Taxe carbone : arbitrages la semaine prochaine

 |   |  458  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Nicolas Sarkozy présidait ce vendredi à l'Elysée une réunion concernant la taxe carbone. Notamment sa redistribution. Mais les arbitrages ne devraient être rendus que la semaine prochaine. Notamment sur le prix qui serait fixé entre 14 et 20 euros la tonne et pas forcément à 14 euros comme l'avait affirmé François Fillon.

Il faudra attendre la semaine prochaine pour savoir quelles seront les modalités de la taxe carbone. Alors que Nicolas Sarkozy préside ce vendredi à l'Elysée une réunion interministérielle sur le sujet, les arbitrages ne seront "probablement pas rendus" à l'issue de cette réunion. C'est Cécile Duflot, secrétaire générale des Verts, qui l'a affirmé jeudi après un entretien avec le chef de l'Etat. L'Elysée a d'ailleurs indiqué vendredi que ces arbitrages n'interviendraient que la semaine prochaine, y compris sur le prix, un tacle à François Fillon, le Premier ministre ayant voulu dévoiler dès cette semaine les premières décisions.

"On était venus un peu dubitatifs (...) il nous semblait inutile de nous consulter si les arbitrages étaient rendus. Le président nous a confirmé que les arbitrages sur la contribution climat énergie n'étaient pas rendus, ni sur le montant ni sur les modalités de compensation et qu'il souhaitait poursuivre les échanges," a-t-elle expliqué. "Il nous a dit qu'il souhaitait des discussions mais que sa position n'était pas arrêtée".

Un projet auquel le chef de l'Etat reste attaché: "la taxe carbone, je l'assume (...) demain c'est trop tard, c'est aujourd'hui qu'il faut prendre des décisions", a t-il lancé lors d'un déplacement dans l'Orne consacré à l'industrie. Il a aussi souhaité que l'Europe généralise une telle taxe carbone et l'instaure à ses frontières, un système qui pénaliserait les importations venues de pays moins respectueux de l'environnement (comme la Chine).

C'est notamment la question de la redistribution du produit de cette taxe qui fait débat. "On travaille actuellement à une redistribution à l'ensemble des ménages, pour éviter que cela ne constitue un nouvel impôt," a indiqué ce jeudi la ministre de l'économie Christine Lagarde, en marge de l'université d'été du Medef.

Le prix avait été dévoilé mercredi soir par François Fillon. Le Premier ministre a annoncé que la tonne de CO2 coûterait 14 euros, loin des 32 euros proposés par la commission présidée par l'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard. Mais invité vendredi soir de BFM, la secrétaire d'Etat à l'écologie, Chantal Jouanno, a indiqué que le prix serait fixé entre 14 et 20 euros la tonne, soit une fourchette nettemment plus large, les écologistes trouvant le prix de quatorze euros trop bas pour être significatif.

D'ailleurs, "la discussion reste ouverte, aussi bien sur le taux de la taxe, que les 14 euros annoncés ne sont pas arbitrés, que sur les modalités, que sur sa progressivité et que sur son champ d'application", estime le député européen Jean-Paul Besset (Europe Ecologie), un proche de Nicolas Hulot lui aussi reçu jeudi à l'Elysée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone n'est pas l'affaire d'un seul et même pays. Taxer les particuliers semblent un peu dérisoire dans le sens ou la pollution de chacun des ménages n'est pas chiffrable et de fait cela ne semble pas équitable. Taxer les entreprises soit, taxer les plus polluante, en fonction du secteur d'activité, et en proportion de la capacité de production, ou sous forme de franchise serait peut être plus logique, mais ne risque - t - on pas de tomber dans le même système que les 35 h 00 ! ceci dit cela permettrait d'être un peu moins inégalitaire. Taxer les importations pourquoi pas cela permettrait indirectement de mettre a contribution le pays le plus émmeteur de gaz a effet de serre. Le chèque vert n'est pas mauvais non plus.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ben voyons, ce sera encore les même qui en pâtiront, à savoir la classe moyenne...
est ce notre faute à nous si notre alimentation est emballé dans 3 conditionnements??? est ce notre faute à nous si tout paris, surtout les bureaux, restent allumés toute la nuit??? est ce notre faute si il y'a autant de lampadaires sur les routes, alors qu'il est prouvé qu'en eclairant moins, les conducteurs sont plus prudents et roulent moins vite, donc moins d'accident!!!
Non, on culpabilise le citoyen qui achete des produits bio pour au final apprendre que dans la chai^ne ecologique, c'est pas si bio que ça.
ceux qui n'ont pas beaucoup d'argent n'ont pas attendu le gouvernement pour faire des economies et dons proteger l'environnement. on ne prends plus de bain, l'eau coûte chere, mais encore pas assez on nous dit. on roule moins car l'essence coûte cher, sans compter laver sa voiture, laisser les lampes allumées, les ampoules economiques, le compost....
c'est aux entreprises d'assumer les consequences de leur productivité excessive.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo, encore bravo, ça c'est de la bonne politique, encore une fois on donne aux plus riches des français.
Ceux-ci, politiques, hauts fonctionnaires, patrons, cadres supérieurs +, ne sont pas touchés par la taxe carbone, assise principalement sur le chauffage et le carburant. Avec leurs véhicules et logements de fonction, ils ne payeront rien. Mais le plus savoureux est qu'ils risquent de payer encore moins puisqu'ils profiteront quand même de la "redistribution" de cette taxe en baisse d'impôts (csg ou autre).
Et après on endure des phrases du style "je serai le président de tous les Français". C'est à vomir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette taxe est vouée a l'echec ! L'Eco-PTZ est une bonne idée, si ce n'est l'obligation de réaliser un bouquet de 2 travaux, là cela coince...Une incitation au changement de chaudière Fioul classique par un modele avec un rendement énergétique d'au moins 98% semble être plus efficace...mais, le bon sens à depuis trés longtemps quitté la raison de nos politiques....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La droite Française, c'est du blabla et toujours plus de taxes. Il faut virer ces néo-bolchéviques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
QUAND LA TAXE CARBONE ECHAUFFE LES ESPRITS

Faut-il être surpris qu?en France, certains politiques, syndicalistes et autres corporatismes montent au créneau à l'annonce de l'application de la taxe carbone en 2010 ?

Ségolène Royal a immédiatement dénoncé un nouvel impôt « insupportable » et « injuste » allant jusqu?à se présenter comme la candidate écologique en herbe pour 2012.

Jean-Michel Le, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) a déclaré Sur France info, que les agriculteurs devaient être exonérés de la taxe carbone et obtenir un allègement des charges pour défendre leur revenu qui connaît une baisse "dramatique". Et d?appeler dans la foulée à une journée de mobilisation nationale "fin octobre".

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, allait déclarer, le 3 septembre, à l'issue d'une entrevue à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy, que le chef de l'Etat n'avait pas confirmé le chiffre annoncé par François Fillon.

En fait, la question "taxe carbone" porte davantage sur le choix de la méthode et les orientations stratégiques en une période tourmentée sur le plan économique et social.

L?annonce faite par le Premier ministre de l?entrée en application, à compter de 2010, de la contribution énergie-climat à hauteur de 14 euros la tonne de CO2 payée par les ménages et les entreprises qui concernera les énergies fossiles (essence, fioul, gaz, charbon), illustre t?elle le lancement à dose homéopathique d?une réforme de la fiscalité en France ?

Eric Woerth ministre du Budget n'avait-il pas déclaré récemment: « La pollution est une bonne assiette »

Pour écouter la chronique audio sur la webradio AWI, rendez-vous sur www.awi1.com
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Taxer le co2 pour sauver le climat, c'est bien de cela qu'il s'agit. Ne perdons pas de vue les réelles priorités.
Le film consultable en suivant le lien ci-dessous met la réforme fiscale écologique en perspective:

http://www.noe21.org/joomla_1.5.10/index.php?option=com_content&view=article&id=13&Itemid=85&lang=fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est insupportable de voir à nouveau Fillon désavoué par NS. Mais ils se parlent des fois ? Ils connaissent les dossiers ? NS n'hésite pas à faire passer toute le monde pour un con dès lors qu'il sent que ça dérape dans l'opinion. Et sa mnière habituelle de dire "j'assume" : du pipeau, car quand on assume, on est seul face à ses détracteurs, et on est convaincu de son bon droit. Le fait d'avoir laissé Fillon aller parler des 14 euros la tonne alors que la commission Rocard-Juppé, que l'on a payée très cher, soit dit en passant, a conclu que le bon chiffre est 32 euros, montre avec quelle désinvolture l'argent de l'état est dépensé : de la comm tout ça, rien de plus. Il n'est pas convaincu, il n'a pas d'avis, et il veut surtout éviter des ennuis pour son camp à l'approche des régionales.

Ajoutons que l'UMP utilise les moyens de l'état pour sa campagne, ce qui est un SCANDALE !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
PARUTION EXCUSES PUBLIQUES - PROPOS DIFFAMATOIRES :

> Dans l'article d'EXPRESS
> "Fillon fixe la taxe carbone à 14 euros par tonne de CO2 "
> M.Raspootin commente :

" Si on Elimine tous les Politiciens Verreux & Nauséabonds de la planète d'une manière BIOCOMPATIBLE, la couche d'Ozone récupèrera près de 15,75 % sur 36 mois !!!
- IMPOSSIBLE n?est Pas Français ?
&&& La Vie est une question de Priorités &&& "

------------------------------------------------
Bonjour,

Votre message a été modéré.
Merci de bien vouloir être moins violent dans le ton de votre message. Les attaques personnelles, l'agressivité ou les insultes, en plus d'être bannies de notre site, desservent votre propos.
Vous pouvez bien entendu soumettre à nouveau votre commentaire en tenant compte de cet avertissement.
Bien à vous,
Rédacteur en chef
LEXPRESS.fr
------------------------------------------------
Monsieur,

Effectivement je fais amende honorable..
Comment aurais-je pu imaginer que certains prendront "Politiciens Verreux & Nauséabonds" pour une atteinte personnelle et porteront pleinte ?
Le monde a tant changé...
So Sorry !
M.Raspoutin
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe serait redistribuée ? On vous taxera mais on vous le rendra sous une autre forme '(sic). Autant ne rien nous prendre, il n'y aura rien à restituer. La population française, représente 5/100 me de la population mondiale. Quel effet de cette taxe sur l'environnement, alors que le reste du monde ne l'appliquera pas. Les pays de l'est, la Russie, les USA, la Chine l'Inde, sont les plus grands producteurs de CO2 (non taxé) Cette taxe va augmenter le prix de revient de notre industrie, de nos transports, des produits agricoles, et pour finir c'est le consommateur qui payera.On se souvient de la rocardise sur la CSG, de 0.50% au départ, et qui devait être limitée dans le temps. Elle n'est ni limitée, mais toujours plus importante. Et pour les plus anciens, le coup de la vignette auto, pour les "vieux". Elle changeait de teinte chaque année sur les pare-brises Mais les vieux n'ont on jamais vu la couleur. Les Politiques ont gaspillé cette manne à tout autre chose. Et maintenant ils ont créé l' APA. Non merci cette taxe on n'en veut pas. Et si on faisait payer cette taxe à nos hommes politiques qui voyagent en avion, Un appareil consomme 1 tonne de kérozène à l'heure de vol. Ca fait combien de CO2 ?Il y en a qui ont parcouru 15 fois le tour du monde cer deux dernières années. C'est connu, et Je vous laisse faire le calcul.!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
motion de censure ?

Quel parti politique et quels députés auront le courage de déposer une motion de censure contre cette taxe carbone que refusent 4 français sur 5 ? Il faut que les journaux publient la liste nominative des députés qui auront voté pour cette taxe et de ceux qui n'auront pas le courage de voter contre ; elle servira pour les prochaines élections.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des mots pour les dire ! on ne nous parle plus de l'emprunt ? probablement "ils" ne sauront pas quoi en faire, avec l'aide des Verts qui ne sont pas plus sérieux en politique que Rocard, qui a trouvé une gâche pour se faire quelque argent et se mettre au-devant de la Comédie. On se moque des Français : dans notre pays, un constructeur de voitures vient de sortir un spécimen à plus de 11 000 euros TOUT ESSENCE ! "l'Etat donne une prime à la casse", COMBIEN ça COUTE ? dans cette même émission , on annonce la sortie d'une voiture électrique dans deux ans ! le Président & Mr. Rocard vous n' êtes pas intervenus dans cette affaire? Or au point où nous en sommes il faut maintenir ( l'outil de travail : ingénieurs & ouvriers ) pour qu'il ne se perd pas, non, pas au chômage mais dans l'usine à l'entretien et obliger ces constructeurs dans un laps de temps à activer les recherches de moteurs électriques. Si ces constructeurs trouvent leurs bénéfices à polluer il faut les nationaliser.Les gens qui achètent une voiture actuellement d'ici peu de temps seront taxés de pollueurs et obligés de racheter une voiture-moteur- électrique après avoir mis à la casse celles de deux ou trois ans !!! Quel gâchis ! Pourquoi payer la taxe carbone nous serions les seuls au monde ? Il faut bien le dire devant l'incurie de l'Etat devons-nous nous taire Messieurs les journaliste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :