Résidences secondaires : les étrangers délaissent de plus en plus la France

 |   |  321  mots
Le nombre de transactions, en repli depuis 2009, enregistre cette année une baisse à deux chiffres (-13%), selon l'étude annuelle de BNP Paribas International Buyers.
Le nombre de transactions, en repli depuis 2009, enregistre cette année une baisse à deux chiffres (-13%), selon l'étude annuelle de BNP Paribas International Buyers. (Crédits : Reuters)
Les non-résidents ont surtout moins acheté en province, le nombre d'acquisitions en Ile-de-France restant quasi stable (-0,6%) selon l'étude annuelle de BNP Paribas International Buyers.

Le nombre de résidences secondaires acquises par des étrangers en France a encore baissé en 2013, avec un recul particulièrement marqué en province, d'après l'étude annuelle de BNP Paribas International Buyers.

Un montant quasi stable

Selon cette étude, le nombre de transactions, en repli depuis 2009, enregistre cette année une baisse à deux chiffres (-13%). Les non-résidents ont surtout moins acheté en province, le nombre d'acquisitions en Ile-de-France restant quasi stable (-0,6%).

Le montant moyen des transactions est en légère hausse (+1%), à 354.000 euros contre 351.000 euros en 2012, un prix moyen qui passe presque du simple au double entre la province et la région parisienne (330.000 euros contre 584.000 euros).

A la recherche de la bonne affaire

Pour expliquer ce phénomène, François Laforie, directeur de l'activité BNP Paribas International Buyers, cité dans un communiqué, estime que le marché des non-résidents est devenu plus sélectif:

"Les acquéreurs étrangers sont à la recherche des bonnes affaires, tirant ainsi les leçons de l'évolution du marché depuis trois ans, particulièrement dans les régions de villégiature. Grâce notamment à une reprise économique plus forte, les Britanniques et les Suisses se distinguent".

Les Britanniques restent les principaux acquéreurs

Les premiers restent les principaux acquéreurs de maisons secondaires en France, avec un quart des acquisitions, surtout dans l'ouest de la France, devant les Belges qui sont en tête dans le Nord, l'Auvergne et le Languedoc-Roussillon.

Cette année, l'étude, réalisée à partir des déclarations de transactions effectuées par les notaires ainsi qu'à partir d'entretiens réalisés par téléphone auprès d'un panel d'agents immobiliers et de courtiers et de questionnaires en ligne adressés à une clientèle d'expatriés, comporte aussi une comparaison des coûts fiscaux d'acquisition dans neuf pays. La France, dans la moyenne, se place ainsi derrière les États-Unis, l'Italie et le Portugal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2014 à 2:43 :
moi j'ai investi au canada apres avoir liquider ma société, je le regrette vraiment pas. Il me reste rien en France, avec le socialisme à l'echelle nationale c'est droit dans le mur!!!
Réponse de le 01/09/2014 à 15:33 :
Surtout restez y !
Mais surtout ne venez pas vous faire soigner en France en cas de gros pépin!
Réponse de le 02/09/2014 à 11:49 :
Parce-que l'avant socialisme était mieux? Vous trouviez normal de payer plus d'impôt sur les bénéfices de votre société que papi et mamie sur leurs 200 000 euros de PV immobilières? Ils ont peut-être payer une taxe transport pour les infrastructures publique qui ont fait la valeur de leurs biens?
A votre avis, pourquoi ils sont si nombreux à avoir découvert la crise en 2012???
Réponse de le 05/09/2014 à 11:03 :
@jAc
Ca dépend si ce monsieur paye les cotisations à notre système social, on à besoin de lui car au train ou vont les choses ont aura bientôt plus de bénéficiaires non cotisant à notre système social que de bénéficiaires cotisant. Et encore heureusement que le conseil constitutionnel a re-cadré le projet gouvernemental car la ça devenait un gouffre sans fond
Réponse de le 20/09/2014 à 15:24 :
Pourquoi ne pas venir se faire soigner en France ? Tous les immigrés clandestins le font bien, qui coûtent des milliards à la sécu . Deux poids deux mesures ???

a écrit le 30/08/2014 à 0:08 :
Evidemment les franchouillards ronchons tendance conservatrice vont nous ressortir le couplet habituel de la décadence du pays.
Pourtant, le constat n'est pas bien compliqué : les prix de l'immobilier sont élevés en France alors qu'ils se sont effondrés dans les pays du sud de l'Europe. Alors pourquoi acheter en France ?!
Réponse de le 31/08/2014 à 19:42 :
Les prix de l'immobilier élevés?, pas partout. Paris et grandes villes exclues les prix ont au mieux stagnés sinon baissés. Notre pays va à vau l'eau avec un petit président qui pourtant n'hésite pas à mouiller sa chemise au sens propre. Non content de ridiculiser les français il n'a aucune crédibilité politique et économique au niveau mondial. Peu rassurant pour convaincre les étrangers d'investir en France.
Réponse de le 02/09/2014 à 11:52 :
"Les prix de l'immobilier élevés?, pas partout." : Ha bon? Combien de ville avec des logement à plus de 400 euros (en bref, où il faut gagner plus d'un SMIC pour louer un clapier)?
"Peu rassurant pour convaincre les étrangers d'investir en France. " : La demande dépasse déjà l'offre, une hausse de la demande ne sert que la hausse des prix. Il est nuisible d'attirer des investisseurs : Un immobilier à la valeur "logement" aspirera moins les revenus des consommateurs qu'un immobilier à la valeur "investissement".
a écrit le 29/08/2014 à 16:12 :
Apres avoi vendu ma residence secondaire en France fin 2012, depuis l'arrivee au pouvoir des gauchistes , je savais que le pays allait droit dans un mur quand il est gere par des socialo-commuistes ca ne marche jamais !! Je suis heureux d'avoir reinvesti aux Etats-Unis et plus en France
Réponse de le 29/08/2014 à 22:16 :
Mauvais francais !
Réponse de le 30/08/2014 à 0:05 :
C'est que les deux mandats de Chirac et celui de Sarko ont super bien marché...
Réponse de le 30/08/2014 à 20:55 :
C'est une idée!
je m'en vais fonder le parti commuiste...
Réponse de le 13/09/2014 à 8:36 :
La droite comme la gauche, font tout pour que les riches gagnent encore plus. Vous n'auriez jamais du quitter le pays...
a écrit le 29/08/2014 à 14:33 :
c'est comme ça, plus on taxe moins on gagne. Impots par ci, impots par là, un coup de 75% par ci, un coup sur les residences secondaires par là, et ceux qui ont un peu d'argent partent...merci François! enfin pour ceux qui restent bon courage...
Réponse de le 30/08/2014 à 8:01 :
C'est Sarkozy qui a allongé le délai de détention à 30 ans et Hollande qui la ramène à 22 ans.
Réponse de le 30/08/2014 à 21:40 :
@mauricius: vous avez raison mais il faut précisez que FH comme à son habitude à encore menti : s il a ramené les PV de 30 à 22 il a aussi fortement alourdi la CSG pour les 8 années qui suivent la 22 ieme annee et par conséquent cela fait très peu de difference une fois payé la PV + CSG
Réponse de le 03/09/2014 à 7:04 :
ce sont des plus values réalisées sans rien branler, par conséquent il faut taxer bien davantage
Réponse de le 09/09/2014 à 16:03 :
Bosser tous les WE et vacances pour restaurer de l'ancien, c'est ne rien branler? Mon conjoint a plutôt l'impression d'avoir donner de la valeur à la maison pour que l'état puisse se gaver à la revente. De plus les artisans à la campagne sont bien contents d'avoir les résidences secondaires pour remplir leurs carnets de commande. Cela fait de la TVA dans les poches de l'état. Entre impôts fonciers, taxe d'habitation et TVA, je peux dire que l'état en a déjà bien profité!
Réponse de le 04/11/2014 à 9:51 :
Votre plus value est calculée sur la différence entre le prix de vente et le total coût de l'acquisition et les travaux que vous avez fait faire par des artisans. De plus le coût d'acquisition et le coût des travaux sont revalorisées en fonction de l'inflation. Donc vous n'êtes taxé que sur ce que vous avez réellement gagné.
a écrit le 29/08/2014 à 14:30 :
En attendant mieux nous sommes encore 1er au classement touristique. campings, maisons d'hôte et hostellerie tournent donc bien. l'argent qui ne circule pas est condamnable donc taxable à merci.
Réponse de le 30/08/2014 à 6:55 :
@quick : oui nous sommes encore la première destination touristique du monde mais pour combien de temps? Je confirme que dans le Périgord c est le grand départ des anglais .Je confirme que dans les Pyrénées l immobilier de montagne s effondre avec des prix qui ont beaucoup baissé mais quelle personne stupide aujourd hui achètera une résidence de loisir sachant par ex que dans 30 ans il devra payer encore CSG sur la PV de la vente même si le prix de son bien immobilier suit la courbe de l inflation
Réponse de le 04/11/2014 à 9:53 :
Si le prix de votre bien immobilier a suivi la courbe de l'inflation, vous ne payerez pas d'impôt à la revente, car le coût d'acquisition est revalorisé en fonction de l'évolution de l'inflation depuis la date d'acquisition.
a écrit le 29/08/2014 à 13:22 :
Qui souhaiterait encore s'établir, même momentanément, dans un pays considéré à l'international comme peu hospitalier, aux innombrables taxes et règlements si compliqués et en voie de déchéance???
a écrit le 29/08/2014 à 13:18 :
Avec des prix de l immobilier tres bas en Espagne, Grèce ou Italie ce n est pas étonnant
Réponse de le 29/08/2014 à 18:42 :
En plus de cela les étrangers y sont les bienvenues.
a écrit le 29/08/2014 à 12:35 :
Votre titre est tendancieux, malheureusement comme souvent dans les Médias français. Quand va-t-on enfin faire de l'information sans ces approches biaisées systématiquement négatives ?
a écrit le 29/08/2014 à 12:19 :
Pourquoi vous ne prenez pas en compte les récentes taxations sur leurs biens français dans leur pays d'origine ?
Ex: Suède, Danemark etc...
a écrit le 29/08/2014 à 10:09 :
Très bien et tant mieux, on est en manque de logements !
Réponse de le 29/08/2014 à 16:59 :
@dilemblue ou quand la bêtise atteint son paroxysme : on va vous loger au fond de la Creuse ou du Périgord à la place des anglais qui fuient notre pays car trop taxé
a écrit le 29/08/2014 à 10:04 :
les etrangers sont pas plus cons que les autres. ils vont pas acheter quelque chose de surrevalue et qui va perdre de la valeur !
a écrit le 29/08/2014 à 9:50 :
Ils ont tout acheté, il n'y a donc plus rien de disponible...
En Corse, une personne âgée disait que c'était triste, ils n'étaient plus beaucoup dans leur village, l'hiver, c'était critique (neige, en cas d'ennui, pas évident). L'ennui est que ça ne doit pas être très facile d'acheter (règles complexes, toute la famille et les cousins lointains doivent donner leur accord pour les successions, d'où des ruines), et qui s'y installerait de façon permanente ?
Si des gens trouvent le moyen de maintenir des habitations qui péricliteraient, c'est bien, mais acheter des ruines à prix d'or fait grimper les prix de façon inconsidérée.
Réponse de le 30/08/2014 à 4:46 :
La Corse, ce pays de la corruption et des mafias...C'est comme l'Italie du sud...et en plus, tous les jeunes ont fui ce pays,pour aller en métropole, alors pas la peine de regretter cette ile à la mentalité si mauvaise...
a écrit le 29/08/2014 à 9:13 :
Vous avez raison je suis français et j'ai acheté un appartement pour mes vacances, mais en Espagne. Ne venez plus tant que ces bobos de gauche sont au pouvoir, ils n'ont qu'à couler.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:33 :
Il faudra réinvestir quand des gens compétents et honnêtes accéderont au pouvoir.
Réponse de le 29/08/2014 à 11:42 :
surement pas avec l'umps que vous trouvère des gens honnêtes...
Réponse de le 29/08/2014 à 16:29 :
Mais surement avec les deux front, l'un raciste l'autre anticapitaliste bienvenue aux étrangers en France
a écrit le 29/08/2014 à 8:44 :
A mon avis, votre allusion est un peu déplacée. Et si c’était parce qu’il y a aussi une crise dans leur pays et qu’ils n’ont plus l’argent pour entretenir une maison secondaire, que ce soit en France ou ailleurs? Savez-vous que dans de nombreux pays la retraite est par capitalisation et non par répartition? Donc si la bourse baisse, les retraites suivent. Et ça fait quelques années que la bourse n’est pas folichonne, mais si elle a connu un petit regain ces derniers temps. S’il vous plait, n’accablez pas plus notre pays plus que ce qu’il le mérite.
a écrit le 29/08/2014 à 8:33 :
Voilà une bonne nouvelle pour les français qui veulent accéder à la propriété : si la demande baisse plus vite que l'offre, alors les prix ont une chance de baisser au final, une fois que les vendeurs se rendront compte que leur culbute à 100% n'est plus atteignable...
Réponse de le 05/09/2014 à 21:44 :
ceux qui veulent accéder à la propriété cherchent avant tout un logement dans un coin où ils ont du boulot. Les résidences secondaires sont plutôt dans des coins 'tranquilles" , donc où il n'y a pas trop de boulot.
a écrit le 29/08/2014 à 8:04 :
Et cela vous étonne ?
a écrit le 29/08/2014 à 7:44 :
Pourquoi les riches étrangers ne viennent plus en France?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :