Comment réduire ses frais bancaires

Par Hugo Baudino  |   |  739  mots
Retirer de l'argent dans un distributeur autre que celui de votre banque peut vous coûter de plus en plus cher. (Crédits : Statista*)
Avec des résultats globalement négatifs sur les douze derniers mois, les banques françaises ont une nouvelle fois décidé de prélever davantage leurs clients pour compenser et donc d’augmenter encore les frais bancaires… Voici comment faire baisser l’addition.

C'est la petite facture qui monte qui monte... et qui n'arrête pas de monter. Censées représenter un poste de dépense assez faible dans le budget des Français, les frais bancaires sont en constante augmentation ces dernières années, à des niveaux bien plus élevés que la hausse normale des prix à la consommation.

Ainsi, selon l'étude du site Choisimabanque.com publiée le 10 octobre 2016 par Le Parisien, certains frais en particulier ont explosé depuis 2012 : le prix d'une carte bancaire internationale, de type Visa Premier ou MasterCard Gold, a pris 10% en moyenne chez les banques classiques. Le fait de retirer de l'argent plus de 5 fois par mois dans un distributeur d'un établissement hors réseau est 25% plus cher en 2016 qu'en 2012.

Mais l'aspect le plus inquiétant de l'étude reste une nouvelle fois la progression des « frais de tenue de compte » dans le secteur bancaire. En effet, ces frais, dont on ne sait toujours pas vraiment à quoi ils correspondent, sont désormais prélevés aux clients par la majorité des banques. BNP Paribas, la Société Générale et LCL les appliquent désormais alors que ce n'était pas le cas en 2015. Chez les autres banques, les augmentations sont parfois impressionnantes : +213% en 5 ans pour le Crédit Agricole ou +166% pour la Banque Populaire.

La banque en ligne n'est pas la solution miracle

Au jeu des frais bancaires, les seules à tirer réellement leur épingle du jeu sont les banques en ligne. La plupart proposent la gratuité pour les cartes haut de gamme et ne prélèvent aucun frais de tenue de compte à leurs clients. Faire le grand saut vers l'immatériel semble donc la solution naturelle pour faire baisser ses frais bancaires mais tout n'est pas si simple.

En effet, les banques en ligne imposent pour la plupart des conditions de revenus ou de dépôt pour bénéficier de la gratuité de leurs services. Ainsi, il vous faudra gagner au minimum 1.600 euros nets pour avoir droit à une carte Visa premier gratuite chez BforBank. Chez ING Direct, la carte Gold de MasterCard passe à 60 euros par an si le client dépose moins de 1.200 euros par mois. Les banques en ligne sont donc plutôt destinées aux clients ayant un certain niveau de revenus et ne sont pas l'unique moyen de faire baisser ses frais bancaires.

Trouver la bonne banque et la bonne formule

Il est possible d'économiser une bonne partie de ses frais bancaires tout en restant dans une banque "classique". Par exemple, les frais de tenue de compte sont de 30 euros par an chez BNP Paribas et de 6,20 euros seulement chez la Banque Postale. La Banque Postale est également beaucoup moins sévère (7,80 euros) que la Caisse d'Epargne (32,33 euros en moyenne) quand il s'agit de facturer un dépassement des retraits hors réseau autorisés, même si la pénalité n'était que de 3,90 euros en 2012...

Un niveau trop élevé des frais bancaires peut également venir d'une formule inadaptée à votre profil et à votre consommation bancaire. A l'instar de la téléphonie ou de l'assurance, vous n'avez pas forcément besoin de tous les services et garanties que vous proposera votre conseiller bancaire. Les "packages" proposés par les banquiers peuvent ainsi faire grimper la facture très rapidement avec des services dont vous pourriez très bien vous passer.

Lire aussi : Comment changer facilement de compte bancaire

Passer par un tiers

Si les frais imputés par votre banque vous semblent abusifs, vous avez également la possibilité de les contester. Il est en effet nécessaire de faire valoir vos droits. Par exemple, les frais prélevés en cas d'incidents de paiement sont plafonnés par la loi, la banque ne pourra donc pas vous facturer plus de 8 euros de commissions d'intervention par opération et 80 euros au total chaque mois.

Si vous souhaitez de l'aide pour vous faire entendre, vous pouvez vous tourner vers une association de défense des consommateurs comme l'UFC-Que Choisir ou l'Afub (Association françaises des usagers de banque). Vous pouvez également aller vers un avocat spécialisé, qui saura vous orienter vers les bonnes pratiques. Enfin, pour les plus numériques d'entre vous, un site comme RobindesBank, qui a pour mission de vous accompagner dans la gestion de vos démarches bancaires, peut aussi représenter une solution.

*Graphique réalisé par Statista