De Charlie Hebdo au Bataclan, Paris est-elle devenue la cible privilégiée des terroristes ?

Par Replay ARTE  |   |  374  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
#JeSuisCharlie #ParisAttacks De l'attaque du 7 janvier contre Charlie Hebdo au carnage du 13 novembre, la chaîne de télévision Arte livre une enquête approfondie de Benoît Bertrand-Cadi sur les racines de la terreur et les moyens d'y faire face. Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi la France est-elle devenue la cible prioritaire de ce nouveau terrorisme, perpétré par des jeunes gens nés ou élevés en Europe ?

Commencée à Paris sous le signe de la terreur, avec les attaques successives des 7, 8 et 9 janvier contre la rédaction de Charlie Hebdo, contre des policiers, puis contre le magasin Hyper Cacher (17 victimes au total, sans compter les 3 assassins, abattus par la police), l'année 2015 s'achève dans un bain de sang plus effroyable encore. Le 13 novembre, des actions terroristes coordonnées d'une ampleur inédite font 130 morts, plus 11 des terroristes ou de leurs complices présumés qui se sont fait exploser ou ont été exécutés par la police, et 352 blessés.

À travers les témoignages de nombreuses personnalités françaises et étrangères (chefs d'États, diplomates, témoins des attentats, spécialistes du renseignement, chercheurs, caricaturistes...), le documentaire de Benoît Bertrand-Cadi expose la chronologie des faits et décrypte une montée de la violence qui ébranle et interroge la société dans son ensemble.

De la cause à l'effet

Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourquoi la France est-elle devenue la cible prioritaire de ce nouveau terrorisme, perpétré par des jeunes gens nés ou élevés en Europe ? Comment lutter, à l'extérieur de ses frontières et sur le territoire ? Est-il légitime de suspendre certaines des règles démocratiques en vigueur au nom de la sauvegarde de la démocratie ?

Pour les besoins de leur enquête, les auteurs ont ainsi interrogé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, Laurent Stefanini, ambassadeur et ex-responsable du protocole de l'Élysée, François Zimeray, ambassadeur français au Danemark, témoin de la première de deux attaques perpétrées en février à Copenhague dans le sillage de celles de Paris, le chercheur et homme politique danois Naser Khader, le grand rabbin de France Haïm Korsia, la philosophe Élisabeth Badinter, l'anthropologue Malek Chebel, les experts en géostratégie Xavier Crettiez, François Géré et Percy Kemp, l'auteur danois des caricatures de Mahomet, Kurt Westergaard, les membres de la rédaction de Charlie Hebdo, Riss et Gérard Biard, ainsi que l'avocat du journal, Richard Malka, et Aydin Engin, le rédacteur en chef du journal turc d'opposition Cumhuriyet.

(Source ARTE)