La BCE gèle la remontée des taux de crédits immobiliers

La baisse surprise du taux directeur de la Banque centrale européenne auquel les banques se refinancent va briser la tendance à la hausse du coût du crédit immobilier.
Mathias Thépot
Les professionnels de l'immobilier craignaient que la remontée du coût du crédit immobilier ne gèle encore davantage les transactions.
Les professionnels de l'immobilier craignaient que la remontée du coût du crédit immobilier ne gèle encore davantage les transactions.

La remontée annoncée des taux de crédits immobiliers en France faisait craindre le pire aux professionnels du secteur. Inquiets du gel des transactions immobilières, ils redoutaient que la demande de logements ne soit définitivement sinistrée. Mais ils peuvent être soulagés, car la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé ce jeudi qu'elle allait baisser son taux directeur destiné au refinancement à court terme des banques de 0,50% à 0,25%.

Or indirectement, ce taux de refinancement pèse sur les taux de crédits immobiliers, quand les banques utilisent en partie l'argent qu'elles empruntent sur les marchés pour refinancer des prêts aux particuliers.

Certains, comme Hervé Hatt, le président du courtier immobilier meilleurtaux.com poussent un ouf de soulagement : "l'annonce de la baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne est une bonne nouvelle nous permettant de confirmer qu'on ne devrait pas assister à la remontée des taux de crédit immobilier que l'on craignait il y a quelques mois", explique-t-il.

Certaines banques conserveront les marges pour recapitaliser

Certes, la remontée des taux de crédits immobiliers engagée depuis juin, période à laquelle les taux avaient d'ailleurs atteint un plus bas historique, devrait s'enrayer. En revanche, les banques ne devraient pas toutes répercuter cette baisse du coût de refinancement sur leur taux de crédits à l'habitat.

Certaines ont en effet déjà réalisé leurs objectifs annuels de commercialisation de crédits. Résultat, "elles devraient conserver la marge obtenue pour recapitaliser un peu", estime Pascal Beuvelet, président du courtier immobilier In&Fi. C'est le cas des banques positionnées en région parisienne et dans les centres urbains, ajoute Pascal Beuvelet.


D'autres banques localisées dans les régions Centre, Bretagne, ainsi que dans le sud-ouest n'ont à l'inverse pas atteint leurs objectifs, constate le président d'In&Fi. Elles pourraient donc s'appuyer sur cette réduction annoncée du coût de refinancement pour être plus agressives dans leur politique commerciale.

Mathias Thépot

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 08/11/2013 à 15:26
Signaler
Je recherche maison claire avec grande cuisine (orienté nord), deux chambres avec jardin sur Castillon la Bataille pour 75000 euro..! Possible?

à écrit le 08/11/2013 à 13:54
Signaler
Remontée des taux ou pas les prix restent hors de mon budget.

le 09/11/2013 à 1:04
Signaler
Mais c'est cela le résultat d'un taux d'emprunte bas. Quand les taux baissent les gens se ruent vers l'immobilier pensant que cela sera moins cher car moins d'intérêts à payer. En même temps le prix d'immobilier grimpe et grimpe encore plus haut et u...

à écrit le 08/11/2013 à 10:14
Signaler
Ceci est un scénario à la Japonaise... Immobilier maintenu à un plus haut, donc plus d'épargne, moins de croissance, plus de déficit... spirale infernale.

à écrit le 08/11/2013 à 9:51
Signaler
C'est étrange, il me semblait que les taux immos étaient calqués sur les OAT 10 ans (Obligations à long-terme) alors que les taux de la BCE concernent les prêts à court-terme (<1 an) aux banques ; les taux des deux produits n'étant que faiblement cor...

le 08/11/2013 à 10:51
Signaler
taux court terme et long terme varient dans le même sens.

à écrit le 08/11/2013 à 9:45
Signaler
Bonne nouvelle pour les vendeurs et les professionnels de immobilier ! Ils pourront encore vendre à des prix totalement exagérés. Les taux bas sont les dernières béquilles de l'immobilier français. Mauvaise nouvelle pour les acheteurs (surtout les ...

à écrit le 08/11/2013 à 7:39
Signaler
A 1000e le m2 , sur Paris ok je pourrais peut être acheter à crédit un appartement décent pour 4 personnes ....

à écrit le 08/11/2013 à 6:44
Signaler
Payer 1 000 000 d'euros pour 100 mètres carrés, avec emprunt à 3% ou sans emprunt à 3%, c'est toujours payer 1 000 000 pour 100 mètres carrés aujourd'hui ou demain. C'est donc prendre un risque spéculatif car ce qui compte dans le coût de financement...

le 08/11/2013 à 12:02
Signaler
Très juste! De pus, dans le cas d'un placement (investissement hors résidence principale), tu sais vraiment si l'affaire est bonne seulement le jour de la revente! Et il faut évidemment inclure les frais de tous les parasites qui se sucrent au pas...

à écrit le 07/11/2013 à 22:20
Signaler
Je croyais que la manipulation des marchés était interdite et susceptible de prison; or les banques centrales font de la manipulation de marchés en permanence... Ce qui est totalement à l'opposé de leurs chères théories libérales de la non interventi...

le 07/11/2013 à 22:51
Signaler
Parce que vous croyez les fadaises de nos médias et les rengaines de nos politiques quand ils prétendent que nous sommes dans un univers libéral?

le 10/11/2013 à 1:58
Signaler
Remarque très juste... Et encore, là, c'est plus discret que les mesures prises en 2008 quand la bulle commençait à se dégonfler. Le hic, c'est que ces mesures ne servent pas les intérêts de l'ensemble, mais de quelques groupes d'électeurs et quelqu...

à écrit le 07/11/2013 à 21:18
Signaler
pigeons, pigeons, le lobby a besoin de vous Faites un don pour l'immobilier ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.