bon parce que ça ne va pas s'aggraver, c'est du Christine Lagarde.
Réponse de le 07/12/2010 à 19:02 :
non mais vous qui êtes sans doute un génie dans la finance vous le savez mieux que c. Lagarde. C'est extraordinaire le nombre d'experts en.......rien qui rodent sur les sites pourtant dignes d'intérêt.
Réponse de le 25/12/2010 à 10:14 :
Commentaire sans intérêt.
a écrit le 07/12/2010 à 13:41 :
Et espérons que cette remontée des taux continuera, car c'est essentiellement à cause de ces taux historiquement bas que les prix immobiliers sont historiquement hauts. Quadn les taux remonteront sérieusement, les prix immobiliers baisseront fortement, ce qu ipermettra enfin aux jeunes de se loger décemment.
Réponse de le 07/12/2010 à 14:19 :
C'est un peu l'annonce pour encore dire comme tout le long de l'année "c'est le moment"...

J'aimerai des annonces pas par les vendeurs de crédit... c'est bien dans leur intérêt d'alerter, de mettre la pression vu qu'à noël, on offre pas des logements.
Réponse de le 07/12/2010 à 22:41 :
Oui, il s'agit en effet d'annonces de vendeurs de crédit qui veulent pousser à emprunter "maintenant tout de suite" et qui sont contents de mettre leur nom dans des articles pour faire parler d'eux. Mais il est tout de même vrai que l'OAT augmente : 3,32% ce soir, et donc les taux immobiliers devraient suivre le mouvement.
Réponse de le 25/12/2010 à 10:15 :
D'accord sur le principe. Mais est-ce que la hausse des taux joue vraiment en faveur des primo accédants? Si le prix d'achat baisse de 10% et le coût total crédit inclut augmente de 10%, le seul gagnant... c'est la banque!
Réponse de le 31/12/2010 à 11:07 :
Oui Stevens. Même si la hausse des taux des prêts immobiliers peut entrainer un ralentissement des ventes de biens car le crédit coûte plus cher et donc une stagnation des prix, cela va rarement jusqu'à entraîner une baisse des prix de l'immobilier...
En revanche "le seul gagnant c'est la banque" : pas d'accord. Je travaille dans une banque et lorsque les taux d'emprunt augmente cela signifie que la banque elle-même emprunte à des taux plus élevés pour prêter à ses clients.
Il faut savoir qu'une banque pour la plupart des dossiers de crédits prend désormais des marges très faibles aux alentours de 0,10% à 0,20%. Les banques ne gagnent plus leur vie sur les prêts immobiliers mais sur tout le reste. Lorsque les taux augmentent de +0,50% la banque ne gagne rien de plus car elle va elle-même emprunter à un taux supérieur de 0,50%.
Réponse de le 09/03/2011 à 21:07 :
c est vrai que les banques ont besoin d argent je reve!!!!!!elles font des bénéfices et arrivent a rembourser un emprunt a l état en six mois donc il faut arreter de les couver

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :