Retraite : les jeunes actifs plus prévoyants que leurs aînés

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
En réaction à la réforme des retraites, les actifs songent à épargner de plus en plus tôt selon l'étude du cabinet GFK/ISL pour Axa.

L'étude par GfK/ISL France pour l'assureur Axa auprès d'un échantillon représentatif de 500 actifs de 25 à 75 ans montre des jeunes actifs qui voient en l'épargne le seul moyen de maintenir leur niveau de vie au moment de la retraite.

Parmi les jeunes actifs (25-34 ans), 19% commencent dès leurs 25 ans à épargner en vue de leur retraite. 67% d'entre eux prévoient d'attendre 41 ans pour mettre de côté. Tandis que les actifs plus âgés, entre 50 et 64 ans, ont commencé plus tard à préparer leur retraite : à 44 ans. 50% de cette tranche d'âge a déjà commencé à épargner en vue de leur cessation d'activité.

La principale motivation des jeunes actifs pour épargner ? « La dégradation envisagée du système des pensions obligatoires » pour 70% d'entre eux. Le fait d'avoir des enfants vient ensuite (65%). Et enfin, le fait de franchir le cap des 30 ou des 40 ans constitue également un motif important (54%).

L'Etat ne garantira pas les revenus de la retraite. 54% des jeunes en sont persuadés, ainsi que 61% des 35-49 ans. Les plus de 50 ans actifs ou retraités eux comptent encore sur la retraite par répartition, du moins pour une large majorité d'entre eux (85%).

La France reste cependant le 3e pays à compter le plus d'épargnants parmi les actifs (62%) derrière le Japon (71%) et la Belgique (64%) mais le montant de leur épargne est le plus faible (2.102 euros) des 10 pays étudiés, loin derrière la Suisse (7.923 euros), les Etats-Unis (7.748 euros) et l'Italie (5.858 euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :