Etudiants, vous avez un nouveau garant pour vos logements : l'Etat

 |   |  488  mots
L'Etat devrait se porter caution sur les baux de 2 000 étudiants.
L'Etat devrait se porter caution sur les baux de 2 000 étudiants. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé ce mardi la mise en place d’un dispositif de caution locative étudiante en partenariat avec le Crédit coopératif et la Caisse des dépôts. 2.000 étudiants sont visés pour la rentrée 2013.

Dès la rentrée 2013, 2.000 étudiants pourront bénéficier d'une caution de l'État pour se loger. La ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso a en effet annoncé ce mardi le lancement d'un dispositif de caution locative étudiante à l'échelle nationale, et qui a pour objectif de soutenir 14.000 à 20.000 étudiants à terme. Cette mesure donnera une bouffée d'air frais à certains étudiants des zones les plus tendues, où il devient de plus en plus difficiles pour des jeunes sans caution familiale de se loger. L'objectif du gouvernement est ici de permettre à davantage d'enfants de familles modestes d'accéder au parc privé.

Partenariat avec le Crédit coopératif et la Caisse des dépôts

 "Ce nouveau dispositif doit permettre de proposer rapidement une caution solvable aux étudiants qui, en raison de leur situation familiale ou personnelle, ne peuvent en fournir lors de leur recherche, et ce pour une année universitaire complète soit 10 mois", indique le ministère. C'est pourquoi la caution locative étudiante visera prioritairement les étudiants issus de familles monoparentales, "le plus souvent 2 cautions sont exigées", argumente le ministère, ainsi que les étudiants isolés et les étudiants étrangers.
Pour cautionner cette garantie, le ministère s'engage à hauteur de 300.000 euros, la Caisse des dépôts et consignations sur le même montant, et le Crédit coopératif, "opérateur du dispositif, à hauteur de 4 millions d'euros", indique le ministère dans un communiqué.
La caution locative étudiante a déjà été testée en région Midi-Pyrénées, ainsi qu'en Aquitaine où elle bénéficie aujourd'hui à 7.000 étudiants.

Une contrepartie pour les étudiants

En contrepartie, les bénéficiaires de ce dispositif devront payer en cotisation à l'Etat 1,5% de leur loyer chaque mois, détaille Le Parisien de ce mardi. Ce qui permettra à l'État de financer d'éventuels impayés. Toujours dans le quotidien régional, Geneviève Fioraso s'est engagée à instruire les dossiers "en trois jours minimum". Une condition importante, tant les offres sur les marchés immobiliers saturés ne restent que quelques jours disponibles avant de trouver preneur.

Le lobby des agences immobilières salue l'initiative

La Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), qui regroupe 12.000 agences dans toutes la France, a réagi en saluant l'initiative de la ministre. Mais la fédération regrette que cette garantie soit à priori réservée à "une certaine catégorie d'étudiants" qui ne sont pas "en mesure de présenter une caution personnelle de leurs parents parce qu'ils sont en situation isolée, étrangers ou issus de familles monoparentales". Le président de la Fnaim, Jean-François Buet, propose ainsi d'étendre "cette caution aux étudiants de familles "biparentales" modestes ou très modestes".

 

Pour aller plus loin :

>> Consultez nos dernières annonces immobilières

>> Découvrez le prix du m2 dans votre rue

>> Comparez les devis pour vos travaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2013 à 5:21 :
Bon, pour ceux qui n'auraient pas encore compris, le Nouvel Ordre Mondial est collectiviste, ce sera un grand communisme planétaire. Sauf pour les banques et les multinationales qui sont derrière le projet et qui continueront à ne payer quasiment aucun impôt. Mais pour les autres, bienvenue en U.E.R.S.S camarade !!!
NB : vous remarquerez que depuis le début de la "crise" ils ne s'attaquent qu'aux PME, artisans, salariés etc, mais JAMAIS aux RSA, ni aux parasites du bas, et encore moins aux parasites du haut (banques, hyperclasse mondialisée, multinationales...).
a écrit le 20/08/2013 à 22:29 :
Bonne idée, le 1er mois de rentrée n'est pas toujours évident pour les étudiants (1er loyer + caution + frais d'université). Par contre ça ne semble pas précisé, mais il faut absolument un mécanisme supplémentaire pour continuer d'inciter les étudiants à rendre un logement propre et en bon état ... parce qu'on sait tous que sans contrainte, 15% d'impayé (1.5% sur 10 mois) ça ne sera pas assez ...
a écrit le 20/08/2013 à 19:28 :
Mon fils lorsqu'il était étudiant, il y avait si peu de français aux logements universitaires
(gérés par le crous) je me suis posé la question si nous étions en France.
a écrit le 20/08/2013 à 19:03 :
Avec un tel cadeau, ils croient n'avoir que 1,5% de risque d'impayés ???

Effectivement, ils sont impayables ! C'est pourquoi le monde entier se paye notre figure !!
a écrit le 20/08/2013 à 18:53 :
Pipeau...Pipot...Pipo.
ça promet. Et ça ne tient jamais ses promesses.
Etudiants , plantez des tipis sur les campus. Plus rapide , moins cher.
a écrit le 20/08/2013 à 18:33 :
Votre nouveau garant s'appel le socialisme pour tous....!
a écrit le 20/08/2013 à 18:13 :
Autrement dit, hausse de 1.5% supplémentaires pour les loyers ! Merci qui ?...
a écrit le 20/08/2013 à 18:03 :
Champagne, l'Etat providence sans le sou règle tout, c'est open bar cher citoyen ! Allocation de rentrée scolaire, caution logement par ci et par la, Caf, Ame, Cmu ... Open bar, gavez vous avant que le bar ne depose le bilan dans quelques mois
a écrit le 20/08/2013 à 17:27 :
Que madame duflot s inspire de cette mesure pour faire payer sa future GLU aux locataires ce qui semble normal
a écrit le 20/08/2013 à 17:27 :
Que madame duflot s inspire de cette mesure pour faire payer sa future GLU aux locataires ce qui semble normal

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :