Logement : les incitations fiscales que devrait annoncer Valls ce vendredi

 |   |  361  mots
Fin juillet, les mises en chantier de logements neufs sont tombées aux alentours de 300.000 sur les douze derniers mois, bien en-deçà de l'objectif gouvernemental d'un demi-million par an.
Fin juillet, les mises en chantier de logements neufs sont tombées aux alentours de 300.000 sur les douze derniers mois, bien en-deçà de l'objectif gouvernemental d'un demi-million par an. (Crédits : reuters.com)
Le gouvernement devrait accorder de nouvelles incitations fiscales, dont une ouverture du dispositif "Duflot" aux parents qui louent à leurs enfants.

Annoncé par François Hollande, le plan de relance de la construction de logements, frappée de plein fouet par la crise, devrait être dévoilé ce vendredi à 15h30 lors d'une conférence de presse par le Premier ministre Manuel Valls. Au menu, de nouvelles incitations fiscales qui viendront notamment compléter le dispositif "Duflot".

Celui-ci accorde actuellement, sous certaines conditions, aux investisseurs une réduction d'impôt de 18% du prix d'achat du bien, si celui-ci est mis en location au moins neuf ans.

  • Une déduction d'impôt variable en fonction de la durée de location

Le gouvernement a déjà prévu de porter à 21% l'avantage en cas de location pendant 12 ans. Selon Les Échos, il souhaite désormais aussi accorder une déduction d'impôt qui serait moindre, mais acquise au bout de six années de location.

  • Un dispositif ouvert aux parents qui louent à leurs enfants

En outre, la location devrait être ouverte aux ascendants et aux descendants, comme l'avait expliqué le président de la République François Hollande le 20 août lors d'une interview au Monde, pendant une période qui sera "prise en compte dans la période minimale obligatoire de location".

       Lire: Hollande au pied du mur pour relancer la construction

A présent, en contrepartie de l'avantage fiscal, l'investisseur doit louer le logement acquis à un loyer inférieur d'environ 20% aux prix de marché, à des locataires au niveau de ressources plafonné.

  • Favoriser les cessions de terrains à bâtir

Autre mesure attendue vendredi, selon Les Echos : "un abattement exceptionnel" sur les plus-values de cession des terrains à bâtir, de l'ordre de "30 à 50%" de celles-ci. Et ce, à la condition que les terrains soient vendus "au bout de quelques années seulement de détention", c'est à dire "trois à cinq ans, voire moins".

  • Décision finale incertaine

Néanmoins, aucune de ces mesures de relance ne serait encore finalisées et "les ultimes arbitrages ne devaient être rendus que cette nuit", affirmaient hier soir Les Échos.

La construction est en plein marasme: à fin juillet, les mises en chantier de logements neufs sont tombées aux alentours de 300.000 sur les douze derniers mois, bien en-deçà de l'objectif gouvernemental d'un demi-million par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2014 à 18:04 :
On est tellement conditionné dans ce pays que dès que l'on baisse les impôts on parle de "subventions"! C'est effroyable...
Réponse de le 04/09/2014 à 8:17 :
oui c'en est bien
a écrit le 30/08/2014 à 11:20 :
La gauche réinvente les incitations fiscales …Noble définition..
Cela après avoir dénoncé les niches fiscales Honteuse pratique..
N’Est-ce pas bonnet blanc et blanc bonnet ?
Réponse de le 31/08/2014 à 11:29 :
Pas tout-à-fait : sous Sarkozy c'était open bar , à présent le ptz pour l'ancien n'existe plus sans condition, ni le scellier.Et tout cela a bien fait gonfler les prix.Corruption?
Réponse de le 01/09/2014 à 20:18 :
Il ne s'agit pas de corruption mais de ramener ce secteur à une fiscalité décente. Le BTP c'est 170 milliards de CA et un travailleur sur 12 en France (salariés, patrons et artisans). Relancer la construction en limitant la sur-taxation des investisseurs fera du bien à tous et surtout au PIB. Signé un artisan.
Réponse de le 02/09/2014 à 15:11 :
"Relancer la construction en limitant la sur-taxation des investisseurs fera du bien à tous et surtout au PIB. " : Ce qui vous ferait du bien, c'est que les primo-accédants ne larguent pas 150 000 euros de PV à un couple de retraité partant au Maroc, mais qu'ils utilisent ce budget pour rénover.
Les investisseurs ne font pas d'autres travaux que ceux qui sont nécessaire pour louer. Les primo-accédants isolent pour réduire la facture énergétique.
Ras le bol de voir payer plus d'impôt que des personnes qui ont pour seul mérite d'avoir pu acheter de l'immobilier 3 fois mois cher qu'aujourd'hui.
Le transfert de richesse des jeunes vers les vieux sous couvert d'emploi dans le bâtiment : Ca suffit! Ils sont combien d'employer du bâtiment à pouvoir louer un studio en région parisienne sans subvention de la CAF?
Réponse de le 02/09/2014 à 16:17 :
C'est quoi ce charabia? Les investisseurs cherchent à de fiscaliser et achètent donc du neuf en BBC et mieux maintenant en RT2012. Il s'agit certainement de ce qui se fait le mieux en termes de normes en Europe quant à l'isolation et énergie propre. Zola c'était il y a 200 ans...
Réponse de le 02/09/2014 à 20:34 :
ça augmente la demande et ça fait grimper les prix.
Réponse de le 02/09/2014 à 20:36 :
ça augmentera leur patrimoine, amplification des inégalités sociales à la clé
Réponse de le 03/09/2014 à 12:04 :
@@tron a parfaitement raison
Réponse de le 03/09/2014 à 13:31 :
le problème du logement ne se résolve pas en subventionnant, si c'était le cas cela se saurait depuis longtemps.
Réponse de le 03/09/2014 à 21:23 :
"Les investisseurs cherchent à de fiscaliser et achètent donc du neuf en BBC et mieux maintenant en RT2012." : Ils n'achètent pas l'ancien peut-être?
Réponse de le 04/09/2014 à 20:18 :
L'ancien n'a que peu d'intérêt pour les investisseurs car l'intérêt de ces placements ne réside pas dans une plus-value hypothétique mais dans la possibilité de réduire son imposition.
a écrit le 30/08/2014 à 9:41 :
Les économistes de Hollande devraient lire notre prix Nobel de l’économie Maurice Allais. Il a prédit les événements : La mise en place de l’ultralibéralisme et la poursuite inévitable du chômage. Il défendait l’objectif prioritaire de lutte contre le chômage. Valls prétend le réduire « Quand le bâtiment va tout va », mais l’expérience du passé nous a montré que dans une économie mondialiste ca ne marche pas puisque la pente du chômage se poursuit. Bilan, il arrose les riches une fois de plus et pas qu’un peu, enfonçant inévitablement pour les prochaines années les moins riches sous la pression des prélèvements. Maurice Allais critiquait ouvertement les institutions de l’UE et la marche forcée qui nous est imposée depuis « la cassure de 1974 » point de départ d’une pente inexorable du chômage et précisait qu’elle nous conduisait au désastre. On y est ! Cette stratégie mondialiste est inscrite dans la stratégie Europe 2010, dans les Grandes Orientations des Politiques Economiques des états membres et de l’Union votées par la France. Chaque gouvernement a reçu de l’UE le 2 juin 2014, en application de l’article 121 du tfue, une feuille de route « Recommandation du conseil concernant le programme national de la France pour 2014 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2014 » Cf Charles-Henri Gallois sur le site de l’upr. Sortons vite de ce bourbier par l’article 50 du tue comme le conseille François Asselineau.
a écrit le 30/08/2014 à 6:07 :
on ne soigne pas un drogué en lui donnant de la drogue, à long terme on connait les résultats
a écrit le 30/08/2014 à 0:34 :
Les économistes de Hollande devraient lire notre prix Nobel de l’économie Maurice Allais. Il a prédit les événements : La mise en place de l’ultralibéralisme et la poursuite inévitable du chômage. Il défendait l’objectif prioritaire de lutte contre le chômage. Valls prétend le réduire « Quand le bâtiment va tout va », mais l’expérience du passé nous a montré que dans une économie mondialiste ca ne marche pas puisque la pente du chômage se poursuit. Bilan, il arrose les riches une fois de plus et pas qu’un peu, enfonçant inévitablement pour les prochaines années les moins riches sous la pression des prélèvements. Maurice Allais critiquait ouvertement les institutions de l’UE et la marche forcée qui nous est imposée depuis « la cassure de 1974 » point de départ d’une pente inexorable du chômage et précisait qu’elle nous conduisait au désastre. On y est ! Cette stratégie mondialiste est inscrite dans la stratégie Europe 2010, dans les Grandes Orientations des Politiques Economiques des états membres et de l’Union votées par la France. Chaque gouvernement a reçu de l’UE le 2 juin 2014, en application de l’article 121 du tfue, une feuille de route « Recommandation du conseil concernant le programme national de la France pour 2014 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2014 » Cf Charles-Henri Gallois sur le site de l’upr. Sortons vite de ce bourbier par l’article 50 du tue comme le conseille François Asselineau.
a écrit le 29/08/2014 à 17:22 :
L’article ci-dessus est déjà compliqué. Une fois traduit en novlangue Bercylienne, ça donne par exemple , au hasard un article, et il y en a des pages et des pages :
Un contribuable ne peut, pour un même logement, bénéficier à la fois du m du 1° du I de l'article 31, de l'une des réductions d'impôt prévues aux articles 199 undecies A, 199 undecies C et 199 tervicies et de la réduction d'impôt prévue au présent article.
Faut vraiment être malade pour investir la dedans.
a écrit le 29/08/2014 à 17:21 :
A quand la baisse normale des prix pour la reprise du marche?
Autrement dit, a quand l’arrêt de perfusions pour les propriétaires? et pour les promoteurs?

Laisser tout simplement le marche équilibrer les prix!
a écrit le 29/08/2014 à 16:44 :
Valls s'apercoit des conneries de Duflot .... marche arriere toute icintations fiscales .... sua
a écrit le 29/08/2014 à 16:43 :
Un petit rebond et hop : Nouveau blocage à des prix délirants... Il est bon de creuser la dette pour maintenir un marché sous perfusion. Tant qu'on y est :
- Augmentons les APL pour que les loyers puissent augmenter à nouveau
- Mettons le PTZ pour tous pour que les primo-accédants sur-enchérissent plus
A force de gonfler la bulle, elle va bien finir par péter.
a écrit le 29/08/2014 à 16:16 :
Le mouvement initié par l'AGCS va donc continuer : les HLM doivent disparaître. Soit : privatisation plus forte des gains et socialisation accélérée des pertes. Dans ces mesures "fiscales", c'est nous TOUS qui allons encore nous faire encore plus endetter. Vivement le socialisme ... de la richesse.
a écrit le 29/08/2014 à 16:07 :
Insuffisant pour relancer la construction
Réponse de le 30/08/2014 à 6:06 :
relancer la construction il faut une baisse des prix, bref que le marché revienne à la loi de l'offre et de la demande non truquée par les subventions publiques
a écrit le 29/08/2014 à 15:37 :
Il y a un an leur déficit était de 3,6% (grosso modo le meme que la France) aujourd'hui ils sont à 3,1% et la France à plus de 4%.
Il y a les gouvernements qui parlent et font et les gouvernements qui parlent, enfument, composent etc et ne font rien ou pire ils amplifient les problèmes. C'est bien ce que fait HOLLANDE depuis qu'il est au gouvernement d’amplifier les problèmes des français et de la France. Alors pourquoi l'Europe accepterait le report de la diminution de la dette alors que le GOUVERNEMENT DE LA FRANCE NE FAIT RIEN.
a écrit le 29/08/2014 à 15:36 :
Les plus riches sont accros à la défiscalisation c'est une honte !
Réponse de le 29/08/2014 à 16:09 :
Si les plus riches étaient les seuls à rêver de se goinfrer dans l'immobilier, nous ne subventionnerions pas les prix de l'immobilier à coup d'argent public...
Réponse de le 29/08/2014 à 16:58 :
Classique; dans ce pays on ne s'occupe que des autres on ne s'occupe pas de sa situation. Ce n'est pas en appauvrissant les riches que vous allez améliorer votre situation.
Réponse de le 29/08/2014 à 17:42 :
@peltio : dites moi combien payez vous de loyer et dites moi combien vous payerez si votre logement était sous régime duflot?
Réponse de le 30/08/2014 à 15:43 :
Mais en diminuant la différence entre riches et pauvres SI !!!
Réponse de le 30/08/2014 à 18:59 :
"dites moi combien payez vous de loyer et dites moi combien vous payerez si votre logement était sous régime duflot?" : Dites nous combien de locataires seraient solvable sans les APL et expliquez nous en quoi il est normal que les aides soient intégrables dans le calcul de solvabilité.
Vous voulez un marché libre ET subventionné, vous vous foutez du monde.
Réponse de le 30/08/2014 à 19:02 :
"dites moi combien payez vous de loyer et dites moi combien vous payerez si votre logement était sous régime duflot? " : Dites moi plutôt combien j'aurais de concurrent pour acheter un trois pièces en étant dans les 80% des meilleurs revenus d'une ville si mes impôts ne subventionnaient pas la concurrence par les Scellier, Duflot, les PTZ et les APL permettant de louer plus cher aux pauvres.
Un peu facile de demander la liberté de fixer les prix quand on demande aux contribuables de solvabiliser la demande.
Réponse de le 31/08/2014 à 11:39 :
@@malcomprenant : vous êtes hélas toujours dans la caricature " c est la faute aux boomers c est la faute aux aides fiscales etc.." . Les bailleurs sont dans 60% des salariés du privé qui veulent se constituer une retraite complémentaire et veulent un placemebt sûr . Comme moi beaucoup ne cherchent pas rentabilité immédiate mais locataire fiable aussi il y a belle lurette pour ma part que j encadre les loyers : choix d un bon locataire en contre partie d un loyer modéré et surtout pas de gens avec APL ( gens à problèmes mme si ce n est pas la majorité) .Le bailleur se comporte comme un banquier : plus il a de risques et plus il proposera un loyer au dessus du marché.
Réponse de le 01/09/2014 à 0:45 :
"Les bailleurs sont dans 60% des salariés du privé qui veulent se constituer une retraite complémentaire et veulent un placemebt sûr " : Les fonctionnaires de plus de 50 ans ne sont pas détenteur d'immobilier peut-être? Ils investissaient le surplus dans des entreprises peut-être?
"choix d un bon locataire en contre partie d un loyer modéré et surtout pas de gens avec APL " : 1.6 millions de locataire dont les loyers sont dopés aux APL, c'est une caricature peut-être? Quelle proportion des loyers étudiants dopés aux APL?
"Le bailleur se comporte comme un banquier : plus il a de risques et plus il proposera un loyer au dessus du marché. " : Mauvaise comparaison... Il fait un mauvais placement puis demande l'aide de l'état pour que sauver la baraque.
Réponse de le 01/09/2014 à 9:41 :
@@comprenant : donc à vous lire il faut totalement supprimer les APL ? nous sommes d accord mais pas certain que votre proposition plaise à tout le monde et pouvez vous me dire, mr l économiste, de combien les loyers ont augmenté par rapport au revenu disponible en tenant compte des APL ? Je suis également pour la suppression de tout dispositif fiscal type duflot ou scellier mais existe t il autre dispositif d encadrement des loyers? Perso j ai autre idée : qu on encadre les loyer sur l indice d augmentation de la taxe foncière ..Ça va pas faire rire martine Aubry
Réponse de le 01/09/2014 à 9:57 :
@@malcomprenant : mr l économiste devrait s informer et lire les études concernant le profil type du bailleur( pap par ex) .Il s agit principalement de cadre du privé cherchant complément d une retraite incertaine .Autre idée recue très rependue : il n est pas rentier comme on peut le lire en permanence car il n a pas besoin de cette rente pour vivre , c est aussi stupide que dire qu un détenteur d un Cel pel est rentier .
Réponse de le 02/09/2014 à 15:25 :
"donc à vous lire il faut totalement supprimer les APL ? " : Il faut à minima que ces aides ne sont pas intégrer dans les rentes. Les contribuables, parmi lesquels on trouve les bailleurs raisonnables, n'ont pas à subventionner les parasites de la pierre avec leurs impôts.
"de combien les loyers ont augmenté par rapport au revenu disponible en tenant compte des APL ?" : Les moyennes masquent le niveau des loyers pour les nouveaux bails (vous savez, ceux qui n'ont pas 70 ans passé dans des biens loués en loi 48). A part les APL, qu'est-ce qui explique qu'on peine à louer un studio sans les APL à 1800 euros net par mois si ce n'est le fait que nos impôts servent à solvabiliser la concurrence à hauteur de ce niveau de revenu?
Réponse de le 02/09/2014 à 15:37 :
"Il s agit principalement de cadre du privé cherchant complément d une retraite incertaine" : Vous parlez des acquéreurs de biens immobiliers, pas des détenteurs de bien immobilier. Petit rappel : 2/3 des assujettis à l'ISF le doivent à des héritages (vous vous rappelez, ces pauvres gens gagnant même pas le SMIC et étant incapable de payer le dit ISF : La France du Travail!!!).
Ensuite, ils étaient 60% à être des cadres du privé (désormais avec des petites retraites incertaines dépassant les revenus des jeunes ingénieurs). Dans mon entourage, les 40% restant sont : des ouvriers bosseurs fin des années 90, des cadres de la fonction publique, des guignols qui se mettaient au chômage pour retaper des studios, etc.
Un seul constat : Les moins de 35 ans, quand bien même ils gagnent deux fois mieux leur vie que les précédents, peinent à acheter leurs résidences principales dès lors qu'ils sont sorti des campagnes pour bosser et n'ont pas papa et maman sortant 100 000 euros du chapeau.
Leurs retraites sont peut-être assurées? Ils doivent mieux contribuer aux investissements de ceux qui creusent actuellement la tombe de la retraite par redistribution en demandant des pensions dépassant les cotisations?
a écrit le 29/08/2014 à 15:25 :
les prix ont baissé beaucoup de propriétaires ont perdus leur argent c'est vrai on n'en parle pas car ce n'est pas la bourse et les financiers se frottent les mains
Réponse de le 29/08/2014 à 21:32 :
Et alors ... Ou est le probleme ? L'immobilier est un marché comme les autres avec ses variations a la hausse comme a la baisse. Ils ont joue, ils ont perdu. D'autres ont enormement gagne. C'est la vie.
a écrit le 29/08/2014 à 15:23 :
Et quand est ce que on revient sur toutes ces mesures .... pour donner un signal "fort" au "peuple de gôche" ?????
Si vous croyez que ce genre d'effet d'annonce va m'inciter à dépenser mon argent de la sorte, vous vous gourez ! Martine Aubry revient au gouvernement - ou elle coupe l'herbe sous le pied de François - et hop! voilà que l'on "retrouve des bases taxables"
Tant que l'instabilité sera la marque de nos gouvernants, ils peuvent toujours croire que les gens leur feront confiance !!!
Ils l'ont voulu la "LOI DUFLOT" (elle en est tellement fière qu'elle ne veut pas que son nom y soit associé) ; ils l'ont et s'ils n'en sont pas content, personne ne les empêchait de réfléchir AVANT !!
a écrit le 29/08/2014 à 15:10 :
Investissez 500.000,00€ vous aurez droit à un caramel,Valls prend les quelques français qui ont encore un peu d'argent pour des nigauds.
Réponse de le 30/08/2014 à 6:04 :
va investir ailleurs si tu n'es pas content
a écrit le 29/08/2014 à 15:09 :
LES PROPRIETAIRES NE demandent pas de subventions mais QUE l'etat fasse au mois respecter les jugements contre les mauvais locataires .et ne change pas la fisalite suivant l'humeur d'un ministre
a écrit le 29/08/2014 à 15:06 :
Marcel 90 ans qui loue à son fils françois 70 ans qui loue à sa fille Huguette 50 ans qui loue à sa fille Mandy 35 ans qui loue àson fils Kevin 18 ans, c'est un feuilleton Américain à la sauce Valls.Y a qu'un énarque qui peut penser que ce genre de pyramide de Ponzi peut marcher
Réponse de le 29/08/2014 à 15:28 :
L’avantage c'est qu'a chaque fois, il "touche" la CSG ET la CRDS ... c'est pour cela qu'il adore !!!
a écrit le 29/08/2014 à 15:00 :
Pour diminuer le coût de la construction : revenir en partie sur la RT2012 dont certains éléments peu utiles font exploser le prix du m² bâti. Pour fluidifier les ventes revenir sur les contrôles tous azimuts mal faits et donc inutiles.
a écrit le 29/08/2014 à 14:54 :
famille moyenne française : j'ai pas les moyens d'acheter un appart au fiston.
famille aisée avant valls : j'ai les moyens d'acheter l'appart du fiston, mais je suis pas un pigeon les prix sont en haut de bulle, je prefere attendre que les prix baissent.
famille aisée apres valls : j'ai les moyens d'acheter l'appart du fistion et l'etat me permet de l'acheter 30% moins cher que le marché.je n'ai plus aucune raison d'attendre une correction !
famille moyenne apres valls : j'achete mon bien 30% plus cher que les HLM et que les investisseurs !
Réponse de le 29/08/2014 à 15:31 :
Je cite " famille aisée après Valls"
Tu rêves, ça n'existe pas ; ou alors c'était des TRÈS RICHES qui avaient eu la bonne idée de placer leur argent à l'étranger !!!
a écrit le 29/08/2014 à 14:42 :
vraiment de la gauche caviars encore une niche pour les riches des parents riches échappent a l impôt en investissent pour leurs enfants LA HONTE
a écrit le 29/08/2014 à 14:32 :
louer au fiston n'a rien d'illegal !
par contre permettre au familles aisées (dont les politiques) de loger le fiston en payant le logement 30% moins cher au detriment de tout les autres contribuables , je trouve ça particulierement inique !
valls est un speculateur de l'immo (voir son patrimoine,comme celui de95% des politiques), il y a clairement conflit d'interet, la trahison des elites continu...les jeunes ne seront pas eternelement les dindons de la farce...
a écrit le 29/08/2014 à 14:32 :
Ces mesures sont de la foutaise. Trop de taxes et d'impôts rendent le processus infaisable. Nombreux sont les témoignages qui en attestent. D'autant que louer un logement à des assistés qui ne payeront pas leurs loyers car ils doivent s'acheter des Iphone et des écrans plats, qu'ils seront invirables et qu'ils dégraderont le bien. Les français n'ont plus d'éducation et de morale, de principes et de coeur, cela coute très chers à la société et les propriétaires ne veulent plus louer !
a écrit le 29/08/2014 à 14:02 :
Est la plus value a 30 ans... Un bel investissement l immobilier vous acheter pou defiscaiser et le locataire et l état vous vole votre bien...
a écrit le 29/08/2014 à 13:14 :
On va pouvoir voir si le "choc de l'offre" est appliqué et surtout si nos dirigeants savent faire la différence entre offre et demande. Héhé.
a écrit le 29/08/2014 à 12:47 :
Investissement locatif = appauvrissement des propriétaires. N'ayant pas vraiment eu le choix, j'ai investi dans une maison comportant 2 appartements, dont l'un que je loue. En faisant mes comptes, j'ai décidé, dès la fin du bail en cours, ce cesser cette location:
8600 € de loyers - 962 € de CSG - 2000 € d'intérêts d'emprunt - 2200 € d'IRPP supplémentaire sur les loyers - 1000 € de frais d'entretien divers = revenus net de 2438 € par an, soir un amortissement pour un bien acheté 135 000 € d'une durée de ... 55 ans!
Sans compter les frais de remise en état de l'appartement entre chaque locataire...
Et nos chers dirigeants s'étonne du nombre de logements vacants! Tous des clowns!
Réponse de le 29/08/2014 à 12:59 :
tu as raison. j ai deux biens acquis en 2004. je ne peux pas les vendre. je suis taxé a 30%. je n ai rien contre les impots. faut en payer .
quand j ai acheté en 2004, la cdg était a 3%.la crds n existait pas et on était exonéré d impots au bout de 15 ans.
maintenant presque 17% de csg crds et 25 ans pour etre exonérés d impots et de crds csg.
comment vendre dans ces conditions?
Réponse de le 29/08/2014 à 13:10 :
Mais c'est de votre faute, c'est pas la faute à l'état ! Vous avez acheté en voulant faire de l'argent, mais sans calculer les impots et les frais, donc normal. Apprenez à calculer avant d'acheter, c'est tout.
Réponse de le 29/08/2014 à 14:00 :
"je suis taxé a 30%" : Vous nous rappelez à combien s'élèvent les taxes sur les bénéfices des entreprises svp?
"je n ai rien contre les impots. faut en payer" : C'est tellement mieux quand d'autres les payent...
Réponse de le 29/08/2014 à 16:54 :
@carpatrick : je me sents de moins en moins seul . Il est inutile de louer aujourd hui compte tenu de la rentabilité en intégrant le maintien de son bien en bon état mais il y a même des bobos capable de dire qu un logement s use moins vite lorsqu il est occupé . Je louerai , je vendrai , j investirai en france quand les PV seront alignees sur ce qui se pratique au plus haut en europe 15 ans ( 10 en allemagne) et lorsque on reviendra sur les lois favorisants les locataires .La il s agit de mesurettes qui n auront aucune incidence sur l immobilier .
a écrit le 29/08/2014 à 12:27 :
Pour relancer le bâtiment, il faut tout simplement permettre aux propriétaires de se séparer facilement d’un locataire mauvais payeur. Cela permettrait au locataire de trouver plus facilement un logement.
Réponse de le 29/08/2014 à 13:11 :
c'est pas ça le problème, car au bout d'un moment, le mauvais payeur se fait virer et en plus, ils sont rares...donc faut chercher ailleurs les causes
Réponse de le 29/08/2014 à 14:07 :
"donc faut chercher ailleurs les causes " : Très juste... Pour rappel, il faut gagner combien pour louer un studio à 500 euros? 1500 euros. Combien de français gagne ça? Il faut louer à combien un studio acheté à 130 000 euros pour faire une opération rentable sans perfusion d'argent public? Grosso modo 130 000 divisé par 210, soit 620 euros.
Le problème est du côté des prix. Qu'on arrête de les maintenir à coup d'APL, PTZ, Scellier, Duflot, etc. et le marché jouera son rôle.
a écrit le 29/08/2014 à 11:44 :
Fuyez l'investissement locatif comme la peste..... Après la mise en place de la Loi Quillot en faveur des locataires (MINISTRE SOCIALISTE) le 22 juin 1982 et DUFLOT, Loi Alur, les socialiste ont "touché et coulé" le bâtiment.
Réponse de le 29/08/2014 à 13:14 :
Le saviez vous ?? C'est à cause des gens comme vous que les loyers sont trop chers et plus personne n'a les moyens de payer. Mais ne vous inquiétez pas, les prix vont s'effondrer quand les banques vont arreter de prêter aux gens comme vous. Un conseil : investissez sur autre chose que le logement, car au bout d'un moment, le peuple ne peut plus payer et donc les prix s'écroulent.
Réponse de le 29/08/2014 à 13:58 :
Amusant que vous fassiez le tri des mesures des (quelques) ministres socialistes en omettant au premier chef celles du gouvernement Sarkozy. Selon les estimations les plus courantes le dispositif Scellier nous a coûté 40 milliards €, et a été la principale raison de l'augmentation des prix en 2011 (2/3 des programmes neufs).
Vous avez raison : il est temps pour les investisseurs nantis et gorgés de cadeaux fiscaux de quitter le navire. Mais s'il sombre, n'accablez pas les socialistes, mais plutôt la droite qui a tellement concédé de cadeaux à sa clientèle qu'elle en a pourri le marché.
Laissons donc aux socialistes appliquer les recettes libérales de la loi du marché, afin qu'il se rééquilibre.
Ou bien, non, à la réflexion, faisons rendre gorge tous ces parasites qui se plaignent la bouche pleine en les incitant à investir dans un marché qui se casse la figure : d'une pierre deux coups !
a écrit le 29/08/2014 à 11:40 :
Les mesures annoncées n'auront aucun effet.Car le problème est ailleurs et le gvt le sait bien,l'immobilier est surtaxé et subit maintenant le même sort que le travail.Gros code de lois et règlements et difficultés de se débarrasser du bien ou du salarié.
Réponse de le 29/08/2014 à 15:33 :
Exacte, j'aurai pas dit mieux !
a écrit le 29/08/2014 à 11:36 :
2 mesures simples:exonérer le revenu foncier des 15% de CSG
sortir les appartements loués de L'ISF
et le batiment explose, surtout si on surtaxe l'assurance vie à la place
Réponse de le 29/08/2014 à 14:04 :
Obligation de respect de la règle du tiers des revenus en présence d'APL pour que mes impôts ne subventionnent pas la rente, les prix explosent, puis le bâtiment repart.
a écrit le 29/08/2014 à 11:24 :
1:/ aidezle batiment, c est bien de faire des metropoles ,mais s il n y a pas d entrprisses avec des salaires correct se seras des metropoles dortoir,? 2/les patrons dissent que leur guout et de 30% de plus ? ALORS SI ONT SUPRIME LES DROIT SOCIAUX ? CELA NE FERAS QU APAUVIR LE PEUPLE. ET BLOQUE L ECONOMIE INTERIEUR? on nous conpare beaucoup a l allemagne ? mais personne ne regarde la suisse,? le smic y est a 3000 EUROS ,,? ET ILS NE VIVENT PAS DE DROIT SOCIAUX? LES PATRONS FRANCAIS ONT TOUJOURS VOULUE NE PAS PAYER LA CLASSE OUVRIERE ? EST CEST DE LA QU EST VENUE LA COMPASATION DES DROIT SOCIAUX PAR LA GAUCHE? MORALITE? SI L ON AVAIS MIS L ARGENT DES DROIT SOCIAUX DANS LES SALAIRES ONT N EN SERAIS PAS LA??? VOILA LE CONSTAT DE 30ANS D INCONPETANCE PATRONNALES ET POLITIQUE DE DROITE COMME DE GAUCHE???
a écrit le 29/08/2014 à 11:01 :
Les niches s'enrichissent et toujours plus complexes comme celle là. Vous serez sous l'œil du fisc un bon bout de temps avec un locataire aux ressources plafonnées svp sinon? mais faire payer un loyer à ces descendants ou ascendants trop fort et tout cela pour un contrat longue durée. L'administration embauche.
a écrit le 29/08/2014 à 10:48 :
qui va les construires , si ce n est que des étrangers ensuite il faut un revenu de 3 a 3.500e , ou avoir une ribambelles de gosses + un revenu pour batir ou acheter. avant les gens i arrivait c était dur , mais la vie était moins chere avec l euro tout a flamber +les gouvernements successifs ont fait grimper les taxes tva et j en passe . acheter sa maison , aujourd’hui ne sert a rien elle ne sera jamais a vous sauf si vous gagner au loto
a écrit le 29/08/2014 à 10:43 :
Le problème vient surtout du coût du logement. Les Français n'ont tout simplement plus les moyens d'investir ou d'acheter à ce niveau de prix. Agissons en libéraux, laissons le marché se réguler tout seul par une baisse des prix. Ce sera douloureux mais plus sain à long terme qu'un marché gonflé aux incitations fiscales!
Réponse de le 29/08/2014 à 11:20 :
Pour les investisseurs, c'est la rentabilité en chute libre qui est en cause. Le montant des loyers ne peut pas suivre l'augmentation du prix des logements (gonflés en partie par les interventions de l'état). Et donc en final, les investisseurs n'investissent plus !
Réponse de le 29/08/2014 à 12:54 :
Oui entièrement d'accord!
a écrit le 29/08/2014 à 10:35 :
Pour construire 500.000 logements par an, il faut les financer. L'état n'en ayant pas les moyens, il ne reste que le privé.
Mais que propose t'on à un investisseur: Taxe sur l'achat, Taxe sur les loyers, Taxe sur le patrimoine (ISF) et Taxe sur la Plus-Value. A ce prix-là, qui a envie de s'emmerder avec des locataires?
Seule solution pour régler la crise du logement et vraiment relancer la construction: exonérer d'impôt tous les loyers de baux de 9 ans. Alors l'argent affluera pour relancer le secteur. Les loyers baisseront au profit du pouvoir d'achat et des milliers de résidences qui sont vides 8 mois par an sur les côtes atlantiques et méditerranéenne seront soudainement occupée.

Trop d'impôt tue l'impôt...
Réponse de le 30/08/2014 à 6:13 :
"Pour construire 500.000 logements par an, il faut les financer"

pour les financer la piste de la baisse des prix est efficace aussi, et ce n'est pas en subventionnant à outrance que ça les fait baisser, tout le monde le sait que les subventions sont alors versées en fin de compte dans les poches des vendeurs
a écrit le 29/08/2014 à 10:08 :
On a trop construit par rapport à ce que les gens peuvent payer. Il reste le problème tabou du refus croissant des familles normales de se loger dans les quartiers sensibles, où souvent d'ailleurs on détruit des logements sans les remplacer à 100 %.
a écrit le 29/08/2014 à 10:03 :
encore de l argent du contribuable foutu en l air. Comment veut on redynamiser l industrie francaise en incitant les gens a investir dans le parpaing et en maintenant une politique de l immobilier cher ? si vous devez payer 100 pour vous loger, vous aller pas travailler pour 110 ! La cerise sur le gateau ets evdiement la possibilite de loger le fiston (meritant bien sur) pour pas cher en deduisant l achat de son appart des impots ... La france est vraiment mal partie
a écrit le 29/08/2014 à 9:59 :
Pour relancer ce secteur, il faut aussi redonner confiance aux investisseurs et solder les affaires en cours dans ce milieu.
Affaire Apollonia : Escroquerie en bande organisée dans l'immobilier, avec l'implication de Banques, notaires, ... 1000 victimes / 1 milliard €.
L'affaire instruite au tribunal depuis 2008 piétine.
Comment voulez-vous que les français prennent des risques, si la justice ne sanctionne pas lourdement et rapidement les brebis galeuses de ce métier ? #affaireapollonia
a écrit le 29/08/2014 à 9:58 :
C est un bon test pour valls

Va-t-il encore faite du bricolage d énarques ??
a écrit le 29/08/2014 à 9:55 :
Toujours pareil : des usines à gaz et encore des usines à gaz. Comment font-ils ailleurs ?
a écrit le 29/08/2014 à 9:34 :
autre mesure qui pourrait être envisagée, et qui rassurerait nombre de petits propriétaires terriens, aux revenus plus que faibles, si on supprimait les zones vertes, qui avantagent certains chanceux, qui eux ont quasiment " gagné à la loterie " et tirent des fortunes de la vente de leur terrain! Il y a si peu de terrains à bâtir sur certaines communes qu'ils enflent les prix démesurément !!!!
a écrit le 29/08/2014 à 9:30 :
Le Gouvernement ferait mieux de se demander pourquoi la construction s'effondre dans un pays où la demande de logements est très forte. Les prix sont très élevés mais la demande n'est pas solvable. Prendre une mesure de soutien des prix dans un tel contexte est au minimum assez surprenante.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:56 :
C'est vrai que quand on fait un mauvais diagnostique, on donne le mauvais remède. Le gouvernement ne voit que des problèmes de coût d'achat du bien là ou il y a un problème de confiance dans la constructions immobilière : instabilité fiscale, perspective de baisse continue du pouvoir d'achat, inflation des normes et coût de construction, inflation des charges, insécurité est biens et des personnes, conflits de voisinage... Pour ces problèmes, l'état n'apporte aucune solution. Il a même oublié de favoriser l'accession à la propriété des familles modestes, c'est pour dire la confiance qu'il a en l'avenir...
a écrit le 29/08/2014 à 9:22 :
Pour relancer ce secteur, il faut aussi redonner confiance aux investisseurs et solder les affaires en cours dans ce milieu.
Affaire Apollonia : Escroquerie en bande organisée dans l'immobilier, avec l'implication de Banques, notaires, ... 1000 victimes / 1 milliard €.
L'affaire instruite au tribunal depuis 2008 piétine.
Comment voulez-vous que les français prennent des risques dans ce milieu, si la justice ne sanctionne pas lourdement et rapidement les brebis galeuses de ce métier ? #affaireapollonia
(nota : les notaires mis en examen continuent toujours à exercer,...)
Réponse de le 29/08/2014 à 9:59 :
Tout à fait d'accord avec vous. C'est cela le rôle premier d'un Etat. Au lieu de s'appliquer à remplir pleinement son rôle de régulateur l'Etat Français bidouille constamment en intervenant sur le marché et fini systématiquement par le déséquilibré. C'était vrai avec la droite, mais avec les socialistes, ça dépasse toutes les espérances.
Cette Etat est bien trop interventionniste dans tous les domaines, à tel point qu'il n'a même plus capable de remplir ses tâches régaliennes.
Affligeant !
a écrit le 29/08/2014 à 9:19 :
les loi de sarko n'étaient pas bon on les a supprimer par ce que c'est la droit meme le ps surpprime c'est propre loi parce quelle ne sont pas bonne super la gauche
Réponse de le 29/08/2014 à 10:04 :
Rien compris. reprenez s'il vous plait.
Réponse de le 29/08/2014 à 12:19 :
@super : oula vous avez un sacré souci avec la langue française vous. A ce point c'est même assez grave je trouve.
a écrit le 29/08/2014 à 9:16 :
ça ne marchera pas , les gens n'ont plus confiance dans ces gouvernants, les règles changent tout le temps!
a écrit le 29/08/2014 à 9:14 :
Investir dans l'immobilier c'est de la folie. Impôts locaux, fonciers...
Avoir un locataire qui a tous les droits ... non merci + CSG etc...
Terminé l'immobilier
Réponse de le 29/08/2014 à 9:29 :
tu as complètement raison : va investir dans les entreprises
a écrit le 29/08/2014 à 9:09 :
Avant le 1er février 2012, vous étiez exonérés d'impôt sur les +values et Csg au bout de 15 ans de détention, alors ces mesurettes ne répondront pas aux attentes des investisseurs autant profiter de l'argent, le dépenser afin d'éviter tous ces impôts. Pour un investisseur, il vaut mieux aller en vacances.....
a écrit le 29/08/2014 à 9:03 :
La construction d'un logement est un investissement sur du long terme et à la vitesse ou varie la fiscalité... Nos dirigeants on perdu la confiance
a écrit le 29/08/2014 à 8:48 :
L'offre de logement est trop importante dans la quasi totalité de la France, bien supérieure à la demande. Les propriétaires ont les plus grandes difficultés à louer leurs maisons et appartements, toutes les études et statistiques le montrent...seul nos gouvernants ne le voient pas, c'est normal: ils ne sont pas sur la même planète.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:08 :
On peut comprendre à vos propos que vous tentez -avec plus ou moins de succès- de louer vos logements.
En vérité, il n'y a pas trop de logements, au contraire tout le mode crie qu'on en manque, étant donné l'évolution démographique (croissance de la population) , sociologique (décohabitation) et technique (vétusté d'anciens logements).
Ce qui est trop important, ce sont les PRIX qui sont devenus inaccessibles pour les jeunes tant à l'achat qu'à la location.
Face à cela, il faut absolument cesser les mesures fiscales qui favorise l'investissement locatif, car ces mesures ont encore gonfler la bulle par la demande. Par ailleurs, il faut construire en nombre des logements neufs et performants, et faire durablement baisser les prix du marché.
Réponse de le 29/08/2014 à 10:02 :
@blonde. Trop de logements en France ? Je crois que vous vous trompez de pays. C'est tout le contraire, il en manque cruellement ! Et effectivement beaucoup ont du mal à se louer. Une preuve supplémentaire des déséquilibres sur ce marché. L'Etat par ses interventions répétées et désordonnées n'y est pas pour rien.
Réponse de le 29/08/2014 à 12:14 :
ne vous battez pas, il y a effectivement trop de logement et une crise du logement.. Il y a trop de logement la ou il n'y a pas/peu de demande, et pas assez la ou il y a beaucoup de demande. C'est un premier fait, ensuite il y a aussi souvent des defauts d'aequation. Zone universitaire ou il y a peu de petits logements, ou une zone ou il y a beaucoup d'emploi, mais pas beaucoup de grand produits pour une famille
Réponse de le 29/08/2014 à 13:17 :
Ca se voit vous ne connaissez rien à l'immobilier. bien sur y a très peu d'annonces, car les proprios refusent de louer à bas prix et attendent une meilleure saison. Mais en vrai, y a trop de logements en France SAUF sur paris et sa région. C'est clair et net. Y a trop de logements, et maintenant, les prix vont chuter en province, c'est pour ça que les annonces sont si RARES !
a écrit le 29/08/2014 à 8:44 :
On a augmenté mes impots pour que les familles aises qui veulent loger le fiston paient leur logement 30% moins cher que moi.
scandale d etat!
Réponse de le 29/08/2014 à 8:58 :
Le vrai scandale est que l on ne peut pas virer un locataire qui ne paie pas. L état fait du social sur le dos des particuliers.... Quand a pouvoir loger ses enfants lorsque l on investi, je ne vois pas ou est le scandale.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:30 :
tu n'as qu'à sortir de l'investissement immobilier ou ne pas y rentrer, c'est simple
Réponse de le 29/08/2014 à 11:17 :
Il fait penser un petit peu à l'efficacité économique et pas uniquement à la lutte des classes! Vous avez lu l'article? 10 000 ventes de perdues à cause de cette interdiction présente dans la loi duflot! à 200 000 euros en moyenne le logement , cela fait une perte de chiffre d'affaire de 2 milliards ! Et combien d'emploi perdu chez les constructeurs à cause de votre idéologie ?
Réponse de le 30/08/2014 à 6:09 :
à long terme ce ne sont pas des emplois de perdus mais des emplois de gagnés : les prix baissent et on arrête l'intervention publique dans ce secteur qui fausse l'offre et la demande
a écrit le 29/08/2014 à 8:26 :
Mouai... pas de quoi fouetter un chat.
L'offre est trops élevée par rapport à la demande, nous avons trop construit ces 20 dernières années.
Le marché se rééquilibre, c'est tout.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:03 :
avis aux propriétaires: N'oubliez pas de faire payer la taxe d'ordure ménagère à vos locataires c'est une charge récupérable.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:59 :
avis aux locataires: N'oubliez pas de peindre votre appartement en rouge, de mettre des clous partout et de faire des trous dans la moquette et le faux plafond, voir votre proprietaire se tirer les cheveux car il a perdu son investissement, c'est aussi un plaisir récupérable.
Réponse de le 29/08/2014 à 10:04 :
Vous racontez n'importe quoi ! L'offre n'est pas trop élevée en France... C'est tout le contraire. Et non, le marché ne se rééquilibre pas, c'est bien le problème. Trop de protection des locataires et trop d'interventions de l'Etat.
Réponse de le 29/08/2014 à 13:19 :
Vous ne connaissez rien à l'immobilier. bien sur y a très peu d'annonces, car les proprios refusent de louer à bas prix et attendent une meilleure saison. Mais en vrai, y a trop de logements en France SAUF sur paris et sa région. C'est clair et net. Y a trop de logements, et maintenant, les prix vont chuter en province, c'est pour ça que les annonces sont si RARES, car ils ne veulent pas brader, mais ça va pas tarder ! Ne dites rien au lieu d'écrire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :