Immobilier : les prix baissent enfin à Paris !

 |   |  0  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après vingt-sept mois de hausse, les prix parisiens baissent enfin, depuis juillet ! Ils ont perdu 3% cet été, et la baisse pourrait atteindre de 5 à 15% pour les biens courants, estime MeilleursAgents.com. Des chiffres qui restent à confirmer.



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2011 à 7:50 :
Nous achetons l'immobilier tellement trop cher que la famille propriétaire de son logement à Paris doit payer l'ISF !
Acheter moins cher mais aussi vendre moins cher c'est l'intérêt général
Réponse de le 08/09/2011 à 11:40 :
Non l'ISF est sur la valeur nette (hors crédits) à laquelle est appliquée une décote de 30%.
Quant à la baisse elle sera limitée. Trop de conditions externes sociales (démographie, centralisation) et économiques (taux toujours historiquement bas, pas de constructions), font que sur le moyen terme les prix continueront de grimper. Et pour échapper à la taxation nouvelle sur les biens hors résidences principales, il faut signer le compromis avant le 31 octobre... pour une vente effectie fin janvier. Ensuite les biens seront pour certains retirer du marché entraînant une hausse des prix pour les rares biens qui seront présentés à la vente.
Réponse de le 08/09/2011 à 12:30 :
Je parlais de propriétaires à 100% dont le crédit est entièrement payé : c'est un cas courant.
Sur l'avenir des prix de l'immoblier parisien, chacun sa boule de cristal. Je constate simplement qu'un bien vendu à 10.000 ? le mètre carré doit avoir une valeur de service ou de loyer net de près de 42 Euros / m² par mois (5% l'an). C'est tout à fait hors de portée du "cadre moyen" sans parler du Français moyen ou pauvre ! Si les populations moyennes résidentes sortent de la ville, c'en est fini de Paris. ce sera comme une station de ski en été. On verra ce que feront les prix à ce moment-là. Les inestisseurs étrangers accentueront leur intérêt pour Berlin...
Réponse de le 25/09/2011 à 9:05 :
Les conditions externes sociales et économiques... d'accord, en attendant, ça peut toujours continuer de monter... si les salaires ne montent pas, il y a un moment où ça ne peut plus monter : c'est tautologique !
a écrit le 07/09/2011 à 15:27 :
Il ne faut pas trop se faire d'illusion sur la "bulle" immobilière qu'on voudrait voir exploser. L'augmentation des prix a des causes sociales structurelles. C. Guilly a bien analysé le phénomène. L'immigration massive et incontrôlée faire fuir les autochtones des quartiers populaires. Les plus pauvres (classe moyenne inférieure)font construire du pavillonnaire en lointaine banlieue en s'endettant sur trente ans. Les moins pauvres essaient à tout prix d'acheter en centre ville ou en proche périphérie, là où l'offre n'augmente pas et où les prix montent. Plutot vivre dans un 30m2 en centre ville que dans un 100m2 à Clichy sous bois. C'est mieux pour les enfants et les bobos grands défenseurs du métissage sont les premiers à rechercher le centre ville ethniquement peu mélangé.
a écrit le 07/09/2011 à 15:04 :
Juste les articles concernant l'augmentation des prix sont toujours à la une et celui la est un peu caché...J'avais du mal à le trouver...

Bref, je comprends les pressions informelles et les risques liés à des publications de ce type
Réponse de le 08/09/2011 à 7:49 :
ah toi aussi tu as compris le truc ...
a écrit le 07/09/2011 à 11:50 :
La loi sur les plus-values + la location saisonnière illégale passible de poursuites et d'une amende de 25 000 euros=
La fin de la spéculation immobilière
a écrit le 06/09/2011 à 19:09 :
adrien, cest pas a jour!!! de plus il sagit de prix non negocies!

et opuis tu vas etre surpris dans quelques semaines, les fleches vertes vont fleurir partout! hihihi
a écrit le 06/09/2011 à 10:31 :
http://vendre.seloger.com/prix-immobilier.htm?villephr=75011 apparemment les prix des mises en vente continue d'augmenter...
Et la fin de l'exonération de la plus value à 15 ans n'est pas une mesure destinée à mettre plus de produits sur le marché , loin s'en faut..
Comme le dit l'article dans un éclair (le seul) d'honnêteté , les produits de mauvaise qualité peuvent se dévaluer.
Mais je doute. dans l'intra muros on construit pas. Et la demande sera toujours de plus en plus forte
Qui plus est , avec les incertitudes sur l'euro , et les liquidités en général , quel meilleur investissement sinon l'or et la pierre (avec un bémol pour l'or...)
Réponse de le 06/09/2011 à 20:50 :
Merci adrien pour votre honnêteté (intellectuelle).
Réponse de le 06/09/2011 à 20:52 :
Pas ces derniers mois. Cliquez sur les flèches et vous verrez les graphiques, qui commencent à baisser.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:10 :
Demande toujours plus forte ? Même si elle peut pas payer ? Et l'or ? Il est en bulle, justement ! Avec des pigeons comme vous, Adrien, les escrocs ont encore de beaux jours devant eux !
Réponse de le 07/09/2011 à 11:58 :
Depuis ce matin 3 agences immobilières m'ont appelé pour me proposer des bien à la vente.
a écrit le 06/09/2011 à 9:38 :
Objectivement c'est une excellent nouvelle. Esperons que la fin du paradis fiscal de l'immobilier locatif français ramene les prix a des niveaux raisonnables.
Réponse de le 06/09/2011 à 20:57 :
Rappelons que la fiscalité a doublé sur l'immobilier ces dernières années. Elle est assez dissuasive pour créer les Robien et autres PTZ qui sont des rustines.
Les biens locatifs vendus passent généralement à acheteurs qui occupent eux-mêmes, raréfiant le marché locatif.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:11 :
@Tulipe : heu, ils déménagent d'où vos acheteurs ? D'un bien en location. Donc il le libèrent. CQFD.
Réponse de le 07/09/2011 à 17:11 :
Hum--> ben non, ils peuvent aussi changer de propriete, donc c'est juste que de plus en plus de gens seraient proprietaire (ce qui serait logique avec les taux actuels)
a écrit le 06/09/2011 à 8:04 :
La flambée de l'immobilier était due à en partie à une fausse bonne idée "la prêt à taux zéro " !

La déduction fiscale était beaucoup mieux par le passé !
a écrit le 06/09/2011 à 8:04 :
Je suis sceptique devant un tel titre "Baisse des prix à Paris"... qui est contraire au corps de votre article "(...) baisse pour les biens courants ou de qualité médiocre et se maintenir à des prix élevés pour les biens de grande qualité et bien situés".
Pourquoi donc un tel titre une nouvelle fois raccoleur sur ce sujet (qui passionne les francais... prêt à s'endetter sur 40 ans pour des 30m2..) sachant que cela concerne uniquement des biens de qualités médiocres ?

Réponse de le 20/09/2011 à 11:06 :
Parceque à Paris 80% des biens sont médiocres.
a écrit le 06/09/2011 à 7:42 :
Si le gouvernement ne comprend pas que l'immobilier est un actif non-délocalisable et ne constitue en rien un investissement porteur d'avenir ,et que de ce fait il doit etre taxé bien avant les salaires ou les entreprises , c'est qu'il est inspiré par le degré zéro de la pensée économique.
Réponse de le 07/09/2011 à 6:39 :
Mais justement c'est à cause de tout cela qu'il prend ce genre de décisions!!!!!L'immobilier ne peut pas s'échapper contrairement aux personnes et bien liquides!
a écrit le 06/09/2011 à 7:21 :
Le risque de chute est réel.
En effet, il faut dissocier l'immobilier habitation et l'immobilier investissement.
Le premier est constant et ne variera pas mais le second plus "volatile" (même si pour la pierre, ça reste relatif) car à l'annonce d'une baisse, de nombreux investisseurs vont chercher à "prendre" leur plus value ce qui remettra un nombre significatif de biens sur le marché. Conséquence, plus d'offre à demande inchangée et donc une baisse de prix. Cela à rapprocher des logements défiscalisant qui vont se retrouver à vendre au même moment sur le marché à la fin de l'échéance règlementaire.
Par contre, à un seuil de baisse, les propriétaires investisseurs préfèreront garder le bien que de le vendre. Donc une chute importante (-20 à -30) est tout à fait possible, un crash énorme (-40 à -60), peu probable.
a écrit le 05/09/2011 à 22:04 :
Un bien de qualité se vendra toujours très bien.
Ce sont les biens de mauvaises qualités ou mal situés qui vont subir la baisse.
Réponse de le 06/09/2011 à 6:45 :
Exact, et les biens qui sont rénovés se vendront aussi.... problème, les marchands de sommeil et les spéculateurs pensent toujours vendre des ruines insalubres au prix des chateaux.
Réponse de le 07/09/2011 à 15:31 :
qu'est ce qu'un bien de mauvaise qualité? On n'achète plus un appartement, on achète ses voisins et ceux ci sont plus chers place du Panthéon qu'à Villiers le bel
a écrit le 05/09/2011 à 19:49 :
Très bien. Et ce n'est sans doute qu'un début. Par contre, je ne vois pas du tout pourquoi les taux bas seraient l'"unique motif d'espoir" des emprunteurs. En quoi des prix plus bas seraient-ils un problème pour les emprunteurs (donc acheteurs) ? La logique de la Tribune me laisse fortement perplexe, il faudrait m'expliquer !!
Réponse de le 06/09/2011 à 6:42 :
@ Jean
La vôtre aussi, de logique, me laisse perplexe... J'ai beau chercher, je ne comprends pas !
Réponse de le 06/09/2011 à 7:37 :
Vous confondez taux et prix manifestement :)
Réponse de le 06/09/2011 à 20:50 :
L'article parle bien de baisse de prix, il me semble, c'est même dans le titre. Et il parle de taux bas enfin d'(article. Relisez le, et vous comprendrez. Je ne confonds pas taux et prix, ce serait très mal me connaitre.
a écrit le 05/09/2011 à 19:09 :
berney..on nest pas dupe.. cessez votre propagande... cette loi ext excellente et va eviter la speculation.. de plus si elle est reportee, les proprios vont vendre en masse et le krach sera la..:))))
Réponse de le 05/09/2011 à 19:50 :
Evidemment cette taxation des pus values immobiliers est très bonne. Et logique : pourquoi les rentiers seraient-ils exonérés d'impôt ? Quelle est la cohérence économique d'un tel cadeau ?
Réponse de le 05/09/2011 à 20:11 :
Quel cadeau ? L'immobilier est déjà très taxé à tout niveau, il n'y a pas de cadeau. Quant à parler de spéculation à 25 ans...
Réponse de le 06/09/2011 à 6:39 :
@ tony
a écrit ""berney..on nest pas dupe.. cessez votre propagande...""

Je crois que vous n'avez pas bien lu, ou bien compris, ce que j'ai écrit. Désolé, mais relisez ...
a écrit le 05/09/2011 à 18:39 :
La décision qui est en cours au parlement qui consisterait à faire passer la durée des abattements pour être exonéré totalement de l'impôt sur les plus values immobilières sur les résidences secondaires, de 15 ans actuellement, à 30 ans, va avoir pour effet de repousser le moment où les propriétaires pourront vendre en étant exonéré de plus values. A court terme, cela va entraîner une raréfaction de l'offre, qui va être un contre-poids à la baisse des prix. Pour ceux qui croient encore que l'état veut lutter contre le maintien de la bulle immobilière française, voilà une décision de plus qui prouve le contraire. Les intérêts financiers de l'état français, des collectivités territoriales, et aussi les intérêts personnels de nombreux députés, sont tels que la bulle immobilière a encore de beaux jours devant elle, et que lorsqu'elle éclatera alors que ces gens auront fait tout ce qu'ils auront pu pour la maintenir, ça sera dévastateur. Les conditions économiques désastreuses qui pointent leurs nez cet automne pourraient précipiter ce moment.
Réponse de le 06/09/2011 à 9:58 :
Si le marche baisse en nominal de 40% (ce qui serait logique), les banques francaises cumuleront pertes sur les prets et investissements obligataires zone Euro "club med" ET pertes consequentes sur les credits immobiliers francais. En comparaison 1990 - 1998 etait simple et inconsequent.

L'objectif de l'etat francais est sans doute une stagnation des prix en nominal, donc une devaluation forte en reel, ce qui permet de sauver les banques, remplir les caisses avec les impots sur plus-values passees, et faire croire a tous que l'immobilier peut demeurer une belle affaire.
Réponse de le 06/09/2011 à 10:25 :
c'est exactement ça ; plus on attend ...... ( surtout qu'on attend depuis 2006 ) et plus ça fera mal ;
a écrit le 05/09/2011 à 18:37 :
Et ce n'est que le début!!!!!
Prévoyer 40% sur 3 ans!
Réponse de le 06/09/2011 à 9:34 :
L'espoir fait vivre !
Réponse de le 06/09/2011 à 10:28 :
petit joueur !! - 60% minimum , car la bulle est si grosse que l'explosion sera NUCLEAIRE !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :