Peut-on transformer son crédit révisable en prêt à taux fixe lorsque les taux remontent ?

 |   |  290  mots
Copyright Reuters
Par Joël Boumendil, directeur général de ACE (courtier en crédit).

Afin d'acquérir un bien immobilier, les emprunteurs ont le choix entre deux types de crédits : à taux fixe ou à taux révisable. Ces derniers constituent souvent une solution attractive car les taux d'intérêt proposés sont bas et ils donnent lieu à des mensualités plus faibles qu'un crédit classique à taux fixe. En contrepartie, les prêts à taux révisables sont soumis aux évolutions du marché. C'est pourquoi, afin d'éviter que les emprunteurs ne se retrouvent dans une situation inconfortable en cas de forte hausse des taux, les banques ont prévu la possibilité de transformer un crédit révisable en un prêt classique à taux fixe.

Expliqué ainsi, les prêts immobiliers à taux variable apparaissent comme la solution idéale... Mais attention car, en réalité, effectuer une telle opération peut avoir de lourdes conséquences financières. Notamment à cause de ce fameux taux d'intérêt fixe qui sera alors proposé par les banques après la révision : celui-ci risque fort de se situer au-dessus des taux du marché, pour deux raisons. D'une part, parce que le taux fixe sera calculé à partir d'un indice spécifique, indiqué dans le contrat de prêt au moment de la souscription. D'autre part, parce que la banque y ajoute sa marge.

Le passage à taux fixe peut être effectué à tout moment. Toutefois, certains établissements limitent cette possibilité à la date de révision du taux du prêt, c'est-à-dire une fois par an à la date anniversaire du contrat.

Avant de franchir le pas, il est donc conseillé de faire une simulation précise auprès d'un professionnel du crédit immobilier, qui évaluera le montant exact des mensualités en cas de passage à taux fixe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2011 à 9:35 :
il aurait été bon de préciser que les banques françaises appliquent une augmentation maximale de 2 points.. Ce qui est moche quand ça arrive mais qui évite les situations espagnoles ou américaines ou les taux s'envolent sans limite.. de plus, demander une mensualité taux fixe lorsque le pret à tx variable débute ne rime à rien car la simulation ne sera plus la même 1;2 ou 10 ans plus tard..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :