Les professionnels de l'immobilier retrouvent le moral

Par latribune.fr  |   |  256  mots
Un vent d'optimisme souffle sur l'immobilier dans l'Hexagone. Seulement 37% des professionnels estiment que le marché s'est détérioré au premier trimestre 2015. (Crédits : Reuters)
Plus d'un professionnel de l'immobilier sur deux se veut optimiste sur les 12 mois à venir. C'est le résultat d'une enquête Crédit Foncier/CSA publiée ce mardi.

Ce n'est plus un secret de Polichinelle. Le marché immobilier reprend des couleurs et le moral des professionnels, longtemps morose, est stimulé par un contexte favorable. D'après l'enquête du Crédit Foncier/CSA, ils ne sont plus que 37% à estimer que le marché s'est détérioré au premier trimestre 2015. Lors de la précédente enquête, fin 2014, ils étaient 61%.

Les taux d'intérêt dopent le marché

59% des professionnels de la pierre se sont ainsi déclarés optimistes. Il y a quatre mois seulement, seuls 35% d'entre eux se disaient confiants. Une progression qui s'explique par la baisse historique des taux d'intérêt. Selon une récente étude, les taux d'intérêts des crédits immobiliers s'établit à 2,21%. Cette raison est citée par 87% des professionnels, remarque ainsi l'étude. Pour les plus pessimistes d'entre eux, le contexte économique (92% d'entre eux) et l'évolution du pouvoir d'achat des ménages (81%) sont les deux facteurs qui expliquent leur ressenti.

Une baisse des prix qui se poursuit

L"évolution des prix de l'immobilier n'est pas non plus étrangère à ce regain, 58% d'entre eux citent cette raison. 56% des professionnels pensent que les prix dans l'ancien devraient continuer de baisser "dans des proportions significatives".  Dans le neuf, près de 6 sondés sur 10 pensent que les prix vont rester stables, ou baisser pour 26% d'entre eux. C'est dans l'ouest de la France que l'on trouve les plus optimistes : 65% dans le sud-ouest, 62% dans le Nord-Ouest et en Île-de-France. Le volume des transactions devraient en revanche rester stables.