Les taux immobiliers restent sages cet été

Cet été, les taux de crédits immobiliers sont restés stables. Mais ils pourraient baisser à la rentrée.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Comme prévu, les taux de crédit immobilier sont restés stables cet été. "Aucun changement dans les barèmes de nos partenaires au cours de l?été malgré une chute impressionnante des taux directeurs, l?OAT de référence 10 ans ayant franchi la barre psychologique des 3%, à 2,92% au 16 août pour 3,27% il y a un mois.

Les banques n?ont donc pas encore répercuté ses baisses dans leurs barèmes", explique Maël Bernier, directrice de la communication chez Empruntis.com.

En moyenne, sur 15 ans, les taux ressortent à 4,05%, et sur 20 ans à 4,30%. La région la moins chère est le Sud-Ouest avec 4% sur 15 ans et 4,25% sur 20 ans. La plus chère est l'Est avec 4,15% sur 15 ans et 4,40% sur 20 ans.

Et pour les mois à venir?  "Les taux fixes des particuliers étant quasi-directement influencés par les OAT, les banques pourraient répercuter les baisses dans leurs barèmes. Reste cependant une inconnue : quelle sera l?attitude des banques si la tempête financière qui secoue les marchés s?aggrave ? Ne vont-elles pas préférer garder des marges intéressantes et ainsi augmenter leurs fonds propres ?"

Réponse à la rentrée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/08/2011 à 11:23
Signaler
Pour lecture tout est dit: http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=138

à écrit le 16/08/2011 à 20:57
Signaler
Les prix immobiliers sont trop élevés. Si les banques consentent trop de crédits immobiliers à trop bon taux, elles risquent d'avoir le même problème qu'aux USA : explosion de bulle immobilière suivie de pertes colossales. Mieux vaux qu'elles choisis...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.