Immobilier : les solutions pour réduire les frais d'agence

 |   |  370  mots
LaTribune Infographie
LaTribune Infographie
Pour éviter les frais d'agence, jugés trop élevés, certains propriétaires préfèrent vendre en direct. Autre solution : les réseaux "low cost" sur Internet.

Si la tendance amorcée par les derniers chiffres des professionnels se confirme, il faut s'attendre à la fin de la hausse, voire à un début de retournement du marché en 2011. Le moment est donc peut-être venu de vendre, tant que le marché est encore fluide. Afin de tirer un maximum du bénéfice de cette transaction, il faut faire attention aux frais d'agence. Même si ce chèque est, en fin de compte, signé par l'acheteur, ces frais viennent réduire la somme qu'obtiendra le vendeur (on parle alors de prix "net vendeur").

Certes, les frais viennent rémunérer le travail fourni par le professionnel pour vendre le bien. Reste que leur commission est un peu trop salée au goût de certains propriétaires : autour de 6% du montant de la transaction, soit 18.000 euros pour un bien à 300.000 euros. Voire même 10%, pour les petites surfaces. Mais il existe des solutions pour réduire la facture sans sacrifier la qualité. En confiant à une agence un mandat exclusif pour la vente de son bien, au lieu d'un mandat simple, par exemple. Le logement ne sera pas en vente dans une autre agence. "Mais, en contrepartie, les agences concèdent une remise sur les frais d'agence, pouvant aller jusqu'à 10%", souligne Christophe du Pontavice, président du réseau Efficity.

Trier les dossiers

Autre solution : faire confiance aux nouveaux réseaux apparus sur Internet et qui "cassent les prix". C'est le cas d'Efficity, qui affiche une commission à 1%. En échange, l'agence ne prend pas en charge les diagnostics obligatoires. Il n'est pas le seul sur le créneau du "low cost". Le réseau "4% immobilier" propose entre 2 et 4% de frais, MeilleursAgents 4%, Drimki 3,9% en mandat exclusif ou 4,9% en mandat simple (avec un minimum de 8.000 euros).

Mais, souvent, ces réseaux ne couvrent pas l'ensemble du territoire. Le plus original ? Le site UneMaisonBleue.com, qui fait payer un forfait unique de 5.980 euros.

Bien sûr, le propriétaire peut toujours s'exonérer des frais en vendant son bien en direct, mais l'exercice requiert une bonne connaissance du marché - pour estimer son prix au plus juste - et d'y consacrer du temps pour effectuer les visites et trier les dossiers de financement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2013 à 0:03 :
Je pense que la pub déguisée de "vendezplusvite" exprime bien le mal être de la profession. Une profession vieillissante qui a peur du renouveau. En effet pourquoi payer 6% de commission (ça fait tout de même 30 000? sur un bien à 500 000?) lorsque des agences proposent le même service pour 3 fois moins cher voire 6 fois moins cher pour certaines agences citées dans les commentaires.
Ce qui inquiète les agences traditionnelles c'est le fait qu'elles soient impuissantes face au souffle nouveau qu'apportent les nouveaux modèles d'agences en ligne.
Lorsque je rentre dans une cuisine lors d'une visite et que le vendeur me dit "voici la cuisine" je ne vois vraiment pas ce qui justifie ces 6%.

Clairement la profession a besoin de se moderniser, et je suis certaine qu'il y a pleins d'autres métiers similaires sur lesquels on peut moderniser les modèles économiques actuels.... Avis aux entrepreneurs.
a écrit le 04/03/2013 à 18:10 :
Dire que les frais sont trop chers ne signifie rien. 2% de frais par une agence peuvent être trop chers alors que 6% peuvent largement se justifier. Tout dépend du service qui est compris. Exemple : je travaille pour une agence immobilière qui inclut dans son mandat exclusif ma prestation de home staging (forfait : audit + mise en scène + prêt d'accessoires + travaux peinture + photographe professionnel) : je peux vous dire que les clients hésitent beaucoup moins à s'engager sur un mandat exclusif car l'agence prend vraiment en charge la vente (et ne se contente pas de passer des annonces sur internet) et surtout, le bien se vend rapidement.
C'est une agence qui a compris que le client était prêt à payer un service si on lui proposait de la qualité ! C'est pareil dans tous les domaines.
Le vrai débat est donc sur la compétence des agents immos, l'offre de services et les résultats.
a écrit le 06/02/2013 à 17:19 :
Détrompez-vous Nicolas. J'ai moi même utilisé les services d'equinimo et j'ai été très agréablement surpris par l'approche qu'ils avaient du métier d'agent immobilier. Pour 5900? je n'ai strictement rien à regretter sur la vente de mon appartement. Contrairement à d'autres agences le sérieux est une des qualités de cete agence, tout est clair et transparent. On est vraiment accompagné dans la vente du début à la fin.
a écrit le 05/12/2012 à 15:44 :
5900 ? d'honoraires, le sérieux s'en ressent ! en cas de problème, pas de point de vente.
Réponse de le 22/07/2013 à 9:19 :
Nicolas, ainsi il faudrait mesurer le professionnalisme et le sérieux d'une agence au montant de ses commissions ?

Pour répondre à votre interrogation, nous opérons depuis deux sites en particulier où, nos salariés, mon associé et moi pouvons recevoir nos clients à leur demande et sans délai. Ils peuvent surtout nous joindre à tout moment sur nos mobiles, au bureau et par email.

A votre disposition pour en parler.
a écrit le 03/04/2012 à 11:50 :
Je rebondis sur le commentaire de jodefwal ci-dessous car j'ai moi même bénéficié des services d'equinimo pour mon appartement à Boulogne. Je confirme son point de vue sauf le tarif : ils proposent désormais un forfait fixe à 5900 euros ce qui reste très avantageux d'autant que c'est l'acquéreur qui prend en charge la commission.
a écrit le 15/02/2012 à 8:09 :
Ne passez pas par les agences pour achetez vos biens... au moins 10 000 euros d'economisé.
a écrit le 15/02/2012 à 0:45 :
Le problème des agences low cost comme Efficity, c'est que si l'on opte pour une facture allégée (les 1%) le service est plus qu'allégé lui aussi. Et dans ce cas même 1% c'est très cher pour le service proposé!!!
a écrit le 11/06/2011 à 9:30 :
Pour la vente, les choses se gâtent énormément si jamais on a eu des difficultés avec les syndics. Tout le monde sais très bien que leur représentants dans les assemblés des copropriétaires sont obligés de imposer des travaux utiles ou inutiles, bien ou mal faits, car c?est de travaux qu?ils initièrent leur vrai profit. « S?ils sont mal faits tant mieux puisque il faudra les répéter deux ou trois ans après » (Paroles d?un copain de promotion, cadre dans une entreprise propriétaire de plusieurs dizaines de syndics) À la question sur que-est-ce qu?un copropriétaire peut faire dans ce cas là, ce même cadre a répondue « il faut vous défendre mon vieux »
Si jamais, autant que copropriétaire ingénieur ou architecte on s?est opposé systématiquement à ce type de travaux on aura le droit à une marque rouge. Les travaux se font tout de même car la majorité de copropriétaires ne connaissent rien la-dessous ou sont retissant à contrarier les syndics.
Le jour de la vente venue, quand le notaire demande au syndic si jamais il-y-a de dettes ou de travaux déjà approuves par une assemblé (c?est obligatoire) le syndic commence par s?attarde à répondre et puis ses réponses contiennent de dépenses imaginaires que le vendeur doit contester.
Je un ami qui a pris deux ans pour pouvoir vendre son appart avec ce petite jeu de vengeance.
Je serai très obligé si quelqu?un a un conseille à nous donner car je suis sure qu?il-y-a de dizaines de vendeurs dans le même cas. Encore mieux, si il-y-a un avocat spécialiste, il nos serai très utile de connaître ses coordonnés.
Merci en avance.
a écrit le 31/05/2011 à 7:29 :
Le taux de com reclamé par les agences, est beaucoup trop élevé et ne correspond en rien au service rendu :les conseilles ne sont pas formés, et des prix fantaisistes fleurissent. le mieux, le bouche à oreilles, les concieges etc;;;
Vous vendrez mieux et plus vite.
a écrit le 19/05/2011 à 10:54 :
Avoir recours à un professionnel de l'immobilier permet d'être informé des règles de droit et d'urbanisme avant de démarrer la vente et pouvoir ainsi anticiper d?éventuels impondérables lors de la signature d'un compromis.
Cela permet aussi de se consacrer à autre chose qu'à recevoir les appels, effectuer les visites, répondre aux questions souvent identiques, trier les dossiers de financement, surtout quand on a un travail très prenant, une vie de famille, des loisirs,....ou que l'on n'est pas sur place.
Je conviens que si cela mérite réflexion à 5 ou 6% d'honoraires, en revanche avec un forfait de 5 980 ? quelque soit le bien vendu, cela peut changer la donne.
Il est donc possible de déléguer ces tâches à un professionnel qui en plus à l'habitude, le recul et le savoir faire pour mettre le bien en valeur, et sait faire acte de diplomatie lors de la négociation !
Alors pourquoi se priver de ces services pour des honoraires enfin décents, clairs et transparents qui ne viennent pas plomber le prix de vente!
L'agence au forfait unemaisonbleue travaille dans un esprit de transparence et de qualité pour la satisfaction des clients afin qu'ils deviennent, s'ils sont satisfaits, les meilleurs prescripteurs de notre service. Voilà le vrai modèle économique que nous voulons mettre en place, la satisfaction des clients par le meilleur rapport qualité de services/prix !
a écrit le 11/05/2011 à 16:49 :
Les notaires font de la négociation immobilière depuis la nuit des temps.
Le taux de leur rémunération est fixé par l'état depuis un décret de 1978.
2,99 % TTC !!! qui dit mieux ?
Le notaire, dont je suis, fait aussi et surtout une analyse juridique préalable du dossier, évitant ainsi tous les problèmes qui surviennent ensuite.
Tous les notaires ne le font pas.
A paris, ils sont une cinquantaine seulement,

Consultez également le site VENTE NOTARIALE INTERACTIVE, ...très instructif.

Enfin bref, allez voir votre notaire.
Réponse de le 11/05/2011 à 19:40 :
ouhais, pas très efficaces commercialement ...par contre sérieux, c'est vrai. quand je vais chez mon notaire, j'ai pas vraiment envie de rire...mais c'est pas vraiment ce que je lui demande.
Réponse de le 28/05/2011 à 21:07 :
encore un mytho :
1° les frais d'intermédiaire chez un notaire 5% H.T.jusqu'à 45000 euros, 2.50 au delà
2° aberrant que les notaires en france fassent de la transaction (c'est illégal en belgique par exemple). On se dit délégataires de l'autorité publique, mais en même temps on veut jouer les commerçants
Réponse de le 15/02/2012 à 0:29 :
Je trouve votre ton à la limite de la correction. Et personnellement je ne trouve pas choquant que les notaires fassent des transactions, cela me parait même assez normal dans la mesure où c'est eux qui font tout le travail de rédaction des actes et de vérification de l'ensemble des documents obligatoires... et heureusement qu'ils sont là ! Et ne vous en déplaise, maintenant même les avocats pourront faire des transactions !!!
a écrit le 11/05/2011 à 14:39 :
Comme tous les intermédiaires : le principe est de gagner du temps. C'est pour cette raison que vous achetez votre baguette cher le boulanger plutôt que de la cuire vous même chez vous le soir après votre journée de travail.
Après la question est de savoir quel montant vous êtes près à payer pour gagner du temps.
Réponse de le 15/02/2012 à 1:14 :
Je rappellerais pour mémoire que les prix de l'immobilier ont au minimum doublé depuis les années 2000 et les honoraires des agences idem. Or il ne semble pas que, pour une même transaction, la charge de travail des agences ait doublé sur la même période. Les consommateurs qui trouvent que les commissions d'agence sont le plus souvent exagérées compte tenu du service rendu ont donc raison. Et qu'ils se tournent de plus en plus vers les ventes entre particuliers n'a donc rien d'étonnant, surtout qu'il existe maintenant des sociétés de service immobilier qui peuvent les aider à le faire en les déchargeant de bon nombre de contraintes.
a écrit le 11/05/2011 à 14:25 :
Les agences ne font pas leur unique travail : l'évaluation.
Comme il existe entre elles une concurrence effrénée pour obtenir des mandats de vente, elles surévaluent systématiquement les biens en pensant, à juste titre, que le vendeur du bien le confiera à celle qui l'évalue le plus haut.
a écrit le 11/05/2011 à 13:20 :
Les acheteurs fuient de plus en plus les agences, ces officines qui ne servent strictement plus à rien aujourd'hui, internet à largement supplanté ces intermédiaires.
De plus, une économie substantielle de 8% n'est pas négligeable pour l'acheteur.
En passant par les agences, les vendeurs mettent 3 fois plus de temps pour les transactions, car les agences n'hésitent pas à surévaluer les biens de 25 à 40%, on comprend pourquoi.
a écrit le 11/05/2011 à 10:52 :
Personnellement, quand j'ai vendu ma maison, je suis passé au début par une agence. Mais à part les visites (ou j'etais present d'ailleurs), je ne voyais pas l'utilité. En effet, les agences publiées leurs annonces sur les sites de petites annonces comme toutvendre.fr . Du coup, après 2 mois, j'ai fais la meme chose. Cela m'a pris 10 mins et j'ai gagné 3%.
a écrit le 11/05/2011 à 10:28 :
Une vision très parisienne des pratiques des agences immobilieres.
A Marseille, la société ACQSION pratique des honoraires de 2%HT avec un minimum de 3600 TTC depuis plus de 3 ans déjà et travaille aujourd'hui sur trois départements : Var, Vaucluse, Bouches du Rhône
a écrit le 11/05/2011 à 9:02 :
Il faut savoir que les biens proposés sur seloger.com sont par définition invendables. Les agences ont en effet des dossiers acheteurs à qui ils proposent des biens en priorité et c'est seulement si ceux-ci n'en veulent pas (trop chers, défauts....) qu'ils passent une annonce en ligne (payante).
Donc par définition, les biens que vous trouvez sur seloger constituent de mauvaises, voire très mauvaises affaires.
Et là, les AI ne font pas leur travail : signaler au vendeur que le bien est trop cher et que personne n'en a voulu.
a écrit le 11/05/2011 à 8:57 :
Existe-t-il une seule profession aussi bien rémunérée pour une prestation si faible, si peu de compétences,... et d'honnêteté ? Quand on compare le "travail" de l'AI et celui du notaire qui a une vraie formation, engage sa responsabilité, et effectue des démarches complexes...
Alors quelques samedis sacrifiés pour vendre de particulier à particulier, ça vaut largement les dizaines de milliers d'euros économisés.
Réponse de le 15/02/2012 à 0:35 :
Je suis entièrement d'accord avec vous. De plus pour ceux qui ne veulent pas sacrifier leur temps libre, il existe maintenant des sociétés de service immobilier qui peuvent aider les particuliers à vendre, en les déchargeant des contraintes liées à la vente entre particuliers...
a écrit le 11/05/2011 à 6:50 :
j'ai comparé les propositions des agences classiques et lowcosts dont eficity qui me proposait un taux de 3% après discussion. les autres étaient plutôt à 6% de com...bof. j'ai finalement confié la vente de mon appart en exclu à equinimo pour une com fixe de 3500 ?. ils ont tout géré... plutôt cool !
a écrit le 10/05/2011 à 21:56 :
frais d'agence, a qui profite le crime?

19.6 % de tva, des salaires basés sur le commissionnement, donc des charges.
des structures de fonctionnement, d'accueil et de suivit client. La pub. les propriétaires qui en veulent toujours plus. les banquiers qui rachètent des agences immobilières et des experts. les notaires toujours en chasse de négociation et de dossiers....

qui sont ces discounteurs de l'immobilier rarement formés, adhérents à des franchises, et plumés en 6 mois de temps?

a écrit le 10/05/2011 à 21:04 :
Désole mais dans mon experience le tôt pour passer chez un agence ne dépasse jamais le 5%.
Réponse de le 15/02/2012 à 0:37 :
Ce n'est pas le "tôt", mais le taux ! Mais on se lève "tôt" ...
a écrit le 10/05/2011 à 14:14 :
Bravo
6 % de 300 000 euros ça fait combien, en tout cas pas 9000 euros
il y a des agents immobilier à la Tribune ????
Réponse de le 18/05/2011 à 21:06 :
n

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :