Immobilier : à Paris, les ménages modestes de moins en moins propriétaires

Le prix moyen au m² passé de 5.200 euros fin 2005 à près de 8.000 euros fin 2015 a rendu "très difficile" l'accès à la propriété pour les ménages modestes et même intermédiaires. Cadres et dirigeants d'entreprises comptent pour 63% des acquéreurs, selon une étude des notaires.
De 2005 à 2015, la proportion de cadres et dirigeants d'entreprises parmi les acquéreurs d'un appartement dans la capitale a grimpé à 63% contre 48%.
De 2005 à 2015, la proportion de cadres et dirigeants d'entreprises parmi les acquéreurs d'un appartement dans la capitale a grimpé à 63% contre 48%. (Crédits : REUTERS/Christian Hartmann)

La flambée de l'immobilier parisien a éloigné les ménages modestes et intermédiaires de l'accès à la propriété. Environ deux acquéreurs de logement sur trois sont désormais des cadres ou des dirigeants d'entreprise à Paris, constatent la Chambre des notaires de Paris dans une note publiée mardi.

De 2005 à 2015, la proportion de cadres et dirigeants d'entreprises parmi les acquéreurs d'un appartement dans la capitale a grimpé à 63% contre 48%, soit un bond de 15 points en dix ans, soulignent les notaires. En Ile-de-France, la hausse de ces catégories sociales aisées a été de 10 points sur la période, pour atteindre 44%. Les ménages intermédiaires ne réalisent plus qu'un achat de logement sur cinq (21%) environ dans la capitale, contre 29% il y a dix ans. Encore à l'origine de 13% des transactions il y a dix ans, employés et ouvriers sont de leur côté tombés à 7%, une proportion égale à celle des retraités, en légère hausse (6% en 2005).

A Paris, le prix moyen au m² a flambé de 54% en dix ans, passant de 5.200 euros fin 2005 à près de 8.000 euros fin 2015, ce qui a rendu "très difficile" l'accession à la propriété pour les ménages modestes et même intermédiaires, observent les notaires.

Phénomène semblable dans la petite couronne

La même évolution est à l'oeuvre en petite couronne, où la part des employés et des ouvriers recule fortement (-8 points à 18%) en particulier dans le département le plus cher, celui des Hauts-de-Seine (11% en 2015, soit 7 points de recul en 10 ans).

La progression des cadres et dirigeants d'entreprise y est également très notable : ils ont réalisé l'an dernier 43% des acquisitions de logements (+11 points), tandis que les professions intermédiaires reculaient à 30% (-4 points).

En Seine-Saint-Denis, qui demeure le département de petite couronne le plus abordable, la part des dirigeants d'entreprise et cadres est moindre à 30%, mais elle progresse tout de même de 9 points en dix ans.

Des changements moins marquants dans la grande couronne

En revanche, en grande couronne, où les prix sont plus accessibles, l'origine socio-professionnelle des acquéreurs demeure plus diversifiée, observent les notaires. La part des cadres et dirigeants d'entreprise y augmente aussi, mais dans des proportions plus modestes (+3 points à 32%) au détriment des employés et ouvriers (-4 points), toutefois encore assez présents puisqu'ils représentent 29% des acquéreurs d'appartements.

La typologie des acquéreurs de maisons en grande couronne est restée plus stable, ces dix dernières années : les dirigeants d'entreprise et cadres y représentent 32% (+3 points), les professions intermédiaires 33% (-1 point), les employés-ouvriers 30% (-1 point) et les retraités 5% (+1 point).

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 13/05/2016 à 7:02
Signaler
Les cotisants ne peuvent plus racheter les investissements des retraités? Vraiment? Le délai moyen de vente pour un appart à Paris n'est que de 8 semaines pour un m2 qui dépasse en moyenne les 8000 euros. Il semblerait que si vous vous ne pouvez pas,...

à écrit le 12/05/2016 à 7:38
Signaler
Débat très intéressant que tout ça, il faut malgré tout rétablir quelques vérités: -le secteur Immo n'est pas subventionné, personne ne touche de cash. Il s'agit juste de baisses d'impôts qui sont, en France, considérés comme des gros mots. La fiscal...

le 12/05/2016 à 19:23
Signaler
"Il s'agit juste de baisses d'impôts qui sont, en France, considérés comme des gros mots" : Les baisses d'impôts sont équivalentes à des chèques. Les perdants dans l'histoire sont ceux qui payent leurs impôts plein pot et leurs logements plus cher p...

le 12/05/2016 à 22:43
Signaler
@@pitcho : il est certain que les ménages modestes qui payent 900 euros de loyer pour 25 m2 à @alatar , même s ils sont ses amis, ne pourront jamais devenir propriétaires et prefereront toujours un loyer hlm type pinel .

le 13/05/2016 à 6:53
Signaler
@@Pitcho: tout d'abord je ne pleurniche pas, j'explique une situation. Ensuite ces baisses d'impôts n'ont pas à intervenir sur quelques secteurs comme l'immo et certaines niches fiscales mais doivent être généralisées et simplifiées. Quant à l'interv...

le 13/05/2016 à 12:41
Signaler
"La suppression de l'intervention de l'état accentuerait le phénomène de gentrification des centre-villes comme à Londres" : Si deux pauvres se battent pour une chambre de bonne convertie en studio et que l'état file 300 euros à chacun, les deux pauv...

le 13/05/2016 à 18:09
Signaler
Quand on gagne 1800 euros on ne cherche pas à vivre à Paris, ou alors on ne parle pas de vie mais de survie.

à écrit le 04/05/2016 à 9:08
Signaler
Et comme diraient certains commentateurs membres du lobby immo : non il n'y a pas de problème de prix abusifs ni de bulle sur l'immo en IDF, ou bien à la rigueur si mais il ne faut surtout pas faire quoi que ce soit comme mesures régionales ciblées q...

le 04/05/2016 à 12:12
Signaler
@alatar : Vous m obligez encore à réagir ! Mais pourqoui mentir à ce point ? En espagne la taxe foncière appellée IBI est nettement inférieure à nos taxes foncières !! Idem en allemagne ou elle se situe autour de 0.40% du bien ...On est loin des 3 % ...

le 04/05/2016 à 23:10
Signaler
Et aussi : - En présence d'APL, la règle du tiers des revenus doit être respectée (facile à défendre politiquement : les aides n'ont pas à finir dans les rentes) - Suppression Pinel et PTZ : Un marché libre ne doit pas être subventionné - Suppress...

le 04/05/2016 à 23:12
Signaler
" En espagne la taxe foncière appellée IBI est nettement inférieure à nos taxes foncières !!" : Quel modèle! Combien de trentenaires chez leurs parents? L'Allemagne, c'est le modèle des libéraux de circonstance : Pour l'immobilier, ils préfèrent le ...

le 05/05/2016 à 7:41
Signaler
@@alatar: dans un pays ou plus de 50% des foyers percoivent de la CAF et 53 % sont exonérés d impôt sur le revenu il est logique de vouloir plus d impôt pour ceux qui en payent ..mais SVP ne dîtes pas des énormités ..1) le pinel est un avantage fisca...

le 05/05/2016 à 16:30
Signaler
"1) le pinel est un avantage fiscal qui rapporte plus à l état qu il ne coute !" : Quand on me propose d'éviter de payer 63 000 euros sur 12 ans, l'état est forcément perdant. Au mieux, les promoteurs sont gagnants et l'investisseur paye plus cher (d...

le 05/05/2016 à 18:56
Signaler
@hum : non c est faux ! Dans ce cas et suivant votre raisonnement dites aussi que puisque l impôt sur le revenu est progressif que l état est perdant !! Le pinel ne coute rien à l état et au contraire rapporte à l état plus qu il ne coute .Mr Ayra...

le 06/05/2016 à 8:47
Signaler
@malcomprenant Pour les impôts "fonciers" à 2-3% de la valeur du bien, si vous aviez pris la peine de lire mon commentaire, je citais les Etats-Unis (célèbre dictature communiste où on spolie "ceux qui ont réussi"), pas l'Espagne. L'Allemagne, pour...

le 06/05/2016 à 10:11
Signaler
@alatar: faux je n ai jamais dit que les ventes en locatif uniquement etaient du pinel ..le pinel a boosté les vente du neuf car le rentier ( pffff!!!) fait un pinel ou rien et donc cela est rentable pour l état ( ir csg sur loyers percus) . Mais enc...

le 06/05/2016 à 13:18
Signaler
@malcomprenant "faux je n ai jamais dit que les ventes en locatif uniquement etaient du pinel" Pourtant, pour dire que "le Pinel est excédentaire pour l'Etat", vous vous basez sur une nombre de ventes. Or, si le Pinel n'existait pas : - le coût d...

le 06/05/2016 à 14:54
Signaler
@alatar : " or si le pinel n existait pas le coût de pinel serait 0 " ..et bien @alatar voys venez d inventer l eau tiede ! Vous prenez les investisseurs ( oh pardon les rentiers cupides) pour des neuneus ! Si le pinel n existait pas les investisseu...

le 06/05/2016 à 15:43
Signaler
"Dans ce cas et suivant votre raisonnement dites aussi que puisque l impôt sur le revenu est progressif que l état est perdant !!" : Comparaison n'est pas raison, qui plus est quand on compare les choux et les carottes... "Le pinel ne coute rien à l...

le 06/05/2016 à 18:45
Signaler
@alatar : en CM2 on doit savoir lire .8a.je me goinfre pas de ces dispositifs puisque j affirme que le pinel est un piège à c.. rentable pour l état pour les promoteurs et pour les locataires . Le pinel n est pas une subvention mais juste un avantage...

le 08/05/2016 à 0:24
Signaler
@malcomprenant " Si le pinel n existait pas les investisseurs aujourd hui seraient totalement absents du marché du neuf du fait d une fiscalité trop lourde aujourd hui pour une location vide ( csg ir taxe fonciere)" Vous y êtes presque, poursuiv...

le 08/05/2016 à 7:47
Signaler
@alatar ou super bobo : c est quand affolant de vous lire et de dire en permanence que les bailleurs sont des rentiers ( rentiers qui se goinfrent etc ..) quand vous même louer 25 m5 plus de 900 e dans la petite couronne!!! J ai beau regarder dans b...

le 08/05/2016 à 11:55
Signaler
"dans le but de se constituer une retraite" : Il y aurait donc une retraite par capitalisation? Subventionnée qui plus est? Les mêmes qui demandent la solidarité nationale demandent à pouvoir augmenter leurs loyers sans contrainte? ARNAQUE!!! Du res...

le 08/05/2016 à 15:54
Signaler
@@malcomprenant : Ce n est pas plus subventionné que la non imposition des interêts sur livret A ou LDD ..Et je re répète je suis pour la suppression du pinel qui est un piège à c...fiscal pour les bailleurs .Si @alatar avait son petit studio (25m2)...

le 09/05/2016 à 13:49
Signaler
@malcomprenant "c est quand affolant de vous lire et de dire en permanence que les bailleurs sont des rentiers ( rentiers qui se goinfrent etc ..)" Je parle essentiellement des multipropriétaires, pour la plupart retraités, qui ont vu la valeur de ...

le 09/05/2016 à 17:54
Signaler
@alatar..mais oui mais oui..pff.

à écrit le 04/05/2016 à 8:09
Signaler
Sans parler qu en 1995 il était à 3,500€ le m2 Bref il serait temps que le gouvernement fasse quelque chose contre cette bulle nuisible pour l économie (moins de consommation car les ménages consacrent une trop grosse part de leur revenu pour l'immo...

le 04/05/2016 à 9:33
Signaler
Si les prix sont si élevés c'est qu'il y a tout simplement des gens prêts à mettre de telles sommes pour pouvoir vivre à Paris qui n'est pourtant pas la ville la plus chère du monde. En Suède ont peut s'endetter sur... 70 ans et plus! La gentrificati...

le 04/05/2016 à 23:18
Signaler
"Si les prix sont si élevés c'est qu'il y a tout simplement des gens prêts à mettre de telles sommes pour pouvoir vivre à Paris qui n'est pourtant pas la ville la plus chère du monde." : Oui, oui, il y a pire ailleurs... Mais excusez nous de ne pas e...

à écrit le 03/05/2016 à 17:41
Signaler
"De 2005 à 2015, la proportion de cadres et dirigeants d'entreprises parmi les acquéreurs d'un appartement dans la capitale a grimpé à 63% contre 48%" Et ben voila, on les trouve enfin ceux qui délocalisent l'emploi des autres .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.