Les futurs HLM seront-ils vraiment pour les plus démunis ?

 |   |  466  mots
Les logements sociaux dits PLS destinés aux classes moyennes ne coûtent rien à l'Etat en termes d'aide à la pierre.
Les logements sociaux dits "PLS" destinés aux classes moyennes ne coûtent rien à l'Etat en termes d'aide à la pierre. (Crédits : Décideurs en région)
L’État doit concentrer ses efforts sur les logements sociaux destinés aux plus pauvres, et non aux classes moyennes, estime l'Union sociale pour l'habitat (USH).

L'objectif ambitieux du gouvernement de construire 150.000 logement sociaux par an ne peut se réaliser sans cibler les populations qui en ont le plus besoin. C'est en substance le message adressé ce mardi par Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH), l'organisation représentative du secteur HLM, à la ministre du Logement Cécile Duflot.

Nonobstant les mesures de soutien actées par les pouvoirs publics au profit du secteur du logement social,  Jean-Louis Dumont insiste sur la priorité à donner à la construction d'habitations pour les ménages aux faibles revenus, qui représentent une part significative des demandeurs. "Si l'on veut construire autant de logements (120.000 par an pour les organismes HLM ndlr), il faut qu'ils soient compatibles avec la demande, indique-t-il.

L'État priorise les logements qui ne lui coûtent rien?

L'État aurait en effet tendance, selon l'USH, à favoriser les logements de type "PLS", c'est à dire qui sont financés par un prêt locatif social de la Caisse des dépôts ; et pour lesquels les plafonds de ressources demandés aux locataires sont adaptés aux classes moyennes. Bref, des logements sociaux "haut de gamme". Au goût de l'USH, ces logements sont trop souvent mis en avant par les pouvoirs publics car ils ont l'avantage de ne rien coûter à l'État en termes d'aide à la pierre.

Davantage de logements sociaux PLAI ?

Mais les besoins les plus criants se faisant ressentir chez les ménages les plus démunis, il serait plus judicieux de développer les logements financés par un prêt locatif aidé d'intégration (PLAI), aux plafonds de ressources plus faibles, juge l'USH.
Seulement l'équilibre économique de ces logements nécessite une aide de l'État. Pour 2014,  celui-ci prévoit ainsi d'y consacrer 231 millions d'euros, soit 33.000 prêts locatifs, contre 48.000 prêts locatifs PLS.

Mieux articuler les aides au jour le jour

En militant pour les logements PLAI, le secteur du logement social ne demanderait-il pas de fait une rallonge budgétaire ? Pas impossible. D'autant que d'après Marianne Louis, chargée de mission auprès du président de l'USH, la réduction du taux de TVA sur la construction de logements sociaux de 7% à 5,5% à partir du 1er janvier 2014 ne fait que compenser la baisse des aides à la pierre et la désindexation des aides personnelles au logement (APL) des prix. Rien de plus. 

Mais dans un contexte tendu pour les finances publiques, le salut du secteur du logement social viendra davantage d'une articulation idoine des aides consenties par l'Etat.
Pour ce faire, la direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages (DHUP) chargée de planifier l'articulation des aides à la pierre, aura la possibilité de réorienter chaque trimestre les enveloppes budgétaires en fonction des besoins des différentes collectivités locales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2014 à 17:44 :
dans notre ville il n'y a plus d' OPHLM maintenant c'est l'OPH et c'est devenu privé,
il y a eu un semblant de réhabilitation pour augmenter les loyers, il y a une enquête en début d'année pour savoir si on doit payer un "surloyer", enfin je n'habite plus dans une cité car même notre adresse a été changée car chaque escalier a un numéro et un nom de rue,
de toutes façons nous n'avons pas le choix, nous sommes pressés comme des citrons et entre les impôts locaux qui deviennent de plus en plus exorbitants, les loyers qui augmentent (alors qu'on dit qu'ils diminuent) les taxes sur les poubelles aspirantes alors que ça ne fonctionne pas! l'edf qui augmente et qui diminue mais pas les mensualités hein!, la nouvelle taxe carbone sur le gaz qui nous attend à partir du 1 er avril , les impôts, la sécurité sociale, les mutuelles, les frais bancaires, quand on a payé tout cela avec quoi mange-t-on? avec quoi pouvons nous partir en vacances? les augmentations ne les dérangent pas ils ont pas les mêmes revenus que nous,
on se croirait revenu plus de 100 ans en arrière, les nobles, les bourgeois et les pauvres!
quelle honte!
aujourd'hui il est honteux que des gens aient faim et n'aient pas de toit dans notre pays quand on voit les milliers de bureaux vides à louer et qui sont toujours vides!
les gendarmeries vidées pourquoi ne pas les transformer en logements sociaux, au moins elles serviraient à quelque chose au lieu de se détériorer et ça ferait des clients pour les petits commerçants,
bon courage pour la suite car je crois que l'on n'a pas encore tout vu, car que ce soit les uns ou les autres une fois en haut du sommet ils sont tellement hauts qu'ils ne nous voient plus............
a écrit le 25/03/2014 à 13:50 :
des logements sociaux,pour qui????en tous pas pas pour toussssssss.
il faut avoir la tete et plaire....aller sous les bureaux...et ne pas etre d'ici
a écrit le 24/03/2014 à 17:36 :
les logements pour les plus démunis il faut arrêter çà!on sait qui sait les plus démunis et nous alors les gens qui travaillent et qui n'ont même pas de quoi finir nos fins de mois une fois qu'on a payer tout ce que l'on doit payer et toutes les taxes supplémentaires de Mr hollande!nous on est obligés de payer notre mutuelle un prix exorbitant si on veut se soigner !et des fois nous ils nous reste 200euros pour manger par mois mais nous on as le droit a RIEN§ c'est HONTEUX!!!!!
a écrit le 20/03/2014 à 11:46 :
Les loyers hlm ne sont pas attribué au personne au revenu moyen!!!!! Alors est ce pour faire des logements pour les gens qui gagne bien leur vie????
a écrit le 20/03/2014 à 10:59 :
Si vous saviez vraiment ce que ne coutent ces logements sociaux... en subventions diverses et variées (plus ou moins 30% du prix des logements), en exonérations de taxes (taux de tva réduit, taxe d'aménagement, ...), de frais financiers, etc... mais aussi, le très large surcoût payé lorsque vous achetez un logement neuf grévé par la contrainte des 20 à 30% de logements sociaux imposés sur tous les permis de construire actuels.
C'est scandaleux de faire payer les ménages accédants à la propriété le déficit généré par la vente de logements sociaux imposés aux opérateurs privés pendant que les bailleurs sociaux se gavent a récupérer ces logements moins chers que lorsqu'ils les construisent (et en faisant la fine bouche) et dans lesquels évidemment ils y mettent la crème des locataires qui, la plus part du temps, bénéficient de meilleures prestations que les personnes mitoyennes qui s'endettent sur 25 ou 30 ans.
La mixité est une idée noble sur le papier mais concrètement, en copropriété, dans les proportions qui arrivent, on constate que ça ne fonctionne pas et que de nouvelles tensions apparaissent entre propriétaires endettés souvent au maximum et locataires sociaux qui, pour la plupart, se fichent de préserver leur cadre de vie (et dont certain ne payent même pas leur loyer alors qu'ils roulent en Audi... pour la petite histoire concernant ce personnage, avis d'expulsion remis par Huissier en mai 2013... nous sommes en mars 2014 et le jugement n'a toujours pas été rendu... ça fait que 19 mois qu'il ne paye pas le loyer de son logement PLS acheté par un investisseur privé...)
Je constate cette situation tous les jours de par mon activité professionnelle mais aussi tous les soirs et week-end dans mon lotissement de 75 logements dont 27 logements sociaux et pourtant j'ai vécu et passé mon adolescence dans les quartiers nord de Marseille ou la plupart de mes amis d'enfance y sont toujours.
a écrit le 19/03/2014 à 11:18 :
Autant utilisé ceux déjà construits, il y à tellement de logements vides en France, qu'il n'y aurait pas assez de sdf pour les occuper.
a écrit le 08/03/2014 à 19:31 :
N'oublions pas que das notre capital se trouve le logement social qui nous coute très cher; il est refait a neuf tous les 5 ans, le mobilier est compris et le loyé de 0 euros... Devinez son nom...
a écrit le 03/03/2014 à 11:39 :
Les bobos paranos pensent que les loyers du privé augmentent plus vite que ceux du parc HLM : faux ! Il suffisait à mme Duflot de commencer à encadrer ceux des parc HLM et d appliquer une GUL pour les locataires , étudiants par ex pour lequel le CROUS demande toujours caution des parents .
a écrit le 26/02/2014 à 13:21 :
Coquille "L'État priorise les logements qui ne lui coûte rien?" coûtent
a écrit le 26/02/2014 à 11:28 :
hé!héhé voilà un naïf qui pose la bonne question !....
a écrit le 26/02/2014 à 9:45 :
Ma ville a construit des nouveaux HLM et les loyers sont tellement hauts, que seuls les fonctionnaires ou les cadres et plus riches peuvent y habiter, une vraie honte.
Réponse de le 26/02/2014 à 10:06 :
Si c'est vraiment le cas, ça devrait réduire la tension sur le marché locatif privé, et donc faire tendre les loyers à la baisse.
Réponse de le 26/02/2014 à 10:30 :
Vous revez ?? Les loyers ne baisseront pas car le privé laisse des appartements vides exprès pour faire monter les prix et ne veulent pas baisser les prix.
Et puis, les pauvres n'ont plus où se loger , à part des villes les plus pourries qui existent.
Réponse de le 26/02/2014 à 11:44 :
Non je ne rêve pas, un logement ne peut rester longtemps vide, à moins que perdre de l'argent soit l'objectif du propriétaire. Il finit par être reloué ou vendu. Et avec la révision des valeurs locatives en cours avec pour effet une augmentation des TF, la durée de rétention devrait se réduire.
Réponse de le 01/03/2014 à 14:55 :
"Les loyers ne baisseront pas car le privé laisse des appartements vides exprès pour faire monter les prix et ne veulent pas baisser les prix." : Les générations détentrices d'immobilier ne pourront pas voter éternellement pour avoir le droit de faire obstruction à l'économie que la loi du marché ne pousse pas les prix dans le sens qui les arrange. La crise est là, nos pauvres retraités, détenant la majorité du parc immobilier, sont les seuls à voir leurs pensions suivre l'inflation et leurs revenus suivre les prix de l'immobilier. L'heure des comptes viendra.
Réponse de le 08/03/2014 à 19:12 :
ce qui est une honte c'est que comme les loyers sont trop haut c'est vous et moi qui le payons car ceux qui vont y loger auront l'intégralité de leur facture du logement payé par l'APL.
Réponse de le 20/03/2014 à 13:47 :
ne faites pas des généralités comme ça ! je suis dans un logement "social" ,seule avec trois enfants et je paie 250 euros de loyers sur 560 ! et toutes les autres charges ! je travaille,je n ai pas un gros salaire et pourtant on me refuse d autres aides..le problème c est surtout d arrêter de payer pour les gens qui en profitent,qui ne glandent rien !! et qui roulent en audi :))
Réponse de le 20/03/2014 à 13:47 :
ne faites pas des généralités comme ça ! je suis dans un logement "social" ,seule avec trois enfants et je paie 250 euros de loyers sur 560 ! et toutes les autres charges ! je travaille,je n ai pas un gros salaire et pourtant on me refuse d autres aides..le problème c est surtout d arrêter de payer pour les gens qui en profitent,qui ne glandent rien !! et qui roulent en audi :))
a écrit le 26/02/2014 à 9:05 :
Avec les socialistes au pouvoir, il n' y a qu'un seul credo : tuer les classes moyennes coûte que coûte, afin que tout le monde soit pauvre.
Réponse de le 26/02/2014 à 10:28 :
C'est pas socialiste ça, au contraire, c'est capitaliste.
Tu sais ce que c'est le socialisme au moins ? La définition ?
Réponse de le 26/02/2014 à 14:30 :
Encore un qui, y croit encore...
a écrit le 26/02/2014 à 8:56 :
C'est difficile de se faire une opinion, mais certains chiffres interpellent un peu quand même. On nous dit (les sources sont rares et presque uniquement gouvernementales) que le nombre de personnes rentrant en France chaque année pour s'y installer est de l'ordre de 300 à 500 000. Par ailleurs, on nous dit que ce sont des personnes majoritairement pauvres. En ce cas, comment une politique de construction de 150 000 logements sociaux par an est-elle ambitieuse?
Réponse de le 26/02/2014 à 10:03 :
Le solde migratoire s'établit aux alentours de +40000 par an, en baisse marquée depuis plusieurs années (source : INSEE, dont l'indépendance du gouvernement est inscrite dans la loi).
a écrit le 26/02/2014 à 8:29 :
Disons des logements gratuits pour l ensemble des pauvres europeens ou autres....
a écrit le 26/02/2014 à 8:25 :
C'est sûr que le logement dit "social" à Paris sert avant tout à loger intra-muros les enfants et les copains de la bonne société socialiste. Mais l'injustice et l'hypocrisie sont les meilleurs ciments de la société, après tout.
Réponse de le 26/02/2014 à 10:05 :
Je ne crois pas que ce soit l'apanage des socialistes...
a écrit le 26/02/2014 à 8:06 :
Oh le joli cliche, 3 de qi le monsieur
a écrit le 25/02/2014 à 18:16 :
Si cela concernait des français ce serait une bonne chose de faite..
a écrit le 25/02/2014 à 17:18 :
Il faudrait déjà commencer par virer ceux qui sont en HLM et qui ont les moyens de se payer un loyer dans le privé.
Ces personnes vivent en HLM la semaine , et partent dans leur résidence secondaire le week-end
Est-ce normal ???????
Réponse de le 25/02/2014 à 18:43 :
Il y a ceux aussi qui ont des marmailles de mômes, qui gagnent plus que vous sans rien foutre, qui ont des enfants qui leur rapportent l' argent des traffics de drogue, alors commençons par virer ces profiteurs !!!!! Et puis il faut aussi virer ceux qui sont socialistes, par solidarité comme ils le disent si bien, qu' ils laissent la place à des pauvres !!!!!
Réponse de le 26/02/2014 à 9:47 :
Pourquoi pas légaliser le cannabis ? Vous etes d'accord pour les buralistes vendent du tabac qui est 100x plus dangereux ? Que les magasins vendent l'alcool qui est 1000x plus dangereux. Quel hypocrisie.
Réponse de le 26/02/2014 à 22:57 :
@normal

A force de fumer du caca vous en être réduit à débiter des âneries. Pourquoi le cannabis n'est pas légalisé? Il est dangereux et n'est pas produit dans l'hexagone donc même taxé à l'import l'intérêt pour l'état et l'ordre public est négatif.
Réponse de le 01/03/2014 à 22:16 :
"Il y a ceux aussi qui ont des marmailles de mômes, qui gagnent plus que vous sans rien foutre, qui ont des enfants qui leur rapportent l' argent des traffics de drogue, alors commençons par virer ces profiteurs !!!!! " : Ils sont pratiques pour masquer les papi qui trouvent normal d'escroquer 700 euros par mois à des couples de SMICards! J'ai une solution plus simple : Qu'on cesse de permettre aux rentiers de l'immobilier d'intégrer les aides dans leurs prix! Autant vous dire qu'on aura moins de concurrence à 700 euros pour louer un studio quand on bosse suffisamment pour ne plus avoir droit aux aides!
Réponse de le 21/03/2014 à 13:53 :
@ coquin, en effet j'en connais qui habite en HLM à Nantes et qui partent à Noirmoutier pour les weekends ou vacances est ce normal ???
a écrit le 25/02/2014 à 17:01 :
On resort le bon vieux PLI des annees 90 qui n'a jamais fonctionne. Le pb du logement intermediaire des baileurs sociaux c'est simplement que ces bailleurs ne veulent pas faire vraiment autre chose que du logement social et que les locataires cibles du lgts intermediaires peu nombreux le sont encore mois qd il s'agit de devenir locataires hlm.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :