Le Scellier prolongé jusqu'au 31 mars 2013 : une vraie bonne nouvelle ?

 |   |  606  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Bonne nouvelle pour les professionnels de l'immobilier? Cette prolongation ne devrait pourtant pas densifier l'activité de cette fin d'année, tant les Français font preuve d'attentisme depuis le début de l'année.

Après avoir fait déjà couler beaucoup d?encre, le nouveau dispositif fiscal portant le nom de la ministre du logement Cécile Duflot vient d?être adopté par les députés. Son mécanisme est assez fidèle à ce qui avait déjà été décrit avec une réduction d'impôt de 18% sur le prix d'acquisition (plafonné à 300.000 euros) étalé sur neuf ans, un plafonnement des loyers inférieurs de 20% aux loyers de marché et réservé aux zones où les besoins se font le plus sentir. En revanche, à la surprise générale, les députés ont annoncé une prolongation du dispositif Scellier, la date limite de signature de l?acte authentique étant repoussée au 31 mars 2013, pour les promesses de vente signées avant le 31 décembre 2012. Une bonne nouvelle pour ceux qui voulaient encore profiter du dispositif Scellier, plus avantageux pour les investisseurs que celui qui lui succède. Et de fait, ceux qui souhaitaient encore bénéficier des avantages accordés au dispositif en vigueur ne le pouvaient plus en cette fin d?année compte tenu des délais impartis pour les actes notariés mais aussi pour les financements bancaires.

Attentisme de la part des investisseurs potentiels

Pourquoi un tel coup de pouce? Compte tenu du franc marasme du marché de la construction et des transactions immobilières depuis le début 2012, la ministre du logement a sans doute voulu permettre aux professionnels de terminer l?année un peu moins mal qu?elle ne l?avait commencé. Il est de toute façon traditionnel de consentir de tels délais en cas de modification de dispositifs fiscaux.
Cette transition va-t-elle permettre de densifier la fin de l?année pour les professionnels de l?immobilier? C?est un peu ce qu?ils espéraient déjà depuis plusieurs semaines. Mais qui manifestement n?est pas venu. «Je n?ai rien vu venir de notre côté, et je pense que l?annonce un peu trop tardive faite aujourd?hui ne devrait pas être suivie d?un rush», estime Sébastien de Lafond, président et fondateur de MeilleursAgents.com pour qui le marché de l?immobilier neuf est résolument entré dans une phase de léthargie compte tenu de toutes les décisions prises depuis deux ans. «Depuis cette période, on constate un stop and go permanent entre des mesures favorables et soudainement beaucoup plus restrictives. Avec pour effet bien légitime de pousser les gens à ne surtout rien faire», ajoute-t-il.

Quel avenir pour le nouveau Duflot ?

Le nouveau dispositif Duflot réussira-t-il à relancer ce marché de l?immobilier neuf? Si les professionnels n?ont pas ménagé leurs critiques lors de sa présentation, ils se montrent aujourd?hui moins violents, reconnaissant l?intérêt de l?avantage fiscal tout en regrettant les niveaux de loyers imposés. «C?est mieux que rien, mais ce n?est pas cela qui va résoudre le grave problème du logement en France. Ce qu?il faut, c?est une vraie politique du logement concertée, globale et pérenne. Pour cela, il faut convaincre tous les acteurs concernés de se mettre autour d?une table et de réfléchir ensemble. Sinon, ce sont des pans entiers de l?économie avec ses conséquences sur les ressources de l?Etat, via les droits de mutation ou les recettes fiscales qui sont menacés», convient le fondateur de MeilleursAgents.com.

 

Pour aller plus loin :

Estimez votre bien immobilier

Faites votre diagnostic immobilier

Notre simulateur de crédit

Notre espace investissement immobilier
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2013 à 18:03 :
Les dispositifs en faveur du logement ne sont aussi attractifs que les présentations veulent bien laisser croire comme le précise l'article suivant : http://protection-rendements.fr/2013/03/29/dispositif-logement-fiscal/
a écrit le 13/03/2013 à 13:02 :
Bonjour,
J'ai acheté un appartement à Paris en passant par une agence immobilière. Mon appartement fait partie d'une résidence éligible à la nouvelle loi Duflot et je suis vraiment satisfaite!
Voici le lien de mon agence immobilière, il vous donnera aussi des informations concernant la lois Duflot http://www.medicis-patrimoine.com/Immo-Neuf/Comprendre-les-lois-de-defiscalisation/Investissement-immobilier-Loi-Duflot-2013/r265.html
a écrit le 06/12/2012 à 8:40 :
Je vois qu'il y a une convergence d'opinion sur l'immobilier ! Eleonore est gentille en proposant de stopper l'assistanat envers les professionnels de l'immobilier ; il faut les mettre au pilori, ce sont des argentiers maffieux, sans aucunes compétences concernant les techniques du bâtiment, la qualité des biens, l'estimation de leur valeur, ... ce ne sont que de piètres vendeurs. Maintenant qu'ils ont gagné de l'argent sur le dos des acheteurs pendant des années, ils vont gagner de l'argent sur le dos des vendeurs qui deviennent faibles. Un agent immobilier n'est qu'un intermédiaire irresponsable : pourquoi quand un acheteur découvre des vices cachés, la responsabilité des intermédiaires n'est-elle pas engagée ? (agents immo et diagnostiqueurs). L'acheteur doit à ce moment se débrouiller seul (cela vient d'arriver à un proche à propos de normes de fosse septique). Non, définitivement, les vendeurs de toutes sortes sont des maffieux, et ceux de l'immobilier particulièrement.
a écrit le 18/11/2012 à 20:20 :
oh elle est grosse francois , elle est pour moi
Réponse de le 18/11/2012 à 22:07 :
???
a écrit le 18/11/2012 à 19:43 :
En France la loi protège l'assisté (de toute nature) et la fiscalité protège le rentier.... Quand je vois le traitement fiscal réservé à ceux qui gagnent leur argent en se sortant les doigts du c... notamment à l'export, ce genre de rallonge (qui n'est qu'un transfert financé par l'impôt et payé par de la dette à rembourser dans xx années) est à vomir... Encore une fois, une belle leçon de moral et une orientation qui montre l'état d'esprit ambiant.... Gagnez de d'argent par le mérite, c'est mal, le gagner en regardant les mouches voler, c'est bien !
Réponse de le 18/11/2012 à 20:31 :
C'est bien le problème, l'état providence, à coup d'exonérations, subventions, aides, favorise les rentiers, la paresse, dévalorise le travail, méprise l'effort..décourage l'esprit d'entreprise
Réponse de le 19/11/2012 à 13:11 :
Comme quoi le gouvernement actuel n'est pas plus intelligent que le précédent. Sponsoriser la demande n'a jamais fait baisser les prix ! ET vous le soulignez à juste titre, cela se fait avec nos impôts et au détriment des investissements d'avenir. Mes enfants vous remercient, Mme Duflot !
a écrit le 18/11/2012 à 17:39 :
Il faut stopper cette politique d'assistanat envers les professionnels de l'immobilier. L'état providence c'est terminé. Il y a une bulle immobilière, alimentée par des subventions et qui n'a pas résolu le problème du logement pour les populations à faibles revenus et pour les personnes âgées. Une bombe à retardement.
Il faut se pencher sur le problème du foncier, appliquer une taxe progressive en fonction du nombre d'années de détention, et non le contraire qui favorise la rétention des terres par des spéculateurs. l'implantation des surfaces commerciales, avec la bénédiction des élus locaux, fait de la France la championne mondiale de la grande distribution, c'est l'empire du hangar, en cassant les prix sur quelques produits ils ont détruit des emplois des commerces de proximité et ruiné des producteurs et fournisseurs, cette gabegie est au détriment de l'habitat autour des ville, du pouvoir d'achat et au final de la croissance, qui détourne l'investissement de l'industrie, l'innovation, la production et la sauvegarde d'une agriculture raisonnée, créatrices d'emplois.
Réponse de le 18/11/2012 à 19:22 :
@eleonore : une taxe sur un produit n a JAMAIS fait baisser le prix du produit !! Je veux bien et je trouve normal la taxation des PV mais pour l immobilier les taxes sont devenues totalement délirantes : exonération au bout de 30 ans sans tenir compte de l inflation et taxation jusqu a 60 %. J insiste cela est des facteurs du blocage du marché immobilier et de la non baisse des prix
Réponse de le 18/11/2012 à 20:22 :
@proprio, une taxe sur les PV progressive est plus logique, Les exonérations n'ont pas fait baisser les prix, bien au contraire.
Trouvez vous normal que des terres agricoles qui deviennent constructibles augmentent de 100 % et plus, depuis 10 ans.et ce, avec la complicité de certains élus dont la gestion de l'urbanisme est très opaque.L'inflation ne justifie pas cette augmentation, pour dissuader les spéculateurs il faut frapper leur porte monnaie! pour mémoire, le blocage de l'immobilier est lié à l'augmentation des prix décalé du pouvoir d'achat des jeunes dont les salaires n'ont pas suivi cette courbe vertigineuse, et à la conjoncture qui n'est pas propice à un endettement sur une longue durée.Risque de négative équity pour ceux qui ont investi ou vont investir en période de bulle.La chute est inévitable, il y aura des victimes.
a écrit le 18/11/2012 à 14:48 :
Trop tard! La confiance est déjà perdu! Je préfère garder mon argent bien au chaud.
a écrit le 18/11/2012 à 14:15 :
L'état dépense 40 milliards par an en aides diverses pour le logement : Scellier, PTZ, APL, etc etc. Pour quel résultat ? Des prix immobiliers et des loyers bien plus élevés qu'ailleurs !!! Une catastrophe ! 40 milliards engloutis pour un résultat catastrophique pour les Français et pour le déficit !! Arrétons tout de suite cette stupidité monstrueuse.
a écrit le 18/11/2012 à 13:49 :
Tout cela sent l'arnaque. Je n'investirais pas en France mais en Espagne ou en Italie.
a écrit le 18/11/2012 à 11:40 :
C'est effectivement une chute profonde de la demande qui annonce des lendemains très difficiles, non seulement dans le secteur, victime, mais parmi tous ceux ,coupables, qui avaient considéré que cette vache à lait était intarissable..... Que la pierre leur soit jetée.
a écrit le 18/11/2012 à 9:21 :
Tiens, la voix de la FNAIM se manifeste de nouveau. Un jour on apprendra que la FNAIM a une nouvelle directrice de la communication, cela ne fera qu'officialiser les choses.
On peut espérer qu'un jour, toutes ces mesures fiscales qui font gonfler le prix de l'immobilier cesseront.
L'immobilier est le type même du marché qui peut fonctionner soit grâce à des investisseurs (qui achètent pour louer) soit grâce à des consommateurs finals (qui achètent pour se loger).
Si l'on fait un marché d'immobilier d'investissement, on le soutient à coup de mesures fiscales couteuses qui se répercutent sur les prix, lesquels augmentent, dégradant d'ailleurs la rentabilité de l'actif puisque les loyers ne suivent pas. Résultat : l'argent du contribuable va directement dans la poche des pro de l'immobilier qui répercutent l'avantage fiscal dans leur prix, le bénéfice pour les investisseurs étant limités et la valeur ajoutée pour ceux qui veulent se loger étant nulle (pour se loger ils peuvent louer ou acheter).
On peut choisir de faire un marché immobilier plus sain, reposant sur l'achat pour se loger. Mais évidemment, cela suppose une baisse des prix donc des marges des promoteurs/constructeurs. Ce n'est pas demain que cela sera expliqué.
Il y a du foncier plus que nécessaire en France, il y a des logements vacants également. Mais il y a aussi un lobby de l'immobilier qui a pris l'habitude de vivre sous subventions fiscales en faisant croire aux investisseurs qu'ils bénéfciaient eux, de ces subventions, alors que l'investisseur en Scellier ne fait que surpayer son bien.
Réponse de le 18/11/2012 à 10:44 :
tres juste, les avantages fiscaux ne sont que des arguments: l'acheteur se fait rouler par les beaux yeux des vendeurs ou mieux vendeuses !
a écrit le 18/11/2012 à 9:09 :
Poursuivons donc le gaspillage de l'argent public aux profits des soit disant "investisseurs".
Les pros chialent, et les gouvernements de droite et de gauche se couchent.
Pourtant en laissant le marché immo français se réguler sans toutes ses aides, comme c'est le cas partout dans le monde, cette joyeuse "exception" française retrouverait son niveau normal, -35%.
L'économie française serait alors revitalisée.
Réponse de le 18/11/2012 à 9:16 :
je ne te le fait pas dire, laisser tout simplement la nature reprendre ses droits.
Réponse de le 18/11/2012 à 11:28 :
Le dispositif duflot est une fausse appellation : on devrait dire "duflot social" tout comme il existait un scellier social qui a été à mon avis un bide .Il serait interressant d avoir les chiffres : nombre de scellier social/ nombre de scellier classique . Maintenant voir des gens comme @anti papy boomers se plaindre de ce genre de dispositif ça me fait vraiment rire car c est qd même une vraie mesure d ordre social ( loyer encadré et moins 20%.)
a écrit le 17/11/2012 à 15:18 :
elle est a notre dame des lande ....
a écrit le 17/11/2012 à 14:53 :
L equilibre entre l offre et la demande donne le prix marche
L attentisme des acheteurs provient
De. Biens largements sur evalues
De l inquietude sur le marche de l emplois
Et que dans ces conditions et compte tenus de l augmentation des taxes locales...
Il est urgent d attendre.
Pourquoi s endetter pour enrichir les participants d une pyramide. De ponzi
?
a écrit le 17/11/2012 à 12:48 :
de toute facon elle va quiter les verts pour devenir une pure socialiste, c 'est bizarre , elle n'est pas à nantes avec ces camarades
Réponse de le 17/11/2012 à 13:59 :
Comme elle est pas très forte en géographie bien que titulaire d un master elle doit se trouver à notre dame de bellecombe ... en savoie. On lui pardonne ,comme elle le dit elle même " la géo c est rigolo "
Réponse de le 17/11/2012 à 18:18 :
comment appelle-t-on les habitantes de cette localité savoyarde?
Réponse de le 17/11/2012 à 18:33 :
bellecombe ----> bellecombaise ?
Réponse de le 17/11/2012 à 18:51 :
Donc y a pas duflot ! rire
a écrit le 17/11/2012 à 10:20 :
Les Français vont bien se rendre compte un jour que ceux qu'ils désignent comme des riches ou des rentiers sont ceux qui peuvent mettre des biens à louer sur le marché. Personne n'investit pour faire plaisir à la colectivité. Le plus modeste actionnaire ayant une assurance-vie cherche la performance donc le profit, donc l'exploitation des ouvriers (sic!). Si on veut des investisseurs et donc des biens à louer il faudra vite revenir en arrière et surtout arrêter la taxation des terrains à bâtir qui est punitive et donc qui ne fera que geler encore plus ce marché. Les propriétaires attendront une fiscalité plus intéressante, l'état attendra des rentrées, les constructeurs et pro de l'immobilier attendront et licencieront.... Ainsi va la vie dans ce pays Communiste.
Réponse de le 17/11/2012 à 11:17 :
L'état n'a pas à utiliser l'argent du contribuable pour subventionner un secteur d'activité en créant des niches fiscales et ainsi des bulles spéculatives. Par ailleurs, dans un régime communiste, les réquisitions ont lieu. Les propriétaires n'auront donc pas à attendre trop longtemps la fiscalité qu'ils attendent car ils risquent de perdre la jouissance de leurs biens. Ainsi va la vie dans un pays Communiste.
Réponse de le 17/11/2012 à 12:03 :
Il ne s'agit pas d'utiliser l'argent du contribuable que de lui foutre la paix. Pas de subventions juste un marché libre. Quand aux réquisitions vous oubliez que si la France se lançait là dedans ce serait une violation de la constitution, des droits de l'homme, du droit Européen, et nous en serions à vous envoyer bosser au Goulag comme mon grand-pété. Je sais de quoi je parle moi quand je parle de Communisme. Un petit séjour dans un vrai pays communiste vous ferais certainement réfléchir.
Réponse de le 17/11/2012 à 12:28 :
Pas d'accord, pourquoi avoir plus d'investisseurs. Imaginer si les investisseurs reviennent sur le marché, en cinq ans un studio coûtera autour 700? dans des villes comme Lyon, sans parler de Paris. Alors moi je dis bien que le système est entraine de nous étouffer puisque aujourd'hui les gens travaillent pour payer un loyer au lieu de vivre comme des êtres normaux. Alors moi je ne connais pas la solution miracle mais je pense qu'il est temps aussi de penser aux 10 millions de français qui paient un loyer exorbitant. Un group professionnel composé de dix miles personnes ça on s'en fou.
Réponse de le 17/11/2012 à 12:41 :
Pas d'investisseurs pas de nouveaux logements, ce qui est rare est chère ...... Sans compter les millions de gens à loger, l'état n'a pas les moyens de construire pour les loger, qui le fera? Il ne s'agit pas ici de payer la Mercedes des agents immobiliers, il s'agit de laisser le marché se réguler au lieu de taxer. Où vont les taxes prélevées sur le marché de l'immobilier d'après vous? A la construction d:HLM? Comme l'argent des radars à la sécurité routière et les taxes sur le tabac à la recherche sur le cancer!
Réponse de le 17/11/2012 à 14:09 :
@tophe : expliquez moi comment l argent du contribuable est utilisé avec une TVA à 19,6 et un avantage à 18 % pour le duflot ?
Réponse de le 17/11/2012 à 15:22 :
De toute façon, Tout le monde sera au chomage dans quelques années et personne ne pourra plus se payer une petite merveille en plein centre ville. Le mieux est de revenir à la source et se payer une petite maison à la campagne bien moins chere qu'une cage à poule urbaine avec un bon terrain et faire pousser ses propres légumes et élever ses bêtes.
Réponse de le 17/11/2012 à 18:34 :
@ najbar : C'est en effet une vision dictée par la raison (avec un petit zeste de pessimisme cependant). Sauf que le chomage n'existera plus, ni les caisses de retraite, le reste sera taxé à mort. Faudra se résigner à vivre à la Chinoise dans un continent à la Mad Max....
Réponse de le 18/11/2012 à 8:50 :
@totor
Mais ce sont bien ces gens là qui font exploser le marché en recherchant le maximum de profits par conséquent on en a pas besoin, qu'ils aillent placer leur fric ailleurs si ils ne sont pas contents, ce jour là les locataires pourront acheter leur logements car les prix dégringoleront.
Ce qu'il manque en France ce sont pas des logements mais des logements abordables.
Réponse de le 18/11/2012 à 10:26 :
@tron De quel immobilier parlez-vous? Celui à Paris et couronne inf à 35 kms, grandes aglomérations type Lyon, Marseille etc? Allez donc dans n'importe quel pays et vous y trouverez le même schéma qu'en France. Dans la Creuse l'immobilier n'est pas chère, pas plus que dans le fin fond de l'Indiana ou de la Sibérie. Par contre en France tout les reste, hormis l'ADSL et le mobile, est chère, très chère! Les salaires net après impôt des salariés sont bas, mais ils coûtent très chère à l'employeur. Posez vous la question de savoir pourquoi. L'Etat ponctionne 60% de la richesse Nationale et n'a pas les moyens de construire des logements sociaux conséquence justement de ce ponctionnement qui appauvrit une population même employée. Que dire de ceux qui sont au chômage, à la rue?
Réponse de le 18/11/2012 à 22:14 :
Très simple : Il faut comparer la situation AVEC et SANS aide fiscale. Sans aide fiscale, les sommes dépensées pour acheter du Scellier ou Duflot seraient depensées aussi, donc l'état toucherait aussi la TVA, mais ne paierait pas des sommes délirantes de 18% en réductions d'impôt. Donc votre argument ne tient absolument pas, car votre raisonnement, simpliste, est totalement faux, comme la plupart des arguments de lobbyistes.
a écrit le 17/11/2012 à 10:10 :
meme retardée cette loi ne va pas donner grand chose ( la confiance n'est plus là) quand on sait que des le lendemain des municipales notre gouvernement va encore changer les lois et sans doute ajouter des taxes .comme l'emploi l'immobilier n'aurait pas besoin de primes s'il y avait de la visibilité et si les impots n'augmentaient qu'au rhyme de loyers
a écrit le 17/11/2012 à 2:16 :
Arrêtez avec cet "attentisme". Les acheteurs n'attendent pas. Ils n'ont plus les moyens de payer les prix délirants demandés par les vendeurs.
Où alors ils attendent la baisse, inévitable, sauf peut-être pour les biens irréprochables en centre ville.
Réponse de le 17/11/2012 à 8:06 :
@attentisme : je regrette mais le duflot ou scellier c est du neuf et en rien la faute des vendeurs !! On fait croire que c est à cause du foncier ce qui est faux car il a nettement baissé en province alors que les prix du neuf continuent à grimper . En 2013 avec l application de la norme RT2012 les prix continueront à augmenter et on continuera à lire et relire que c est la faute des vendeurs . la taxation des PV sur terrains à bâtir , punitive ( plus d abattement même au delà de 30 ans) ne fera qu amplifier la rareté du foncier.
Réponse de le 17/11/2012 à 8:57 :
attentisme parlait du marché en general
Réponse de le 17/11/2012 à 9:17 :
@hades : c est l erreur permanente : ne peut pas dissocier le marché du neuf et de l ancien !
Réponse de le 18/11/2012 à 9:01 :
@attentisme

il existe aussi des gens qui auraient les moyens mais veulent pas rentrer dans les mécanismes du piège, ne veulent pas acheter dans un marché en haut de la bulle,préfère placer leur argent sur des livrets sans risques.

Je pense que si les promoteurs veulent vendre ils vont devoir payer le foncier bien moins cher qu'à présent pour vendre le mètre moins cher, que ça plaise ou pas.
Réponse de le 18/11/2012 à 9:35 :
@tron : c est le raisonnement des promoteurs et des pouvoirs publics : les prix des appartements neufs sont trop chers à cause de foncier , soit ! Mais dîtes moi la part du foncier nu ( le foncier nu est le prix en dehors des voiries , parkings espaces verts , viabilisations etc ..imposés au promoteur) rapporté à un logement vendu ? Perso j ai vendu a un promoteur un terrain , en province, donc ce n est qu un exemple : 10 % !!
Réponse de le 18/11/2012 à 14:20 :
L'immobilier n'est pas rentable, c'est trop cher et les rendements sont mauvais. C'est un piège à con pour les gens qui ne savent pas compter et n'y connaissent rien en économie et en finance. Tant pis pour eux.
a écrit le 16/11/2012 à 23:40 :
Ah ces promoteurs immobiliers, il ne savent plus travailler sans "carotte fiscale" qui permet de faire des marges confortable dans une économie atone. Leur réseau d'influence est puissant .. on diffuse des statistiques catastrophiques et l'on obtient un sursis. Mais, on le voit bien ces mécanismes arrivent au bout de leurs limites. Il est temps que le marché se nettoie.
a écrit le 16/11/2012 à 22:39 :
Il me semble que la plupart des moteurs commencent à s?arrêter:
-l'automobile
-l'achat d'appartement

On est parti pour une bonne et longue crise.
a écrit le 16/11/2012 à 22:03 :
Faut vraiment avoir envie pour investir dans le locatif en France pour subir racket, instabilité fiscal et lois qui favorisent les mauvais payeurs. Pour ma part, sans est terminé de l'effort collectif à sens unique. Je privilégie l'investissement à l'étranger.
a écrit le 16/11/2012 à 21:45 :
La bonne nouvelle, c'est que le Japon vogue toujours tranquillement quelque part dans l'hémisphère sud. La ministre est formelle.
Réponse de le 17/11/2012 à 7:13 :
tout le monde sait que le japon est en asie et pas dans l'hémisphère sud!
Réponse de le 18/11/2012 à 9:24 :
Tout le monde ? Non ! La ministre est persuadée que le Japon est dans l'hémisphère sud.
a écrit le 16/11/2012 à 21:18 :
Je ne vends pas , je n achète pas ( sauf à l etranger) je ne loue plus et ce n est pas le dispositif duflot pigeon qui m incitera à investir: l état donne d une main ce qu il reprend de l autre via la CSG les PV.( 30 ans) J insiste : tant que la fiscalité immobilière sera délirante ( à comparer avec tous les pays du monde ) le marché immobilier sera bloqué..
Réponse de le 18/11/2012 à 8:55 :
Mais non mais non tu dis ça car tu es en colère, c'est la petite argumentation traditionnelle des lobbys.
N'investissez pas et les prix baisseront tout simplement par baisse de la demande, ce qui ramènera des gens qui achèteront pour se loger et non pour spéculer.
Pour les profits maximums je vous propose de vous lever tôt plutôt que d'attendre l'argent qui tombe du ciel par défiscalisations diverses et variées.
Réponse de le 18/11/2012 à 9:53 :
@tron : Vous faites une grosse erreur ! Vous pensez que les bailleurs dans leur majorité cherchent le profit maximum ce qui est faux : la plupart sont des cadres ( les riches 4000 e /mois) qui ont crus qu en achetant un scellier cela leur donnerait un complément de retraite .. ils n ont pas investi en pensant profit maximum. Etes vous propriétaire et avez vous rempli votre imprimé 2044 ( IR) spécial qui reflète le rendement réel de votre bien immobilier ?
a écrit le 16/11/2012 à 20:27 :
riche encore plus riche bonne gauche au lieu de favoriser l acces la proprietee
a écrit le 16/11/2012 à 20:08 :
c'est une bonne nouvelle jusqu'à une meilleur nouvelle. on va nous dire de nous dépêcher avant la fin du scellier et on nous dira que le Duflot est encore mieux... l'art de la continuité
a écrit le 16/11/2012 à 20:06 :
il est sur qu'avec duflot on a tout de suite envie de loger d(autres personnes.. Un genre de don a la collectivité.. Loyer bloqué,(mais pas les impots ni diverses charges) et taxe si le logement est vide..Ne parlons pas du coup de massue à la revente.. (30 ans) .. bref autant ne rien faire..
Réponse de le 17/11/2012 à 5:29 :
tout a fait d'accord avec Rikki; investir pour louer quel intérêt et que des ennuis !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :