Une assurance loyers impayés... pour locataires

 |  | 462 mots
Lamy, filiale de Nexity, vient de lancer un contrat qui garantit au locataire le paiement du loyer en cas de perte d'emploi ou d'incapacité de travail.

L' idée paraît évidente mais elle n'avait pourtant jamais été exploitée : proposer une assurance garantissant aux locataires le paiement du loyer en cas de perte d'emploi. C'est Lamy Assurances, le courtier du pôle services de Nexity qui vient de lancer un contrat de ce type, déjà répandu ailleurs, notamment en Belgique. Mis au point par Axa et CBP, il sera proposé aux locataires de Lamy, Saggel et Richardière (filiales de Nexity).

Il existait déjà des assurances assez proches. Comme des contrats « perte d'emploi » qui versent une indemnité forfaitaire en cas de licenciement, mais ces sommes ne sont pas particulièrement dédiées au paiement du loyer. La GRL (garantie des risques locatifs), mis en place par le Gouvernement, ou les assurances « loyers impayés » sont également similaires, à la différence près que... c'est le propriétaire qui s'acquitte de la prime d'assurance.

Le contrat « Prévoyance Locataire Lamy » revient donc, en quelque sorte, à faire payer au locataire une protection jusqu'à présent prise en charge par le bailleur. Sauf que la souscription de ce contrat peut faire pencher la balance auprès du propriétaire au moment de choisir son locataire. Et qu'il n'évitera pas au bailleur le risque de tomber sur un mauvais payeur, ayant les moyens mais ne versant pas ses loyers en temps et en heure.

Frais de procédure exclus...

Reste à savoir si cette assurance vaut le coup. Pour Lamy, ce contrat, réservé aux locataires âgés de 18 à 65 ans, propose « des garanties comparables à celles d'un propriétaire qui contracte une assurance emprunteur lors de son crédit immobilier ». Autrement dit, en cas de perte d'emploi, d'incapacité totale de travail, d'invalidité ou de décès, le loyer est pris en charge par l'assureur. Sauf qu'aucune sélection médicale n'est faite.

Le coût est, a priori, peu élevé : 2,16% du loyer hors charges. Ainsi, pour 14 euros par mois, le locataire peut couvrir un loyer mensuel de 650 euros. Ce qui revient, chaque année, à débourser environ une semaine de loyer supplémentaire.

... et durée limitée à 12 mois

Dans le détail, on recense toutefois de nombreuses contraintes. D'abord la prise en charge dure 12 mois au maximum. Ensuite, il faut avoir cotisé au moins 6 mois pour être couvert (délai de carence), et même 12 mois pour être couvert pendant 1 an par la garantie. Entre 6 et 11 mois de cotisation, l'assurance prendra en charge seulement 6 mois de loyer maximum. Enfin, le délai de franchise est de 3 mois, c'est-à-dire que la garantie n'intervient qu'au bout du quatrième loyer à payer. Et, contrairement à une GRL ou une assurance loyers impayés, les frais de procédure entre locataire et propriétaires ne sont pas pris en charge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2011 à 12:58 :
ou s adresser pour souscrire une telle assurance le proprietaire de ma fille la veut absolument!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :